Légende du plan d’aménagement d’ensemble

Présentation générale de la commune 

Localisation et cadre géographique

Localisation

Valloire est une commune alpine de moyenne et de haute montagne, située en région RhôneAlpes, dans le département de la Savoie (73), et établie dans la vallée de la Maurienne. Valloire est un passage entre deux cols, le col du Télégraphe et le col du Galibier. Le village ne constitue donc pas un carrefour de vallées mais se situe sur un axe longitudinal d’orientation NordSud, ouvert au Nord sur la vallée de la Maurienne et débouchant au Sud sur le col du Lautaret.

Cadre géographique
La commune, établie à 1460 m d’altitude, se trouve surplombée par de nombreux cols dépassant 2500 mètres d’altitude : la Grande Chible (2932 m), le Gros Grenier (2911 m), l’aiguille de l’Epaisseur (3230 m), les aiguilles d’Arves (3514 m) à l’ouest, les Trois Evéchés (3116 m) au sud Ouest, le Grand Galibier (3228 m), l’aiguille Noire (2869 m) au Sud, le massif du Crey du Quart moins élevé (2534 m) à l’est.

Durant sept à huit mois dans l’année, le col du Galibier devient impraticable, seul le col du Télégraphe assure le passage des hommes et des biens, et confère alors à la station un caractère isolé et enclavé. Valloire, grâce à sa géomorphologie, est parcourue par deux torrents : la Valloirette ( torrent de 21 kilomètres drainant la vallée du Galibier) et la Rivine. L’étendue de son territoire explique aussi le fait que Valloire soit limitrophe à onze autres communes avec lesquelles, elles a pu s’associer et augmenter son domaine skiable (cas de la liaison Valloire-Valmeinier-Les Verneys).

Géologie
Suspendue à plus de 700 mètres au dessus de Saint-Michel-de-Maurienne, cet espace a été modelé par l’action des glaciers du Quaternaire dans un matériel friable: les schistes houillers.

Historique et évolution : du village de montagne à la station de sports d’hiver

Une vallée en pleine mutation touristique 

En 1930, Valloire est un petit village montagnard enclavé entre deux cols dominants de la vallée de la Maurienne : le col du Télégraphe et le col du Galibier. Ce village trouve alors naturellement sa place au sein d’un lieu de passage qui assure commerce et échanges et qui garantit à ses habitants et bétails un site couvert et protégé des conditions naturelles difficiles et dangereuses pour l’époque.

En 1936, Valloire, tout juste doté de trois hôtels, reçoit le Ski Alpin Parisien qui décide d’y établir une de ses deux écoles de ski, trouvant des conditions d’enneigement et d’équipement favorables au développement de cette pratique: les premiers « monte-pente » sont installés, des commerces divers, dancing-club, patinoire et chambres d’hôtes font leur apparition.

Valloire se transforme cette année là en station de ski et prend tout son essor.

Dés lors l’équipement de la station s’accélère: en 1945, quatre téléskis sont disposés sur les massifs environnants, quinze ans plus tard le massif du Crey-du-Quart reçoit de véritables infrastructures à la pointe de la technologie, permettant à la station de doubler l’étendue de son domaine skiable.

Puis, en 1980, le rapprochement et le lien entre les trois vallées avoisinantes s’établit grâce à la création de la liaison Valloire-Valmeinier-Les Verneys.

A l’origine, une communauté d’agriculteurs et de pasteurs en difficulté

Disposant d’une géographie favorable et de nombreuses pentes fertiles, les hameaux de Valloire recensaient principalement des familles d’agriculteurs et d’éleveurs. Ces derniers s’adaptaient à leur environnement et développaient des cultures en damier et des prés de fauche. Malencontreusement, l’activité agricole subit une forte régression et ralentit fortement suite aux conflits de la première guerre mondiale. L’activité se spécifie vers l’élevage, mais ne sera retrouver sa dynamique d’antan et s’effondre progressivement. L’apparition du tourisme et l’engouement pour les sports d’hiver permettront à la commune de retrouver un regain d’activité et de dynamisme et, remplaceront définitivement les activités agricoles traditionnelles du début du siècle.

Etat actuel : données démographiques, économiques et sociales 

Données démographiques
La commune dispose d’une superficie de 13750 kilomètres carrés sur laquelle se sont installés de façon permanente 1500 habitants. La densité de ce territoire représente 9 hab/km2. Cependant, ces données sont valables pour la population installée durablement sur le territoire, les chiffres sont tout autre, lors des périodes hivernales et estivales car la station dispose de 16000 lits touristiques. Un tel accroissement de population possède de nombreuses répercutions sur le fonctionnement global de la station : traitement des déchets et des eaux usées, réseau alimentaire, réseau de l’eau et de l’électricité….

Données économiques
L’essor de l’activité touristique au milieu du 20 ème siècle, a fortement influé et relancé les activités économiques. Valloire dispose ainsi de nombreux services et restaurants, on dénombre environ 24 restaurants et une quarantaine de services et de loisirs mis à la disposition d’une clientèle variée et exigeante. De plus, l’activité immobilière et hôtelière s’est fortement accrue ces dix dernières années, grâce à la création de grandes opérations immobilières et à l’installation d’une quarantaine de résidences de tourisme, de camping, de centres et villages de vacances et d’hôtels. Les conséquences directes d’une telle attractivité de la station concernent les prix du foncier qui se sont violemment accentués ces cinq dernières années, entraînant le logement difficile des habitants permanents et des saisonniers.

Données sociales
Le dynamisme de la station et son attractivité grandissante lui permettent d’atteindre un taux de chômage de 2 % et de recenser une population active de 92%. Il est important de connaître le fonctionnement économique de la station, à savoir que de nombreux salariés sont des saisonniers, travaillant lors de quelques saisons hivernales et estivales dans de divers domaines (magasins, restaurants, office de tourisme….), qui proviennent d’un peu partout de la France (même d’Indre-et -Loire!!) Ce système tend à créer un véritable dynamisme et renouveau et participe au caractère convivial et accueillant de la station.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Première partie : Cadre général de la commune de Valloire (73) et mise en relation avec le projet
A-Présentation générale de la commune
1.Localisation et cadre géographique de la commune
2.Historique et évolution de la commune : Du village de montagne à la station de sports d’hiver
3.Etat actuel : données démographiques, économiques, sociales
B-Une station-village de charme alimentée par de véritables dynamiques
1.Une station de grande ampleur: les dynamiques hivernales
2.Un village familiale et de loisirs: les dynamiques estivales
3.Un cadre favorable situé sur un lieu de passage
C-Les infrastructures et équipements locaux
1.Les réseaux de circulation
2.Les équipements privés, publics, les services et les loisirs
Deuxième partie : Observations et analyse de la route du Galibier
A-Le cadre général dans lequel s’inscrit la route du Galibier
1.Localisation et historique de la voie
2.Son intégration dans le paysage
3.Etat actuel du site et justification du projet
B- Les utilisations de la voie par les usagers et difficultés rencontrées
1.Les automobilistes
2.Les navettes communales
3.Les piétons
4.Les cyclistes
C- Les relations environnement proche – voie et les difficultés rencontrées
1.Les habitations individuelles
2.Les services et les commerces
3.Les résidences de tourisme, centres de vacances et hôtels
4.Les infrastructures, équipements et loisirs
Troisième partie : Les grandes lignes directrices à suivre pour ce nouvel aménagement
A-Les points sensibles majeurs dégagés de cet axe de circulation
1.La sécurité des usagers
2.Les stationnements et aires de repos
3.La convivialité des abords
B-Discerner les zones en difficulté et établir un plan « rouge » d’utilisation
1.Les zones discernées
2. Le plan «rouge » d’utilisation
C-Quelles solutions proposées?
1.Tenir compte des contraintes techniques de la voie
2. S’inscrire dans un cadre agréable, simple et intégré
Quatrième partie : Le plan d’aménagement d’ensemble proposé
Légende du plan d’aménagement d’ensemble
Plan d’ensemble d’aménagement 8 feuilles
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.