Le programme européen PHUSICOS

Le programme européen PHUSICOS

L’objectif de PHUSICOS 

PHUSICOS (Figure 1), signifiant « selon la nature » en Grec, est un projet d’action et d’innovation d’une durée de 4 ans qui a débuté en mai 2018 et qui est financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. Le programme PHUSICOS s’intéresse aux solutions basées ou inspirées de la nature (SBN) pour réduire les risques naturels induits par des évènements météorologiques extrêmes dans des zones particulièrement vulnérables, comme le sont les zones rurales en montagne. L’objectif est de démontrer que ces solutions sont techniquement viables, rentables et applicables à l’échelle régionale. Le principe de PHUSICOS est que la nature elle-même est une source d’idées et de solutions pour atténuer les risques causés par le changement climatique. Car les conceptions de la nature sont souvent élégantes, efficaces et sobres, la mise en œuvre de solutions basées sur la nature peut fournir une résilience écologique, sociale et économique à la société. Comme peuvent le fournir également des infrastructures vertes, bleus, grises ou encore hybride (Fohlmeister et al., 2018).

Définitions de « Solution basée sur la nature » ou nature-based solution (NBS) en anglais 

Il existe plusieurs définitions officielles des solutions basées sur la nature mais celle retenue au départ par PHUSICOS et celle formulé par la commission européenne en 2015. Cette dernière énonce que « les solutions basées sur la nature sont des solutions vivantes inspirées, soutenues en permanence par la nature et utilisant celle-ci. Elles sont conçues pour relever divers défis environnementaux d’une manière efficace en termes de ressources et adaptable et pour fournir simultanément des avantages économiques, sociaux et environnementaux » (EC, 2015a).

Cependant la commission européenne a changé plusieurs fois la définition et ces dernières sont aujourd’hui définies comme « des solutions inspirées et soutenues par la nature, qui sont rentables, offrant simultanément des avantages environnementaux, sociaux et économiques et contribuant à renforcer la résilience. De telles solutions apportent plus de nature ainsi que des caractéristiques et processus naturels plus diversifiés dans les villes, les paysages dont les paysages marins, grâce à des interventions adaptées localement, efficaces en termes de ressources et systémiques. Les solutions basées sur la nature doivent bénéficier à la biodiversité et soutenir la fourniture d’une gamme de services écosystémiques” (EC, 2021).

Les partenaires du programme 

Ce projet rassemble 15 organisations  de 7 pays différents qui sont les suivants : Norvège, Allemagne, Autriche, Italie, France, Espagne et Suisse.

Parmi ces partenaires nous retrouvons des instituts de recherches en géotechnique (comme le Norwegian Geotechnical Institute ou encore le Bureau de recherches géologiques et minières), un institut menant des recherches interdisciplinaires sur les problèmes critiques des changements environnementaux, économiques, technologiques et sociaux (IIASA), la communauté de travail des Pyrénées (CTP), un centre de recherche écologique et d’application forestière (CREAF), un comité de bassin hydrographique italien (ADBS), l’agence Ter (un cabinet d’architecture du paysage basé à Paris), un comté norvégien ainsi qu’une entreprise privée (Risques et Développement) et six universités.

Le programme se concentrant sur les zones de montagne, il est compréhensible de retrouver comme partenaires du projet les pays où se situent les Alpes et les Pyrénées. La Norvège, ou plutôt l’Institut Géotechnique Norvégien (NGI) est quant à elle l’initiateur du programme. En effet la Norvège est un pays majoritairement occupé par des montagnes. PHUSICOS comprend notamment des partenaires des unités administratives locales et régionales. Ces partenaires sont concernés par PHUSICOS étant donné que ce sont les utilisateurs visés par le projet, ce sont ceux qui seront amenés à s’inspirer des solutions basées sur la nature pour les transposer sur leur territoire.

Sites démonstrateurs et cas conceptuels 

Afin de démontrer la viabilité des solutions basées sur la nature visant à réduire le risque d’évènements météorologiques extrêmes dans les zones de montagnes, PHUSICOS a participé à la mise en œuvre de cas d’étude en Europe . Ces cas d’études comprennent trois sites démonstrateurs (projets à grande échelle) et 2 cas conceptuels (projets à petite échelle).

Les 3 sites démonstrateurs sont :
– Le bassin de la rivière Serchio en Italie : ce site consiste en la mise en place de zones tampons entre des zones agricoles et des canaux. Le but est de limiter le transfert de polluants dans les canaux mais aussi d’améliorer la rétention des particules du sols. De plus cela permet de maintenir la biodiversité et de diversifier les paysages agricoles.(Solheim, 2019)
– Le site des Pyrénées : ce projet comporte un total de 5 actions concernant les avalanches, les chutes de pierres ainsi que les inondations. Les actions vont de la reforestation d’une pente de montagne pour freiner les avalanches à la renaturation d’une berge d’une rivière afin de lui allouer plus d’espace en cas d’inondation.(Solheim, 2019)
– La vallée de Gudbrandsdalen : la mesure proposée ici est la suppression d’une protection artificielle (« Grey infrastructure » en anglais) contre les inondations et de construire une nouvelle barrière verte plus loin de la rivière. Cette barrière serait composée uniquement de matériaux locaux et naturels. La barrière sera située entre des zones agricoles et la plaine inondable boisée de la rivière. Le but est de protéger les zones urbaines tout en donnant plus d’espace à la rivière lors des inondations, ce qui a pour effet de donner à cette plaine d’inondation de la valeur en tant que zone humide.(Solheim, 2019) .

Les 2 cas conceptuels sont :
– La rivière Isar à Munich : cette action a été déjà effectuée et terminée. Elle consistait à réduire le risque inondation ainsi que l’incision de la rivière, à améliorer l’aspect récréatif de la rivière mais aussi d’améliorer le statut écologique de la rivière et de sa plaine d’inondation. Afin d’atteindre un tel objectif, l’action menée a été de restaurer le cours naturel de la rivière qui était canalisé avant mais aussi d’éliminer les obstacles à la continuité écologique.(Solheim, 2019)
– La vallée de Kaunertal en Autriche : le projet mené ici est un projet de recherche à petite échelle. Le but est la revégétalisation des pentes érodées dans les hautes montagnes suite au retrait glaciaire. L’étude menée en Autriche a pour ambition d’être applicable à large échelle dans toutes les zones de montagnes concernées par la même problématique.(Solheim, 2019) .

Base de données PHUSICOS 

En plus des différents cas d’études que met en avant le programme PHUSICOS, il existe notamment une base de données en ligne tenue par le BRGM d’Orléans (http://phusicos.brgm-rec.fr/search). Cette base de données est un inventaire des actions menées en Europe dans les zones de montagne. On y retrouve principalement des actions dans les Alpes   et bientôt dans les Pyrénées.

Cette base de données a notamment pour objectif de permettre aux acteurs locaux de s’informer sur cette problématique. La base de données permet en effet de voir ce qui se fait ailleurs et peut ainsi aider les élus dans leurs décisions. Par exemple, dans le cas d’une commune concernée par des problèmes d’inondation, les élus de cette commune peuvent se rendre sur la base de données et chercher facilement toutes les actions menées contre les inondations. Cela peut ensuite permettre aux acteurs de transposer une solution chez eux si tel est leur souhait.

La base de données contient, pour le moment, 155 actions et 78 projets ou programmes à plus grande échelle. Il est possible de rechercher une action selon plusieurs informations :
• écosystème impacté : cultures agricoles, prairies, zones pastorales, lacs, montagnes, rivières, aires urbaines, zones humides, bois et forêts
• risque concerné : sécheresse, érosion, inondations, retrait glaciaire, vague de chaleur, glissement de terrain, chutes de pierres, avalanches
• biens exposés : Agriculture, aires résidentielles ou urbaines, zones industrielles, Hôpitaux ou écoles, routes, chemins de fer

Pour chaque action on retrouve un résumé détaillé contenant ces précédentes informations avec notamment la localisation, une description de l’action, les acteurs concernés, le coût de l’action ainsi que l’aspect temporel de l’action (temps de mise en œuvre et temps d’atteinte à l’efficacité). On retrouve notamment une page évaluation .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Table des figures
Introduction
1.Le programme européen PHUSICOS
1.1 L’objectif de PHUSICOS
1.2 Définitions de « Solution basée sur la nature » ou nature-based solution (NBS) en anglais
1.3 Les partenaires du programme
1.4 Sites démonstrateurs et cas conceptuels
1.5 Base de données PHUSICOS
2. L’inventaire des solutions basées sur la nature dans les Pyrénées
2.1 Préparation de l’inventaire
2.2 Préparation des recherches
2.3 Recherches en ligne des actions menées dans les Pyrénées
2.4 Contact des experts ou d’organisations spécialisées
2.5 Présentation et validation des résultats
2.6 Saisie dans l’inventaire
3. Saisie dans la base de données PHUSICOS
4. Mise en contact avec Mr B. Dupin
5. Présentation devant les partenaires du programme PHUSICOS
6. Réalisation de brochures
6.1 Brochure globale
6.2 Brochures spécifiques à chaque risque
Retour d’expérience
Conclusion
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.