LES IMPACTS SOCIO-ECONOMIQUES, SPATIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX DE L’AUTOROUTE ILA-TOUBA

Autoroute

   Dans le dictionnaire de la géographie de Pierre George (1974), le terme autoroute est défini comme étant une « voie routière exclusivement consacrée à la circulation automobile et construite spécialement en vue d’un trafic rapide : courbe à grand rayon, séparation matérialisée des deux sens de roulement et suppression des croisements à niveau ». C’est un concept qui est né en Allemagne avec l’Avus en 1909. La première autoroute au monde (en Italie, autostrada12), l’autoroute des lacs a été construite en Italie en 1924 pour relier Milan à la région des lacs de Lombardie (77km). En effet, l’idée de la construction de ces routes spéciales a pris naissance dans ce pays, après la guerre de 1914-1918, à une époque où la circulation automobile, en plein développement, ne disposait que de réseaux routiers abîmés par les hostilités et insuffisant. Il s’agit, en même temps, d’entreprendre de grands travaux pour donner du travail aux chômeurs. Par extension, on parle d’autoroute de l’information pour qualifier les réseaux de communication à haut débit qui permettent l’échange des données entre systèmes informatiques. Chaque pays et organisation peut définir ses standards d’autoroutes. Néanmoins, certaines définitions internationales ont été proposées. Il s’agit de la convention de Vienne sur la signalisation routière adoptée le 08 Novembre 1968 et l’Association Internationale Permanente des Congrès de la Route (AIPCR) du 27 Avril 1909. A part l’autre acceptation désignant l’autoroute de l’information, le concept d’autoroute est exclusivement réservé à la circulation automobile. Dans la définition de Pierre George l’on peut remarquer deux choses : une suppression des croisements à niveau et deux sens de roulement. Ceci permet donc de montrer que l’autoroute permet une circulation très rapide des automobiles. Dans certains pays comme le Sénégal, les embouteillages causent d’énormes pertes économiques. C’est la raison pour laquelle la construction d’autoroutes comme celle de Thiès/Touba occupe une place importante dans la circulation des personnes et de leurs biens .

Des impacts liés aux déchets solides et liquides

   Les déchets solides et liquides issus des travaux de construction constituent une grande menace sur l’espace. En effet, les ordures, les déblais et les huiles provoquent une destruction des sols et polluent les eaux de surfaces et souterraines. Cette pollution peut mettre en péril l’équilibre des écosystèmes de cette zone. Ainsi l’entreprise (CHINA ROAD & BRIDGE CORPORATION) a soumis un plan de gestion des déchets solides et liquides à la mission de contrôle en y intégrant une fiche de transfert desdits déchets. Ce plan de déchets prend en compte tous les types de déchets produits au niveau de la base-vie et la base de chantier et met l’accent surtout sur les classes de déchets et leur élimination. Les eaux issues des toilettes sont récupérées dans des fosses septiques et vidangées régulièrement. Les huiles usées issues des engins et machines sont collectées dans des fûts couverts et stockés au niveau d’une aire étanche, bétonnée et couverte afin de protéger les fûts des intempéries. Les huiles usées seront récupérées selon le protocole signé avec un prestataire de la place. Les huiles usées issues des engins et véhicules sont gérés selon le plan de gestion des huiles.

L’accès aux services sociaux de base

   Dans une conférence sur « villes et campagnes à l’heure du progrès technique », Jean François Gravier a montré quelle influence ont eu, au cours des âges, sur l’économie et la vie sociale de la France, les modes de transport et quel rôle de décentralisation peut jouer aujourd’hui l’automobile. La mise en place de l’autoroute Ila-Touba est une panacée pour lutter contre l’exclusion sociale entre les différentes régions du Sénégal. En effet, une infrastructure d’une telle envergure permettra une amélioration de l’accès aux services et équipements sociaux notamment sur le plan éducatif, infrastructurel et sanitaire pour les populations riveraines. Selon le secrétaire municipal de la commune de Fandène, l’autoroute est d’une importance capitale pour leur commune car offrant un développement économique mais aussi améliore la rapidité et la sécurité du système de transport sénégalais. Ainsi, la réhabilitation de plusieurs pistes routières et la construction d’écoles dans la zone permettent aux riverains d’avoir plus accès aux services sociaux de base. Aujourd’hui, les pistes rurales créées vont permettre par exemple aux femmes de pouvoir accéder facilement aux structures sanitaires de la ville de Thiès. Aussi, les infrastructures éducatives permettront de lutter contre le taux important d’analphabètes dans la zone.

Le désenclavement des régions intérieures

   Selon une étude effectuée par la Banque Mondiale26 en 1998, l’économie sénégalaise perdait une somme de 108 milliards de f CFA liée aux nombreux embouteillages et congestions enregistrés dans les différents axes du pays. En effet, se déplacer entre les différentes régions du Sénégal constitue une grande peine aussi bien pour les transporteurs que pour les voyageurs. Ceci est dû à un manque criard d’infrastructures capables d’assurer la circulation des personnes et des biens. Aussi faut-il noter que la plupart de ces axes routiers sont dans un très mauvais état. C’est ainsi que la construction des grandes infrastructures comme des autoroutes favorisent un développement économique rapide des différentes régions du Sénégal. Ila-Touba va contribuer à l’amélioration de la fluidité du système de transport. Aussi la route Nationale 3 (RN3) est fortement marquée par des congestions et des accidents surtout durant les grands événements. L’autoroute désengorgera la RN3 et participera à la réduction du temps perdu par les véhicules.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I.CONTEXTE ET JUSTIFICATION
1.Contexte
2.Justification
II.Problématique
1.Objectif général
2.Objectifs spécifiques
3.Hypothèse
4.Discussion conceptuelle
III.Méthodologique de recherche
1)Recherche documentaire
2)Collecte des données
3)Traitement des données et rédaction
4)Les difficultés rencontrées
PREMIERE PARTIE :CADRE D’ETUDE
CHAPITRE I : LE CADRE GEOGRAPHIQUE DE L’ESPACE
I.Le cadre physique
1.Relief et Géologie
2.Climat
3.Les sols
II.Cadre démographique et socio-économique
1.Caractéristiques sociodémographiques
a.Structure par sexe
b.Répartition par âge
c.Niveau d’instruction
d.Catégorie socioprofessionnelle
2.Equipements sociaux
a.Education
b.Eau potable
c.Electricité
d.Santé
3.Activités économiques
a.Agriculture
b.Elevage
c.Artisanat
d.Tourisme
CHAPIRE II : LA PRESENTATION DE L’AUTOROUTE
I.Caractéristiques de l’autoroute
1.Situation géographique
2.Caractéristiques de projet
I.LA MISE EN ŒUVRE DE L’AUTOROUTE
1.Etude d’avant-projet et assainissement
2.Le financement
Conclusion partielle
DEUXIEME PARTIE :IMPACTS DE L’AUTOROUTE ILA TOUBA DANS LA COMMUNE DE NOTTO ET DE FANDENE
CHAPITRE I: LES IMPACTS SPATIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX 
II.Les impacts spatiaux
1.Les impacts sur la mobilité
a.La disposition des passerelles
b.Les déplacements vers Thiès et hinterland
c.Les moyens de déplacement
d.Création de pistes
III.Les impacts environnementaux
1.Situation de l’environnement écologique avant-projet
2.Durant la construction
a.Impacts sur l’air et la végétation
b.Impact sur les sols et eaux
c.Impact sur le cadre de vie
d.Exploitation des latérites et carrières
CHAPIRE II : LES IMPACTS SOCIO-ECONOMIQUES
I.Les impacts sociaux
1.Les effets négatifs
a.Les désagréments durant les travaux
b.La séparation des communautés situées sur le tracé
2.Effets positifs
II.Les impacts économiques
1.La perturbation des activités économiques
2.Les avantages
a.Indemnisation
b.Le nombre d’emploi créé par l’autoroute
c.Les types d’emplois
Conclusion partielle
TROISIEME PARTIE :LES DEFIS ET PERSPECTIVES DE L’AUTOROUTE DANS LA ZONE
CHAPITRE I : LES DEFIS A RELEVER
I.Gestion des impacts environnementaux
1.Sur la qualité de l’air
2.Des impacts liés aux déchets solides et liquides
II.Gestion des impacts socio-économiques
1.Réhabilitation économique de la zone
2.La desserte de la zone traversée et le recrutement de la main d’œuvre local
CHAPITRE II : LES PERSPECTIVES
I.L’autoroute, un facteur de développement des activités socio-économiques
1.L’accès aux services sociaux de base
2.La diversification des activités
II.L’autoroute, un facteur de renforcement des échanges intérieurs
1.Une redynamisation des relations ville/campagne
2.Le désenclavement des régions intérieures
Conclusion partielle
CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *