Le partenaire industriel : H4D

Le partenaire industriel : H4D 

H4D est une entreprise Française proposant un service de télémédecine dans divers milieux (entreprises, collectivités, etc.). Ce service fournit notamment l’accès à des sessions de checkup en autonomie ou encore l’accès à un médecin par un dispositif médical appelé Consult Station. L’entreprise collabore depuis plusieurs années avec le LCPI notamment dans le cadre de développement de produits ou bien de recherche avec l’accueil d’étudiants.

L’entreprise

L’entreprise a été créée en 2008 par le docteur Franck Baudino dans le but de proposer un produit permettant l’accès à un bilan de santé ou à une téléconsultation dans des zones dépourvues de médecins ou présentant une faible présence médicale. Afin de répondre à ce besoin, l’entreprise a souhaité développer une solution de télémédecine. Cette solution se matérialise sous la forme d’une cabine de télésanté, la Consult Station (Figure 1). Ce produit a été développé par l’entreprise et est commercialisé depuis 2014.

H4D est une entreprise fabricant des dispositifs médicaux certifiés CE, FDA. L’entreprise dans sa politique qualité est certifiée ISO 13485:2016. L’entreprise est basée à Paris et emploie une quarantaine de personnes. L’entreprise est considérée comme une entreprise innovante et s’est vu remettre de nombreux prix ou distinction parmi lesquels :
– Lauréat du concours mondial de l’innovation
– Prix Gallien

Les produits

L’entreprise, confrontée à un marché en plein développement a décidé de muer son offre afin de répondre au plus près des besoins exprimés. Ainsi, H4D propose une offre de service centrée autour de la Consult Station (Figure 2) dispositif de classe IIa, configurable selon les lieux d’implantation.

Dans ce cadre H4D propose une solution globale de télémédecine qui prend en charge l’ensemble des dimensions nécessaires à la mise en œuvre d’une pratique médicale efficiente dans des conditions professionnelles et éthiques adéquates :
– Une solution de service médicale et professionnelle qui trouve sa singularité dans ses dimensions d’accompagnement organisationnel et technologique
– Une stricte conformité avec l’ensemble des exigences réglementaires, juridiques et déontologiques
– Des parcours de soins innovants, en phase avec les besoins de santé des patients et intégrés à l’offre sanitaire
– Un accompagnement permanent assuré par des actions auprès des médecins et de l’ensemble des personnels de santé.

La mise en place de ce type de service repose sur 3 piliers au sein de l’entreprise :
– Technologie Assurer la gestion complète de l’écosystème technologique et numérique (Consult Station, logiciel médecin, site internet patient, hébergement de données de santé) : recherches de pointe, développement industriel, déploiement sur le terrain et maintenance sur site
– Ingénierie Accompagner les structures qui souhaitent mettre en place des solutions spécifiques d’accès aux soins. Concevoir et/ou adapter des parcours de soins en télémédecine pur des institutions publics ou privées, en France ou à l’étranger, en s’appuyant notamment sur une expertise des environnements réglementaires et juridiques.
– Médical Offrir un service médical intégré complet, comprenant la formation des médecins, la logistique médicale, la prise de rendez-vous des patients, la mise en relation avec un plateau de médecins ou de professionnels de santé, la constitution de dossiers médicaux partagés et leur stockage chez des hébergeurs de données agréés.

L’offre complète que peut fournir H4D s’articule autour de la cabine de télémédecine dénommée la Consult Station. Elle réunit instruments de mesures professionnels, écrans et système de communication. Elle permet la capture et le partage de données de santé fiables et reproductibles. Deux modes d’utilisation peuvent être distingués (hors personnalisation), le mode télémesure (TS) et le mode téléconsultation (TK).

Dans le cadre de son offre phare qu’est la téléconsultation, H4D fournit l’ensemble de la plateforme et des éléments de service permettant de relier le patient au médecin (Figure 3). Ce lien, réalisé par l’intermédiaire de la Consult Station se doit à la fois de respecter des exigences de performances liées à la réalisation de téléconsultation mais aussi de sécurité par la mise en place de système d’identification répondant aux exigences réglementaires des pays où la solution est déployée. De plus, afin de garantir la confidentialité des données inhérentes au domaine médical, les données émanant des sessions réalisées dans la Consult Station sont directement envoyées de manière sécurisée vers un hébergeur agréé de données de santé à caractère personnel.

Le service proposée par l’entreprise peut toucher une large palette d’utilisateurs qu’ils soient étudiants, salariés ou retraités. Ce service, ainsi que la Consult Station support de ce dernier, trouvent leur place dans divers environnement, que soit en entreprise (santé au travail, médecine du travail, etc.), en collectivité (déserts médicaux, etc.), en milieu scolaire (prévention, etc.) ou encore en milieu hospitalier (triage des patients, etc.) .

La concurrence

Bien que le produit soit relativement novateur, il n’est pas moins soumis à la présence d’une concurrence. Cela montre une fois de plus la vitalité de ce secteur en matière d’innovation. Si l’on restreint le périmètre au concept de cabine de télémédecine, la concurrence reste toutefois limitée. De cette limite du périmètre sont donc exclus les chariots et kiosques (sans cloison) qui sont déjà nombreux sur le marché. Les produits qui sont donc en concurrence frontale avec la Consult Station sont des produits situés à différentes étapes de développement. Ainsi, sur les 4 produits identifiés (Figure 4), seulement 2 sont à l’état de commercialisation (9KEX de CSI et Telehealth Kiosk de l’entreprise American Well). La Healthspot Station n’est actuellement plus commercialisée suite à la faillite de l’entreprise Healthspot. Enfin, la Medex Spot proposée par la société Medex est au stade de prototype et de recherche de fonds pour son développement industriel. D’un point de vue assez générale, ces produits proposent les mêmes dispositifs médicaux à quelques exceptions près sur des dispositifs « de niche » (rétinographe, mini laboratoire d’analyse). Les différences essentielles entre ces produits se situent au niveau des parcours de santé proposés autour de ces dispositifs et de l’ergonomie qui est proposée aux utilisateurs finaux (patients et professionnels de santé). Sur ce dernier point, la Consult Station se distingue par une utilisation en autonomie du dispositif par le patient lui-même (hors nettoyage réalisé par une personne tierce) via notamment des interfaces étudiées dans cette optique.

Enjeux

En considérant que les avancées techniques sont homogènes dans l’ensemble des entreprises, en particulier en ce qui concerne les PME, plusieurs axes peuvent être mis en évidence. Parmi ces derniers, ils en existent sur lesquels les entreprises peuvent travailler afin de se distinguer. On peut citer à ce titre :
– L’optimisation du processus de conception des produits (compétitivité)
– L’intégration plus significative de l’utilisateur dans le projet de conception
– L’amélioration de la communication dans l’équipe projet ainsi que vers l’ensemble des parties prenantes (communication pluridisciplinaire) .

Ces axes sont à replacer dans un contexte de plus au niveau qui est la limitation des risques consécutive à la conception de produits ce qui est d’autant plus important dans le cadre industriel des dispositifs médicaux. L’activité de conception est une phase significative de la vie d’un produit et précise ses caractéristiques qui sont censées répondre aux besoins exprimés par les utilisateurs cibles. Cette activité amont est un point crucial car implique un engagement de dépenses sur les phases suivantes du cycle de vie du produit. La proportion de cette importance peut dépendre du secteur du produit en question ainsi que des étapes à laquelle des ajustements doivent être effectués. Ainsi, la règle du 80/20 est couramment utilisée dans le domaine de la conception de produits pour signifier que la conception représente 20% d’un projet mais engage 80% des dépenses globales de ce dernier. Cette proportion bien que pouvant apparaitre comme empirique se montre en vérité assez proche des projets de conception en général [Tan et al., 2017]. C’est pourquoi cette thèse montre un intérêt particulier pour une entreprise comme H4D dans le sens où les ressources d’une PME sont modestes et permettent rarement d’aborder ces questions sous la forme d’une réponse académique et qui dans notre cas sera mis en application de manière concrète par l’intermédiaire du format CIFRE. La thèse doit apporter des solutions sur les axes précédemment mentionnés afin de pouvoir se distinguer positivement d’une concurrence en cours de formation et plus globalement d’une industrie qui, par un certain nombre de ces acteurs, a délaissé l’usager au profit de la technique et des fonctionnalités des produits. Audelà du cadre de la recherche menée lors de cette thèse, cette dernière doit en quelque sorte véhiculer un courant associé à la prise en compte de l’utilisateur dans l’ensemble de l’entreprise notamment par une communication des travaux et par les sollicitations qui seront demandés au cours des différentes expérimentations. Cette thèse est l’occasion pour l’entreprise d’avoir de véritables échanges et des discussions autour de la place de l’utilisateur, qu’il soit patient, professionnel de santé ou bien accompagnant, dans les dispositifs (produits ou services) proposés.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
1. Contexte de la recherche
1.1. Cadre de la recherche
1.2. Le partenaire industriel : H4D
1.2.1. L’entreprise
1.2.2. Les produits
1.2.3. La concurrence
1.3. Enjeux
2. Positionnement de la recherche
2.1. Positionnement du domaine d’étude
2.2. La conception de produit
2.2.1. Les processus de conception
2.2.2. Les processus de conception suivant les domaines
2.3. La prise en compte de l’utilisateur
2.4. Positionnement de la thèse dans les axes de recherche du LCPI
2.5. Positionnement de la thèse par rapport aux autres travaux
3. Etat de l’art de la conception des dispositifs médicaux au regard de la prise en compte des utilisateurs
3.1. Les « très petites entreprise » et « petites et moyennes entreprises » (TPE/PME)
3.1.1. Définitions
3.1.2. Situation en France
3.1.3. Particularités
3.2. Les dispositifs médicaux
3.2.1. Définition des dispositifs médicaux
3.2.2. Réglementation des dispositifs médicaux
3.2.3. Marché des dispositifs médicaux
3.2.4. Historique des dispositifs médicaux
3.2.5. La télémédecine
3.2.6. Les dispositifs médicaux, un secteur d’innovation
3.3. L’analyse de l’usage
3.3.1. Origine et définitions
3.3.2. Eléments analysés
3.3.3. Méthodes et outils d’analyse de l’usage à destination des équipes de conception
3.4. L’utilisabilité
3.4.1. Origine et définitions
3.4.2. Méthodes et outils
3.4.3. Mesure de l’utilisabilité par questionnaire
3.5 La conception d’un dispositif médical
3.5.1 Accès au marché Français des dispositifs médicaux
3.5.2 Processus de conception
3.5.3 La prise en compte des besoins et des thématiques prioritaires
3.5.4 Pluridisciplinarité dans les équipes projets de type dispositifs médicaux
3.6 Les particularités des dispositifs médicaux en termes d’usage
3.6.1 Une évolution du spectre des utilisateurs pro vers le Grand Public
3.6.2 Des utilisateurs difficilement identifiables
3.6.3 La place de l’utilisabilité dans la conception des dispositifs médicaux
4 Problématique
5 Hypothèses
6 Proposition : Outil de quantification et d’analyse de l’utilisabilité (OQAU)
6.1 Objectifs
6.2 Construction de l’outil
6.2.1. Dénomination de l’outil
6.2.2. Structure de l’outil OQAU
6.2.3. Pondération des composantes de l’utilisabilité
6.2.4. Questionnaire
6.2.5. Algorithme de calcul de l’indice d’utilisabilité
6.3 Contenu
6.3.1 Intégration de l’outil OQAU dans un processus de conception
6.3.2 Interfaces
6.3.3 Mise en forme des résultats
6.4 Intégration dans un processus de conception
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.