LA VALORISATION TOURISTIQUE DANS UN SITE CULTUREL

Le Tourisme International

              Le tourisme international est un ensemble d’activités mises en œuvre pour ce type de voyage, industrie coopérant à la satisfaction des besoins du touriste. Le tourisme consiste généralement à voyager pour son plaisir. Selon George (P) : « le Tourisme International » est une activité liée aux loisirs et qui rappelle des déplacements saisonniers de population essentiellement urbaine vers des régions favorisées par leurs aptitudes naturelles à répondre à l’attente des touristes, et faisant l’objet des spéculations diverses quant à leur équipement adéquat. Le tourisme a donné naissance à une véritable industrie lorsque les classes moyennes des pays occidentaux (Europe et Amérique du Nord) ont pu commencer à voyager. L’amélioration générale du niveau de vie et la perspective d’une bonne retraite probablement permis aux gens de se consacrer davantage à leurs loisirs, et notamment au tourisme, sans oublier les progrès considérables en matière de transports (transport maritime, ferroviaire mais surtout aérien). La progression de l’importance économique et sociale du tourisme est devenue une réalité dans le monde. En effet, en 1950, le nombre des touristes internationaux dans le monde est de l’ordre de 25 millions contre 698 millions en 2002. L’OMT estime même le nombre de touristes internationaux de l’ordre de 1.600 millions5 dans le monde pour 2020. Ceci montre l’effervescence et l’importance du tourisme international. L’émergence du tourisme de masse a engendré des mouvements d’une certaine couche de la population faisant ainsi de cette dernière un agent économique très important au développement.

L’importance du tourisme durable

               Le tourisme est une activité sectorielle où la durabilité joue un rôle majeur car il s’agit d’une activité :
– qui connaît une croissance très importante.
Le nombre de voyages touristiques internationaux est ainsi passé de 25 millions en 1950 à 698 millions en 2000 et devrait atteindre à l’horizon 2020, 1 milliard 600 000.
– qui par nature est territorialisée et converge irrémédiablement à l’économique, au culturel et à l’environnemental
– qui engendre une concentration des populations sur des périodes restreintes (saison), sur des espaces limités et souvent caractérisés par un équilibre fragile, concentration qui de plus peut être source de conflits d’usage avec la population locale (eau, chasse, agriculture, encombrements routiers,…)
– qui en tant qu’activité  » de contact  » peut produire des changements sociaux, à déstructurer les sociétés locales et à homogénéiser les cultures et les modes de vie
– qui doit également préserver le droit au voyage des générations futures, leur droit à la découverte et à la connaissance d’une planète diverse naturellement et culturellement. Pour ce faire, des instruments de gestion sont mis en place pour une régulation et la préservation du tourisme pour qu’il soit durable.

L’impératif climatique : un rôle essentiel pour le tourisme

                Le climat a un rôle direct dans le tourisme car une bonne ou mauvaise conditionclimatique détermine l’échec ou la réussite du séjour. Le climat de Morarano correspond à celui des Hautes Terres Centrales avec des précipitations bien marquées du mois d’Octobre jusqu’en Mars. D’une manière générale, la Commune rurale de Morarano est dominée par un climat tropical d’altitude caractérisé par deux saisons bien distinctes :
-La saison sèche et fraîche : dure du mois de Mai jusqu’au mois d’Octobre, définie par la quasi-absence de pluie et la baisse de la température à une moyenne de 14°C à 20°C
– La saison chaude et humide : c’est la période s’étalant du Novembre au mois d’Avril. En moyenne Morarano reçoit annuellement 40mm de précipitation.

L’élevage bovin et porcin

               L’élevage bovin va de pair avec l’agriculture car il permet d’effectuer les différents travaux lors de la préparation du sol, à savoir le trait de la charrue, la herse, et le patinage des rizières. Les principales contraintes de ce type d’élevage sont le charbon symptomatique et la douve du foie. L’élevage porcin est une activité qui redémarre après la peste porcine africaine qui a sévi dans la zone. Néanmoins, la commune fait partie de celles qui approvisionnent les bouchers d’Imerintsiatosika. Ces derniers viennent sur place pour faire les achats vifs des cheptels. L’élevage de cheptel est vitalement important pour l’amélioration du niveau de vie des paysans.

Adduction d’eau potable

                 Par système gravitaire, l’alimentation en eau potable au niveau de chaque fokontany est assurée par des bornes fontaines au nombre de 59, réparties au niveau de chaque fokontany qui compose la Commune. Les fokontany d’Antsahanadrisa, d’Antsahasoa (05) et de Fenomanana (18) n’ont pas de problème pour l’approvisionnement en eau potable par le biais de bornes fontaines. Pour le chef-lieu de la commune, 36 % de bornes sont fonctionnelles. Quant au fokontany de Sabotsy, il n’y a plus de bornes fontaines fonctionnelles sur les 10 construites. Les fokontany de Mangabe et Mahalavolona sont dépourvus de bornes fontaines. Alors, ils utilisent des puits. Le manque d’entretien est la source de non fonctionnement des bornes fontaines de la Commune. Certaines familles disposent de puits dans leurs propriétés. Et celles qui n’en possèdent pas puisent l’eau de sources environnantes ou s’approvisionnent aux bornes fontaines.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
PARTIE 1 : CONCEPT, DEMARCHE DE RECHERCHE
CHAPITRE 1 : CONCEPT GENERAL DU TOURISME ET PATRIMOINE
1-1- Le tourisme : une notion à plusieurs définitions
1-1-1-Définition du concept
a) Le dictionnaire Petit Larousse
b) Le Code du Tourisme
c) Selon l’auteur
1-1-2-Les différents types de Tourisme
1-1-3-L’évolution du Tourisme
a) Le Tourisme International
b) Le tourisme à Madagascar
c) Le tourisme dans la région Itasy
1-2- Le Patrimoine : une notion très complexe
1-2-1- Définition
1-2-2- Les types de patrimoine
a) Le patrimoine culturel
b) Le patrimoine naturel
c) Le patrimoine culturel immatériel
d) Les biens culturels
e) Le patrimoine culturel et naturel subaquatique
1-3- Le tourisme et le développement durable
1-3-1- Les principaux éléments du tourisme durable
1-3-2- L’importance du tourisme durable
1-3-3- Les mesures à prendre pour un développement durable
1-4- Le patrimoine culturel et le développement durable
1-4-1- Patrimoine : un objet du tourisme durable
1-4-2- Les avantages et les inconvénients du tourisme durable
1-4-3- Les contraintes d’un tourisme durable
CHAPITRE 2 : DEMARCHE DE RECHERCHE
2-1-Phase de documentation
2-1-1-Ouvrage général : « Tourisme, Chance pour l’économie, risque pour la société »
2-1-2- Ouvrage spécifique : « La géographie du tourisme »
2-1-3-Etude : « Tourisme et Patrimoine »
2-2- Les travaux de terrain et élaboration des questionnaires
2-2-1- La préparation directe des travaux sur terrain
2-2-2- L’élaboration des questionnaires
2-4- La rédaction
CONCLUSION DE LA PREMIERE PARTIE
PARTIE II : ANTONGONA-MORARANO, UN SITE CULTUREL DANS UN ESPACE RURAL A FORTES POTENTIALITES
CHAPITRE 3 : ANTONGONA, DANS LA COMMUNE RURALE DE MORARANO, UN SITE A VALORISER
3-1- La description historique et culturelle du site
3-1-1- Cadre historique
3-1-2- La valeur exceptionnelle
3-2-Cadre géographique du site
3-2-1- Cadre administratif
3-2-2-Le relief
3-2-3- Le climat
3-2-4- La végétation
3-3- Contexte géomorphologique et géologique du site
3-3-1-L’aspect géomorphologique de l’Antongona
3-3-2- L’aspect géologique du site
3-3-3-La formation du granite de l’Antongona
CHAPITRE 4 : LA COMMUNE RURALE DE MORARANO, UN MILIEU GEOGRAPHIQUE A FORTE POTENTIALITE
4-1- Les aspects physique un rôle prépondérant
4-1-1- Historique et toponymique de Morarano-Antongona
4-1-2- Les traits du paysage
4-2- Des conditions naturelles favorables
4-2-1- L’impératif climatique : un rôle essentiel pour le tourisme
4-2-2- Le relief et la végétation
4-2-3- La pédologie
4-3-1- La démographie de la population de la Commune Rurale de Morarano
4-3-2- La répartition de la population dans la Commune Rurale de Morarano
4-3-3- La diversité de la population dans la Commune Rurale de Morarano
a) Origine et composition ethnique
b) Religion
4-4- Les aspects économiques : un secteur très important
4-4-1- L’agriculture
a) La riziculture prédominante
b) Calendrier cultural
c) La technique culturale
f) Mode de culture
g) Les types de matériels agricoles
4-4-2- L’élevage
a) L’élevage bovin et porcin
4-4-4- Les autres activités génératrices de revenus
4-4-5- Les réseaux de communication existants
4-4-5- Les réseaux de communication existants
4-5- Les aspects sociaux : un des éléments qui définissent la population
4-5-1- Précarité de la condition sociale
a) Education
b) Santé
c) Habitat : typiquement merina
d) Adduction d’eau potable
e) Electrification
4-5-2- Une population conservatrice
CONCLUSION DE LA DEUXIEME PARTIE
PARTIE III : INTEGRATION DU SITE D’ANTONGONA DANS L’ESPACE TOURISTIQUE DE L’ ITASY ET LES RECOMMANDATIONS
CHAPITRE 5 : ANTONGONA UN SITE CULTUREL POUR LE TOURISME
5-1- Les mesures de protection
5-1-1- La prise de conscience
5-1-2- La conservation
b) Les fady
5-2-Lacontribution du tourisme dans la protection de l’environnement
5-2-1- La gestion de l’environnement
5-2-2-L’Archéologie
5-3- La responsabilité vis-à-vis du patrimoine
5-3-1- Les programmes de restauration
5-3-2- Des associations œuvrant dans la sauvegarde du Patrimoine
CHAPITRE 6 : LES FORCES ET FAIBLESSES DU SECTEUR TOURISTIQUES DANS LA COMMUNE DE MORARANO-ANTONGONA
6-1- Les forces et faiblesse du tourisme dans la destination Antongona
6-1-1- Le tourisme dans le site culturel d’Antongona
6-1-2-Une richesse socioculturelle
6-1-3- Un patrimoine culturel immatériel
a) La tradition
b) Us et coutumes
c) Croyance
6-1-4- Les faiblesses du Tourisme dans le site culturel d’Antongona
6-2- Les impacts du tourisme du site culturel d’Antongona
6-3-1- Impact sociaux
a) La population non coopérative
b) Insuffisance de sensibilisation
6-3-2- Impacts économiques
a) Absence d’investisseurs et manque de moyen financier
b) Carence en professionnels
6-3-3- Impacts socioculturels
6-4- Les Perspectives et Recommandation
6-4-1- Les perspectives
a) L’aménagement du site historique et culturel
b) Amélioration et / ou réhabilitation des infrastructures touristiques
-Infrastructures routières
-L’infrastructure hôtelière
d) La promotion du site de l’Antongona
6-4-2-Les recommandations
a) La mise en œuvre de la politique du tourisme
b) La mise en œuvre des programmes touristiques
CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *