La transgression de la règle institutionnelle de la part d’un jeune

VIVRE-ENSEMBLE EN IMPOSANT DES RÈGLES

L’éducateur face à l’interdit

Durant mes études à la Haute École de Travail Social (HETS), j’ai effectué deux stages dans le domaine du social. Lors de ma deuxième année au sein de la HETS, j’ai fait ma première formation pratique à l’Organisation romande pour la formation et l’intégration professionnelle (ORIF) de Sion. À partir de ce moment, plusieurs questions se sont posées. L’ORIF est une organisation romande à but non lucratif qui a pour mission l’observation, la formation et l’intégration socioprofessionnelle de personnes atteintes dans leur santé ou en difficulté. J’ai accompagné durant six mois des adolescents, certains fumaient du cannabis, d’autres pas du tout. Je me suis beaucoup intéressée à la question suivante « pour quelles raisons consomment-ils ces substances illicites, comme le cannabis ? » Après quelques discussions avec les jeunes, les mêmes réponses revenaient souvent : difficultés scolaires, problèmes familiaux, l’envie d’appartenir à un groupe de pairs ou tout simplement la recherche de nouvelles sensations. Je suis allée plus loin dans ma réflexion car la vraie question que je me posais était « comment agir lorsque le jeune transgresse une règle ? ». Comment j’accompagne un jeune qui consomme du cannabis sachant que le cadre institutionnel l’interdit ? Est-ce que je deviens complice de sa consommation ou est-ce que j’en parle à la hiérarchie au risque d’interrompre sa formation ? Ce sont des questions auxquelles je souhaiterais répondre durant mon Travail de Bachelor. J’ai également pu constater que le cannabis est un problème rencontré dans plusieurs institutions accueillant des adolescents. C’est une thématique d’actualité qui touche diverses populations, en particulier les jeunes âgés de 14 à 25 ans. La consommation de cannabis est une problématique que je rencontrerai certainement lors de mes prochaines expériences professionnelles. La transgression des règles est également un sujet qui m’interpelle et qui est donc en lien direct avec le cannabis. En tant que future éducatrice, dois-je sanctionner, punir ou alors fermer les yeux sur la transgression de la règle institutionnelle effectuée par le jeune ? Il faut prendre en compte le degré de l’acte de l’adolescent : par exemple, consommer du cannabis ne sera pas identique à arriver en retard lors du souper. De ce fait, la punition ou la sanction que mettra en place l’institution diffèrera selon la règle transgressée. Dans le cadre de ma formation au sein de la HETS, j’ai retenu le séminaire « Cannabis et adolescent-e-s en formation : conciliation ou illusion ?» qui a été bénéfique pour ce Travail de Bachelor. Environ une fois par mois, je me suis retrouvée avec mon groupe afin d’effectuer des recherches sur la thématique de l’adolescence et du cannabis consommé en institution. Cela a été riche car les idées venaient de chaque membre de la classe et cela a amené un plus à la recherche. Les éléments découverts concernant le séminaire m’ont également apporté un regard nouveau sur mon sujet de travail. J’ai pu collaborer avec le responsable pédagogique du Centre ORIF et ainsi quelques ouvrages et documents m’ont été transmis de sa part. Le sujet m’a plu davantage. Lors de ce semestre, j’ai apprécié le cours sur la promotion de la santé en institution avec le projet Gouvernail ainsi que l’intervention d’un professionnel d’Addictions Valais. Des cas concrets ont été présentés et de ce fait, il a été plus évident d’établir des liens avec ma formation théorico-pratique.

Motivations personnelles et professionnelles

Depuis longtemps, l’adolescence est un sujet auquel je porte beaucoup d’intérêt ; c’est une période de vie durant laquelle plusieurs expériences, bonnes ou mauvaises, sont faites par les jeunes. L’adolescence est également remplie de doutes, de craintes, d’incertitudes, de changements. Pour certaines personnes, ce sont des années difficiles à vivre. Mais, pour d’autres, ce sont des moments formidables. Grâce à ma formation pratique (FP), mon choix s’est confirmé : je souhaite accompagner quotidiennement des jeunes en difficulté. Les quelques cours suivis à la HETS ont également permis de me focaliser sur cette population. Ce thème de Travail de Bachelor m’aidera à apprendre davantage concernant la population avec laquelle je souhaite travailler. Professionnellement, je suis persuadée que ce travail sera bénéfique pour moi. De plus, la consommation de cannabis survient fréquemment lors de cette période qu’est l’adolescence. La transgression des règles, le non-respect du cadre posé mettent l’éducateur dans une posture réflexive quant à la sanction envisagée. En tant que future éducatrice, comment vais-je adapter mon accompagnement en fonction de certaines situations ? Quelle posture vais-je adopter quant à une transgression de règle de la part d’un bénéficiaire ? Ce Travail de Bachelor me permettra de trouver de nouvelles pistes de compréhension et d’action quant à ma carrière professionnelle. La démarche de recherche est primordiale dans la profession d’éducateur les problématiques concernant les populations changent et il demeure alors essentiel d’en apprendre davantage.

Pourquoi fixer des règles dans une institution ?

Plusieurs espaces sont soumis à des règles. Du côté familial, les parents fixent des règlements pour leurs enfants, par exemple, pour les sorties le week-end, l’utilisation de leur téléphone portable, les devoirs et leçons qui doivent être effectués. Dans les lieux publics, souvent, des affiches sont mises afin d’expliquer les choses à ne pas faire, par exemple ne pas jeter des déchets dans les parcs et jardins. À l’école également se trouvent des règles bien précises au sujet de la tenue vestimentaire, de la vie en classe, du respect du matériel mis à disposition. Finalement, dans de nombreuses institutions et entreprises, des règlements sont établis afin de pouvoir travailler dans des conditions adéquates. Les règles font parties du quotidien. Pourquoi des règlements doivent-ils être fixés ? La réponse est le fait de vivre en société avec d’autres personnes. Chatelain (2000) affirme que les règles organisent la vie en collectivité. La socialisation, par exemple, à travers des processus d’intégration et d’interaction, amène l’individu à rejoindre cette vie collective. Pouvoir vivre harmonieusement est essentiel, c’est pour cela que fixer des règles demeure primordial. « La règle est définie comme une prescription d’ordre moral ou pratique, plus ou moins impérative, relative au domaine social, juridique, administratif, religieux et idéologique. » Le terme latin regula trouve son origine dans le verbe regere qui comprend deux significations : diriger, conduire, mener mais également commander, exercer le pouvoir (Centre national de ressources textuelles et lexicales, 2012). La règle est directive lorsqu’elle est considérée comme indiquant une ligne de conduite. Elle dirige, guide mais n’impose pas d’attitudes spécifiques. Par exemple, ranger sa chambre une fois par semaine est une règle directive. La règle est alors prescriptive lorsqu’elle comporte la notion d’obligation. Elle est imposée et doit être respectée. Pour les individus qui doivent obéir à la règle, celle ci demeure indiscutable et rigide. Il est également souligné que la notion de sanction est sous-jacente à la règle prescriptive, ce qui n’est pas forcément le cas de la règle directive. Par exemple, l’interdiction de voler dans un magasin représente une prescription évidente et donc passible d’une sanction (amende, prison, etc.). En éducation, les règles peuvent être directives et prescriptives. Souvent, du point de vue des professionnels, la règle est perçue comme directive. Ensemble, les éducateurs discutent de ce qui est permis et de ce qui est interdit. À l’inverse, pour les jeunes, la règle est plutôt prescriptive. Ils la perçoivent d’une autre manière que les éducateurs. Les adolescents voient directement le côté négatif du règlement. C’est aussi souvent à ce moment-là que les conflits éclatent entre un jeune et le professionnel, car l’adolescent perçoit la règle comme une corvée, une tâche pénible à effectuer.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

LISTE DES FIGURES
LISTE DES ABRÉVIATIONS
INTRODUCTION
PARTIE 1 : L’ÉDUCATEUR FACE À L’INTERDIT
1. MOTIVATIONS PERSONNELLES ET PROFESSIONNELLES
1.2. LIEN AVEC LE TRAVAIL SOCIAL
1.3. LA TRANSGRESSION DE LA RÈGLE INSTITUTIONNELLE DE LA PART D’UN JEUNE
1.4. MES OBJECTIFS THÉORIQUES :
1.5. MES OBJECTIFS PERSONNELS :
PARTIE 2 : VIVRE-ENSEMBLE EN IMPOSANT DES RÈGLES
2.1. POURQUOI FIXER DES RÈGLES DANS UNE INSTITUTION
2.2. LES CONDUITES À RISQUES À L’ADOLESCENCE
2.3. DES RÈGLES POUR TOUT LE MONDE
2.4. L’INTERDIT
2.5. INTÉGRER LA TRANSGRESSION DANS LE PROCESSUS ÉDUCATIF
2.5.1. LA TRANSGRESSION 2.6. LA TRANSGRESSION CHEZ LES ÉDUCATEURS
2.6.1. LES CONSÉQUENCES DE LA TRANSGRESSION CHEZ L’ÉDUCATEUR
2.6.1.1. LE BLÂME – L’AVERTISSEMENT
2.6.1.2. LE LICENCIEMENT DE L’ÉDUCATEUR
2.7. ACCOMPAGNER LA TRANSGRESSION PAR DES SANCTIONS OU DES PUNITIONS
2.7.1. LA PUNITION
2.7.2. LA SANCTION
2.7.3. LA SANCTION ÉDUCATIVE
2.7.4. LE CHOIX DES SANCTIONS ET LA POSTURE ÉDUCATIVE
2.7.5. LES DIFFÉRENCES ENTRE LA SANCTION ET LA PUNITION
PARTIE 3 : L’ÉDUCATEUR FACE À L’APPLICATION DE LA RÈGLE
3. L’ÉDUCATEUR : PROFESSIONNEL CRÉATIF ET GUIDE DU QUOTIDIEN
3.1. LES MISSIONS DE L’ÉDUCATEUR
3.2. LES POSTURES PROFESSIONNELLES POSSIBLES DE L’ÉDUCATEUR
3.2.1. LA PLACE DU TRAVAIL RELATIONNEL – LA RELATION ÉDUCATIVE
3.2.2. LA POSTURE EMPATHIQUE
3.3. SE SITUER ENTRE LE TRAVAIL PRESCRIT ET LE TRAVAIL RÉEL
3.4. LA MARGE DE MANŒUVRE OCTROYÉE PAR L’ÉDUCATEUR
3.5. LE LIBRE ARBITRE
PARTIE 4 : LES ÉDUCATEURS COMME POPULATION DE l
4. LA MÉTHODE DE L’ENTRETIEN
4.1. LES RISQUES SPÉCIFIQUES À LA TECHNIQUE DE L’ENTRETIEN
4.2. LE PROFIL DE L’ÉCHANTILLON
4.3. LES RÈGLES ÉTHIQUES
4.4. CONTEXTE INSTITUTIONNEL DE L’ARCADE
4.5. CONTEXTE INSTITUTIONNEL DU CHEMIN
4.6. LA MARGE DE MANŒUVRE VUE PAR LES ÉDUCATEURS
LES RÉSULTATS OBTENUS APRÈS LES ENTRETIENS
4.6.1. L’ÉDUCATEUR S’OCTROIE-T-IL UNE MARGE DE MANŒUVRE
4.6.2. LA MARGE DE MANŒUVRE EN INSTITUTION
4.6.3. LES CRITÈRES ET LES LIMITES D’UNE MARGE DE MANŒUVRE SELON LES ÉDUCATEURS
4.6.4. LES RISQUES ET LES CONSÉQUENCES D’UNE MARGE DE MANŒUVRE POUR L’ÉDUCATEUR
4.6.5. LES CONSÉQUENCES D’UNE TRANSGRESSION DE RÈGLE PAR L’ÉDUCATEUR
4.6.6. LA RELATION ENTRE L’ÉDUCATEUR ET LE JEUNE
4.7. INTÉGRER LA TRANSGRESSION DE LA RÈGLE ET LA SANCTION DANS LE PROCESSUS ÉDUCATIF
4.7.1. LES SANCTIONS OU LES PUNITIONS DANS L’ÉDUCATION
4.7.2. L’EXPLICATION DU CADRE, DE LA SANCTION, DES CONSÉQUENCES LORS D’UNE TRANSGRESSION DE RÈGLE
4.7.3. L’INTÉGRATION DE LA TRANSGRESSION ET DE LA SANCTION DANS LE PROCESSUS ÉDUCATIF
PARTIE 5 : APPRENTISSAGE ET BILAN
5. PERSPECTIVES D’ACTIONS PROFESSIONNELLES
5.1. L’UTILISATION DE LA DISCIPLINE POSITIVE
5.2. LA MÉDIATION COMME OUTIL DE DIALOGUE AVEC LE JEUNE
5.3. CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES
ANNEXE 1 : DOCUMENT DE L’OFFICE FÉDÉRAL DE LA SANTÉ PUBLIQUE
ANNEXE 2 : LA GRILLE D’ENTRETIEN AVEC LES DEUX HYPOTHÈSES
ANNEXE 3 : LE SCHÉMA D’AIDE À LA PROBLÉMATIQUE DU TRAVAIL DE BACHELOR

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *