Le Système Minimal de Trésorerie (SMT) adopté par les entreprises individuelles

Télécharger le fichier pdf d’un mémoire de fin d’études

Les divers outils et les techniques de recherche utilisés

Cette sous-section présente les divers outils et documents utiles dans l’aboutissement de l’étude sur terrain et dans le traitement des données recueillies. De nombreux outils s’avèrent être utilisés comme les outils théoriques et les outils de traitement des informations collectées.

Les documents et outils utilisés

Indispensables et faisant partie des matériels, les documents utilisés proviennent de sources variées aussi bien chez les entreprises qu’auprès des bibliothèques de la capitale. Plusieurs matériels ont été mobilisés, mais seuls les outil s contribuant à la collecte et au traitement des données font l’objet d’une présentation. En effet, ces outils rentrent dans le processus de recherche aboutissant à la réalisation en bonne et due forme de ce mémoire. Quels sont en fait ces documents ?
Les documents reçus au niveau des entreprises relatent leur historique ainsi que leurs activités. Mais également, les différents responsables ont accepté de donner quelques documents internes essentiels : manuel de procédure, pièces justificatives, extrait d’états financiers, etc. De même, certains documents relatifs à la vie de chaque entreprise alimentent les annexes de ce présent mémoire.
Les documents théoriques, pour leur part, servent de base à l’appréhension aussi bien de la comptabilité que de la prise de décisions. Quelques ouvrages d’auteurs reconnus ainsi que des articles provenant de divers sites internet font l’objet de lecture attentive afin d’appréhender au mieux les notions théoriques en question. De même, les cours dispensés pendant les an nées d’études antérieures aident énormément dans la réalisation du travail. Ceux-ci s’avèrent être d’une assistance capitale dans l’élaboration du guide d’entretien ou questionnaire pour obtenir des résultats probants.
Outre les documents, l’utilisation du logiciel Shpinx s’avère utilise dans l’élaboration de ce travail. Ce logiciel est utilisé dans le traitement statistique des données. Sphinx offre diverses possibilités aux utilisateurs. Il est possible d’établir des tableaux à plats permettant de ressortir les fréquences. Etablir des tableaux croisés dynamiques et réaliser des tests (Fisher, Chi -deux, corrélation) constituent par ailleurs des possibilités pour définir la dépendance entre deux variables précises. L’utilisation du logiciel Shpinx a été plus qu’essentiel dans l’élaboration de cette étude.

Les techniques de recherche utilisées

La rédaction de ce présent mémoire se réalise grâce notamment au recours à des techniques de recherche comme la collecte, la prise de notes, l’observation ou encore l’internet. L’élaboration du questionnaire constitue également une technique de recherche essentielle dans la réalisation des enquêtes. Recourir aux guides d’entretien suivis d’entretiens semi-directifs s’avère par ailleurs judicieux.
Plus de 80 questions composent le questionnaire6 qui dispose de 2 grandes parties : la comptabilité de l’entreprise et la prise de décisions. L’utilisation du logiciel « Sphinx » permet par ailleurs d’uniformiser la présentation, le dépouillement ainsi que le traitement des questionnaires. Ces derniers servaient également de guide d’entretien afin à la fois de mieux avancer les questions et d’anticiper les réponses. Les questions fermées uniques, à échelle, ouvertes ou encore numériques composent l’essentiel des questions posées aux différents responsables des écoles enquêtées. L’élaboration du questionnaire nécessitait la réalisation d’une première ébauche afin d’en concevoir la version finale. De même, au fur et à mesure des enquêtes, le questionnaire est retouché pour supprimer les lacunes et ajouter les omissions. Une fois le questionnaire élaboré, la descente sur terrain représente la prochaine étape.
Recourir aux témoignages verbaux paraît également essentiel dans toutes les étapes de la recherche et de la collecte d’informations. La prise de notes se fait sur support papier et sur support magnétique (magnétophone). Cette technique de collecte de données reste la plus utilisée pour sa simplicité et sa rapidité.
Dans toute recherche effectuée au XXIe siècle, Internet semble incontournable. Sur la toile, les articles et les ouvrages axés sur le thème ont été collectés et utilisés tout au long de l’élaboration de ce mémoire. D’une grande assistance, Internet s’avère être le plus important réseau informatique qui offre diverses possibilités aux chercheurs.
Cette section « Matériels » permet d’identifier et de justifier le choix du cadre d’études. Elle nous a permis également de présenter les entreprises choisies et de mettre en lumière les notions théoriques. La section met par ailleurs en exergue les divers outils utilisés dans la réalisation du travail, de la collecte au traitement des informations, en passant par les recherches effectuées. Après cette section, passons à la section « Méthodes »

METHODES

Cette nouvelle section regroupe les différentes méthodes de collecte et de traitement des informations ainsi que les méthodes de vérification des hypothèses. Cette partie met également en lumière les axes de recherche et les méthodes de recherche em ployés durant l’étude.
La première sous-section est dédiée à la présentation des axes de recherche. Cette sous partie met en valeur les domaines sur lesquels ont été orientées les recherches d’informations.

Les axes et les méthodes de recherche

Les axes de recherche représentent les angles à partir desquels les recherches s’orientent. Pour cette présente étude, les axes de recherche dépendent des variables issues des objectifs spécifiques et des hypothèses. En général, les nombreux axes de recherche t rouvés convergent tous vers les principales variables issues des deux hypothèses. Les axes de recherche tournent en effet autour de la comptabilité et de la prise de décisions au sein des entreprises. Coté comptabilité, on distingue la comptabilité général e, la comptabilité analytique mais surtout le SMT. Ce dernier est l’apanage des petites structures dont les écoles privées. Les conventions et les principes comptables font également office d’axes de recherche. Ainsi, retrouve-t-on aussi des axes de recherche tels que les décisions stratégiques, tactiques et opérationnelles. On retrouve aussi le processus décisionnel et la délégation du pouvoir de prise de décisions. L’axe « contrôle de gestion » permet d’apprécier l’impact de la comptabilité dans la prise de décisions.
De même, les manuels de procédure représentent des axes de recherche importants afin d’apprécier le respect des normes comptables au sein des entreprises étudiées.

Les méthodes de recherche

Les méthodes de recherche correspondent au genre d’informations collectées durant les descentes sur terrain. Les enquêtes réalisées regroupent à la fois des informations qualitatives et quantitatives. En effet, la descente sur terrain permet de collecter des informations qualitatives servant à la ré daction du chapitre « Résultats ». Ensuite, ces données seront traitées pour disposer d’informations quantitatives permettant d’appuyer les arguments et les résultats présentés. Le choix des informations qualitatives et quantitatives est motivé par le souh ait d’exploiter des informations brutes et des informations traitées dans la vérification des hypothèses.

Les informations qualitatives

Les informations qualitatives constituent les données collectées par différents moyens déployés. Celles-ci représentent les informations obtenues auprès des responsables des entreprises sans aucun traitement réalisé. Elles concernent toutes les variables et les sous -variables concernant la comptabilité et la prise de décisions. Les enquêtes et les entretiens perm ettent l’acquisition de ces informations qualitatives. La justification du choix des informations qualitatives repose  essentiellement sur la qualité des données collectées grâce au recours à la méthode qualitative. L’utilisation des informations qualitatives est justifiée par le besoin de mettre en lumière les résultats bruts des enquêtes et leurs conséquences dans la validation des hypothèses.

Les informations quantitatives

Les informations quantitatives représentent, pour leur part, les données obtenues grâce à des méthodes de traitement spécifiques. Traitées par le biais d’un logiciel ou manuellement, ces données ressortent des valeurs quantitatives exploitables dans les grandes parties de cette étude. Ces informations traitées et combinées aux informations qualitatives ont été obtenues par des enquêtes menées auprès d’un échantillon de 35 écoles privées. Ces établissements scolaires7 se trouvent dans des quartiers8 proches les uns des autres du 5ème arrondissement d’Antananarivo et ont été choisis de manière aléatoire. Le choix des informations quantitatives repose sur la précision et la richesse des données fournies par des méthodes de traitement bien élaborées. Le choix est donc justifié par le souhait de traiter scientifiquement des informations qualitatives de qualité. Ces informations quantitatives, nécessitant l’usage de la méthode quantitative, serviront par ailleurs tout au long du travail.

Les méthodes de collecte des informations

Cette partie présente les différentes méthodes de collecte des données primaires et secondaires.
Ces informations primaires représentent les informations recueillies auprès des responsables des sociétés étudiées et les informations secondaires les informations émanant des ouvrages de chercheurs et auteurs.

La collecte de données primaires

Une fois la zone d’études délimitée dans le 5ème arrondissement d’Antananarivo, la collecte de données primaires auprès des divers responsables des écoles privées constitue une étape cruciale dans le travail. Grâce à l’utilisation de questionnaires, cette collecte de données se fait de manière uniformisée durant le mois de Mai. Véritable guide d’entretien, le questionnaire représente le pilier des travaux d’enquêtes auprès des écoles privées. L’observation sur terrain s’avère également être un moyen efficace pour obtenir des informations.
Dans toute recherche visant à confirmer des hypothèses, les enquêtes et entret iens auprès des responsables au sein des établissements scolaires semblent incontournables. Parmi les 222 écoles privées du 5 eme arrondissement, 35 ont été enquêtées soit près de 16% de l’ensemble de la population mère. Cette décision d’enquêter 35 établissements repose sur le besoin d’atteindre la représentativité de l’échantillon par rapport à la population mère. La descente sur terrain impliquait à la fois le remplissage du questionnaire et un entretien semi guidé. L’entretien permet en effet de compléter les informations collectées dans le questionnaire. Ce qui favorise la qualité des données recueillies lors d’une descente sur terrain harassante. Les personnes enquêtées allaient de la gérante au secrétaire, en passant par la surveillante au sein des éco les privées visitées. Parallèlement aux enquêtes et aux entretiens, l’observation sur terrain permet également d’obtenir des informations précieuses pour l’élaboration de ce mémoire.
Outre l’enquête et l’entretien, l’observation sur terrain représente un bon moyen de recueillir des informations complémentaires essentielles. Cette étude attentive d’une situation ou d’un cas de figure précis permet de mieux appréhender l’environnement au sein des écoles privées. L’appréhension aussi bien de l’environnement interne qu’externe de ces PME s’avère indispensable pour alimenter les différents arguments. Cette étude suit par ailleurs un guide d’observation bien structuré afin de ne pas « regarder dans le vide ». Ainsi, l’observation se portait en général sur le syst ème comptable : cahier d’enregistrement des recettes et des dépenses, support de conservation des pièces justificatives, présence ou absence d’ordinateur de bureau, l’état de rangement des différents dossiers et documents, etc. L’observation se portait également sur le contenu des cahiers d’enregistrement et des souches d’enregistrement du paiement des écolages. Cette étude visuelle de l’environnement des écoles privées permettait aussi de disposer d’une vue globale mais précise de la situation de chaque entité visitée.
Outre les informations primaires, les données secondaires s’avèrent également importantes dans
la réalisation de ce travail dans son ensemble. La collecte des informations secondaires implique
essentiellement le recours à la recherche documentaire.

La collecte des données secondaires

Les données secondaires utiles à cette étude regroupent généralement les ouvrages des auteurs et chercheurs en relation aux différentes variables du thème comme celui de Florence Fernandez et de Michel Cozato intitulé « Assistant de Gestion ». Afin de regrouper les documents nécessaires, il a fallu investir les bibliothèques et réaliser des recherches sur internet.
Une fois le thème validé et les mots clés dégagés, la recherche documentaire se base sur le s grandes variables et les sous-variables. Ainsi, la recherche s’oriente vers deux grandes variables : la comptabilité d’une PME et la prise de décisions. De l’analyse des variables ressortent différentes sous-variables comme le type de comptabilité (SMT, comptabilité analytique, comptabilité générale) ou encore le type de décisions (stratégique, tactique, opérationnelle). La consultation des articles de chercheurs en gestion était alors axée sur ces différentes variables en prenant soin de bien délimiter l e champ des informations à collecter.
Cette recherche documentaire permet de bien comprendre le sujet et de cerner les divers éléments le composant.
La recherche documentaire débute par la lecture de livres comportant les informations utiles au travail. Les cours de comptabilité et d’organisation des années d’études antérieures s’avèrent par ailleurs essentiels. De même, les différents articles sur internet permettent de disposer d’informations probantes appuyant les dires des grands auteurs en gestion. Les données à collecter concernent à la fois la comptabilité et la prise décisions. Pour la comptabilité, il s’agit de récolter les informations sur les principes comptables, les conventions comptables de base, le fait générateur de l’enregistrement comptable, la conservation des pièces justificatives ou encore l’établissement d’états financiers. Les informations en rapport au processus de prise de décisions tournaient autour des types de décisions, de la délégation de prise de décision ou encore sur le degré de dépendance de la comptabilité dans le processus décisionnel.
Les méthodes de collecte de données primaires s’appuient sur l’enquête et l’entretien ainsi que sur l’observation sur terrain. La collecte des données secondaires, pour sa part, repose sur la recherche documentaire grâce à des références bibliographiques assez fournies. Une fois collectée, les informations passent au processus de traitement.

Les méthodes de traitement des informations collectées

Après avoir été collectées auprès des re sponsables des écoles, les données qualitatives vont être
traitées pour ressortir des informations quantitatives exploitables tout au long du travail. Pour cette présente étude, le traitement des données s’appuie sur la méthode Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces, communément appelée FFOM. Le traitement statistique possède également une place prépondérante à l’image de la fréquence, de la corrélation ou encore du test de chi-deux. L’utilisation de tableaux croisés dynamiques permet en effet de mettre en exergue la dépendance de deux variables bien distinctes.

La méthode FFOM

Très utilisée, la méthode FFOM permet de faire ressortir les points forts et les points faibles en interne de la comptabilité et du processus de prise de décisions au sein des écoles privées. La méthode met aussi en lumière les opportunités et menaces venant de l’extérieur concernant l’impact de la comptabilité dans la prise de décisions. Grâce à cette méthode, les problèmes au niveau du système comptable et du processus déc isionnel apparaissent afin d’en trouver les solutions. De même, cette méthode permet d’améliorer les forces constatées (interne et externe) par rapport à ces deux variables. Bien évidemment, les sous -variables vont également être traitées par cette méthode FFOM. Outre cette dernière, le traitement statistique possède aussi une grande place dans l’analyse des informations collectées et est préconisé dans cette recherche.

Les méthodes statistiques

Grâce au logiciel Sphinx, le traitement statistique des informations collectées grâce aux enquêtes s’avère être grandement facilité. Le logiciel permet par ailleurs le dépouillement automatique des données qualitatives. Une fois dépouillées, les données subissent un traitement statistique uni-varié, bi-varié et multivarié selon les différentes variables : SMT, normes comptables, compétence du comptable, types de décisions, délégation de la prise de décisions, etc. Pour illustration, mettre en lumière le pourcentage des écoles privées possédant un système comptable informatisé9. De même, le logiciel permet de voir la dépendance entre deux ou plusieurs variables grâce au tableau croisé dynamique et au test de chi -deux. Le traitement statistique des données permet de disposer d’informations quantitatives de qualité pour bien analyser l’importance de la comptabilité dans la prise de décisions au sein des écoles privées.

