Le Tram-Train entre Brest et Landerneau Pourquoi et comment mettre en place ce mode de transport collectif ?

BREST Métropole Océane (BMO), deuxième ville de Bretagne, est, comme la plupart des grandes agglomérations, confrontée à des problèmes de circulation (engorgement des principaux axes routiers, pollution…) liés à l’utilisation très importante des voitures particulières pour les différents déplacements et plus particulièrement pour les trajets domicile-travail. Ces problèmes se sont accentués ces dernières années du fait de la périurbanisation de BREST Métropole Océane, au cœur du Pays de BREST, à forte démographie, et de l’attractivité de LANDERNEAU, ville voisine, qui se développe avec dynamisme. C’est surtout à l’entrée de la ville que les problèmes deviennent cruciaux : les deux grands axes routiers, la RN 12 et la RN 165 connaissent, régulièrement, aux heures de pointe, un phénomène de saturation. Pour limiter l’usage de la voiture dans la ville elle-même, des solutions ont déjà été recherchées et mises en place : le réseau de bus avec une ligne en site propre, et, depuis un an, une 1ère ligne de tramway. Ces deux modes de transport collectif ont apporté plus de fluidité et de rapidité dans les déplacements et la population les apprécie. Un bémol, toutefois : l’Est de BREST Métropole Océane et, plus particulièrement, la commune du RELECQKERHUON, fortement peuplée, sont comme délaissés, privés d’un service collectif de haut niveau. Après une analyse plus précise des flux et une observation exhaustive des infrastructures et des moyens de transports en commun existants (dont le TER), pour pallier au manque de transport collectif compétitif entre BREST et LANDERNEAU et entre BREST et PLOUGASTEL- DAOULAS, nous présenterons deux propositions utilisant la voie ferrée : d’une part, l’amélioration (cadencement, tarifs) du T.E.R. et, d’autre part, la création d’une ligne TramTrain. Cette seconde proposition nous semble répondre au mieux aux attentes de qualité : confort, rapidité, intermodalité… Dans un souci d’information, nous exposerons les particularités et caractéristiques techniques de ce moyen de transport encore peu connu et mettrons en avant ses avantages. Enfin et surtout, nous nous attarderons sur un projet d’aménagement de la ligne que devra emprunter le Tram-Train, de BREST à LANDERNEAU. Nous imaginerons les parkings-relais, les stations, les accès, les correspondances… en mettant l’accent sur l’esthétique et le confort (notamment pendant les attentes aux stations), en intégrant dans le projet les différentes contraintes législatives (ex : le PLU) et en examinant la problématique de « cohabitation » avec les autres utilisateurs de la voie ferrée (SNCF …).

Deux pôles majeurs du Pays de Brest

Brest : deuxième ville de Bretagne

Située au bord de l’Océan Atlantique, à la pointe nord-ouest de la Bretagne, dans le département du Finistère, Brest est la deuxième ville de Bretagne en termes de démographie après Rennes et avant Quimper.

La ville est au centre du Pays de Brest qui regroupe 7 communautés de communes et 89 communes avec une population de 385 000 habitants en 2009, soit une densité de 231 hab/km². Après un passage par un statut d’association, puis celui de syndicat mixte, le Pays de Brest vient d’adopter le statut de pôle métropolitain. L’organisation des transports collectifs au sein de ce Pays va peu à peu amener à un repositionnement de cette compétence entre les différentes strates de collectivités territoriales. La mise en place d’une liaison maritime expérimentale entre Brest et Crozon a conduit récemment, en début d’année, les collectivités concernées à délibérer pour organiser cette expérimentation inter-communautés, pour en assurer l’intermodalité et bien situer les responsabilités (annexe 13).

Brest fait partie d’une communauté urbaine, Brest Métropole Océane (BMO), créée en 1974 et composée de 8 communes : Brest, Bohars, Guilers, Gouesnou, Guipavas, Plougastel-Daoulas, Plouzané, le Relecq-Kerhuon, avec 213 942 habitants en 2009, soit 55% de la population du Pays de Brest et une densité de 960 hab/km². La commune de Brest en elle-même comptait 141 315 habitants en 2009. Le maire de Brest, François CUILLANDRE, est aussi président de la Communauté Urbaine et du Pays de BREST.

De 1999 à 2007 la population de Brest Métropole Océane a diminué de 2.1% mais la population globale du Pays de Brest a augmenté d’environ 2.8%, soit 0.4% par année : il s’agit donc d’un phénomène important de périurbanisation (annexes 1 et 2). Brest est le principal bassin d’emploi du Pays de Brest avec, en 2007, 104 135 emplois, chiffre qui a progressé de 10% de 1999 à 2007. Les principaux employeurs à Brest sont la DCNS (chantiers navals), les CHU, Thalès et la ville de Brest (annexe 3).

Landerneau la voisine attractive

La commune de Landerneau se situe à 15kms à l’est de Brest et appartient au Pays de Brest. En 2009, sa population était de 27 118 habitants, après une hausse de 0.8% de 1999 à 2009, avec une densité de 242hab/km² (annexe 4). Elle est la deuxième commune la plus peuplée du Pays de Brest, après Brest, et elle appartient à la Communauté de Communes du Pays de Landerneau-Daoulas qui compte 45 448 habitants réparties entre les 22 communes membres.

La population de Landerneau est essentiellement composée de ménages avec famille (66,6%) (annexe 5). C’est une commune de résidence, attractive, avec des équipements adaptés à ce type de ménages : une piscine ludique, un hôpital, une salle de spectacle, un collège et un lycée. Landerneau est, par ailleurs, le berceau des hypermarchés E. LECLERC. Edouard LECLERC, « l’épicier de Landerneau », y a fondé sa première grande surface de distribution.

Il y avait, en 2009, 11 926 actifs, ayant un emploi, résidant à Landerneau. 70.8% travaillent dans une autre commune du Finistère, principalement à Brest : ce qui représente 8 444 personnes qui se déplacent en dehors de Landerneau pour travailler (annexe 6). Le taux de chômage à Landerneau était de 7.6% en 2009 : chiffre relativement bas – ce qui montre le dynamisme de la commune – Landerneau est donc une commune principalement attractive pour les ménages voulant s’installer: les équipements sont adaptés et de qualité, le foncier y est encore relativement peu cher, le chômage est faible et on est à proximité d’une grande ville (Brest) qui possède les équipements culturels et sportifs et les grandes surfaces commerciales d’une grande agglomération.

La demande de transport

Trajets domicile-travail entre Brest et Landerneau

Cette carte fait apparaître les déplacements domicile-travail sur le pays de Brest. On voit qu’entre Brest et le pays de Landerneau-Daoulas, les flux sont importants : près de 10 000 déplacements matin et soir, soit 20 000 par jour. Le flux entrant à Brest est presque 3 fois supérieur au flux sortant de Brest. Les trajets domicile-travail représentent la plus grande part des déplacements entre le Pays de Landerneau et Brest ; s’y ajoutent les déplacements pour les loisirs ou pour les achats dans les grandes zones commerciales de Brest ainsi que les déplacements des étudiants et scolaires. Les déplacements entre ces deux zones se font essentiellement en véhicule personnel (voir page 14) et ce trafic repose principalement sur deux infrastructures routières : la RN 12 et la RN 165 (positionnées sur la carte 7 page13).

Les pôles générateurs de flux

La majorité des pôles générateurs de flux du Pays de Brest se situe à Brest : Océanopolis (aquarium de Brest), le CHU de la Cavale-Blanche, l’Hôpital Morvan, les deux ports de plaisance, la piscine ludique de la plage du Moulin Blanc (Spadiumparc), la gare de Brest, les grands centres commerciaux du centre-ville (espace Jaurès, Coat-ar-Gueven), les universités, le cinéma Multiplex… Quelques pôles se situent à Landerneau : l’Hôpital Ferdinand Grall, la piscine ludique, la gare, le centre commercial … Ces équipements, générant des flux importants, doivent être correctement desservis par des transports en commun de qualité. Une bonne partie de ces pôles générateurs de flux dans Brest Métropole Océane se trouve à proximité de la voie de chemin de fer et pourrait donc être desservie efficacement par cette infrastructure.

L’Est de la ville délaissé par les transports en commun

Malgré un service de bus avec 4 lignes, l’est et le sud-est de l’agglomération ne sont pas bien desservis par les transports en commun et font figure de « parent pauvre » dans les propositions actuelles : c’est une zone qui n’aura pas de transport en commun à haut niveau de service (Busway, Tramway).

Cette zone recouvre pourtant deux communes à fort potentiel démographique :
➤ la commune du Relecq-Kerhuon avec une population de 10 927 habitants en 2009 soit une densité de 1 699 hab/km² sur une superficie de 6,4km² et 77,8% des actifs ayant un emploi – soit 3498 personnes- travaillant dans une autre commune du département.
➤ la commune de Plougastel-Daoulas avec 13 340 habitants en 2009, et une densité de 284,1 hab/km² sur une superficie de 46,8km² et 72,2% des actifs ayant un emploi – soit 3825 personnes – travaillant dans une autre commune du département (Source Insee).

La plupart de ces habitants doivent se déplacer régulièrement dans l’agglomération brestoise, et ces déplacements se font majoritairement en voiture, faute d’une desserte collective de bonne qualité. De plus, des entreprises importantes sont installées sur la commune du Relecq-Kerhuon (ARKEA, centre logistique LECLERC,..) avec un nombre conséquent de salariés. Cette zone étant mal desservie, ces derniers ne sont pas tentés par les transports en commun et préfèrent utiliser leur propre véhicule. Cette mauvaise qualité de desserte ne facilite pas non plus les déplacements des jeunes et des adolescents, dépendants de leurs parents pour se rendre à leurs diverses activités (scolaires, loisirs).

Volonté de Brest Métropole Océane de développer les transports en commun

Brest Métropole Océane pour le développement durable

La première ligne de tramway est le levier du développement durable au sein de la Communauté Urbaine et même au sein du Pays de Brest. Il y a, à présent, une réelle volonté de développer durablement la ville, en proposant des services de transports en commun, de qualité et utiles à tous. C’est un impératif du fait de l’explosion du phénomène de périurbanisation et du déclin de la population de Brest depuis plusieurs années. L’agglomération s’étend et les transports collectifs doivent suivre car, depuis des années, on est témoin d’une augmentation de la motorisation des ménages (voir graphique Taux de motorisation des ménages page 17) due à la périurbanisation et au règne de l’automobile qui a mis de côté les transports en commun pendant trop longtemps. L’utilisation croissante de la voiture pour les trajets domicile-travail ou pour les loisirs aboutit à des problèmes de congestion du centre ville et des grands axes aux heures de pointes et accentue la pollution.

Un réseau de transport en commun structurant à long terme

D’ici l’horizon 2050, la ville de Brest va réorganiser en profondeur ses transports en commun. La première ligne de tramway marque le début de ce changement, car on va voir de plus en plus apparaître des systèmes de transport en commun comme le téléphérique entre le bas de la rue de Siam et le plateau des Capucins (annexe 7 source www.brest.fr) et la deuxième ligne de tramway. Ces transports s’inscrivent dans une structure à l’échelle du pays de Brest, articulée avec d’autres transports comme les cars, les trans rade, les TER et pourquoi pas dans plusieurs années un Tram-Train… On voit sur la carte ci-dessous (carte 11 page 19), qu’au quartier du Relecq-Kerhuon il y a un point d’articulation avec le pays de Brest où l’on trouve un parking relais près du chemin de fer afin d’optimiser et de permettre l’utilisation du chemin de fer par les personnes désirant aller à la gare de Brest puis au centre-ville. L’Est de la ville sera ainsi mieux desservi par les transports en commun car les lignes seront directes vers le centre-ville avec une meilleure qualité de service.

On voit ici la volonté de l’agglomération de développer à l’avenir les transports en commun dans le quartier du Relecq-Kerhuon et celui de Plougastel-Daoulas, et également d’améliorer la liaison par les transports en commun avec Landerneau et ses environs.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : LA NECESSITE DE DEVELOPPER LES TRANSPORTS EN COMMUN ENTRE BREST ET LANDERNEAU
A. DEUX POLES MAJEURS DU PAYS DE BREST
1. Brest : deuxième ville de Bretagne
2. Landerneau la voisine attractive
B. LA DEMANDE DE TRANSPORT
1. Trajets domicile-travail entre Brest et Landerneau
2. Les pôles générateurs de flux
3. Une zone à fort potentiel pour l’emploi entre Brest et Landerneau
C. L’OFFRE DE TRANSPORT
1. Les réseaux reliant les deux territoires
2. L’arrivée du tramway à Brest
3. L’Est de la ville délaissé par les transports en commun.
D. VOLONTE DE BREST METROPOLE OCEANE DE DEVELOPPER LES TRANSPORTS EN COMMUN
1. Brest Métropole Océane pour le développement durable
2. Un réseau de transport en commun structurant à long terme.
DEUXIEME PARTIE : OPTER POUR LE CHEMIN DE FER, NOTAMMENT LE TRAM-TRAIN
A. POURQUOI OPTER POUR LE CHEMIN DE FER ?
B. DEUX POSSIBILITES
1. Améliorer le service des TER
2. La solution du Tram-Train
a) Qu’est-ce que le Tram-Train ou tramway d’interconnexion ?
b) Le tram-train à Brest
C. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
TROISIEME PARTIE : LE TRAM-TRAIN ENTRE BREST ET LANDERNEAU
A. LE TRAM-TRAIN ET SON TRACE
1. Le tracé
2. Matériel roulant
B. LES STATIONS ENVISAGEES ET AMENAGEES
1. Station Gare de Brest
2. Station Moulin-Blanc
3. Station Relecq-Relais
4. Station Kerhuon
5. Station de La Forest
6. Station Gare de Landerneau
7. Tracé final et temps de trajet
C. LES 3 STATIONS PRINCIPALES : DES POLES D’ECHANGES
D. LE PROBLEME DE LA COHABITATION
CONCLUSION

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.