Les generalites sur les pays emergents

L’ économie mondiale est constituée des économies développées et des économies sous développées. Les pays du Tiers Monde ont longtemps été qualifiés de pays en voie de développement et de pays pauvres avec l’incapacité de se développer seul car ils sont dans un cercle vicieux de pauvreté et d’endettement. Les pays occidentaux sont les pays développés et riches. Ils sont arrivés à un stade élevé de développement industriel qui leur a permis l’expansion économique. Cette industrialisation a aussi un effet de renforcement sur toute l’économie de ces pays. Parmi ces pays riches occidentaux, les Etats Unis, l’Europe et le Japon sont les plus puissants, on les prénomme les pays de la Triade. Ces pays développés ont longtemps dominé le monde tant sur le plan économique que politique. Ils prennent des décisions ayant des impacts internationaux à travers les grandes institutions internationales. Ce sont ces pays qui financent les projets de développement des pays moins avancés. Mais ces pays développés subissent ces dernières années des crises économiques et financières qui perdurent et affaiblissent leur économie. La croissance économique de ces pays passe par une phase de récession et ils sont en pleine phase d’austérité économique qui fait régresser le niveau de consommation et de dépense de la population. Malgré cela, leur position dans l’économie mondiale est toujours imposante et ils prennent toujours des décisions dont les effets peuvent se répercuter sur l’économie mondiale et sur les décisions politiques des gouvernements dans le monde. Pourtant, ces trois dernières décennies, une nouvelle classification des pays a commencé à apparaître en ce sens que des pays, qualifiés auparavant de pays pauvres, ont progressivement évolué grâce à des taux de croissance assez élevés. Ces pays sont actuellement classés comme pays émergents. Emerger signifie étymologiquement, sortir d’un milieu on l’on est plongé de manière à apparaître à la surface. Dans notre cas, ces pays sont sortis du milieu de la pauvreté et commencent à apparaitre dans le cercle des pays riches. Tandis que la plupart des pays en voie de développement subissent les effets néfastes de la mondialisation, ces pays émergents ont su saisir les opportunités offertes par la libéralisation des échanges. Ces pays ont atteint un certain niveau de développement.

Différenciation par niveau de développement des pays 

Pays développés et pays en voie de développement 

Le monde a depuis longtemps été divisé en deux groupes distincts selon leur niveau de développement : les pays riches développés et les pays pauvres.

Les pays du « Nord » 

Les pays du Nord sont développés et riches. La situation économique y est plus favorable au développement économique et à l’épanouissement de la population. Ces pays ont vécu des fluctuations économiques allant de phase de récession à phase de dépression mais leur niveau économique dépasse de loin celui des autres pays du monde.

Ces pays ont connu sa première révolution industrielle et modernisation après 1780. Après cette période, ces pays sont devenus de véritable pays industriels. Avec ces industries, ils ont connu une croissance économique exceptionnelle. Le niveau de vie et le mode de consommation de la population ont évolués et ils sont longtemps restés dans la phase de consommation de masse. Ceci a encore plus d’impact positif sur le développement industriel et sur la croissance de ces pays. Ils dominent les échanges internationaux tant sur le plan politique qu’économique. Ils sont toujours preneurs de décisions dans les grandes institutions comme le G7 ou le G8 ou la Banque Mondiale et le FMI. Les pays sous développés dépendent encore de ces pays car ils sont sources d’aides au développement pour les autres pays du monde ayant beaucoup de moyens financiers à leur disposition et ayant la volonté d’étendre leur pouvoir dans le monde.

Parmi les pays développés : le Canada, l’Australie, les pays nordiques comme la Norvège, la Suède mais les plus influents dans le monde sont les pays de la Triade: les Etats-Unis, l’Europe et le Japon. Ils ont connu de longues périodes chastes et ont été les sources des grands conflits mondiaux afin de s’accaparer le plus de ressources mondiales. Sur le plan démographique, leur population est en phase de vieillissement qui est contraignant pour leur économie dans sa globalité.

La grande crise financière de 1929 a commencé dans ces pays car ils n’ont pas pu contrôler la croissance économique et leur richesse. Après cela, ils ont connu la période des « 30 glorieuses », période de croissance économique. Mais depuis les années 70, avec la crise pétrolière, les pays font face à une succession de crises et de croissance. Ainsi la même situation se produit depuis l’année 2007, avec la crise financière, les pays n’ont pas le temps de se relever qu’une autre crise s’en vient et perturbe les activités de ces pays.

Les pays du « Sud » 

Les pays du Sud sont les pays pauvres. Cette appellation n’est pas très logique puisque des pays de l’hémisphère Nord comme l’Inde ou la Chine ont été pris en compte dans le lot. Ces pays sont aussi classés parmi les pays du « Tiers Monde», une dénomination les distinguant anciennement des deux blocs capitalistes et socialistes. Ils sont pour la plupart dans un cercle vicieux de pauvreté. La plupart de ces pays ont été colonisés par les pays développés et ont longtemps subi les politiques imposées par leur colonisateur, défavorables à leur croissance économique. Ces pays sont lourdement endettés et ne sont pourtant pas très productifs, ils connaissent des instabilités macroéconomiques et politiques. Ce sont des pays d’Afrique, d’Amérique Latine, de l’Asie. Ils n’ont pas suffisamment de capitaux ou de mains d’œuvre qualifiés capables d’enclencher le processus de développement industriel et le développement en général. C’est ainsi qu’ils restent, encore aujourd’hui, dépendants des pays occidentaux pour les apports financiers et le développement des infrastructures.

Ces pays connaissent parfois un taux de croissance négatif et les déficits budgétaires sont énormes. Ils ont besoin d’importer beaucoup plus car leur niveau de production ne satisfait pas à la demande intérieure, il arrive même que la production de certains biens indispensables ne soit pas faisable sur place. Pourtant le volume d’exportation n’est pas suffisant pour couvrir les frais d’importation. Ces pays n’exportent pour la plupart que des produits de base sans grande valeur ajoutée. L’étendu du secteur informel ne permet pas aussi d’avoir des recettes suffisants au niveau des Etats. La population est largement jeune et leur taux de chômage est élevé.

La définition de pays en voie de développement forme de grands enjeux tant pour ces pays que pour les pays riches dans le sens où elle conditionne les aides au développement accordés à ces pays. Entre autre, la Banque Mondiale se base sur le revenu national brut par habitant pour l’octroi des aides au développement. Tous les pays ont donc été classés selon le revenu des habitants. On distingue les pays à haut revenu, les pays à revenu moyen et les pays à faible revenu. Les pays à revenu élevé ont un PIB par habitant nettement supérieur à 20 000 dollars. Le RNB par habitant se trouve être moins élevé dans les pays qui ont de grands écarts dans les revenus des habitants. Voici un tableau qui nous montre une classification de pays bénéficiaires des aides publiques au développement pour 2011.

Les pays émergents

La question se pose mais d’où vient les termes pays émergents et que veut-il dire?
C’est ainsi qu’on cherchera à définir ce qu’est un pays émergent. Qu’est ce qui différencie les pays émergents ? Et qui sont ces pays émergents ? Ceci nous aidera à comprendre l’origine du terme et la signification de ce qu’est un pays émergent. Ainsi on peut mieux les utiliser. Le terme de « pays émergent » est apparu pour la première fois en 2000. On le doit à l’économiste Antoine Van Agtmaël, inventeur de la notion de « marchés émergents » en 1981 pour désigner ces marchés en plein développement qui représentent une grande opportunité pour les investisseurs grâce à la création de marchés boursiers. C’est au début du XXIe siècle que le terme de pays émergent a commencé à être utilisé par les auteurs, les média internationaux, les ouvrages pédagogiques pour désigner ces «pays à haut potentiel, mais encore fragiles, minés par l’instabilité financière et incapables d’opérer un rattrapage dans un temps court » précise Sylvia Delannoy . Il n’y a pas de définition précise de ce terme mais on peut avancer qu’est dit pays émergent les pays pauvres ou pays du Tiers Monde, qui sont en phase de transition entre économie agricole et industriel. Ils connaissent une croissance importante avec parfois un taux de croissance à deux chiffres. Pendant un période de trente ans, quelques pays ont connu une forte croissance. Parmi eux, des pays de l’Asie du Sud-est comme les quatre dragons : Corée du Sud, Singapour, Taïwan et Hong Kong ; ou encore la Chine, l’Inde, l’Indonésie ; des pays de l’Amérique Latine comme le Mexique, le Chili, l’Argentine, le Brésil ; dans les pays de l’Asie Orientale on peut compter l’Arabie Saoudite. Ils sont aussi appelé les nouveaux pays industrialisés.

Alors que les pays développés ont connu en 2008 une récession économique grave, ces pays ont continué leur croissance. Depuis les années 90, ils ont progressivement entrepris une lutte contre la pauvreté. C’est ainsi que la pauvreté a reculé dans ces pays surtout au Brésil, en Chine et en Indonésie. La Russie et l’Argentine ont eu les meilleurs résultats pour l’éradication de la pauvreté pendant cette période.

Les débats théoriques sur les pays émergents 

Ce paragraphe concernera, en premier point, l’étude des débats théoriques sur le sujet à travers l’analyse des revues littéraires des auteurs et leurs idées principales. Ceci permettra de faire la synthèse entre ces différentes idées.

Dans les théories Solow, toutes les économies du monde tendent à un moment ou à un autre à un état stationnaire. Pour lui, il y a une convergence des économies des pays sous développés vers la même situation que les pays les plus avancés. Cette théorie n’a pas pu être vérifiées dans la réalité car les pays du Tiers Monde sont toujours dans une situation de sous développement actuellement ; sauf pour le cas des pays émergents. A. Kateb (2011) a nommé cette expansion économique exceptionnelle des pays émergents la « Grande Convergence » comme pour faire un rappel de cette théorie de Solow. Ces économies longtemps sous développés sont en pleine rattrapage des économies développées si on tient compte de la croissance du PIB de ces pays.

Des auteurs comme Sylvie Delannoy disent que le nom de pays émergents ne devrait plus être consacré à ces pays puisqu’ils ne sont plus émergents comme le mot est défini. Ils ont déjà émergé il y a longtemps, Mais le problème est que ces pays ne peuvent pas encore être nommés pays développés et non plus de pays en voie de développement. Des observateurs disent aussi que des pays ne devraient pas être considérés comme pays émergents comme l’Egypte, Pakistan, Pérou, Philippines car leurs niveaux de développement économique ne sont pas encore assez élevé ; d’autres par contre devraient être considérés comme pays avancés comme la Corée du Sud, la Chine, Hong Kong, Israël, Singapour avec les niveaux de vie de la population qui sont presque similaires à ceux de la population des pays développés. Pour eux aussi, la présence de la Chine dans les pays émergents est plutôt une stratégie du pays pour éviter les responsabilités en tant que pays avancés .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PARTIE I : LES GENERALITES SUR LES PAYS EMERGENTS
CHAPITRE I : CONCEPTS DE BASE ET ETAT DES LIEUX DES PAYS EMERGENTS
SECTION I : DIFFERENCIATION PAR NIVEAU DE DEVELOPPEMENT DES PAYS
1. Pays développés et pays en voie de développement
1.1. Les pays du « Nord »
1.2. Les pays du « Sud »
SECTION II : LES PAYS EMERGENTS
1. Les débats théoriques sur les pays émergents
2. Les critères de considération des pays émergents
2.1. Le niveau du PIB
2.2. L’épargne intérieure
3. Les BRICS
3.1. La Chine : la Deuxième puissance mondiale
3.2. Le Brésil
3.3. La Russie
3.4. L’Inde
3.5. Les débats sur l’Afrique du Sud dans le BRICS
3.6. D’autres pays émergents dans le BRICS
SECTION III: LES PAYS EMERGENTS DANS L’ESPACE MONDIALE
1. Historiquement
2. La géographie
3. Le poids démographique
CHAPITRE II : FACTEURS DE CROISSANCE DES PAYS EMERGENTS
SECTION I : CONTEXTE FAVORISANT LA CROISSANCE
1. La mondialisation
2. Les multinationales
3. Le mode de gouvernance
SECTION II : LES POLITIQUES ECONOMIQUES ADOPTEES PAR CES PAYS
1. Politique d’incitation à l’investissement
2. Politique industrielle
3. Politique en faveur des recherches et développement
4. Autres politiques économiques
4.1. Le système d’éducation
4.2. Politique monétaire et budgétaire
PARTIE II : LES PERFORMANCES ECONOMIQUES DES PAYS EMERGENTS
CHAPITRE I : LA SITUATION ECONOMIQUE DES PAYS EMERGENTS
SECTION I : ANALYSE DE L’ECONOMIE DES PAYS EMERGENTS
1. Les résultats économiques des pays émergents
2. Les problèmes des pays émergents
2.1. Les disparités sociales
2.2. Les problèmes de l’environnement
2.3. Les biens et services publics
SECTION II : LA CONTRIBUTION DES PAYS EMERGENTS DANS L’ECONOMIE MONDIALE
1. Sur le plan économique
a. Impact néfaste de la délocalisation sur les pays développés
b. Les échanges internationaux
2. Ambition politique et diplomatique sur la scène internationale
3. Sur le plan environnemental
4. La création d’une Nouvelle Banque de Développement
a. Echec des institutions internationales dans les pays moins avancés
SECTION III : PERSPECTIVES DE CROISSANCE DES ECONOMIES EMERGENTES
1. Le marché de travail
2. Le relationnel au sein du groupe
3. La croissance économique des pays émergents
CHAPITRE II : LES MODALITES D’ADAPTATION DES POLITIQUES ET STRATEGIES ECONOMIQUES SUR LES PAYS MOINS AVANCES
SECTION I : SITUATION ECONOMIQUE DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT
SECTION II : LES POLITIQUES ADAPTABLES AUX ECONOMIES EN DEVELOPPEMENT
CONCLUSION

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *