La transition énergétique : abaisser le bilan carbone

La transition énergétique : abaisser le bilan carbone 

La commune de Sauverny a fait appel à mes services car l’équipe municipale veut inscrire le village dans la transition énergétique et écologique mais ils ne savaient pas par ou prendre le problème. Mon rôle ici est donc d’identifier les démarches qu’ils peuvent entreprendre et lancer les différentes procédures.

Dans un objectif de réduction de l’impact de chacun sur l’environnement, et notamment sur les émissions de gaz à effet de serre, les deux principaux postes sur lesquels nous pouvons travailler sont le transport et le logement. Le stage se déroulant dans mairie la colonne services publics est de fait concerné également.

Limiter les consommations et les émissions de CO2 du bâtit 

La commune ne comportant pas d’industrie, la transition énergétique du bâtit dans le village passe nécessairement par deux axes distincts, la diminution des consommations et des émissions du parc public et du parc privé,

Le patrimoine communal 

Comment savoir sur quel élément agir pour avoir le plus d’impact possible ?

• Identifier les bâtiments et systèmes qui consomment le plus d’énergie

Dans un premier temps afin d’identifier les points de consommation majeurs de la commune je réalise le bilan carbone des différents bâtiments et des véhicules de fonctions. Je me concentre sur la consommation d’électricité et de gaz. Cela permet de connaitre les leviers d’action majeurs ainsi que d’avoir un point de départ qui permettra également de fixer des objectifs à atteindre. Pour se faire j’ai commencé par lister les différents bâtiments communaux et à identifier leur système de chauffage, puis j’ai réuni les factures énergétiques de ces derniers sur les quatre dernières années. J’ai donc rempli manuellement des tableurs avec chacune des factures ce qui m’a permis d’avoir les données nécessaires à une base de travail.

Ce travail de numérisation m’a permis de calculer les consommations moyennes annuelles totales de chaque bâtiment, la consommation par m2 et le cout moyen. J’ai également profité de ces données de consommations pour faire les scopes 1 et 2 du bilan carbone des bâtiments. Le scope 1 correspond aux émissions directes des bâtiments, donc principalement la combustion du gaz, et le scope 2 correspond aux émissions d’origine électrique. Pour passer d’une consommation en KWh/an à des KgCO2/an j’ai utilisé les coefficients d’émissions proposés par EDF et l’ADEME pour l’électricité. Pour le gaz j’ai pris en compte le pouvoir calorifique inférieur des chaudières puis j’ai appliqué le facteur d’émission proposé par l’ADEE pour le propane. Enfin pour que ces SCOPES puissent s’appliquer à l’ensemble des biens communaux, j’ajoute les consommations de carburant des véhicules de services et d’entretien, toujours en suivant le principe de la compilation des factures et en appliquant les facteurs d’émissions correspondants aux différents carburants.

Que peut-on améliorer sur les éléments identifiés pour abaisser notre impact? 

Avant de faire des propositions de travaux ou de remplacement de matériel, il convient d’observer et de diagnostiquer les problèmes de l’existant. Pour cela nous nous sommes rendus sur les différents lieux d’intérêt et avons évalué la qualité et la conservation des isolants, nous avons observé les différents systèmes de chauffage pour comprendre comment ils fonctionnent et comment ils sont régulés etc. Ci-après, le tableau récapitulatif de nos observations. Certains diagnostics tels que les mesures par caméra infrarouge par exemple, sont nécessaires à l’élaboration du diagnostic, mais de telles mesures ne se font pas en été et nous ne disposions pas du matériel adéquat. Pour avoir un diagnostic plus précis et chiffré il sera donc nécessaire de se tourner vers des professionnels, tel qu’un bureau d’étude en Audit, mentionné par le sigle « BE » dans le tableau ci-après.

Ma prochaine mission, qui est encore en cours lors de la rédaction de ce rapport est de rechercher, rencontrer et choisir le bureau d’étude qui accompagnera la commune dans ses démarches de rénovations énergétiques. Leur rôle sera notamment de :
• Préciser les diagnostics avec des mesures
• Fixer des objectifs atteignables
• Proposer des solutions et une estimation (isolations et systèmes de chauffage)
• Aider à la réalisation des dossiers de demandes de subventions
• Faire le suivi des travaux de rénovation

Trois bureaux d’études ont été sélectionnés par mes soins sur la base de leurs compétences et de leurs références. La rencontre avec ces derniers aura lieu après la date de rendu du rapport.

Les particuliers

Concernant les particuliers, la commune ne dispose pas de beaucoup d’informations ni de leviers d’actions. Cependant une enquête datant de 2014 permet d’avoir les chiffres de consommations moyennes et d’émissions de GES pour toute la commune. Une carte identifiant les parcelles potentiellement plus polluantes est également disponible. Ces données sont issues de données régionales puis calculées en fonction du nombre d’habitants, de la surface des logements et des données de consommation électrique. Notons que les chaudières fioul ou gaz ne semblent pas prisent en compte ce qui remet fortement en cause la fiabilité des résultats, notamment concernant les émissions de GES. Ces données sont donc simplement utilisées de manière indicative.

Que peut-on améliorer sur les éléments identifiés pour abaisser l’empreinte carbone des particuliers?

La mairie ne dispose pas de beaucoup de moyens pour pousser les particuliers à la rénovation énergétique. Le seul outil est l’information et éventuellement l’accompagnement. Deux outils sont alors mis en place. Dans un premier temps, une large communication à travers le bulletin municipal et une newsletter pour sensibiliser à l’importance de la rénovation thermique et informer sur les services d’accompagnement disponibles. Puis l’organisation d’un forum vert auquel les citoyens peuvent participer pour leur apprendre à observer leurs consommations d’énergie et les guider dans leurs démarches d’installations de panneaux solaires, recherche d’artisans etc.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
I. La transition énergétique : abaisser le bilan carbone
1. Limiter les consommations et les émissions de CO2 du bâtit
a. Le patrimoine communal
b. Les particuliers
c. Les contrats
d. Une centrale solaire citoyenne, une piste pour demain ?
2. Repenser les mobilités
a. Les carburants
b. La piste cyclable et le P+R
c. La voie douce
d. Les vélos électriques
II. Transition écologique : préserver l’environnement et impliquer les citoyens
1. La nuit est belle
2. L’incubateur à idées vertes
a. Permis de végétaliser
b. Fauchage raisonné
c. Eco-pâturage
e. Sensibilisation à la gestion des déchets (SIDEFAGE + affiches)
3. Les forums verts
III. Observations des difficultés de mise en place de politiques publiques d’urbanisme, d’écologie et de transition dans un village tel que Sauverny. Eléments à connaitre lorsque l’on travaille dans ou avec une commune.
1. La multiplicité des acteurs et le mille-feuille administratif Français
2. Implication des citoyens
3. Le manque de connaissances et de moyens
Conclusion
Retour d’expérience
Table des Figures
Table des Tableaux
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.