Les pathologies au cours de la grossesse

Dans la majorité des pays en développement, les taux de mortalité maternelle, néonatale et périnatale sont beaucoup trop élevés. Ce phénomène a bien sûr des effets dramatiques pour les familles concernées mais il inquiète aussi sérieusement les agents de santé, les planificateurs, les dirigeants politiques et l’ensemble de la société. La plupart des décès qui surviennent pendant les périodes vulnérables de la grossesse et de l’accouchement sont dus à l’incapacité de reconnaître la gravité des problèmes et de faire appel aux services disponibles en temps voulu et aussi à la précarité des infrastructures de santé. De plus, bien des décès se produisent chez des femmes et des enfants « à risque » qui présentent un ou plusieurs des problèmes et caractéristiques considérés comme des facteurs de risque. Fort heureusement, il est possible de prendre en charge presque tous les facteurs de risque, pour autant qu’ils soient diagnostiqués et maîtrisés à temps.

Rares sont les pays en développement où les centres de soins aient un niveau satisfaisant et soient d’accès facile. Cependant, si les services de soins de santé primaire arrivent à repérer et à aiguiller à temps les femmes et les enfants à risque, les quelques ressources dont disposent les centres peuvent être pleinement utilisées pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Une autre possibilité consiste à encourager la participation active des femmes et de leur famille, de la communauté et des prestataires de services afin d’aider les gens à savoir prendre eux-mêmes en charge leur santé. Mais il faut aussi une technologie simple fondée sur de bonnes bases scientifiques et bien adaptée au contexte local.

CONSULTATIONS PRENATALES

La surveillance de la grossesse

Les femmes enceintes constituent un groupe de population particulièrement vulnérable qui devrait faire l’objet d’une étroite surveillance. La mortalité maternelle (décès dus aux complications de la grossesse, de l’accouchement, des suites de couches) est de 5 à 7% dans les pays tropicaux alors qu’elle est inférieure à 0,3% en Europe. La mortalité périnatale est aussi beaucoup plus élevée que dans les pays tempérés. La surveillance de la grossesse est fondamentale. En ville, elle peut être assurée par les consultations des maternités ou des dispensaires spécialisés. En zone rurale, elle reste trop souvent inexistante. Les consultations prénatales effectuées au niveau des centres de santé de base posent souvent des problèmes d’efficacité et d’accessibilité. La fonction du personnel compétent (infirmières, sages-femmes) et le recyclage des matrones sont prioritaires. La surveillance est essentiellement clinique mais quelques examens complémentaires sont souvent utiles.

La fiche de surveillance de la santé de la mère et du nouveau-né

La fiche de surveillance intégrée de la santé de la mère et du nouveau-né permet de suivre l’évolution de la maternité depuis le début de la grossesse jusqu’à la naissance de l’enfant.
• La première page est destinée aux renseignements concernant la femme et à l’identification des facteurs de risque.
• La deuxième page sert à enregistrer les quatre consultations prénatales requises.
• La troisième page est consacrée à la surveillance du travail par le partogramme.
• La dernière page traite l’issue de l’accouchement concernant la mère et l’enfant, ainsi que la consultation post-natale de la sixième semaine.

Surveillance du travail
Le partogramme est un instrument destiné à la surveillance et à la conduite du travail. Il sert à enregistrer toutes les observations faites sur la femme concernant :
• la progression du travail,
• l’état du fœtus,
• l’état de la mère.

Surveillance du post-partum
Elle concerne essentiellement l’issue de l’accouchement, l’examen du nouveau-né et la délivrance.

Fonctions et avantages de la fiche de surveillance 

Détection précoce du risque

Toute femme enceinte est exposée au risque d’issue défavorable pour ellemême ou pour son enfant ; c’est seulement le degré de risque qui varie. Les facteurs de risque sont des caractéristiques statistiquement associées au risque d’issue défavorable, c’est à dire que cette issue est plus probable si le facteur de risque est présent. Ces caractéristiques des facteurs de risque peuvent être liées aux particularités de la femme, de son environnement ou de son traitement ; et l’on entend par issue défavorable un décès, une maladies ou une déficience.

Autres utilités de la fiche

La carte maternelle est un outil qui permet de renforcer la responsabilisation de la femme dans la surveillance de sa santé au cours de la grossesse, en lui permettant de déceler à temps les facteurs de risque et de recourir rapidement aux soins. Lorsque la femme enceinte vient en CPN ou consulte un agent de santé, elle doit amener la carte maternelle. Le personnel de santé vérifie la carte, la commente avec la mère et félicite celle-ci pour sa participation active.

LES PATHOLOGIES AU COURS DE LA GROSSESSE

La plupart des grossesses se terminent par la naissance d’un enfant vivant sans qu’il se pose de problème pour la mère. Cependant, il arrive que pendant la grossesse apparaissent des pathologies de gravité variable. Vingt et un points vont être abordés ici mais la liste n’est pas limitative.

Les nausées et vomissements gravidiques 

• Les vomissements liés à la grossesse se voient surtout pendant les premiers mois de la grossesse. Ils apparaissent souvent au matin avant le lever. Ils sont provoqués ou accentués par certains odeurs ou certains aliment envers lesquels la femme ressent un dégoût.
• Il faut alors éliminer les vomissements associés à une autre maladie comme par exemple le paludisme, la gastro-entérite, l’appendicite, l’hépatite…etc.
• Il faut ensuite et évaluer l’état général de la femme en fonction de paramètres tels que la déshydratation, la diminution de poids ou l’accélération du pouls à plus de 94/mm.
• Le traitement est adopté en fonction de l’état de la femme : faire boire de l’eau glacée pour calmer l’estomac, prescrire du métoclopramide ou hospitaliser.

Brûlures épigastriques

• Elle survient souvent chez une grande multipare dénutrie, en particulier lorsque l’intervalle inter génésique est inférieur à 2 ans. Il s’agit d’une sensation de brûlure au niveau de la région épigastrique associée ou non au pyrosis (reflux oesophagien).
• On peut conseiller à la femme :
– de dormir avec la tête et les épaules relevées ;
– de ne pas se coucher juste après un repas ;
– d’éviter les aliments irritants et difficiles à digérer comme l’alcool, les épices, les sauces…
– de manger souvent et en petites quantités.
• On peut également donner de l’acide folique.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : GENERALITES SUR LES CONSULTATIONS PRENATALES ET L’EVALUATION
1. La consultation prénatale
1.1. La surveillance de la grossesse
1.2. La fiche de surveillance de la santé de la mère et du nouveau-né
1.2.1. Renseignement et identification
1.2.2. Contenu des consultations prénatales
1.2.3. Surveillance du travail
1.2.4. Surveillance du post-partum
1.3. Fonctions et avantages de la fiche de surveillance
1.3.1. Détection précoce du risque
1.3.2. Autres utilités de la fiche
2. Les pathologies au cours de la grossesse
2.1. Les nausées et vomissements gravidiques
2.2. Brûlures épigastriques
2.3. Constipation
2.4. Hémorroïdes
2.5. Les varices
2.6. Saignement du premier trimestre
2.7. Les avortements
2.8. Syphilis
2.9. Paludisme et grossesse
2.10. L’anémie
2.11. Les infections urinaires
2.12. Les leucorrhées
2.13. Diabète
2.14. Hypertension artérielle gravidique
2.15. Pré éclampsie
2.16. Eclampsie
2.17. Hémorragie du 3e trimestre
2.18. Rupture prématurée des membranes
2.19. Embolie amniotique
2.20. Accouchement prématuré
2.21. Anomalies du bassin
DEUXIEME PARTIE : ANALYSE DES ACTIVITES DE CPN ET DE LEURS AVANTAGES AU CSB2 D’AMBOHIPO
1. Cadre d’étude
1.1. Le CSB2 d’Ambohipo
1.1.1. Infrastructure
1.1.2. Le personnel
1.1.3. Le matériel
1.2. Le secteur sanitaire
1.2.1. Situation géographique
1.2.2. Démographie
1.2.3. Autres formations sanitaires
2. METHODOLOGIE
2.1. Méthode d’étude
2.2. Paramètres d’étude
3. Résultats
3.1. Normes et principes
3.2. Les outils de la consultation prénatale
3.3. Couverture en CPN
3.4. Répartition des femmes enceintes
3.4.1. Selon les groupes d’âge
3.4.2. Selon la situation matrimoniale
3.4.3. Selon la parité
3.4.4. Selon le domicile
3.5. CPN réalisées
3.5.1. Nombre total de CPN réalisée
3.5.2. Nombre de CPN par femme enceinte
3.6. Décision basée sur les résultats
3.6.1. Les éléments de décision
3.6.2. Les référées
TROISIEME PARTIE : COMMENTAIRES, DISCUSSIONS ET SUGGESTIONS
1. Commentaires et discussions
1.1. Organisation des CPN et couverture
1.2. L’analyse fonctionnelle
1.2.1. Age, situation matrimoniale et parité
1.2.2. Domicile et nombre de CPN réalisées
1.2.3. Facteurs de risque et référence aux centres spécialisés
2. Suggestions
2.1. Renforcement de la stratégie de 4 CPN par grossesse
2.2. Fourniture d’une fiche maternelle à domicile
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *