Les études portant sur les déterminants d’une publication volontaire d’informations au sein des rapports annuels

De nombreuses études ont été réalisées sur le thème des déterminants d’une publication volontaire d’informations au sein des rapports annuels d’entreprises.

D’une façon générale, la publication volontaire d’informations peut être définie comme « la publication d’informations non requises (par les normes comptables ou les lois en vigueur), représentant en cela un choix laissé à la discrétion des dirigeants d’entreprises afin de leur permettre de fournir des informations de nature comptable ou de toute autre nature qui pourraient s’avérer utiles à la prise de décision des utilisateurs de ces informations » (Meek, Gray et Roberts, 1995a, p. 255) . Et, dans le contexte de ces études, le mot « déterminant » peut s’entendre comme un synonyme de « facteur explicatif ».

Le but de la plupart des études portant sur les déterminants d’une publication volontaire d’informations au sein des rapports annuels est ainsi d’examiner l’impact que peuvent avoir certains facteurs (ou caractéristiques) des entreprises observées sur l’étendue de la publication volontaire d’informations recensée au sein des rapports annuels de ces entreprises.

La méthode qui est la plus communément utilisée au sein de ce champ de recherche consiste donc à calculer, dans un premier temps et à partir d’une analyse de contenu des rapports annuels, un « niveau » de publication volontaire d’informations pour chacune des entreprises observées. Les auteurs tentent, ensuite et dans un second temps, d’expliquer, au moyen de tests statistiques adéquats, l’existence d’une disparité concernant les « niveaux » ainsi recensés par certaines caractéristiques (par exemple, la taille, le niveau d’endettement, le statut de cotation, la performance financière…) des entreprises observées, ces caractéristiques représentant les déterminants que les auteurs ont choisi d’étudier.

A DEFINITION ET ANALYSE DU CONCEPT DE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS

De nombreuses études empiriques ont été réalisées sur le thème général des déterminants d’une publication volontaire d’informations. Ce thème recouvre en effet tant les études portant sur les déterminants d’une publication volontaire d’informations au sein des rapports annuels que les travaux portant sur :

– l’étude des déterminants de la publication d’informations ayant pour certaines d’entre elles un caractère obligatoire et pour d’autres un caractère volontaire au sein des rapports annuels, études dites mixtes et réalisées à un niveau local (Shingvi, 1968 ; Shingvi et Desai, 1971 ; Buzby, 1975 ; Stanga, 1976 ; Cooke, 1989a ; Cooke, 1992 ; Cooke, 1993 ; Wallace, Naser et Mora, 1994 ; Ahmed, 1996 ; Giner , 1997) ou permettant une comparaison internationale (Jaggi et Low, 2000 ; Archambault et Archambault, 2003…) ;

– l’étude des déterminants de la publication de prévisions de résultats (Lev et Penman, 1990 ; Ruland, Tung et George, 1990 ; Kasznik et Lev, 1995 ; Frankel ; Mc Nichols et Wilson, 1995 ; Baginski et Hassel, 1997 ; Bamber et Cheon, 1998 ; Kasznik, 1999 ; Baginski, Hassell et Kimbrough, 2002 ; Nagar, Nanda et Wysocki, 2003 ; Ajinkya, Bhojraj et Sengupta, 2005 ; Karamanou et Vafeas, 2005…) ;

– l’étude des déterminants de la publication volontaire d’informations sur Internet (Deller, Stubenrath et Weber, 1999 ; Ashbaugh, Johnstone et Warfield, 1999 ; Pirchegger et Wagenhofer, 1999 ; Craven et Martston, 1999 ; Debreceny, Gray et Rahman, 2002 ; Ettredge, Richardson et Scholz, 2002 ; Oyelere, Laswad et Fisher, 2003…) ;

– ou encore l’étude des déterminants de la publication volontaire d’informations au travers de « conference calls » (Tasker, 1998 ; Frankel, Johnson et Skinner, 1999 ; Bushee, Matsumoto et Miller, 2003…).

Quoique nombreux, comme nous venons de le voir, les travaux portant sur les déterminants d’une publication volontaire d’informations sont, étrangement et comme l’indique Pourtier (2004), restés à la fois très allusifs et le plus souvent réducteurs concernant la recherche d’une définition du concept même de publication « volontaire » d’informations.

Si la publication volontaire d’informations par les dirigeants d’entreprises peut être définie d’une façon générale comme la publication, par ces dirigeants, d’informations non requises (par la loi ou par les normes comptables en vigueur), on peut, de fait et toujours selon Pourtier (2004), identifier deux catégories de travaux selon l’approche retenue :

– ceux qui restent allusifs quant à la définition de ce concept ou qui ne le définissent même pas. Cette première catégorie regroupe essentiellement les études portant sur la publication de prévisions de résultats et les études portant sur la publication volontaire d’informations sur Internet ou au travers de « conference calls ». Ce phénomène est expliqué par le fait que les informations étudiées revêtent dans ce cadre un caractère volontaire par nature, rendant en quelque sorte superflue la recherche d’une définition approfondie du concept de publication « volontaire » d’informations.

– ceux qui situent le concept de publication « volontaire » d’informations par rapport à une norme établie, en supposant que ce qui n’est pas normé, ou obligatoire, est donc volontaire. Les recherches de cette seconde catégorie font de fait explicitement référence aux normes comptables ou lois existantes pour situer le caractère « volontaire » d’une publication d’informations. Les travaux portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations au sein des rapports annuels font le plus souvent partie de cette catégorie.

LES THEORIES PERMETTANT D’EXPLIQUER UN COMPORTEMENT DE PUBLICATION (OU AU CONTRAIRE DE RETENTION) VOLONTAIRE D’INFORMATIONS DE LA PART DES DIRIGEANTS D’ENTREPRISE 

Dans un premier temps, nous opérons une présentation des théories qui vont permettre d’expliquer un comportement de publication volontaire d’informations de la part des dirigeants d’entreprises. Les motivations issues de la théorie dite politico contractuelle de la comptabilité seront tout d’abord présentées. Selon la théorie de l’agence, nous verrons que la publication volontaire d’informations va en effet apparaitre comme un moyen de minimiser les coûts (dits « d’agence ») qui vont être engendrés par l’existence de possibles conflits d’intérêt entre les différentes parties co-contractantes d’une entreprise. Sous l’angle de la théorie de la réglementation, ensuite, la publication volontaire d’informations va apparaître comme un moyen de minimiser les potentialités de réactions des politiciens ou de certains groupes de pression aux informations publiées par les dirigeants d’entreprise, réactions qui seront susceptibles d’engendrer des coûts pour ladite entreprise, dénommés « coûts politiques » au sein de la littérature. Enfin, l’analyse sera centrée sur les marchés financiers. Nous verrons que le phénomène d’anti-sélection qui va s’exercer sur ces marchés en cas d’absence d’informations publiées par les dirigeants d’entreprises pourra également inciter ces derniers à publier des informations sur un mode volontaire s’ils veulent que leur entreprise bénéficie d’un coût du capital plus avantageux qu’en l’absence d’une telle publication d’informations.

Nous nous intéresserons, dans un second temps, aux sous-jacents théoriques qui vont permettre d’expliquer, à l’inverse, un comportement de rétention volontaire d’informations de la part des dirigeants d’entreprises. Le processus de publication volontaire d’informations peut en effet être présenté comme le produit d’un arbitrage explicite entre, d’une part, les avantages économiques que le dirigeant attend de cette publication et, d’autre part, les inconvénients économiques qui pourraient en résulter (Depoers, 2000). Ainsi, les coûts directs de la communication (production et publication des informations de nature volontaire) mais également indirects (la publication volontaire de certaines informations pourrait être utilisée par les concurrents d’une entreprise de façon préjudiciable et générer ainsi des coûts substantiels pour celle-ci) vont apparaitre à ce sujet comme les deux contraintes principales susceptibles de limiter le comportement de publication volontaire d’informations de la part des dirigeants d’entreprises.

LES THEORIES JUSTIFICATIVES D’UN COMPORTEMENT DE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS 

Les apports de la théorie politico-contractuelle de la comptabilité 

Le champ de recherche sur les décisions des dirigeants en matière de « reporting » comptable et financier comporte deux domaines complémentaires (Healy et Palepu, 2001).

Le premier domaine, celui de la théorie politico-contractuelle de la comptabilité (plus communément appelée théorie « positive » de la comptabilité), a pour objet l’étude des choix effectués par les dirigeants d’entreprises en matière de méthodes comptables, lorsque la législation ou les normes comptables en vigueur autorisent les dirigeants à choisir entre plusieurs méthodes différentes de comptabilisation . Ces choix vont en effet permettre aux dirigeants soit de diminuer soit au contraire d’augmenter le niveau de rentabilité publié au sein des états financiers de l’entreprise qu’ils dirigent.

Le second domaine, celui de l’étude des déterminants d’une publication volontaire d’informations, a quant à lui pour objet l’étude des facteurs explicatifs d’un comportement de publication (ou au contraire de rétention) volontaire d’informations de la part des dirigeants d’entreprises.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
CHAPITRE 1 LE CONCEPT DE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS ET SES SOUS-JACENTS THEORIQUES
A DEFINITION ET ANALYSE DU CONCEPT DE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS
B LES THEORIES PERMETTANT D’EXPLIQUER UN COMPORTEMENT DE PUBLICATION (OU AU CONTRAIRE DE RETENTION) VOLONTAIRE D’INFORMATIONS
1. Les théories justificatives d’un comportement de publication volontaire d’informations
2. Les théories explicatives d’un comportement de rétention d’informations de la part des dirigeants d’entreprises
C LA CREDIBILITE COMME FONDEMENT DE L’EFFICIENCE DU PROCESSUS DE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS
1. Relation d’agence et risque moral (“moral hazard”)
2. Les mécanismes qui vont assurer la crédibilité des informations publiées sur un mode volontaire
D CONCLUSION DU PREMIER CHAPITRE
CHAPITRE 2 LES PRINCIPALES DIFFICULTES STATISTIQUES RENCONTREES DANS LE CADRE DE LA REALISATION D’UNE ETUDE PORTANT SUR LES DETERMINANTS D’UNE PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS AU SEIN DES RAPPORTS ANNUELS
A PRESENTATION DE LA METHODE DE RECHERCHE DITE HYPOTHETICO-DEDUCTIVE ET
EXPOSE DES TESTS STATISTIQUES HABITUELLEMENT REALISES AU SEIN DES ETUDES
RECENSEES
1. La méthode de recherche “hypothético-déductive”
2. Exposé des tests habituellement réalisés au sein des études recensées
3. Présentation des tests les plus souvent réalisés
B UNE PRESENTATION DES DIFFICULTES STATISTIQUES QUI PEUVENT ETRE RENCONTREES
DANS LE CADRE DES ETUDES PORTANT SUR LES DETERMINANTS DE LA PUBLICATION
VOLONTAIRE D’INFORMATIONS ET DES DIFFERENTS MODES DE RESOLUTION POSSIBLES DE
CES DIFFICULTES
1. Problématique générale
2. Les problèmes posés par le non respect des hypothèses du modèle classique de régression
et les modes de résolution possibles de ces problèmes
3. Le problème de la validité externe des études recensées : l’intérêt d’opérer une analyse
multi-échantillons / multi-périodes
C CONCLUSION DU SECOND CHAPITRE
CHAPITRE 3 REVUE DE LA LITTERATURE EMPIRIQUE
A RECENSEMENT DES PRINCIPAUX DETERMINANTS ETUDIES
1. Les facteurs explicatifs d’un comportement de publication volontaire d’informations
de la part des dirigeants d’entreprises
2. Les facteurs permettant d’expliquer un comportement de rétention d’informations
de la part des dirigeants d’entreprises
3. Les facteurs explicatifs étudiés dans le contexte d’une publication volontaire d’informations
à l’intention plus spécifique des investisseurs
B LES RESULTATS DES ETUDES EMPIRIQUES PORTANT SUR LES DETERMINANTS DE LA
PUBLICATION VOLONTAIRE D’INFORMATIONS AU SEIN DES RAPPORTS ANNUELS
1. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations
au sein des rapports annuels dans un contexte de mesure d’un niveau général de publication
2. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations stratégiques au sein des
rapports annuels
3. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations sectorielles ou
segmentées au sein des rapports annuels
4. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations financières en format
extra-local au sein des rapports annuels
5. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations spécifiques au sein des
rapports annuels
6. Les études portant sur les déterminants de la publication volontaire d’informations à l’intention des
investisseurs
C SYNTHESE GENERALE DES RESULTATS OBTENUS
CHAPITRE 4 CADRE D’ANALYSE DE LA RECHERCHE ET DEMARCHE METHODOLOGIQUE
A RAPPEL DE LA PROBLEMATIQUE ET DES QUESTIONS DE RECHERCHE
B DEMARCHE METHODOLOGIQUE
1. Le contexte réglementaire de notre etude
2. Les deux définitions opérationnelles retenues pour mesurer la variable dépendante
3. Hypothèses testées
4. Echantillons et modèles testés
CHAPITRE 5 PRESENTATION ET ANALYSE DES RESULTATS
A STATISTIQUES DESCRIPTIVES
1. Statistiques descriptives concernant les deux définitions operationnelles de
notre variable à expliquer
2. Statistiques descriptives concernant les variables indépendantes
3. La forme de distribution des variables de nature quantitative
B LES RESULTATS DES TESTS UNIVARIES
1. Les résultats des tests univariés réalisés à partir de l’ensemble des observations
disponibles
2. Les résultats des tests univariés réalisés à partir de l’ensemble des observations
complètes (échantillons non calibrés)
3. Les résultats des tests univariés réalisés à partir de l’ensemble des observations
complètes (échantillons calibrés)
4. Synthèse des résultats des tests univariés
C TEST DES HYPOTHESES EN ANALYSE MULTIVARIEE
1. Les resultats des six régressions multiples
2. Les résultats des deux modèles longitudinaux
3. Synthèse des résultats en analyse multivariée
D SYNTHESE GENERALE DES RESULTATS OBTENUS
CONCLUSION GENERALE

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.