La vérification des hypothèses

La vérification des hypothèses représente le but principal de la rédac tion de ce mémoire de fin d’études. Pour y arriver, l’utilisation de méthodes d’analyse bien distinctes s’avère essentiel dans la démarche. Deux hypothèses ressortent de la problématique : « Le bon système de comptabilité conditionne la bonne prise de déci sions » et « Le respect des normes comptables en vigueur contribue à l’obtention d’informations fiables et pertinentes ».

Vérification de la première hypothèse

De la première hypothèse découle la variable explicative suivante : le bon système de comptabilité. L’analyse de cette variable repose sur la méthode FFOM afin d’avancer les points forts et les lacunes du système de comptabilité en place. On vérifiera bien sûr l’impact de cette analyse sur la variable expliquée (prise de décisions). Cette v érification repose également sur une analyse statistique des données en recourant à des tableaux croisés dynamiques avec le test chi-deux. Ce qui permet de ressortir les forces et faiblesses de l’impact du bon système comptable sur la bonne prise de décisions au sein des écoles privées.

Vérification de la deuxième hypothèse

De même, la variable explicative « le respect des normes comptables en vigueur » ressort de la deuxième hypothèse. L’analyse de cette variable repose également sur des traitements statistiques (chi-deux, fréquence) et de la méthode FFOM. Ainsi, l’analyse des forces et faiblesses du respect des normes comptables explique l’impact de cette situation sur l’obtention d’informations fiables et pertinentes. L’analyse théorique des variables explicatives permet par ailleurs de vérifier les hypothèses grâce à la méthode hypothético -déductive. Cette méthode d’analyse consiste à vérifier les deux hypothèses à partir des faits constatés et non le contraire (méthode inductive).

Les limites de l’étude et le chronogramme des enquêtes menées

Cette section met en exergue les obstacles constatés au cours des enquêtes ainsi que le chronogramme de la descente sur terrain réalisée. Celle -ci se divise donc en deux parties, d’un côté les limites de l’étude et d’un autre côté le calendrier et la durée des visites.

Les limites de l’étude

Réaliser les enquêtes relève d’un parcours du combattant. Les limites de l’étude existent donc bel et bien. Ces limites dans le temps et dans l’espace ainsi que l’indisponibilité de certaines informations font de l’enquête un exercice compliqué. Les limites constituent des boulets empêchant la pleine satisfaction de l’atteinte des objectifs.

Les limites dans le temps

La descente sur terrain fut un exercice semé d’embûches. D’abord, la limite en temps des interlocuteurs empêche l’obtention d’informations complètes. En effet, certains responsables auprès des écoles privées n’accordent que quelques minutes de leur temps, ce qui précipite l’enquête. Ensuite, d’autres responsables exigent la prise de rendez-vous, une situation qui retarde le calendrier des enquêtes. Heureusement, les informations essentielles à la rédaction de ce mémoire ont été collectées. Outre la limite dans le temps, l’obtention des informations a également été limitée.

L’indisponibilité de certaines informations

Le temps ne représente pas le seul obstacle dans la réalisation des enquêtes. Certaines informations n’ont pas été disponibles à l’image des états d’encaissement et de décaissement mensuels, du bilan, etc. Les informations sur le chiffre d’affaires ou encore sur le capital social étaient de même impossibles à avoir. En effet, tous les responsables au sein des établissements scolaires rechignent à divulguer les informations financières de leur entité. La confidentialité des données représente donc une limite importante mais (heureusement) non décisive dans la réalisation en bonne et due forme de cette étude. Même avec ses limites, les enquêtes se sont quand même déroulées dans de bonnes conditions.

Le chronogramme des enquêtes effectuées

Comme il a été stipulé auparavant, les enquêtes s’effectuent essentiellement dans le 5ème arrondissement de la capitale Antananarivo. La zone d’études se concentre sur 5 quartiers dont Anjanahary, Manjakaray et Ankerana Ankadidramamy.

Le calendrier des visites

La descente sur terrain s’effectue essentiellement durant le mois d’Avril. Les enquêtes ont pris une dizaine de jours. Avant la réalisation des enquêtes, il fall ait néanmoins obtenir la liste des écoles privées du 5 èeme arrondissement auprès du CISCO à Analakely. Une fois la liste reçue, il fallait regrouper l’échantillon et préparer le calendrier des visites sur terrain. Ce calendrier est retouché au fur et à mes ure des visites puisque certains établissements refusent catégoriquement les enquêtes. Ce calendrier prend la forme d’un papier A4 sur lequel sont mentionnées les raisons sociales des écoles à enquêtées tout à tour. La durée des visites ainsi que les responsables interviewés se distinguent bien évidemment d’une entité à une autre.

La durée d’une enquête et les personnes interpellées

La durée d’une enquête est différente d’une école privée à une autre. Toutefois, toutes les visites tournent autour de 45 mn en moyenne. Ce fut suffisant pour faire la tour de toutes les questions importantes. Les responsables enquêtés sont pour la plupart des secrétaires ou assistantes. Néanmoins dans certains cas, c’est la gérante elle-même qui accepte de répondre aux questions. Certaines responsables ont été aimables quand d’autres montraient leur impatience et leur indifférence. Malgré ces petits tracas, les visites se sont bien déroulées.
Cette troisième section montre les limites de l’étude. Ces limites d’ordre temporel et informationnel n’ont toutefois pas considérablement influencé le bon déroulement des enquêtes menées.
Ce chapitre « Matériels et Méthodes » occupe une place importante dans ce mémoire de fin d’études. La partie « Matériels » met en lumière le choix des 35 écoles privées enquêtées. Ce choix se justifie par le besoin de voir l’impact de la comptabilité dans la prise de décisions au sein des PME. Outre la zone d’études, les notions théoriques figurent aussi dans cette partie. Il s’agit notamment des types de comptabilité, des principes et conventions comptables ainsi que des types et processus de prise de décisions. La partie « Méthodes », pour sa part, met en exergue les axes de recherche (comptabilité et prise de décisions) et la méthode de recherc he (information qualitative et quantitative). La méthode de collecte des données primaires figurent aussi dans cette partie : enquête, entretien, observation sur terrain. De même, cette section met en avant la méthode de collecte des données secondaires : recherche documentaire, utilisation de cours théoriques, etc. Après la collecte des informations, le traitement statistique des données implique l’utilisation du logiciel Sphinx. La méthode de traitement FFOM s’avère par ailleurs être un excellent moyen d’analyse complétant le traitement statistique. Une fois les données traitées, la mise en œuvre de la méthode hypothético-déductive permet de vérifier les hypothèses préétablies. Une fois les informations traitées, il est temps de rédiger ces données dans le chapitre « Résultats ».

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
1er Chapitre : MATERIELS ET METHODES
Section 1 : MATERIELS
1.1 Le cadre d’études
1.1.1 Le choix des entreprises étudiées
1.1.2 La justification du choix de ces sociétés
1.1.3 La présentation des entreprises étudiées
1.2 Les notions théoriques
1.2.1 La comptabilité
1.2.2 La prise de décisions
1.3 Les divers outils et les techniques de recherche utilisés
1.3.1 Les documents et outils utilisés
1.3.2 Les techniques de recherche utilisées
Section II : METHODES
2-1 Les axes et les méthodes de recherche
2-1-1 Les méthodes de recherche
2-1-1-1 Les informations qualitatives
2-1-1-2 Les informations quantitatives
2-2 Les méthodes de collecte des informations
2-2-1 La collecte de données primaires
2-2-2 La collecte des données secondaires
2-3 Les méthodes de traitement des informations collectées
2-3-1 La méthode FFOM
2-3-2 Les méthodes statistiques
2-3-3 La vérification des hypothèses
2-3-3-1 Vérification de la première hypothèse
2-3-3-2 Vérification de la deuxième hypothèse
Section III : Les limites de l’étude et le chronogramme des enquêtes menées
3-1 Les limites de l’étude
3-1-1 Les limites dans le temps
3-1-2 L’indisponibilité de certaines informations
3-2 Le chronogramme des enquêtes effectuées
3-2-1 Le calendrier des visites
3-2-2 La durée d’une enquête et les personnes interpellées
2eme Chapitre : RESULTATS
Section 1 : La comptabilité des écoles privées
1.1 Le Système Minimal de Trésorerie (SMT) adopté par les entreprises individuelles
1.2 Une préférence pour la comptabilité manuelle
Section 2 : La qualité des informations comptables
2.1 Le non-respect des normes comptables
2.2 L’analyse du système comptable en place
2.3 L’intelligibilité et la pertinence des informations comptables
Section 3 : Les documents comptables, bases de la prise de décisions
3.1 La gestion décisionnelle des écoles privées
3.2 La prise de décisions par rapport à la comptabilité
3eme Chapitre : DISCUSSIONS ET RECOMMANDATIONS
Section 1 : Discussions
1.1 L’analyse interne des forces au niveau de la comptabilité
1.2 Analyse interne de la qualité des informations
1.2.1 L’intelligibilité des informations comptables au service de la prise de décisions
1.2.2 La place des documents comptables dans le processus décisionnel
1.3 Analyse interne de la prise de décisions
1.3.2 La délégation de prise de décisions
1.3.3 La table ronde, comme processus décisionnel
2.1 Analyse interne des faiblesses
2.1.1 La méconnaissance des normes comptables
2.1.2 La dominance de la comptabilité manuelle
2.1.3 Les lacunes dans l’informatisation de la comptabilité
2.2 L’impact des lacunes de la comptabilité sur la prise de décisions
2.2.1 L’effet de l’absence du compte de l’exploitant dans la prise de décisions
2.2.2 La conséquence du manque de compétence du comptable sur la qualité de l’information
2.2.3 Le manque de confiance des gérantes envers leurs assistants
2.3 La place peu importante de la comptabilité dans le processus décisionnel
2.3.1 La non-valorisation des documents comptables dans le processus décisionnel
2.3.2 La limite du SMT dans la prise des bonnes décisions
3.1 Analyse externe des opportunités
3.1.1 L’environnement fiscal favorable
3.1.2 Un processus décisionnel très large
3.2 Analyse externes des menaces
3.2.1 Un contrôle accru des écoles privées
3.2.2 Menace de fermeture dans l’avenir de certains établissements
3.3 Validation des hypothèses
Section 2 : Recommandations
1.1 Recommandations au niveau des forces
1.1.1 Le respect des normes comptables et la conservation des PJ
1.1.2 L’amélioration du système informatique informatisé
1.2 La qualité des informations, gage d’une bonne prise de décisions
1.2.1 L’amélioration de l’intelligibilité des informations pour une bonne prise de décisions
1.2.2 L’optimisation des documents comptables
1.2.3 La mise en place de procédure de prise de décisions
2.1 Dispositifs efficaces pour faire face aux problèmes
2.1.1 Mise en place de formation en comptabilité
2.1.2 Informatisation du système de comptabilité
2.2 Procédures de prévention pour rendre les décisions optimales
2.2.1 Codification de la comptabilité et utilisation du compte « 108 »
2.2.2 Mise en place de procédure d’embauche des secrétaires
2.2.3 Amélioration du SMT pour une prise de décisions optimale
3.1 Saisie des opportunités
3.1.1 Développement des investissements
3.1.2 Optimisation des décisions par rapport aux opportunités de l’environnement
3.2 Parades face aux menaces
3.2.1 Amélioration de la présentation des documents comptables
3.2.2 Prise des bonnes décisions pour éviter la fermeture
CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE
WEBOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *