Les formes de l’alternance codique (POPLACK)

Le paysage sociolinguistique en Algérie

L’histoire et la geographie de l’Algerie ont engendre un paysage sociolinguistique caracterise par la coexistence et le croisement de plusieurs varietes linguistiques. En effet, l’Algerie offre un panorama assez riche en matiere de plurilinguisme compose du berbere et ses diverses varietes, l’arabe dialectal, l’arabe classique et le francais. La fonction et la position de ces quatre langues se mesurent selon les leurs usages dans la societe. F. DE SAUSSURE ; linguiste, affirme : ≪ la langue est la partie sociale du langage, extérieure à l’individu, qui à lui seul ne peut ni la créer ni la modifier, elle n’existe qu’en vertu d’une sorte de contact passé entre les membres de la communauté ».4 Selon A. MEILLET ; linguiste francais des premieres decennies du XXe siecle «Le langage est éminemment un fait social, car si la réalité d’une langue n’est pas quelque chose substantielle, elle n’en existe pas moins cette réalité et à la fois linguistique et social.»5 Le rapport entre la langue et la societe est eventuellement un rapport de cause a effet, donc la sociolinguistique a pour but de faire ressortir les repercussions linguistiques des clivages sociaux.

Selon ce point de vue c’est la societe qui determine le langage ; par consequent l’etude des variantes linguistiques permettra de circonscrire avec precision des variantes sociolinguistiques qui les ont produites. La sociolinguistique est bien une linguistique de la parole c’est-a-dire une linguistique qui situe son objet dans l’ordre du social et du quotidien et du politique, de l’action et de l’inter action pour etudier les variations dans l’usage des mots que des rituelles, des conversations dans les situations de la communication, les pratiques singulieres de langage que les phenomenes collectifs. Les fonctions de la communication, le degre de similarite des langues en contact, sont autant de facteurs qui peuvent influencer les representations et les pratiques langagieres. Se produisent des phenomenes d’emprunts, de diglossie, d’alternance codique, et de bilinguisme, mais egalement une variete de phenomenes de construction identitaire, comme l’affirmation des differences linguistiques et ethniques, des reactions telles que la lutte contre les emprunts. Dans une situation de contact des langues, le statut de chaque langue varie suivant les rapports de domination entre les groupes qui les parlent et les perceptions que les individus ont de ces rapports, ils s’ensuivent que les usages langagiers varient dans l’espace social et geographique en fonction de ces rapports inter groupes, si ces rapports changent les rapports de statut et donc les usages en meme temps varieront.

 La langue francaise influe enormement les pratiques linguistiques des Algeriens car la francisation des administrations, des secteurs economiques ainsi que le domaine des medias amene les Algeriens a avoir une certaine maitrise du francais. Malgre le processus d’arabisation qui a connu beaucoup de succes, la langue francaise est la premiere langue etrangere parlee en Algerie, elle est apparue avec la colonisation qui a dure plus de cent ans. Systematiquement, cette langue a marque profondement les Algeriens, au Nord, elle est plus frequemment utilisee que dans le Sud, elle est parlee a la maison entre les familles, entre les amis, a la rue, au marche, dans les ecoles, a l’universite, et dans les administrations. La presence de cette langue en Algerie est d’origine historique, par le biais du colonisateur, une des premieres mesures prises par les responsables francais fut, vers 1840, de supprimer l’enseignement de la langue arabe en confisquant tous les biens des fondations qui les supportaient. Jointe a des mesures d’intimidation contre les talebs (enseignants) qui enseignaient langue et religion, cette mesure amena rapidement la chute d’un reseau d’enseignement auparavant tres dense.

A la place, peu a peu, c’est la langue francaise qui fut imposee comme langue ecrite, langue officielle de la colonisation jusqu’a la proclamation de l’independance (1962), elle etait la langue officielle en Algerie. A l’independance, l’Algerie a adopte la politique d’arabisation traduit par la recuperation des referents culturel, identitaire et linguistique. L’impact de la domination linguistique coloniale a fait du francais, apres l’independance, la premiere langue etrangere a jouir d’un statut de langue vehiculaire. Sur le plan formel, elle est definie comme la premiere langue etrangere, mais elle reste dominante dans les institutions administratives et economiques. Aujourd’hui encore, le francais persiste dans le milieu algerien et conserve un role privilegie en tant que premiere langue etrangere. Il occupe une place tres importante dans l’education, la politique et l’administration. Pour ces raisons, l’enseignement et l’apprentissage du francais est obligatoire dans les etablissements scolaires algeriens des la troisieme annee primaire.

L’emprunt

Dans la situation sociolinguistique en Algerie, nous constatons que le contact des langues, que se soit entre le francais et l’arabe, ou entre le francais et le berbere, ces phenomenes sont consideres comme phenomenes naturels a cette societe qui est plurilingue. Selon J.HAMERS et M.BLANC, l’emprunt est « un élément d’une langue intégré au système linguistique d’une autre langue » 18. Une autre definition claire, mais stricte de l’emprunt est donnee par le Dictionnaire de Linguistique edite sous la direction de Jean Dubois: ≪ il ya emprunt quand un parler A utilise et finit par intégrer une unité ou un trait linguistique qui existait précédemment dans un parler B et que A ne possédait pas l’unité ou le trait emprunté sont eux-mêmes appelés emprunts »19. M. PERGNIER fait appel a un proces plus complexe et incluant a la fois ≪l’interférence (l’influence d’un système linguistique sur l’autre aboutissant à un résultat hybride) est une conséquence fréquente du contact des langues ≫20. Il affirme que « l’emprunt est le résultat d’interférences entre deux langues et qu’il n’y a donc emprunt que dans la mesure où deux langues sont en contact à travers un nombre plus ou moins élevé de locuteurs, bilingues à des degrés divers ≫21. Comme les contacts deviennent de plus en plus nombreux, les risques peuvent etre plus grands.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction générale
Chapitre théorique
Partie 1 Paysage sociolinguistique en Algérie
1. Le paysage sociolinguistique en Algérie
1.1. L’arabe classique
1.2. L’arabe algérien
1.3. Le berbère
1.4. Le français
2. Le statut des langues dans les medias en Algérie
2.1. L’arabe algérien et le berbère
2.2. L’arabe institutionnel dans les medias
2.3. Le français dans le secteur médiatique
2.3.1. La presse écrite
2.3.2. La télévision et la radio
Partie 2 Définition des concepts théoriques
1. Contact de langues
1.1. Contact de langues en Algérie
1.2. Plurilinguisme en Algérie
1.3. Bilinguisme et diglossie
1.3.1. Bilinguisme
1.3.2. Diglossie
2. L’emprunt
3. Mélange de codes ou code mixing
3.1. Alternance codique
3.1.1. Les formes de l’alternance codique (POPLACK)
a. L’alternance codique intra-phrastique
b. L’alternance codique inter-phrastique
c. L’alternance codique extra-phrastique
3.1.2. Les types de l’alternance codique (GUMPERZ)
a) L’alternance codique situationnelle
b) L’alternance codique conversationnelle
4. L’interférence
5. L’interaction verbale
6. Interaction et conversation
Chapitre pratique
Partie 1 Présentation du terrain de recherche
1. Présentation du corpus
2. Description du corpus
3. La transcription
3.1. Les conventions de transcriptions adoptées
Partie 2 Analyse des données
1. Etude quantitative de l’alternance codique
2. Etude qualitative de l’alternance codique
2.1. Alternance codique intra-phrastique
2.2. Alternance codique inter-phrastique
2.3. Alternance codique extra-phrastique
3. Les fonctions de l’alternance codique selon GUMPERZ
La citation
La désignation d’un interlocuteur
L’interjection
La réitération
La personnalisation versus l’objectivation
Conclusion générale
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *