Les annonces mises en ligne sur Internet : un support particulier

 Les annonces mises en ligne sur Internet : un support particulier

Des normes explicites et implicites liées à ce support Internet

Il existe des règles, plus ou moins imposées par les sites Internet d’échange de maisons, qui vont conditionner les annonces, textes et photographies, conçues par les « échangeurs ». Tout d’abord, la présentation d’une annonce sous forme de rubriques (description du logement, description du voisinage, quelques mots sur les « échangeurs ») incite fortement les personnes à évoquer ces différents points. Les « échangeurs » sont donc influencés dans leur manière de présenter leur cadre de vie.

D’autre part, suite à un échange avec Alexandra Origet du Cluzeau qui travaille pour le site Homeexchange.com, nous avons obtenu des précisions sur le fonctionnement des sites d’échange. Bien qu’il s’agisse d’un support plutôt souple puisque les personnes ne sont pas limitées, ni en nombre de caractères ni en nombre de photographies (comme c’est souvent le cas pour les annonces de vente ou de location de biens immobiliers), les responsables des sites Internet se permettent néanmoins d’intervenir sur leurs annonces, notamment de manière à les inciter à donner plus de renseignements sur leur environnement (quartier, ville, région). Selon Alexandra Origet du Cluzeau, les personnes ont tendance à davantage décrire leur logement car c’est ce qu’elles connaissent le mieux. D’autre part, elles ne jugent pas pertinent de développer énormément la rubrique dédiée à leur environnement car elles le perçoivent parfois comme étant trop banal et donc ne voient plus l’intérêt que des étrangers pourraient y porter. Au-delà de ces aspects techniques, il existe des normes plus implicites liées à ce support Internet. Utilisé très régulièrement par les individus, Internet est un outil qui permet de s’exprimer différemment. Il est donc à l’origine de nouveaux usages et de nouveaux comportements. Sur Internet, il est difficile de savoir quels sont les individus qui verront les informations que l’on communique et les photographies que l’on met en ligne. Cet anonymat entre interlocuteurs fait d’Internet un support particulier qui peut effrayer. C’est pourquoi, les individus peuvent s’imposer des normes implicites liées à l’utilisation de l’image notamment. En ce qui concerne notre étude, les « échangeurs » peuvent être vigilants quant aux choix des informations qu’ils vont inscrire dans leur annonce et aux photographies qu’ils vont choisir, puisqu’ils sont conscients que ces éléments sont destinés à rester sur la toile. Cependant, faisant partie de la spécificité de ce matériau, il n’est pas possible d’étudier l’influence de ces normes auxquelles toutes les annonces d’échange de maisons sont soumises.

La professionnalisation des individus : vers plus d’autonomie

Dans le monde du travail et de la formation, le terme de professionnalisation est de plus en plus employé. Le concept de professionnalisation peut être défini selon plusieurs angles : « volonté d’un groupe d’individus partageant la même activité de s’organiser sur un marché libre, intention des institutions de « faire bouger » les salariés de manière à accompagner une flexibilité grandissante du travail et souhait de contribuer au développement des compétences des individus par la formation » (R. Wittorski, 2008). Dans le cadre de cette étude, la professionnalisation correspond au dernier point de la définition de Richard Wittorski et est envisagée comme étant un processus dominé « par l’activité et les « nouvelles figures de l’apprendre » (Charlot, 1997) que sont l’apprendre en faisant (J. Dewey) ou l’apprendre en réfléchissant l’action (D. Schön) » (M. Sorel, 2008).

En d’autres termes, la professionnalisation est un procédé par lequel un individu acquiert de nouvelles compétences grâce à des échanges avec les autres et surtout grâce à ses propres expériences et activités de la vie quotidienne. En effet, selon Maryvonne Sorel (2008), « l’expérience est une suite de rencontres avec les savoirs en jeu dans la pratique des objets et des situations […], l’activité est source d’apprentissage et de savoirs nouveaux » . En ce qui concerne notre étude, nous assistons à une professionnalisation des individus grâce à l’accessibilité du matériel qui leur permet de le pratiquer régulièrement et d’apprendre par eux-mêmes. En effet, Internet et plus précisément les sites d’échange de maisons, sont très abordables en termes de coût et également simples d’utilisation. La photographie est également un outil accessible, comme l’explique Cécile Cuny et Héloïse Nez (2013) : « la photographie et, dans une moindre mesure, le film sont devenus des « arts moyens », soit des pratiques communes (Bourdieu, 1965) » . C’est pourquoi grâce à cette professionnalisation, les individus sont en capacité de maitriser et de gérer par eux-mêmes ces deux supports (Internet et la photographie) auxquels ils ont recours pour construire leurs annonces. Malgré les contraintes expliquées précédemment, les personnes qui conçoivent ces annonces sont donc plus libres et plus autonomes grâce à cette professionnalisation, puisqu’elles n’ont pas recours à un tiers pour créer leurs annonces ou pour prendre les photographies. Les annonces de ces personnes sont d’ailleurs assez professionnelles.

Le choix d’un logement temporaire pour les vacances 

Il est important de préciser que dans le contexte de cette étude, le logement choisi n’est qu’un logement dortoir et que les individus ne vont pas fréquenter beaucoup. C’est pourquoi, il est possible qu’ils ne prêtent que peu d’attention à ce logement de vacances, en tous cas moins qu’à la localisation géographique. Ces personnes sont donc sûrement prêtes à faire davantage de concessions que dans le cadre d’une vente ou d’une location. Par ailleurs, étant donné qu’il s’agit d’un échange non marchand, les annonces d’échange de maisons sont rédigées de manière moins formelle. De par ce contexte de vacances souvent plus joyeux que celui d’une vente ou d’un déménagement, il est possible que ces annonces contiennent des touches d’humour par exemple ou bien qu’elles soient conçues moins sérieusement. Certes, ce contexte de vacances peut modifier la manière de présenter son annonce et donc de décrire son lieu de vie, néanmoins, il n’a aucune incidence sur l’objet de cette recherche, c’est-à-dire le rapport entre un individu et son lieu de vie.

« Echangeurs » français : un rapport particulier au logement 

Les sites d’échange de maisons permettent à leurs usagers d’échanger leur logement avec des personnes du monde entier. Il existe des différences de rapport au logement et à l’environnement selon le pays et la culture. Il est donc important de préciser que le sentiment de propriété est très important dans la société française. La matérialisation de ce sentiment peut prendre la forme de clôtures très répandues en France (beaucoup moins présentes aux Etats-Unis par exemple) et que l’on retrouve dans tous les types d’habitat : du pavillon individuel aux logements collectifs. Les grands ensembles connaissent aujourd’hui ce même phénomène. En effet, c’est à la fin des années 90 qu’émerge la notion de résidentialisation qui commencera à s’appliquer dans les années 2000 avec le Programme National de Rénovation Urbaine. L’enjeu principal est de mieux délimiter les espaces publics et privés dans les quartiers d’habitat social pour ainsi clarifier leurs usages. Ces délimitations ont plusieurs objectifs : elles permettent de rassurer face à un sentiment d’insécurité toujours plus important et permettent de marquer physiquement la propriété privée. Cette spécificité française peut laisser penser que le rapport au logement est différent et dépend de ce qu’il représente pour l’individu.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PARTIE I : ETAT D’AVANCEMENT DE LA RECHERCHE
1. Un contexte particulier
1.1. Les annonces mises en ligne sur Internet : un support particulier
1.2. Le choix d’un logement temporaire pour les vacances
1.3. « Echangeurs » français : un rapport particulier au logement
2. Le rapport affectif : bilan bibliographique
2.1. Qu’est-ce que le rapport affectif et comment se développe-t-il ?
2.2. L’intervention de deux variables dans le développement du rapport affectif
3. Présentation de notre objet de recherche
3.1. Hypothèse
3.2. Problématique
3.3. Retour sur le parcours dialectique
PARTIE II : CHEMINEMENT METHODOLOGIQUE
1. Pourquoi une méthode en 2 étapes ?
1.1. Un seul site internet
1.2. Un matériau : la photographie
1.3. De l’analyse quantitative à l’analyse qualitative
2. Comment cibler les annonces étudiées et les personnes rencontrées ?
2.1. Des annonces choisies de manière aléatoire
2.2. Des entretiens avec des individus tourangeaux
3. L’accession à la dimension affective par l’entretien
3.1. Le choix d’un entretien semi-directif
3.2. Le déroulement des entretiens
3.3. Les thématiques abordées
4. Retour critique sur le cheminement adopté
4.1. Une analyse statistique peu concluante mais indispensable à l’avancée de la réflexion
4.2. Retour sur les entretiens
PARTIE III : INTERPRETATION DES RESULTATS
1. Vers la construction de notre analyse
1.1. L’interprétation des photographies « sensibles » : quel parti pris photographique?
1.2. Les profils d’annonce les plus répandus
1.3. Les profils d’annonce plus marginaux
2. Vers l’élaboration des figures d’individu
2.1. Une première conclusion : des personnes ouvertes
2.2. La méthode d’analyse des entretiens : entre contradictions et redondances des discours d’existence
2.3. Des esquisses de figures d’individu
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.