Les fonctions des espaces verts en ville

« Un espace vert désigne, en urbanisme, tout espace d’agrément végétalisé (engazonné, arboré, éventuellement planté de fleurs et d’arbres et buissons d’ornement, et souvent garni de pièces d’eau et cheminements). L’expression est généralement employée aux espaces publics ou semi-publics. Le mot sous-entend une situation en milieu urbain ou péri-urbain, en tout cas en milieu construit. » Il existe plusieurs types d’espaces verts au sein d’une ville, notamment les squares, les jardins ou les parcs. Ces lieux forment une légère connexion avec la nature, souvent proscrite des centres villes, et sont une véritable demande de la population. En effet, un sondage fait en 2008 par l’UNEP/IPSOS présente 7 français sur 10 comme préoccupés par la présence d’un espace vert à proximité de leur habitation, et intégrant cette variable dans leurs critères de choix de leur lieu de vie. En 2010, plus de 90 % des sondés disent que le contact avec les plantes, les végétaux et les jardins est important voire essentiel dans leur vie quotidienne, et 20 % des Français regrettent de ne pas avoir plus de liens avec la nature et les jardins. Ils citent notamment les centres villes et les centres commerciaux (86 % des sondés) puis sur le lieu de travail (65 %), les espaces de loisirs (63 %) et les lieux d’habitation (50 %).

La commune de Toulon possède peu de ces espaces au cœur même de la ville. C’est une ville honoré de 3 fleurs au concours des villes et villages fleuris, mais seulement 28% des espaces verts sont situés en zone urbaine. De plus c’est une ville extrêmement dense, les espaces libres sont quasi inexistants et le bâti est omniprésent. Le réseau de transport en commun n’étant pas très développé, il faut donc prendre son véhicule personnel si l’on souhaite sortir de l’espace urbain à proprement parlé et accéder à des lieux d’activités extérieurs.

La commune de Toulon

Situation Géographique

Localisation et accès
Située dans la région Provence Alpes Côtes d’Azur ( PACA ), dans le sud de la France. Toulon se situe à 65km de Marseille à l’Ouest, 150 km de Nice à l’Est et 140 Km d’Avignon au Nord. Elle borde la mer Méditerranée le long de la rade de Toulon. Elle est enclavée entre mer et montagne, puisque de nombreux reliefs encerclent la commune, notamment le Mont Faron qui constitue un quart de la surface toulonnaise. C’est un site Natura 2000 au titre de la directive des habitats, et également une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type 2.

Desserte
Par les airs :
L’aéroport Toulon-Hyères se situe à environ 20 km de la ville de Toulon, sur la commune d’Hyères. Ses vols partent principalement vers la France et l’Europe. Les aéroports internationaux les plus proches se trouvent à Nice (150km) et Marseille (66km)
Par la route :
La ville de Toulon se trouve au milieu de deux autoroutes. L’une à l’Ouest, l’autoroute A50 va en direction de Marseille. A l’Est, l’autoroute A57 se dirige vers Hyères et Nice. Ces autoroutes facilitent l’accès à des villes importantes comme Draguignan, Fréjus, St Tropez d’un coté ou encore Bandol, Sanary, Saint-Cyr Sur Mer de l’autre. Il y a également tout un réseau de routes départementales qui desservent des villes de tailles moyennes.
Par les rails :
La commune possède une gare SNCF en plein centre qui accueillent TER et TGV. La jonction entre Marseille et Toulon est abondante et de nombreuses gares sont sur le trajet (environ 30 trains par jour). En revanche vers Nice, les fréquences sont plus faibles (environ 20 trains par jour) et les villes accessibles sur le trajet sont également moins nombreuses.
Par la mer :
La gare maritime donne la possibilité de rejoindre les villes à proximité par la mer. De même, on peut se rendre en Sardaigne et Toulon est le premier port de départ vers la Corse.

Climat
Le climat de Toulon est de type méditerranéen car constitué de 3 mois secs (juin, juillet et août). Le climat toulonnais est caractérisé par un très fort ensoleillement, une saison sèche nettement marquée en été, des précipitations rares mais parfois violentes, des températures chaudes en été et douces en hiver. Le gel est rare et la neige exceptionnelle. Par contre le mistral, est un vent de couloir de nord-ouest à nord, très froid en hiver et souvent violent. Généralement sec et accompagné d’un temps très ensoleillé. Il souffle plus de 115 jours par an sur la ville. De par sa proximité avec la mer, les températures restent relativement clémentes en toutes saisons. La température moyenne annuelle est de 15,9 °C.

Culture

La culture toulonnaise est fortement imprégnée du mode de vie du sud. En effet les tranches de vies sont généralement tardives (repas et sorties), et les gens vivent plus facilement à l’extérieur grâce au climat méditerranéen. On retrouve dans la culture provençale une identité culinaire marqué représenté par l’huile d’olives, les herbes de Provence ou encore les truffes. Il existe également certains plats traditionnels tels que la bouillabaisse, la daube provençale ou la soupe au pistou. La culture du vin rosé appartient elle aussi à celle-ci. On cite fréquemment le jeu de boules lorsque l’on parle de la côte d’azur. Il est souvent fait l’amalgame entre la pétanque et le jeu de boule, cependant le « Jo de Boulo » est en réalité l’ancêtre de celle-là. Il se pratique sur des terrains plus grands et de manière mobile car le joueur n’est pas cantonné au cercle initial. Les deux sont encore pratiqués de nos jours. Le marché de Provence est devenu un des symboles régionaux. Très souvent marché de tradition – certains remontent au Moyen Âge – occupant place et ruelles, son but premier était de simplifier l’approvisionnement des villes et des villages, et accessoirement de se tenir informés des dernières nouvelles. Il est maintenant devenu un lieu d’échange et de détente. La commune de Toulon est pauvre en évènement culturel pour tous. La programmation du Théâtre, de l’Opéra, Du Zénith Oméga touche une petite frange de la population ». Seuls les festivals « Jazz à Toulon » et « Musiques du monde » offrent de manière ponctuelle des occasions culturelles. Peu d’évènements sont organisés pour provoquer une attractivité de la ville. On retrouve également une touche régionale dans l’architecture méditerranéenne. Au niveau des couleurs extérieures, on privilégie les déclinaisons de l’ocre, dans des tons orangés ou jaunes. Concernant le jardin, il faut savoir que les pelouses vertes et les parterres de fleurs n’ont vraiment rien de provençal. En réalité, ce qui fait un jardin provençal, ce sont des pots en terre cuite que l’on fleurit et que l’on peut poser un peu partout. On trouve très souvent dans les jardins du sud une organisation en restanques, c’està-dire un petit mur en pierres sèches construit dans un dénivelé plus ou moins fort pour établir une terrasse de culture. Au niveau des matériaux utilisés, on identifie majoritairement de la pierre, du plâtre et très peu de bois. A l’origine, les provençaux ont peur du feu. De plus, il y a peu de bois dans les charpentes car les toits des habitations provençales sont très bas. La terre cuite est également utilisée en couverture de toit et sur le sol. Les maisons provençales sont généralement orientées plein sud pour s’ouvrir au soleil et tourner le dos au mistral.

Toulon historique

Toute l’histoire de Toulon est liée à sa position sur la mer. Déjà dans l’antiquité, cette ville occupait une position reconnue. Telo Martius (nom de la ville à cette époque) était une pêcherie de murex (gros escargots de mer servant à la teinture des toges) et un port où venaient s’abriter les navires grecs qui naviguaient entre Massalia (Marseille) et Olbia (ville italienne située en Sardaigne). Elle ne fut pas épargnée par l’invasion romaine, et devint l’une des deux teintureries impériale de pourpre grâce à l’exploitation des murex et des cochenilles du chêne kermès, alors dominants sur le territoire. Au cours des mille années que couvre le Moyen Age, la ville a changé de nom : Télo est devenu Tholon puis Tolon et Touloun. Elle reste un site privilégié pour la marine, et le commerce s’y développe fortement. Puis la région « Provence » est rattachée à la France, et elle devient alors un lieu de construction navale et un lieu d’ancrage pour la flotte militaire.

Durant les deux grandes périodes historiques suivantes que sont l’Ancien Régime et la Révolution, la vocation militaire de Toulon se précise. C’est, avec Brest, le seul port capable d’accueillir les grands vaisseaux de guerre aux XVIIe et XVIIIe siècles. La ville fait donc naturellement partie du programme de fortification confié à Vauban. Toulon était le lieu de départ et d’arrivée de la plupart des grandes expéditions militaires et coloniales françaises vers l’Afrique au cours de l’Ancien Régime et au XIXe siècle. Durant le XIXe siècle, Toulon accueille une importante immigration italienne liée au développement industriel et naval, ainsi que de nombreux Corses. Les permutations de la Marine nationale avec l’arsenal de Brest créent aussi une solide communauté bretonne. Sévèrement éprouvée lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville est occupée par les allemands, puis libérée après de difficiles combats. Les bombardements n’auront cependant pas trop détruits le centre historique, mais le port est détruit ainsi que de nombreux immeubles. La reconstruction de la ville et du port entraine une importante vague d’immigration. A la fin de la guerre d’Algérie, la ville connait une nouvelle vague d’immigration. Toulon accueil en urgence la population « Pieds-Noirs » chassée d’Algérie. Toulon est donc une ville où se mélange de nombreuses cultures liées au diverses périodes d’émigration, et dont le développement urbain c’est fortement organisé en fonction de ces différentes vagues et des nécessités militaires.

La population

La commune de Toulon possède une population conséquente qui en fait la 15ème plus grande ville de France. Avec environ 165000 habitants au recensement de 2009 effectué par l’INSEE.. Celle-ci est répartie sur 42.84km², ce qui engendre une densité théorique de 3841habitants/km². Cependant en pratique, presque un quart du terrain toulonnais est un mont non habité, ce qui augmente considérablement la densité réelle de la ville (environ 5500 habitants/km²), et donc la population présente dans la zone d’influence. On peut supposer que ce seront les principaux utilisateurs de notre aménagement, puisque celui-ci se trouve au cœur de la ville. En analysant rapidement à des échelles supérieures, on constate que Toulon représente une véritable zone d’influence par sa localisation pour le département, voire la région. En effet elle est au centre d’une aire urbaine imposante (13em de France) mais également d’une communauté d’agglomération non-négligeable, Toulon Provence Méditerranée ( TPM ), à savoir la neuvième nationale. A ce niveaulà, ce sont 425000 personnes qui sont concernées (42,5% du département).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Genèse du Projet
I. La commune de Toulon
1. Situation Géographique
2. Toulon historique
3. La population
4. Les principaux acteurs
5. Les objectifs de la ville
6. Les différents acteurs potentiels
7. Synthèse
II. Les enjeux d’un espaces verts
1. Les fonctions des espaces verts en ville
2. L’insertion des espaces verts
3. L’enclavement de certains espaces verts
III. Analyse du site
1. Localisation
2. Les espaces verts existants
3. Equipements disponibles
4. Configuration de l’îlot
5. Règlement du PLU
6. Synthèse
IV. Le projet
a) Aspect général
b) Règlement
c) Accès Pompiers et Handicapés
d) L’aire de Jeu
e) Complexe Multi-Sport
f) Terrain de pétanque
g) Parcours de Santé
h) Table Ping-Pong / Echiquier
i) Scène de spectacle et Kiosque
j) Fontaine
k) Table de Pic-Nic
l) Poubelles
m) Toilettes
n) Point d’eau potable
o) La flore
p) Accessibilité
Conclusion
Bilan personnel
1) Les problèmes rencontrés
2) Les acquis
Bibliographie
Sites Internet
Table des Figures
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.