L’enjeu envionnemental des matieres plastiques

L’enjeu environnemental des matières plastiques 

La problématique environnementale est de nos jours au cœur des préoccupations à la fois sociétales et industrielles. L’industrie automobile est directement concernée par cette problématique tant par le fonctionnement de ses produits (Cabal et al. 2005) que par leurs devenirs en fin de vie. Ainsi cette industrie, sous le coup de fortes pressions réglementaires et sociétales, doit prendre en compte la gestion environnementale de son produit tout au long de son cycle de vie, soit de la conception à la fin de vie. Ces pressions concernent essentiellement l’utilisation du pétrole (ressource non renouvelable) et la gestion de leurs déchets post consommation. Dans ce contexte, l’utilisation croissante de MP (Matières Plastiques) par le secteur automobile représente un enjeu environnemental important. Dans un premier temps, nous présenterons les incidences de la prise de conscience environnementale de la société sur l’industrie automobile. Dans un deuxième temps, nous expliciterons les raisons pour lesquelles les MP représentent un enjeu pour ce secteur. Dans un dernier temps, nous discuterons de la position exprimée par un équipementier au sein de ce contexte, ce qui nous amènera à formuler la problématique industrielle.

L’industrie automobile au cœur de la problématique environnementale 

l’évolution du contexte réglementaire 

L’industrie automobile a été parmi les premières industries concernées par la prise de conscience des conséquences des modes de consommation actuels sur l’environnement. Nous pouvons tout d’abord avancer comme explication à cette situation que l’automobile est un objet polluant non seulement dans l’esprit du public et dans les faits (émissions de CO2) mais est également un produit consommateur de ressources non renouvelables et producteur de déchets insuffisamment traités à ce jour. D’autre part, l’industrie automobile s’est montrée dans le passé un secteur innovant tant dans ses produits que dans ses méthodes de gestion (on lui doit notamment le Taylorisme, le Fordisme, le Juste à Temps, les cercles de qualité, le Six Sigma, le développement de nombreux systèmes de gestion des informations techniques…) et dans sa relation aux fournisseurs (peu de fournisseurs de rang face aux donneurs d’ordre) (Lung 2000, Freyssenet et al. 2000). Par conséquent cette industrie est perçue comme une industrie qui a les moyens et les capacités de développer rapidement des solutions efficaces et de transférer ses savoirs et son expérience aux autres secteurs industriels. Cependant cette dynamique habituelle de changement et d’innovation ne s’est pas vraiment retrouvée, jusqu’à présent sur le développement de solutions pour des sujets environnementaux sur lesquels la société- au travers des réglementations Européennes- attend une évolution (Kemp et al. 2000).

Evolution de la réglementation 

La réglementation environnementale européenne est apparue il y a plus de 20 ans avec la promulgation de la directive SEVESO I (JOCE 1982). La prise en compte de l’environnement a connu un réel essor au début des années 1990 . Parallèlement à une évolution de la églementation environnementale d’une vision nationale à une vision communautaire, la gestion de l’environnement a évolué d’une gestion « end-of-pipe » des sites industriels à une gestion intégrée (JOCE 1996) en passant par une gestion préventive (Le Pochat 2005, JOCE 1996). De la même façon, les pressions réglementaires impactant directement ou indirectement l’industrie automobile se sont transformées . Actuellement cette industrie est l’une des plus réglementées, une quarantaine de textes donnent un cadre à sa gestion de l’environnement (The European Commission ).

Evolution par rapport au cycle de vie 

Nous pouvons également remarquer que cette évolution réglementaire s’est accompagnée d’une modification des phases du cycle de vie du produit concernées par ces textes. Ainsi la prise en considération de l’environnement est passée d’une gestion « impact de l’utilisation des produits », soit d’une vision « end-of-pipe » à une gestion « impact tout au long du cycle de vie », débouchant notamment sur les principes d’éco-conception (AFNOR 2003, AFNOR 1998, CCE 2001).

Pour l’industrie automobile, la pression réglementaire s’est exercée tout d’abord sur les questions de pollution atmosphérique par des émissions de polluants (particules, COV, NOx…) (JOCE 1970, JOUE 2007) en ce qui concerne la phase d’utilisation du produit mais également sur les émissions de COV au cours de leur fabrication (JOCE 1999) notamment avec l’utilisation croissante de MP . Depuis le début des années quatre-vingt, les réglementations se sont orientées vers les autres phases du cycle de vie telle le devenir des véhicules en fin de vie .

L’industrie automobile doit se réorganiser pour le recyclage des MP 

Répondre aux diverses contraintes liées à l’utilisation des MP implique que les acteurs de la Supply Chain automobile :

− justifient de scénarios de valorisation viables et efficients pour les MP et favorisent leur développement,

− disposent d’informations sur les capacités des filières et les propriétés des matières obtenues,

− étendent l’utilisation de MPR issues de produits fin de vie,

− adaptent leurs choix de conception pour faciliter le recyclage des MP.

Toutes ces actions induisent des modifications dans l’organisation de l’industrie automobile tant au niveau de sa relation client-fournisseur, de ses pratiques de conception que de son regard sur les acteurs des filières de recyclage. Les constructeurs doivent dorénavant intégrer la composante recyclage, et se doter de nouvelles compétences (De Medina et al. 2001, Energetics Incorporated 2001). Cette industrie a donc un rôle clé à jouer notamment par la promotion d’un produit dont la composition en MP entre dans des circuits de valorisation qui permettent de répondre aux objectifs de la directive VHU. Les actions en vue d’améliorer la prise en compte des impacts environnementaux des MP sont de nature à la fois préventive et curative. Dans le cadre des MP, les actions préventives portent sur (Field 2001) :

– l’amélioration de la démontabilité de pièces de grande taille (principalement en PP type parechoc) pour favoriser le recyclage ou la seconde vie : travaux sur les modes de fixations pour récupérer les différentes matières (guides de démontabilité) (Toupe 2004, Jenseit et al. 2003),

– l’utilisation de MP compatibles chimiquement et la diminution de leur diversité pour faciliter le tri (AFNOR 1996),

– le marquage des pièces permettant d’identifier les matières et d’améliorer ainsi la qualité des flux (ISO 1993),

– le choix de MP recyclables améliorant la recyclabilité des produits (Rossi et al. 2005, Juska et al. 2006),

– l’utilisation d’indicateurs pour la conception de pièces en MP en adéquation avec un scénario de valorisation donné : critère de recyclabilité, cotation des filières (Coppens 1999, Tonnelier 2002, ISO 2002).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
CHAPITRE 1 L’ENJEU ENVIONNEMENTAL DES MATIERES PLASTIQUES
PARTIE 1 : LE RECYCLAGE DES MATIERES PLASTIQUES : UN ENJEU ENVIRONNEMENTAL POUR L’INDUSTRIE AUTOMOBILE
I- L’INDUSTRIE AUTOMOBILE AU CŒUR DE LA PROBLEMATIQUE ENVIRONNEMENTALE
I-1. L’EVOLUTION DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE
I-1-1. EVOLUTION DE LA REGLEMENTATION
I-1-2. EVOLUTION PAR RAPPORT AU CYCLE DE VIE
I-2. LES ACTIONS PREVENTIVES ET CURATIVES
II- L’INDUSTRIE AUTOMOBILE ET LES MP
II-1. ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX LIES AUX MP
II-1-1. UNE MATIERE EN PLEINE EXPANSION DANS LES VEHICULES
II-1-2. LA GESTION DES DECHETS AUTOMOBILES EN FIN DE VIE
II-2. LES IMPLICATIONS DU RECYCLAGE DES MP AUTOMOBILES POUR LES ACTEURS DE LA SUPPLY CHAIN AUTOMOBILE
II-2-1. LE RECYCLAGE DES MP AUTOMOBILES : UNE ACTIVITE DE DIMENSION NON INDUSTRIELLE
II-2-2. L’INDUSTRIE AUTOMOBILE DOIT SE REORGANISER POUR LE RECYCLAGE DES MP
III- POAE : UN EQUIPEMENTIER AUTOMOBILE COMME UTILISATEUR ET DEMANDEUR DE MPR
III-1. L’ENTREPRISE POAE
III-2. POAE ET SA DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE
III-3. UNE VOLONTE D’UTILISER DES MPR DANS DES PIECES DE STRUCTURE
PARTIE 2 : LES DIFFERENTS ENJEUX SOCIETAUX ASSOCIES AU CYCLE DE VIE DES MATIERES PLASTIQUES
I- LA PLACE DES MP DANS NOTRE SOCIETE DE CONSOMMATION
I-1. LES MP : DES MATIERES EN PLEINE CROISSANCE : PRODUCTION ET CONSOMMATION.
I-2. LES DIFFERENTS TYPES D’APPLICATIONS
I-3. REPARTITION DES DIFFERENTES RESINES
II- LES ENJEUX POUR LA SOCIETE DU DEVENIR DES MP : DE LA RESSOURCE AU PRODUIT EN FIN DE VIE
II-1. LES RESSOURCES DE PETROLE : MATIERE PREMIERE ET SOURCE ENERGETIQUE
II-1-1. LA RESSOURCE : LE PETROLE
II-1-2. DE LA DIMINUTION VERS LA RAREFACTION DES RESSOURCES PETROLIERES
II-1-3. LES SOLUTIONS ALTERNATIVES
II-2. LES DECHETS DE MP
II-2-1. DEFINITION
II-2-2. LES SOLUTIONS ALTERNATIVES ET LEURS RESULTATS
II-3. D’UN ENJEU TECHNIQUE ET ECONOMIQUE A UN ENJEU SOCIETAL
II-3-1. L’ENJEU SOCIO-ECONOMIQUE DES MP
II-3-2. L’ENJEU SOCIETAL
II-4. BILAN DE L’IMPLICATION DES DIFFERENTES PARTIES PRENANTES
III- LA PROBLEMATIQUE DE RECHERCHE
CHAPITRE 2 PROBLEMATIQUE ET HYPOTHESE
I- POSITIONNEMENT DE LA QUESTION DE RECHERCHE
II- CARACTERISATION DES FILIERES DE VALORISATION
II-1. LA NOTION DE FILIERE
II-1-1. ELEMENTS CONSTITUTIFS
II-1-2. LES DIFFERENTS TYPES DE FILIERES
II-1-3. LES DIFFERENTES FORMES D’ORGANISATION
II-1-4. NOTRE REPRESENTATION
II-2. VALEURS DES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES FILIERES DE MP ISSUES DE PRODUITS COMPLEXES
II-2-1. LES RESULTATS
II.2.1.B. RESULTATS ORGANISATIONNELS
II.2.1.C. RESULTATS ENVIRONNEMENTAUX
II-2-2. BILAN
III- DE L’EMERGENCE A LA STABILITE
III-1. LES FILIERES DE RECYCLAGE, DES SYSTEMES DITS « EMERGENTS »
III-1-1. LES FREINS AU DEVELOPPEMENT DES FILIERES
III.1.1.A. LES CAUSES COMMUNES AUX FILIERES
III.1.1.B. LES CAUSES SPECIFIQUES AU RECYCLAGE DES MP
III-1-2. BILAN DE LA FILIERE DE RECYCLAGE DES MP
III-2. LES CARACTERISTIQUES DE L’EMERGENCE D’UNE INDUSTRIE
III-2-1. LA PHASE D’EMERGENCE D’UNE INDUSTRIE
III-2-2. LA PHASE D’EMERGENCE D’UNE FILIERE DE RECYCLAGE
III-3. LES CRITERES DE PASSAGE DE L’EMERGENCE A LA STABILITE
III-3-1. LES THEORIES DE L’EVOLUTION ASSOCIEES AUX SYSTEMES INDUSTRIELS
III-3-2. LES CRITERES D’EVOLUTION DE L’EMERGENCE A UN ETAT PLUS STABLE ET LEUR QUANTIFICATION
III-3-3. ENONCE DE LA PREMIERE PROBLEMATIQUE
IV- LES OUTILS D’ANALYSE DES FILIERES
IV-1. LES DOMAINES D’ANALYSE ADAPTES AUX FILIERES
IV-1-1. GREEN SUPPLY CHAIN MANAGEMENT (GRSCM)
IV.1.1.A. DEFINITION
IV.1.1.B. LA REVERSE LOGISTICS (RL)
IV.1.1.C. LE GREEN PRODUCT CHAIN MANAGEMENT (GRPCM)
IV.1.1.D. L’ENVIRONMENTAL VALUE CHAIN MANAGEMENT (EVCM)
IV-1-2. BILAN
IV-2. LES OUTILS D’ANALYSE DES FILIERES IDENTIFIES DANS LA BIBLIOGRAPHIE
IV-2-1. LES CRITERES DE CLASSIFICATION DES OUTILS
IV-2-2. BILAN DE LA CLASSIFICATION DES OUTILS
IV-2-3. ENONCE DE LA DEUXIEME PROBLEMATIQUE
V- L’UTILISATION DE MPR : UNE COMPOSANTE NON DEFINIE DES OUTILS DE CONCEPTION POUR LA FIN DE VIE
V-1. LES OUTILS DE CONCEPTION POUR X (CPX)
V-2. INTEGRATION DE MPR EN CONCEPTION DE PRODUITS AUTOMOBILES
VI- CHANGEMENT ORGANISATIONNEL ET ACQUISITION DE CONNAISSANCES
VI-1. INTEGRATION DE LA MPR : UN CHANGEMENT ORGANISATIONNEL
VI-1-1. LA NOTION D’INTEGRATION DE LA MPR
VI-1-2. LES FLUX D’INFORMATIONS CONCERNES PAR CETTE INTEGRATION
VI-2. CREATION ET CAPITALISATION DE CONNAISSANCES
VI-2-1. PROCESSUS DE CREATION
VI-2-2. PROCESSUS DE CAPITALISATION
VI-2-3. ENONCE DE LA TROISIEME PROBLEMATIQUE
VI-2-4. SYNOPTIQUE DE L’ANALYSE DE LA QUESTION DE RECHERCHE
CHAPITRE 3 PROPOSITION D’UNE DEMARCHE ET OUTIL POUR L’INTEGRATION DES FILIERES DE RECYCLAGE DE MP DANS LA SUPLLY CHAIN AUTOMOBILE
I- UNE DEMARCHE GLOBALE D’INTEGRATION DE LA MATIERE RECYCLEE EN CONCEPTION
I-1. REPONSE A L’HYPOTHESE 3 : HYPOTHESE D’INTEGRATION PAR LA CREATION ET LA CAPITALISATION DE CONNAISSANCES EXPLICITES
I-2. DAIMRE : UNE DEMARCHE D’INTEGRATION DE LA MATIERE RECYCLEE BASEE SUR L’ACQUISITION DE CONNAISSANCES EXPLICITES
I-2-1. PRINCIPE
I-2-2. LA DEMARCHE
II- UN OUTIL D’AIDE A LA DECISION POUR LE DEVELOPPEMENT DES FILIERES VERS UN REGIME STABLE
II-1. REPONSE AUX HYPOTHESES 1 ET 2 : MISE EN PLACE D’UN MODELE DYNAMIQUE BASEE SUR UNE VISION SYSTEMIQUE POUR LA MESURE DES PERFORMANCES ET UNE AIDE A LA DECISION POUR L’EMERGENCE DES FILIERES
II-2. ODEFIRE : OUTIL D’AIDE A LA DECISION POUR L’EMERGENCE DE FILIERES DE RECYCLAGE DES MP
II-2-1. PRINCIPE, CADRE D’APPLICATION
II-2-2. LE SYSTEME DE REFERENCE D’ANALYSE D’ODEFIRE: TYPOLOGIE DE LA FILIERE.
II-2-3. CONSTRUCTION DE L’OUTIL DYNAMIQUE
II-2-4. MESURE DES PERFORMANCES
II-2-5. SYNOPTIQUE DES REPONSES APPORTEES A LA PROBLEMATIQUE DE RECHERCHE
CONCLUSION

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.