Les outils nécessaires à la mise en place de l’écotourisme communautaire

 Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’études supérieures spécialisées en : « Analyse et politique environnementales »

Concept de l’écotourisme

L’écotourisme est une forme de tourisme axée sur l’observation de la nature et de ses éléments, de la culture traditionnelle dans les zones naturelles qui en font l’objet. Il adopte une approche sociale dans laquelle la notion de responsabilité collective est appliquée, eu égard à la protection de l’environnement, mais aussi à la recherche du bien être de la population locale et exige une démarche active visant à atténuer les impacts négatifs et à favoriser les incidences positives du tourisme de la nature. D’après le PNUE et l’Organisation Mondiale du Tourisme, l’écotourisme :
– Implique l’appréciation non seulement de la nature mais également des cultures indigènes prédominantes dans les zones naturelles, en tant que partie intégrante de l’expérience du visiteur ; – Contient une forme d’éducation et d’interprétation faisant partie de l’offre touristique ;
– Est généralement, mais pas exclusivement, organiser pour des petits groupes par des petites entreprises locales spécialisées (tout en reconnaissant que des voyagistes étrangers commercialisent et exploitent le créneau de l’écotourisme) ;
– Limite les répercussions négatives sur l’environnement naturel et socioculturel ; – Soutient la protection des espaces naturels en engendrant des avantages économiques pour ceux qui gèrent ces espaces naturels ;
– Procure une alternative aux communautés locales en matière de revenus et d’emplois,
– Augmente la prise de conscience de la population locale et des visiteurs en faveur de la protection de l’environnement Si l’écotourisme est géré et planifié de manière correcte, il peut constituer une importante source d’avantages économiques, aussi bien pour les gouvernements que pour les entreprises privées, les collectivités et les communautés locales. Il peut être un instrument efficace pour la préservation du patrimoine naturel et culturel. Pourtant, une mauvaise pratique de l’écotourisme donne des effets négatifs sur les écosystèmes et des impacts controversés sur les communautés locales et les cultures traditionnelles. Cette forme d’écotourisme implique de façon significative la communauté locale dans le contrôle de la gestion de l’environnement et des activités de développement, de telle manière à ce qu’une proportion importante des revenus générés reste au sein de la communauté Il favorise la protection des zones naturelles :
– en procurant des avantages économiques aux communautés d’accueil, aux organismes et aux administrations qui veillent à la préservation des zones naturelles
– En créant des emplois et des sources de revenus pour les populations locales
– En faisant davantage prendre conscience aux habitants du pays comme aux touristes de la nécessité de préserver le capital naturel et culture

Localisation géographique et caractéristiques physique et biologique

Milieu physique spécialement propice à l’écotourisme : La baie de Saint Augustin se situe, sur le littoral, dans la partie sud ouest de la région à une trentaine de kilomètres de la ville de Toliara, approximativement entre 23°25’ et 23° 35 de latitude Sud et entre 43°43’ et 43°51 de longitude Est, accessible par la route nationale n°7 en passant par le village touristique d’Ankilibe, puis par piste, et à une quinzaine kilomètres de Toliara par voie maritime. (Source PCD SAGE 2006)
Cette baie était un lieu stratégique avant la colonisation, pour les Hollandais et les Portugais qui faisaient des échanges commerciaux avec la population autochtone. Son emplacement dans une embouchure du fleuve de l’Onilahy était favorable au commerce. Cette situation devait continuer jusqu’à la fin du XIXème siècle, avec la présence des Anglais et des Français. La commune de Saint Augustin appartient à la Sous- préfecture de Toliara II, dans le sud ouest de Madagascar. C’est une Commune rurale de 2e catégorie du District de Toliara II, Région Atsimo Andrefana, et Province autonome de Toliara. Elle couvre environ une superficie de 156,10 Km2 et est limitée : – Au nord ouest, par la commune rurale de Betsinjaka – Au nord, par la commune rurale de Miary – Au nord est, par la commune rurale de Soalara Sud – A l’ouest, par le canal de Mozambique La commune est composée de 10 Fokontany à savoir : Ambohibory, Ambatobe, Ankerereaka, Fenoarivo, Lavenombato, Lovokampy, Manoroka, Ankilibe, Sarodrano et Saint-Augustin. (cf. carte de localisation).

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie organisation sociale des communautés

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie la commune rurale de Saint Augustin où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Chapitre I : Généralité sur l’écotourisme communautaire
Section I : Concept de l’écotourisme
A/ Choix de la zone d’action
a/ Localisation géographique et caractéristiques physiques et biologiques 1- Milieu physique spécialement propice à l’écotourisme b/ Le climat qui se prête aux activités du projet
B/ Inventaire et analyse des ressources écotouristiques
a/ le domaine terrestre susceptibles d’être exploités par le projet b/ le domaine marin caractérisé par la diversité et la richesse de ressources naturelles c/ le domaine intertidal
C/ Autres ressources écotourisriques
a/ Attractions socio éco culturelles
b/ Typologie des activités économiques susceptible de promouvoir un véritable développement c/ Les infrastructures de la commune de Saint Augustin
Section II : Potentialités et forces constatées et senties

a/ Organisation sociale des communautés b/ Volontés locales de mobilisation en vue de prendre part à la promotion du développement c/ Capacité de gouvernance de la communauté d/ Capacité d’organisation
Chapitre II: Mise en œuvre de l’écotourisme communautaire
Section I : Planification de la conservation et évaluation préliminaire des sites
A/ Les outils nécessaires à la mise en place de l’écotourisme communautaire
a/ Des possibilités de produits écotouristiques susceptible d’étoffer le circuit commercial b/ Besoin de faciliter la visite c/ Des indications à diffuser à Toliara dans le cadre de l’élaboration d’un plan Marketing d/ Des exigences quant à des prestations touristiques efficaces
B/ Les attentes pour une mise en œuvre efficace et efficience de projet
a/ Appui aux initiatives locales dont la conception vient de communautés de base b/ Augmentation du nombre des visiteurs définie selon des analyses préalablement menées c/ Promotion des activités secondaire ou connexes comme support de la politique économique
C/ Présentation des propositions sur l’amélioration du système d’exploitation rationnelle du site et de ses environs
a/ Mise en place de structure de gestion répondant aux réalités objectives locales
b/ Présentation du mode de gestion communautaire concerté et auquel les parties prenantes adhèrent volontairement c/ Rôle et attribution du comité de gestion définis selon les exigences identifiées
D/ Les activités à entreprendre
a/ Stratégie marketing obéissant à un planning bien conçu b/ Sensibilisation et Education environnementale,outils permanent de promotion de l’écotourisme
Section II : Analyse de atouts et défis de l’écotourisme communautaire
A/ Analyse des atouts (forces et opportunités)
a/ Les effets sur l’environnement à court,moyen,et à long terme b/ Les effets économiques c/ Les effets socioculturels B/ Analyse des défis (Faiblesse et menaces)
a/ Les effets sur l’environnement, base de la formulation d’une stratégie corrigée b/ Les effets économiques c/ Les effets socioculturelles
Section III : Analyse de la viabilité de la mise en place de l’écotourisme communautaire
A/ Répartition équitable de bénéfice
B/Etude d’impacts sur les différents acteurs présent dans la commune
a/ La commune en tant que structure décentralisée opérant de manière effective pour le développement b/ Réduction de la pauvreté , finalité des actions programmées c/ Impact sur la biodiversité devant faire l’objet d’une analyse pour aboutir à une véritable préservation du patrimoine environnemental
CONCLUSION
ANNEXE BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *