Les forces et faiblesses des exploitants du produit, opportunités et menaces

Mémoire pour l’obtention du diplome de maitrise en sciences de gestion

EXIGENCES ECOLOGIQUES DE MANIOC

Le manioc est une plante à tubercule (P.A.T) de zone tropicale humide à grande faculté d’adaptation tant pour le climat que le sol. Il peut être un produit manufacturé pour donner des tapiocas, des farines par le biais des transformations en usine.
En général, cette région est caractérisée par un climat tempéré à deux saisons très contrastées :

– une courte saison de pluies de novembre à Avril avec une température moyenne de 26 à 28°C ;
– une saison sèche longue de 7 mois où les températures peuvent être basses, parfois en dessous de 10°C dans les zones intérieures, moyenne comprise entre
18 et 21°C.
Comme le cycle cultural est fonction des données climatiques de cette région, le manioc peut être cultivé dès que la pluie commence.

Conditions du sol

En principe, le sol de cette région est dominé par des sols ferrugineux. Le manioc convient à ces sols, à l’exception des sols bruts squelettiques et sols riches en cailloux comme les roches où l’on ne peut pas pratiquer la culture de manioc, sinon le risque de perte sera réel.

Les principales variétés utilisées

Il existe ne nombreuses variétés dans cette région, mais seules les variétés suivantes sont plus  utilisées en matière de culture :
variété Rekipotony, ou racines attachées aux pieds ;
variété Bemandady, ou racines rampantes sur la terre ;
variété Kelimena, ou petites tailles et pétioles rouges ;
variété Mangahazo gasy, ou manioc malgache.

Racines attachées aux pieds (rekipotony)

Cette variété est exprimée par ses principales caractéristiques :
– liège gris et mince, phelloderme blanc, racine cylindrique et sessile, bois acajou, rameaux, stipules colorés ;
– bon goût, sensible à la mosaïque, productivité moyenne. Rendement sec 38%.

Racines rampantes à la terre (Bemandady)

Cette variété est caractérisée par :
– liège brun chocolat, phelloderme blanc, racines fusiformes et sessiles,bois acajou, rameaux, stipules colorés ;
– bon goût, sensible à la mosaïque, productivité moyenne. Rendement sec 38%.

Petites tailles et pétioles rouges : (kelimena)

Cette variété se distingue par :
– liège brun chocolat, phelloderme blanc, racines fusiformes et pédonculées, vert olive, rameaux, stipules colorés
– bon goût, très sensible à la mosaïque, bonne productivité. Rendement en sec 39%

Manioc malgache : (Mangahazo gasy)

Cette variété est particularisée par :
– liège gris et mince, phelloderme blanc, racines cylindriques et pédonculés, bois vert olive, rameaux clairs légèrement colorés aux stipules et aux côtés ;
– très résistante à la mosaïque, bon goût, très productivité, rendement en sec 40%.
Face à ces variétés, les résultats de dégustations sont presque ou toujours différentes d’une année sur l’autre parce que le manioc, suivant les sols et les conditions climatiques, change de saveur. Et à partir de ces variétés là, nous pourrions choisir la meilleure variété à cultiver. Nous allons donner des justifications à ce choix dans le chapitre suivant pour attirer l’attention des tiers, tels que : les consommateurs, les exploitants et nos lecteurs, etc.

LE SYSTEME ET LE RENDEMENT DE PRODUCTION DE MANIOC

La Région Alaotra Mangoro étant une zone de production, le système de production donne un bon rendement à ses cultures. §1 – Système de production du manioc. Dans cette région, ce système peut se faire suivant trois procédés distincts suivant le temps et l’espace :
– le système de production irriguée ;
– le système de production pluviale à un cycle ;
– le système de production pluviale à deux cycles.

Le système de production irriguée :

La culture est assurée par une irrigation venant du fleuve. Ce système est valable pour les  parcelles avoisinant le fleuve.

Le système de production pluviale à un cycle :

La culture est assurée par la pluie car ces parcelles se trouvent loin du fleuve, et sont aussi en hauteur.

Le système de production pluviale à deux cycles

La culture est assurée par la pluie, mais elle demande deux cycles d’exploitation pour avoir une bonne prise (Produit en bonne maturité). Ce dernier système est appelé« FIRA FOTOTRA » en malgache.

Rendement de production à l’époque

Quant au système de production du manioc, la pratique culturale traditionnelle donne un rendement médiocre, avec quatre (4) tonnes par hectare à cause de l’ignorance de l’origine de cette médiocrité.  Le rendement est exprimé par la formule suivante : r = Q/ha Avec r : Rendement de production  ,Q : Quantités produites,Ha : surface de parcelle cultivée.
La culture de manioc a besoin de préparation du sol et des variétés à cultiver, le projet a pour but d’améliorer la qualité de production avec la technique de production améliorée.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie ECONOMIQUES ET
GESTION

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie TECHNIQUE DE PRODUCTION AMELIOREE où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

SOMMAIRE
LISTE DES ABRÉVIATIONS, DES SIGLES ET DES ACRONYMES
MÉTHODOLOGIE INTRODUCTION
PREMIÈRE PARTIE : PRESENTATION GENERALE DU PROJET
Chapitre I : PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DISTRICT D’ANDILAMENA.
Section I : CONTEXTE PHYSIQUE ET ENVIRONNEMENTAL
Section II : CONTEXTE SOCIAL ET INFRASTRUCTUREL
Chapitre II – GENERALITES SUR LE MANIOC
Section I : EXIGENCES ECOLOGIQUES
Section II : LE SYSTEME ET LE RENDEMENT DE PRODUCTION DE MANIOC
Chapitre III : TECHNIQUE DE PRODUCTION AMELIOREE
Section I : LES BASES DE LA PRODUCTION
Section II : LE POST – RECOLTE ET LES EXPLOITATIONS DE LA FILIERE MANIOC
Section III : LES FORCES ET FAIBLESSES DES EXPLOITANTS DU PRODUIT, OPPORTUNITÉS ET MENACES.
CHAPITRE IV : ÉTUDE DE MARCHÉ ET STRUCTURE ORGANISATIONNELLE
Section I : ÉTUDE DE MARCHÉ
Section II : STRUCTURE ORGANISATIONNELLE
DEUXIÈME PARTIE : ETUDE FINANCIERE DU PROJET
Chapitre I. INVESTISSEMENTS NECESSAIRES ET COMPTES DE GESTION

Section I : LES INVESTISSEMENTS
Section II : LES AMORTISSSEMENTS
Section III : LE FINANCEMENT DU PROJET ET FONDS DE ROULEMENT
CHAPITRE II : ANALYSE DE LA RENTABILITÉ
Section I : LES RÉSULTATS PRÉVISIONNELS
Section II : SEUIL DE RENTABILITÉ
Section III : LE PLAN DE FINANCEMENT
Section IV : BILAN PRÉVISIONNEL
CHAPITRE III – EVALUATION DE LA RENTABILITE DU PROJET
Section I : LES RATIOS
Section II : ÉVALUATION DE LA RENTABILITÉ COMMERCIALE
Section III : EVALUATION DE LA RENTABILITE ECONOMIQUE
Section IV : EVALUATION DE LA RENTABILITE FINANCIERE
Section V : ÉVALUATION SOCIALE
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES
LISTE DES ILLUSTRATIONS
TABLE DES MATIÈRES

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *