Les arguments en faveur du libre-échange

Recommandés

La Division internationale appme le Secteur en matière de pratique commerciale et concentre de plus en plus ses activités à un groupe de pays clés qui répondent aux «objectifs de la politique internationale du Canada et de sa politique de développement pour 1 ‘Afrique, 1’ Amérique latine et 1 ‘Asie.» 6 La Division tient compte également d’autres facteurs tels que : la nature des relations bilatérales avec le pays partenaire, 1’ évaluation des risques sociopolitiques et économiques, la qualité des relations entre le pays et les institutions financières internationales, le niveau du succès obtenu par les entreprises canadiennes ayant travaillé directement dans le pays ou dans la région, les recommandations issues des missions commerciales canadiennes et de l’importance qu’accorde le pays d’accueil quant à 1′ application des connaissances géo-scientifiques pour son développement.

À la lumière de ces considérations ci-dessus citées, la Division concentre son appui aux entreprises canadiennes dans les pays suivants : le Brésil, la Chine, le Chili, l’Inde, le Pérou, le Sénégal et la Tunisie. Toutefois, la Division reste ouverte avec une collaboration avec d’autres pays. La Division internationale s’acquitte de son mandat par le biais des programmes et projets internationaux. La mise en oeuvre de ces projets offre des opportunités d’affaires aux entreprises canadiennes et contribue au renforcement des capacités dans les pays en développement.

Chili

Le Canada et le Chili entretiennent des relations bilatérales et coopèrent dans plusieurs domaines notamment le commerce et l’investissement, le transfert des technologies et le renforcement des capacités, la gestion des risques associés aux catastrophes naturelles et l’aménagement d’infrastructures modernes. Depuis les années 1990, date de l’avènement de la démocratie au Chili, les liens politiques, économiques qui unissent le Canada et le Chili se sont renforcés et ont impulsé un souffle nouveau dans leurs relations. « Les relations entre le Canada et le Chili ont franchi une étape importante en 1997, date de la signature de 1 ‘Accord de libre-échange entre les deux pays. Cet accord favorisera le développement des relations et créera un climat de confiance et de certitude dans l’expansion des liens commerciaux.

Depuis l’entrée en vigueur de cet accord, les échanges bilatéraux se sont multipliés.»8 Le Chili est un acteur majeur dans la région de 1′ Amérique du Sud et 1 ‘un des plus importants partenaires commerciaux du Canada. Il constitue également le pays qui bénéficie des retombées de la nouvelle stratégie canadienne dans les Amériques, laquelle vise à redynamiser les relations bilatérales et commerciales avec les pays andins. L’économie chilienne connaît une forte croissance économique grâce à une série de réformes politiques et économiques adoptées par le gouvernement. Les accords de libre échange qui lient les deux pays contribuent grandement à rendre le marché chilien plus accessible aux entreprises canadiennes. Le Chili est un endroit propice aux affaires, d’ailleurs le marché chilien offre de nombreuses possibilités commerciales aux entreprises canadiennes spécialisées en sciences de la Terre.

Le Pérou

Le Canada et le Pérou entretiennent des relations bilatérales solides fondées sur des échanges commerciaux. Ces liens historiques se sont renforcés au fil des années et ont favorisé 1′ émergence d’un sentiment communautaire fort. Le Canada et le Pérou coopèrent dans plusieurs domaines tant sur les plans politique, économique et commercial qu’en matière d’investissement. Le Pérou se distingue des autres pays de la région par sa stabilité politique et économique. En effet depuis 2002 l’économie péruvienne a connu une croissance soutenue grâce à la privatisation et à l’instauration d’une politique économique stable et concurrentielle. Le retour à la démocratie pluraliste et de l’adoption par le gouvernement péruvien d’un programme national de privatisation et de l’ouverture des marchés ont été des éléments clés qui ont contribué à rendre le marché péruvien plus accessible aux entreprises canadiennes. « Le Pérou est considéré comme un important partenaire commercial du Canada en raison des intérêts canadiens grandissants dans le pays et du rôle important de modérateur qu’il joue dans les Amériques.»

Le Pérou est confronté à de nombreux défis tels que les glissements de terrain, les tremblements de terre et des volcans. En plus, les conditions climatiques extrêmes font que la région andine est assujettie à des catastrophes naturelles sévères et à la sécheresse surtout dans les communautés rurales. Ce qui démontre que le marché péruvien est très réceptif aux technologies développées par le Secteur des sciences de la Terre. Le Pérou reste donc un endroit idéal pour le commerce en rmson du climat d’investissement propice aux affaires et d’un régime ouvert aux investissements étrangers. Ces paramètres ouvriront des avenues commerciales intéressantes aux entreprises canadiennes des sciences de la Terre et permettront de renforcer leur présence dans la région.

Indicateurs de rendement

Pour améliorer la qualité de ses services sur le plan international, la Division établit des indicateurs de rendement afin de connaître le taux de satisfaction des clients. La mesure de satisfaction des clients est une partie intégrante des objectifs de rendement fixés par la Division internationale du Secteur des sciences de la Terre. « La rétroaction des clients est essentielle lorsque l’on veut offrir de manière efficace et efficiente, des programmes, des produits et des services.» 14 Généralement, la mesure de satisfaction des clients est un processus qui vise à collecter des informations pour comprendre à quel niveau les attentes des clients sont satisfaites. Ces informations sont recueillies de plusieurs façons. La Division internationale privilégie des méthodes d’évaluation telles que le sondage, les enquêtes, groupes de discussion et entrevues. Pour améliorer le service et accroître la satisfaction des clients, la Division utilise plusieurs indicateurs de rendement tels que : accessibilité, compétence, fiabilité, flexibilité, rapidité d’exécution, courtoisie, équité et utilité.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
1.Description du mandat
1.1 Mandat
1.2 Objectifs du mandat
1.3 Biens livrables
2.Présentation de la division internationale
2.1 Fonctionnement
2.2 Mission
2.3 Vision
3.Stratégie de pénétration des marchés
3.1 Marchés recommandés
3.2 Justification de la priorité de ces marchés
3.3 Risques liés à ces marchés
3.4 Résultats
3.5 Indicateurs de rendement
4.Recension des écrits
4.1 Les arguments en faveur du libre-échange
4.2 Les arguments en faveur du protectionnisme
4.3 Apport des gouvernements au développement des exportations
4.4 Promotion du commerce
4.5 Politiques commerciales
5.Méthodologie
5.1 Recherche documentaire
5.2 Entrevue
6.Activités réalisées et les apports du stage
6.1 Activités réalisées
6.2 Les apports du stage
6.3 Compétences acquises et difficultés rencontrées
7.Les recommandations
Conclusion

Références bibliographiques

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *