Le projet de renouvellement urbain du quartier Terraillon

Contexte

Les outils dont bénéficie le quartier Terraillon

Une partie du quartier Bron Terraillon est classée en Zone Urbaine Sensible (ZUS) et plus précisément en Zone de Redynamisation Urbaine (ZRU). Les zones urbaines sensibles (ZUS) sont des territoires infra-urbains définis par les pouvoirs publics pour être la cible prioritaire de la politique de la ville, en fonction de différents facteurs de précarité liés à la typologie de l’habitat, aux ressources de la population, aux difficultés sociales et à l’enclavement par rapport aux autres quartiers. Certaines ZUS bénéficient d’aides spécifiques : les zones de redynamisation urbaine (ZRU), caractérisées par un taux de chômage élevé, une large proportion de personnes non diplômées et un faible potentiel fiscal. Le quartier de Bron Terraillon constitue l’un des sites de copropriétés dégradées les plus en difficulté de l’agglomération lyonnaise. Il est classé en Développement Social et Urbain : c’est une priorité des politiques locales. Il est inscrit par l’Etat parmi les dix sites prioritaires de copropriétés dégradées.

Il a déjà bénéficié d’outils spécifiques destinés à inverser la tendance de paupérisation et de dégradation du quartier :
• Dans le cadre du contrat de ville de l’agglomération lyonnaise, ce quartier a fait l’objet, depuis 15 ans, d’un projet de Développement Social Urbain.
• Depuis de nombreuses années, la Communauté urbaine y a réalisé avec ses partenaires des travaux d’aménagement : désenclavement, création de voiries et d’espaces publics, restructuration des pôles commerciaux. Elle a utilisé aussi le droit de préemption urbain renforcé afin de transformer une partie des logements privés en logements locatifs sociaux publics. Les objectifs recherchés de ces interventions publiques diverses étaient : améliorer le cadre de vie des habitants, aider à l’entretien des bâtiments et à la requalification de l’habitat, conforter le commerce, et agir pour la mixité et la gestion du peuplement. Mais ces interventions n’ont pas permis d’enrayer la dérive de ce quartier d’habitat à vocation sociale. Au vu de ce constat, l’Etat, dans le cadre du Comité Interministériel des villes du 1er octobre 2001, a inscrit ce site en Opération de Renouvellement Urbain (ORU) : dispositif qui permettait auparavant aux projets retenus d’obtenir des financements de l’Etat. En 2003, un dispositif s’est substitué aux ORU : la convention avec l’ANRU. Ainsi, l’opération de Bron Terraillon fait partie des opérations prioritaires retenues par l’Agence National de la Rénovation Urbaine (ANRU) pour bénéficier de ses financements.

L’objectif du renouvellement urbain est de transformer les quartiers en difficulté dans le cadre du projet urbain. C’est l’une des opérations de la politique de requalification urbaine, appliquée à des quartiers défavorisés où le manque d’emploi est manifeste, afin d’enrayer leur marginalisation. L’objectif est de désenclaver ces zones sensibles à forte densité et d’intégrer la population dans le centre des agglomérations.

La Communauté urbaine du Grand Lyon, participe à la réflexion globale et au financement de cette politique en partenariat avec l’Etat, la Région, le Département et les communes concernées. Les actions menées concernent aussi bien l’habitat, que les espaces publics, le développement économique et les commerces, l’accompagnement social, les transports en commun ou la voirie. Le programme de requalification urbaine dans le Grand Lyon porte sur 23 quartiers prioritaires qui se répartissent sur treize communes. Le quartier Bron Terraillon est l’un de ces quartiers prioritaires.

Le choix de la démolition 

Aujourd’hui, les difficultés rencontrées par les habitants pour vivre dans le quartier Terraillon demeurent. 56% des habitants disent ne pas apprécier leur quartier (Données : Diagnostic relogement, APERTISE Conseil, septembre 2007). Les principaux dysfonctionnements déplorés sont :
• le sentiment d’insécurité,
• les nuisances phoniques,
• les dégradations régulières et le manque d’entretien général du quartier,
• le sentiment d’isolement.
Par ailleurs, les expériences passées l’ont montré : pour palier à la mauvaise gestion des copropriétés, pour corriger l’implantation des immeubles et des espaces privés et publics, pour amorcer un véritable changement d’image de ce quartier, les opérations réparatrices et correctrices ne suffiront pas. Ainsi, la démolition a été choisie. Les propriétaires d’un logement dans ce quartier ne sont pas contre les démolitions, puisque leur logement sera racheté par le Grand Lyon. D’autant plus qu’ils seront relogés dans de meilleures conditions. Par contre ils sont très déçus de la dépréciation qu’a subit leur logement depuis leur achat dans les années 60.

Les objectifs du renouvellement urbain 

Redorer le blason du quartier
Actuellement les habitants et les visiteurs expliquent la mauvaise image qu’ils ont du quartier par leur sentiment d’insécurité, les dégradations et le manque d’entretien. Le but est d’inverser l’image d’un quartier social en difficulté. L’élément porteur de l’image négative du quartier est la copropriété Terraillon. Il est ainsi envisagé d’utiliser la Déclaration d’Utilité Publique afin de procéder à des expropriations et à l’éclatement de la copropriété. Un premier enjeu est de faire rayonner le quartier de Terraillon à l’échelle de la moitié de la ville de Bron grâce à des aménagements publics et commerciaux attractifs qui inciteront les Brondillants à le fréquenter.

Réintroduire une mixité sociale
La dévalorisation du produit logement associée au phénomène de paupérisation participe à l’image du quartier comme quartier social en difficulté. L’un des enjeux majeurs est la réintroduction d’une mixité sociale. Pour cela, une valorisation de l’image du quartier doit être apportée, afin d’obtenir une valorisation foncière, pour mettre en œuvre une réelle mixité. Pour obtenir une valorisation de l’image du quartier, la qualité du cadre de vie et en particulier celle des espaces publics joue un rôle fondamental. L’espace public, constitue un repère visuel et un point d’articulation des différents espaces, mais il représente aussi le lieu de socialisation, d’animation et d’identité du quartier. Par conséquent, il s’agit aujourd’hui de créer un véritable lieu d’identité et de vie du quartier.

Développer une centralité de quartier
Il s’agit de créer un véritable lieu de reconnaissance et de rencontre du quartier, par le développement d’équipements publics et la restructuration commerciale.

Créer un habitat modernisé et diversifié
Les espaces d’habitat seront organisés en petits îlots, avec leurs propres accès et espaces extérieurs, et desservis par des rues bien visibles. Un logement de qualité et diversifié sera développé : de petits immeubles collectifs à vocation sociale et en accession à la propriété.

Le projet 

Le projet de renouvellement urbain du quartier Terraillon est une initiative de la commune de Bron. Les compétences pour mener à bien ce projet relève de la communauté urbaine du Grand Lyon.

Le projet comprend deux secteurs du quartier Bron Terraillon :
• le secteur Caravelle : le but est de maintenir les personnes dans leur logement et d’améliorer les logements (aides de l’ANAH). Il bénéficie aussi, depuis 2005, d’un programme important de travaux et de soutien au fonctionnement des copropriétés, subventionné par les partenaires publics : le Plan de Sauvegarde. Si les copropriétaires le décident, ils peuvent ainsi s’engager dans une opération de rénovation, indispensable à l’entretien des logements et à l’avenir du quartier
• le secteur Terraillon.

N.B. :L’étude de ce rapport porte uniquement sur le secteur Terraillon.

Le programme proposé

La création d’une ZAC 

Le maître d’ouvrage de la ZAC est la Communauté urbaine du Grand Lyon. La création de la ZAC permet de justifier l’utilité publique et d’avoir un outil qui fixe des règles d’urbanisme particulières. Le périmètre de ZAC exclut les commerces et équipements car ceux-ci font parti des opérations sous maître d’ouvrage autre que le Grand Lyon : l’EPARECA, l’OPAC du Rhône ou la commune de Bron .

Les immeubles actuels sont découpés en 2 copropriétés :
• Copropriété Brossolette qui est en bon état : aucune opération n’est prévue.
• Copropriété Terraillon, qui est elle-même divisée en deux : Terraillon Sud et Terraillon Nord, ce qui correspond à différentes phases d’avancement du projet.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PARTIE I : Diagnostic territorial
I. La commune de Bron (69)
II. Le quartier Terraillon
II.1. Situation du quartier
II.1.1. La localisation du quartier
II.1.2. L’environnement du quartier
II.1.3. Zoom sur le secteur d’étude
II.2. Historique du quartier
II.3. Terraillon : un quartier diversifié
II.3.1. Une situation sociale difficile
a) Le profil des ménages : une majorité de familles nombreuses avec des enfants âgés
b) La différence de culture : une majorité de personnes étrangères
c) Des situations personnelles et familiales délicates
d) Des situations économiques fragiles
e) Synthèse
II.3.2. Une forme urbaine hétérogène
II.3.3. Des immeubles collectifs dégradés
a) La copropriété
b) Des logements diversement appréciés, appropriés et entretenus par les habitants.
c) Répartition des logements des immeubles collectifs présents sur le quartier
d) Les types de logements occupés actuellement
II.3.4. La répartition des équipements
a) Les équipements présents sur les franges du quartier
b) Les équipements présents sur le quartier
II.3.5. L’utilisation des espaces publics
II.3.6. La desserte en transport en commun
II.3.7. Les atouts du quartier
II.4. Synthèse
PARTIE II : Le projet de renouvellement urbain du quartier Terraillon
I. Contexte
I.1. Les outils dont bénéficie le quartier Terraillon
I.2. Le choix de la démolition
I.3. Les objectifs du renouvellement urbain
I.3.1. Redorer le blason du quartier
I.3.2. Réintroduire une mixité sociale
I.3.3. Développer une centralité de quartier
I.3.4. Créer un habitat modernisé et diversifié
II. Le projet
II.1. Le programme proposé
II.1.1. La création d’une ZAC
II.1.2. Les opérations sur les franges de la ZAC : les équipements
a) Le groupe scolaire Pierre Cot
b) Le Pôle Terraillon : pôle associatif et sportif
c) L’Opération OPAC
d) Le pôle public
e) Les commerces
f) Les mesures complémentaires sur voieries
g) Le maintien de l’entreprise SMP
II.1.3. Les opérations à l’intérieur de la ZAC : les espaces publics et les habitations
a) Le maintien de l’église
b) Le jardin public de la rue Bramet
c) Les logements
II.1.4. La trame de déplacement
II.2. La population durant la réalisation du projet de renouvellement urbain
II.3. Les futurs habitants
II.4. Le financement
PARTIE III : Propositions d’aménagement d’un espace public : le jardin public Terraillon
I. Quelles sont les fonctions habituelles d’un espace public ?
II. Les enjeux de l’aménagement du jardin public du quartier Terraillon
II.1. Une image de marque
II.2. Une mixité sociale
II.3. Une centralité
II.4. Une qualité de vie
III. Les contraintes à prendre en compte dans l’articulation avec l’environnement urbain
III.1. Le choix d’emplacement du jardin public
III.2. La taille du jardin public
III.3. La forme du jardin public
III.4. Le traitement des limites espace privé / espace public
III.4.1. Le cœur d’îlot
III.4.2. L’ouverture du cœur d’îlot
III.4.3. Le lien entre espace privé et espace public
a) Première proposition
b) Deuxième proposition
III.5. Les contraintes environnementales
IV. La gestion des flux et des usages
IV.1. Les flux
IV.2. Les usages
V. L’aménagement de l’espace
V.1. Repositionnement de l’ancien terrain multisports et de l’ancienne aire de jeux
V.2. Le mobilier urbain
V.3. La palette végétale
VI. L’entretien du jardin public
VII. Présentation du projet d’ensemble du jardin public
VII.1. Le terrain multisports
VII.2. Les aires de jeux pour enfants
VII.3. L’espace détente
VII.4. Les cheminements
VII.5. Les espace libres
VII.6. L’ouverture au public
VII.7. Plan du jardin public
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.