Le mystère de l’Amour par rapport aux quatre vertus cardinales de Platon

Mémoire en vue de l’obtention du diplôme de Maîtrise en philosophie

Introduction générale
PREMIÈRE PARTIE : ÉTUDE LE L’ŒUVRE  
CHAPITRE I : LES ORIGINES DE L’ŒUVRE « LE BANQUET » DE PLATON
I-1-1- Définition du concept de « banquet » et histoire de la Grèce antique
I-1-2.- Étude de la spécificité du « Banquet » de Platon
I-1-2-1- Le contexte socio-historique et culturel de la période du Banquet de Platon
I-1-2-2.- Les personnages du « Banquet » et le sujet du débat
a.- Le caractère du personnage de Phèdre
b.- Le caractère du personnage de Pausanias
c.- Le caractère du personnage d’Alcibiade
d.- Le caractère du personnage de Socrate
e.- Le caractère du personnage de Diotime
f.- Le caractère du personnage d’Éryximaque
g.- Le caractère du personnage d’Aristophane
h.- Le caractère du personnage d’Agathon
CHAPITRE II : L’IDENTIFICATION DE L’AMOUR
I-2-1.- L’identification de l’Amour dans la lignée des dieux de la Grèce antique
a.- L’ancienneté du dieu Amour
b.- Le dieu Amour avec son identité de jeunesse
DEUXIÈME PARTIE : LES MYSTÈRES DE L’AMOUR  
CHAPITRE I : LA FORME DE L’AMOUR ÀL’ÉGARD DE L’HUMANITÉ
II-1-1.- L’Amour et l’histoire de l’humanité
II-1-2- La forme de l’amour dans ses parcours
II-2-2-1- La délicatesse du dieu Amour
II-2-2-2- Le dieu Amour, le fluide des dieux grecs
CHAPITRE II : LA FORME DE L’AMOUR DANS D’AUTRES DOMAINES
a.- Amour et médecine
b.- Amour et musique
c.- Amour et les saisons
d.- Amour et divination
II-2.2.- Le mystère de l’Amour par rapport aux quatre vertus cardinales de Platon
a.- Amour et justice
b.- Amour et tempérance
c.- Amour et courage
d.- amour et sagesse
TROISIÈME PARTIE : L’ASCENSION DU CONCEPT DE L’AMOUR 
CHAPITRE I : ANALYSE CRITIQUE SUR LA NATURE DE L’AMOUR
II-1-1.- L’Amour comme intention
II-1-2.- Le rôle de l’Amour
CHAPITRE II : LES FINS ULTIMES DE L’AMOUR CHEZ LES HOMMES
III-2-1.- L’inspiration à l’Amour
II-2-2.- Les caractéristiques initiatiques de l’Amour ou les règles de conduite vers le degré suprême de l’Amour
Conclusion générale

Rapport PFE, mémoire et thèse avec la catégorie philosophie

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe de Bestpfe.com et ouvrir le fichier pfe PDF ou pfe DOC. Ce programme spécifique est classé dans la catégorie étude de la spécificité du « Banquet » où vous pouvez trouver quelques autres mémoires similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Actuellement, de plus en plus de gens sont prêts à partager leurs travaux pfe, mémoire, thèse.. avec les autres et ils ne veulent pas de compensation pour cela. Le rapport  LA NOTION D’AMOUR VUE DANS ET À TRAVERS « LE BANQUET » DE PLATON est un rapport complet pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux.

L’IDENTIFICATION DE L’AMOUR

Notre chapitre ici présent intitulé « Identification de l’amour » constitue pour nous un fait démonstratif de l’événement de l’Amour à l’égard des cités grecques. Nous réalisons d’après la représentation de l’événement que l’Amour demeurait une parmi les notions capitales qui marquent la maturité philosophique et aussi religieuse de Platon.
Dans Le Banquet, Platon traite un sujet qui est généralement regardé comme trop sacré pour être abordé avec une entière franchise.
Mais la question est de savoir maintenant jusqu’à quel point cette discrétion a été poussée.

L’identification de l’Amour dans la lignée des dieux de la Grèce antique

La Grèce, comme tous les pays occidentaux a vécu l’existence d’une religion polythéiste. C’est-à-dire, elle avait connu l’existence de plusieurs dieux. Parmi ces dieux des cités grecques, nous rencontrons l’Amour dont Platon dresse son panégyrique dans Le Banquet.
Dans ce dernier, Platon commence par nous relater d’abord la situation existante au niveau de la littérature dans les cités grecques. En fait, l’histoire nous laisse appréhender que la Grèce demeure un foyer de création littéraire. Une littérature qui est marquée par la vogue des poèmes écrits et chantés et aussi par la vogue de la prose. Néanmoins, il faut remarquer par la suite que ces genres littéraires ont contribué à l’évolution culturelle des cités grecques. Seulement, cette contribution a été prise d’une manière assez restreinte, pour la gloire de tous les dieux sacrés de la Grèce.

La vie des anciens Grecs et surtout ceux de l’armée de la Grèce du poème homérique était très marquante. C’était une vie magique bien loin meilleure que celle des cités foudroyées dont les habitants manquaient l’Amour de leur proche. Cet Amour, l’unique et l’ancien Amour, d’après cette version, influe beaucoup chez les hommes et les identités paraissent changeantes par rapport à leur âme. Autrement dit, l’homme mauvais ou faible, l’ignorant, le non religieux devrait rester tant que l’Amour-là n’existait ou ne paraissait dans leurs âmes. De ce fait, cet Amour (ancien dieu) n’est pour Platon, selon ce qu’il a fait dire à Phèdre, qu’un dieu ou un phénomène sans pareil. Il est une force qui, vis-à-vis des mécanismes de la vie, siège chez tous les amants pour leur offrir courage à l’égard des héros auxquels la divinité insuffle force dans leur cœur.

LES MYSTÈRES DE L’AMOUR

Nous venons d’expliciter dans les pages précédentes ce qui est de l’identité du dieu grec Amour. Un dieu qui parmi ses pareils était, auprès des Grecs notamment chez certains artistes (poètes et prosateurs), mal connus. Mais de Hésiode à Homère ce dieu a commencé à avoir une place et notamment sa vraie place, croyons-nous. Or, il y accède grâce à son cycle de vie par rapport à son influence à l’égard des humains et à travers des domaines nécessaires dans la vie.

Les caractéristiques initiatiques de l’Amour ou les règles de conduite vers le degré suprême de l’Amour

L’amour représente un des piliers angulaires de la philosophie morale de Platon. Il est une pratique entretenue et soutenue avec les vives reconnaissances des êtres humains surtout. Nous le pratiquons, selon Platon, à partir de nos sincères désirs en vue d’atteindre nos buts souhaités avec des normes probablement valables. Autrement dit, l’amour est une pratique plus mystérieuse par lequel « le dernier degré et la révélation à laquelle conduit la droite voie » manquent ou échappent aux hommes. Or, pour Platon, pour que les hommes puissent atteindre leurs buts sur l’amour, il va falloir s’initier aux degrés suprêmes de ces mystères. C’est dire autrement que ce que nous réalisons ce ne sont que des activités préparatoires (incomplètes). Il doit arriver cependant le moment de l’initiation véritable, que suivra la révélation dernière du mystère d’amour.

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *