Les articulations de la cheville

Les articulations de la cheville 

Elle comprend l’articulation tibio-fibulaire distale et l’articulation talo-crurale ou tibiotarsienne.

L’articulation tibio-fibulaire distale

C’est une syndesmose unissant la malléole latérale et l’extrémité inférieure du tibia.

Surfaces articulaires :
Elles sont rugueuses et dépourvues de cartilage. Ce sont :
– L’incisure fibulaire de l’extrémité inférieure du tibia ;
– La face médiale de la malléole latérale de la fibula.

Moyens d’union :
Elles sont composées d’une capsule articulaire, et des ligaments :
– Capsule articulaire : manchon fibreux sur le pourtour des surfaces articulaires
– Les ligaments au nombre de 3 :
• Ligament interosseux : qui prolonge en bas la membrane interosseuse.
• Ligament tibio-fibulaire antérieur : nait du bord antérieur de l’incisure fibulaire, se dirige en bas et latéralement et se termine sur le bord antérieur de la malléole latérale (Figure 1).
• Le ligament tibio-fibulaire postérieur (Figure 2) : court et très résistant, il s’étend du bord postérieur de l’incisure fibulaire au bord postérieur de la malléole latérale.

Moyens de glissement :
La synoviale, est un prolongement de la synoviale de l’articulation talo-crurale.

Les moyens d’union

➤ La capsule articulaire propre à cette articulation s’insère sur le pourtour cartilagineux sauf au niveau du talus ou elle se fixe sur le col en avant. Elle est renforcée par les ligaments collatéraux.
➤ Les ligaments
• Le ligament collatéral médial ou ligament deltoïde. C’est un ligament résistant et triangulaire, constitué de deux couches, superficielle et profonde. Son sommet s’insère sur la face médiale de l’apex de la malléole médiale.
• Le ligament collatéral latéral. Il est formé de trois faisceaux qui convergent vers la malléole latérale.
• Le ligament talo-fibulaire antérieur se termine sur la face latérale du col du talus.
• Le ligament talo-fibulaire postérieur se termine sur le tubercule latéral du talus.
• Le ligament calcanéo-fibulaire s’insère sur la face latérale du calcanéus.

Articulation talo-crurale

L’articulation talo-crurale est l’une des articulations de la cheville. C’est une articulation synoviale de type ginglyme qui unit la poulie talaire creuse ou tenon talien à la mortaise tibio-fibulaire (poulie pleine).

Surfaces articulaires

Encroutées de cartilage, elles sont constituées de la mortaise tibio-fibulaire dans laquelle vient s’encastrer le tenon du talus.

➤ La mortaise tibio-fibulaire : elle comprend :
• un toit (paroi supérieure) constitué par l’extrémité distale du tibia, quadrilatère plus large en avant qu’en arrière, concave d’avant en arrière. Son bord marginal postérieur (classique malléole postérieure de Destot) descend plus bas que le bord antérieur.
• La paroi médiale : face latérale de la malléole médiale.
• La paroi latérale : surface articulaire de la face médiale de la malléole latérale.
➤ Le tenon du talus (tenon astragalien) : constitué par les faces supérieure, médiale et latérale du talus.
• La face supérieure : c’est la trochlée du talus. Elle est quadrilatère, plus large en avant, convexe d’avant en arrière. Elle présente une joue médiale, une joue latérale et une gorge.
• La face médiale : elle a une forme de virgule à grosse extrémité antérieure.
• La face latérale : triangulaire à base supérieure.

L’articulation sub-talienne ou articulations de l’arrière pied

L’articulation sub-talienne ou sous-talienne ou encore articulation de l’arrière pied comprend :
• L’articulation sous-talienne proprement dite ou articulation talocalcanéenne, dont la face inférieure du talus et la face supérieure du calcanéum sont en contact par l’intermédiaire de 2 articulations : l’une antérieure et l’autre postérieure séparées par un large passage, le sinus du tarse.
• L’articulation talo-naviculaire qui se continue avec l’articulation talocalcanéenne antérieure.

L’articulation sous-talienne vraie 

C’est une articulation synoviale de type ellipsoïde.
➤ Les surfaces articulaires sont ovalaires à grand axe oblique en avant, latéralement et en bas. Ce sont :
• La surface calcanéenne postérieure du talus : Elle est très excavée.
• La surface talaire postérieure du calcanéus : Très convexe, elle est située sur la partie moyenne de la face dorsale du calcanéus.
➤ Les moyens d’union
• La capsule articulaire propre à cette articulation s’insère au pourtour des surfaces articulaires et forme un manchon fibreux renforcé principalement par le ligament interosseux talo-calcanéen, ligament en haie formé d’un faisceau antérieur et d’un faisceau postérieur de part et d’autre du sinus du tarse.
• Les ligaments talo-calcanéen latéral, talo-calcanéen postérieur et talocalcanéen médial renforcent le système ligamentaire à la périphérie
• Le ligament talo-calcanéen interosseux : C’est une lame fibreuse transversale courte, épaisse et résistante. Il est tendu verticalement dans le sinus talo-calcanéen. Il est constitué de deux plans, antérieur et postérieur séparés par un tissu adipeux, parfois par une bourse synoviale.

Articulation talo-calcanéo-naviculaire

Elle unit le talus, le calcanéus, et l’os naviculaire. C’est une articulation synoviale sphéroïde.

➤ Les surfaces articulaires
• La tête du talus, sphéroïde, plus étendue sur la face plantaire, est subdivisée en trois surfaces par deux crêtes mousses :
• La surface naviculaire est antérieure, ovalaire et convexe. Son grand axe est oblique en bas et médialement, formant avec l’horizontale un angle de 45°, ou l’angle de rotation ;
• La surface calcanéenne antérieure est plane et triangulaire. Elle répond à la surface talaire antérieure du calcanéus et au ligament calcanéo-naviculaire ;
• La surface calcanéenne moyenne est ovalaire et légèrement convexe.
Elle répond à la surface talaire moyenne du calcanéus.
• Les surfaces articulaires talaires antérieure et moyenne du calcanéus : allongées, souvent en continuité, elles présentent un grand axe oblique en avant, latéralement et en as. Elles sont concaves d’avant en arrière.
• La surface talaire de l’os naviculaire : Située à la face postérieure de l’os naviculaire, elle est concave et elliptique. Elle répond à la tête du talus.
• La face supérieure du ligament calcanéo-naviculaire plantaire : Encroûtée de cartilage, elle répond à la tête du talus.
➤ La capsule articulaire
• La membrane fibreuse s’insère sur le rebord de la surface articulaire, sauf en haut et médialement, où elle s’en éloigne un peu.
• La membrane synoviale est distincte de celle de l’articulation calcanéocuboïdienne.
➤ Les ligaments
• Le ligament calcanéo-naviculaire plantaire : Epais et résistant, il est tendu du bord antérieur du sustentaculum tali au bord plantaire de l’os naviculaire jusqu’à sa tubérosité. Il est trapézoïdal avec une face dorsale encroûtée de cartilage répondant à la tête du talus. Sur son bord médial libre s’insère le ligament deltoïde.
• Le ligament talo-naviculaire : Mince, il est tendu de la face dorsale du col du talus au bord dorsal de l’os naviculaire.
• Le ligament talo-calcanéen interosseux
• Le ligament bifurqué.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I. GENERALITES
I.1. Rappel anatomique : articulations peri-taliennes
I.2. Biomecanique
I.3. Luxation peritalienne
II. REVUE DE LA LITTERATURE
II.1. Dans le monde
II.2. En Afrique
III. OBJECTIFS DE L’ETUDE
III.1. Objectif général
III.2. Objectifs spécifiques
IV. METHODOLOGIE
IV.1. Cadre et champ de l’étude
IV.2. Type et période d’étude
IV.3. Population d’étude
IV.4. Critères d’inclusion
IV.5. Critères de non inclusion
IV.6. Description des variables d’étude
IV.7. Collecte de données
IV.8. Analyse de données
V. RESULTATS
V.1. Aspects épidémiologiques
V.2. Aspects anatomocliniques
V.3. Aspects thérapeutiques
V.4. Aspects évolutifs
V.5. Les facteurs pronostiques
VI. DISCUSSION
VI.1. Limites et contraintes de l’étude
VI.2. Aspects sociodémographiques
VI.3. Etiologies
VI.4. Aspects anatomocliniques
VI.5. Aspects thérapeutiques
VI.6. Evolution et pronostic
CONCLUSION

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.