Le département des Hautes Alpes en région PACA

Le département des Hautes Alpes en région PACA

Les Hautes Alpes est le deuxième département le moins peuplé de France, situé au nord de la région PACA, limitrophe du sud de Rhône Alpes et frontalier de l’Italie. Ce territoire se différencie fortement des autres de la région PACA notamment par le fait que, contrairement aux autres départements de cette région, totalement tourné vers la montagne, le département des Hautes Alpes n’est relié, Nord-Sud et Est-Ouest, par aucun réseau autoroutier et que les liaisons ferroviaires sont limitées par un relief contraignant. De cette « vue globale », avant d’amorcer plus précisément la présentation du territoire d’étude, provient la logique de projet de territoire entre les Etablissements publics de coopération intercommunale, le département et la région. En effet, le développement économique du département est essentiellement marqué par le tourisme principalement intra régional. De plus l’atout majeur de PACA est son patrimoine naturel exceptionnel, qui constitue une limite à l’aménagement de son territoire mais aussi une valeur ajoutée quant à son attraction touristique.

Un département marqué par sa situation géographique

Le département comprend deux villes principales : Gap, la préfecture, qui compte 39 557 habitants ; et Briançon deuxième ville du département avec 11 961 habitants. Les Hautes Alpes regroupent plusieurs régions naturelles que sont par exemple : le Briançonnais, le Champsaur, le Dévoluy, l’Embrunais, le Gapençais, le Queyras, les Ecrins etc…ces régions sont regroupées autour de nombreux cours d’eau parmi lesquels nous retrouvons la Durance et le Guil. De plus, le département possède un lac artificiel de 3 000 hectares, le lac de Serre Ponçon.

L’enclavement des Hautes Alpes a joué un rôle majeur dans l’orientation des activités humaines sur le département.

En termes d’accessibilité :
• Par le train
Le trajet Paris-Gap peut s’effectuer par le train de nuit direct (10h) ou par le TGV jusque Grenoble, Aix-Marseille ou Valence et liaisons TER. Le réseau ferroviaire restreint en zone montagneuse explique que seulement 4.9% des touristes empruntent ce moyen de transport.
• Par transport routier
Il faut compter 180 km pour joindre Gap à Marseille soit environ 2h de route. De plus, 100km éloigne Grenoble de Briançon ou de Gap correspondant à environ 1h30 de trajet. Il est important de mentionner que le flux touristique venant dans les Hautes Alpes se fait à 92.6% en voiture.
• Par avion
Grâce à l’aéroport Marseille Provence ou encore celui de Turin Caselle.

Pour mieux comprendre les enjeux du territoire, sa dynamique de fonctionnement et son économie, dans le but de proposer un projet adapté aux caractéristiques des Hautes Alpes, il est important de faire un bref rappel sur l’histoire de l’économie HautAlpine.

Histoire de l’économie Haut-Alpine

Une vocation agricole en déclin 

Au début du XIXème siècle, le territoire haut-alpin a été marqué par une activité agricole importante, essentiellement tourné vers la culture (froment, vigne, chanvre, etc…) et l’élevage ovin. L’essor des communications entraîna la disparition de la plupart d’entre elles profitant au développement de forêts ainsi qu’à son l’exploitation. Aujourd’hui le secteur agricole emplois moins de 6% de la population alpine (contre 86% en 1852). L’activité industrielle se développe surtout dans le domaine minier et textile, elle est en lien avec les conditions agricoles et les voies de communications. Le secteur industriel Haut – Alpin reste cependant faible, depuis les années 1960_ 1970, les plus grosses entreprises du département étaient axées sur le bâtiment : la construction des nombreuses résidences secondaires et des stations de skis. Aujourd’hui, l’industrie emploie moins de 7% de la population active du département. Ce sont le tourisme et les activités tertiaires qui sont les plus importants pourvoyeurs d’emplois. Ainsi la population occupe de moins en moins les hautes vallées et continue de s’installer le long de la Durance et du lac de SerrePonçon, pôles de développement touristique estival.

Le projet d’aménagement s’appuiera donc sur le développement d’une économie touristique en marche et nécessaire au maintien de l’emploi dans le département des Hautes-Alpes permettant donc de sédentariser la population locale. Je vais donc maintenant vous présenter le poids économique du tourisme à différentes échelles.

Une dynamique touristique

Les Hautes Alpes ont tout d’abord développé leurs activités humaines le long des cours d’eau sculptant les vallées, principalement la vallée de la Durance. Le département a su tirer profit du relief, pourtant aussi perçu comme une contrainte. L’activité majeure réside aujourd’hui dans les services, dont le tourisme favorisé par le cadre naturel et le climat exceptionnels du département. L’économie touristique procure les trois quarts des ressources Haut Alpines.

En parallèle du tourisme hivernal, le tourisme estival, essentiellement familial, se développa grâce aux chemins de grande et petite randonnée, aux lacs artificiels et plans d’eau du département. Ce tourisme estival est marqué par la mise en eau du lac de SerrePonçon qui a largement permis de diversifier l’offre avec l’apparition de nouvelles activités : dans les airs, nautiques, d’eau vives … Cette économie touristique a des fortes conséquences sur la structure de l’emploi dans les Hautes Alpes. Elle favorise la saisonnalité avec ses atouts et ses contraintes : pluriactivité, mobilité géographique, précarité …

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Partie 1 : Présentation du territoire et de ses tendances touristiques actuelles
I : Le département des Hautes Alpes en région PACA
A. Un département marqué par sa situation géographique
B. Histoire de l’économie Haut-Alpine
C. Une dynamique touristique
D. Enjeux généraux du territoire
II : Le bassin Embrunais entre lac et montagne
A. L’aménagement du barrage de Serre-Ponçon, un projet ambitieux
B. Le Pays S.U.D « Serre-Ponçon Ubaye Durance »
III : Les communes en question
A. La commune d’Embrun, petite Nice des Alpes
B. Puy Sanières
Partie 2 : Diagnostic détaillé du plan d’eau d’Embrun, dégagement d’enjeux spécifiques
I : Présentation du plan d’eau d’Embrun
A. La volonté de faire d’Embrun le « noyau touristique du canton »
B. Le plan d’eau aujourd’hui : l’actuel occupant
II : Dégagement des enjeux spécifiques
Partie 3 : Proposition d’aménagement
I : Etude géographique et modélisation des nouvelles limites
A. Des caractéristiques à prendre en compte
B. Positionnement de la fin de la digue d’extension
C. Présentation du projet
D. Mise en œuvre du projet
II : Aménagement et équipements proposés
A. Plages et aires de détente
B. Se différencier comme attraction touristique
C. Assurer l’accessibilité et la cohésion de l’ensemble du projet
Conclusion
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *