La Téléphonie mobile dans les pays en développement et son intégration dans le système de santé

Historique de la télémédecine

C’est en 1922 que la télémédecine a été pratiquée pour la première fois dans les pays nordiques, lorsque le Sahlgrenska Hospital a commencé à offrir des services de consultation médicale à la marine marchande suédoise. Une deuxième modalité d’application a vu le jour en 1968, dans le domaine de la neurophysiologie dans la région d’Uppsala, puis une troisième en 1969 en télé radiologie, dans la région d’Helsinki, en Finlande. En Norvège, le développement de la télémédecine a été principalement concentré dans la région de Tromso. (7- La télémédecine et l’informatique médicale en Suède, 1998) Au Mali, c’est en 1990 que le projet de recherche sur le paludisme « Malaria Research and Training Center MRTC » de la faculté de médecine a commencé à utiliser l’e-mail et la consultation de base de données médicales en différé à travers le réseau Healthnet et SatelLife auquel il était connecté. En 1996 a eu lieu la première téléconsultation du Mali entre la faculté de médecine de Bamako et l’institut européen de télémédecine de Toulouse via une liaison satellite Inmarsat. Une des grandes avancées que va permettre la télémédecine est de favoriser une coordination des soins effectifs en créant le Dossier Médical Personnel (DMP) qui permettra un parcours de soins optimal. Ce dossier comportera tous les éléments diagnostiques et thérapeutiques reportés par les professionnels de santé. A terme, les images radiographiques, les électrocardiogrammes etc., pourront en faire partie.

La Téléphonie mobile dans les pays en développement et son intégration dans les systèmes de sante [16] « La croissance fulgurante des réseaux de téléphonie mobile dans les pays en développement a créé une occasion unique de transformer de façon significative la façon dont les pays abordent les problèmes de santé mondiaux », a expliqué le Dr Howard Zucker, directeur général adjoint à l’organisation mondiale de la santé (OMS) et représentant de l’OMS au lancement du partenariat au 3GSM World Congress à Barcelone. Dans de nombreux pays d’Afrique, les connexions Internet à ligne fixe sont rares et les formulaires sur papier sont encore le principal moyen de faire le suivi de la maladie. Pourtant, plus de 60 % de la population vit maintenant dans des régions couvertes par la téléphonie mobile, et la GSM Association (une association créée en 1987 qui favorise le développement et l’évolution des communications GSM standard mondial) s’attend à ce que ce nombre augmente à 85 % en 2010.

Il est donc faisable d’utiliser les téléphones mobiles pour acheminer l’information directement aux systèmes d’informations des autorités sanitaires en matière de santé, laissant ainsi place à des interventions rapides comme la distribution de médicaments et la diffusion de programmes de sensibilisation pour ceux qui sont à risque. MTN (medium term notes) une multinationale Sud-africaine, qui est présent dans 21 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, est le premier fournisseur partenaire dans ce programme et soutiendra le déploiement des combinés et des services de données sous-jacents. L’alliance « Phones for Health » s’érige sur l’expérience réussie des partenaires au Rwanda dans le déploiement d’un système mis sur pied par Voxiva appelé TRAC net. Fonctionnant en étroite collaboration avec le gouvernement du Rwanda et PEPFAR, le système a été utilisé au cours des deux dernières années pour gérer le programme national du VIH/SIDA du Rwanda. «Cette technologie révolutionne la façon dont les données sont saisies sur le terrain », a dit le Dr Louis Munyakaze, directeur général du National Institute of Statistics du Rwanda.

DESCRIPTION DU PROGRAMME PESINET

Le projet « Pesinet » a été expérimenté pour sa première phase test à Saint Louis au Sénégal. C’était un système de télédiagnostic pédiatrique précoce basé sur le suivi régulier, par Internet, du poids, élément fondamental de surveillance sanitaire des enfants de moins de cinq ans. Sa variation brusque révèle toujours une maladie. Les résultats de ce test ont été spectaculaires en terme de service de santé alternatif rendu à la communauté : avec une baisse de la mortalité infantile de 138‰ à 6‰ dans la zone concernée [22]. Le second test a été lancé à Bamako dans le quartier de Bamako-Coura au Mali, avec le soutien de la ‘Fondation Orang Mali’, du ‘Groupe Alcatel-Lucent’, de ‘Medex’ (une société française qui exporte des médicaments génériques) et aussi d’une association locale malienne regroupant des acteurs communautaires à la base. A ceux-ci s’ajoutent des élèves de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Paris (ESSEC), de l’Ecole Centrale de Paris. L’implémentation de cette phase a surtout été conduite avec l’organisation non gouvernementale (ONG) locale « Kafo Yèrèdèmè Ton ». Suite à des problèmes organisationnels, cette association a cessé son partenariat avec le projet « Pesinet », qui a alors conclut une convention avec l’association de santé communautaire (ASACO) de Bamako Coura pour continuer l’expérimentation du projet. A la suite du renouvellement du bureau de l’ASACO, la nouvelle équipe a décidé d’arrêter la collaboration. Le ministère de la santé qui a mis en place une agence spécialement dédiée à la promotion et au développement des questions TIC et santé a signé un protocole d’accord de partenariat pour soutenir l’expérience « Pesinet ». Le projet Pesinet est porté par l’association du même nom, association de droit français créée en septembre 2007.

Fonctionnement opérationnel du système

A chaque visite des enfants, les agents de pesée saisissent les poids et données annexes concernant la santé de l’enfant (vomissements, diarrhées,…) sur un téléphone portable fourni par le projet Pesinet. Ces données sont enregistrées sur la mémoire du portable, puis transmises, via le réseau GPRS, sur une base de données. Les médecins du programme peuvent alors consulter les dossiers des enfants en se connectant au site Internet sécurisé de ‘PESINET’. Ils déterminent les enfants qui doivent être examinés et cochent leurs dossiers sur le site Internet. La liste des noms des enfants malades est alors accessible aux agents de pesée concernés sur son application mobile. Les agents de pesée peuvent alors revenir vers les familles et distribuer les bons de consultation aux enfants qui en ont besoin. L’applicatif agent de pesée est installé sur le téléphone portable fourni par ‘PESINET’. Il permet la saisie et l’envoi des données des pesées, ainsi que la gestion des abonnements.

L’agent de pesée introduit directement dans son portable les données recueillies à chaque nouvelle pesée. A la fin de la tournée, au cas où l’agent de pesée est dans une zone couverte par le réseau GPRS, les données sont transmises en une fois vers la base de données grâce au protocole HTTP. Les outils de traitement des informations de la base de données ont été pensés pour optimiser le confort de lecture des médecins et minimiser le temps qu’ils vont passer devant leur ordinateur, tout en assurant la confidentialité des informations échangées. Ainsi, sur le site web, le médecin s’identifie avec son nom et son mot de passe dès la page d’accueil. Il a alors la possibilité de consulter les dossiers des enfants dont il a la charge. Un filtrage effectué par l’outil informatique sur la base de données sélectionne les dossiers à «risque», ceux concernant les enfants potentiellement malades. Le médecin peut donc consulter en priorité et avec attention ces dossiers. Chaque dossier d’un enfant se constitue des derniers commentaires et de la courbe de poids (tracée à partir des quinze dernières pesées). Un lien «en savoir plus» permet d’accéder au dossier complet : noms des parents, adresse complète, historique des commentaires, totalité des pesées, historique des consultations.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
II. OBJECTIFS DE L’ETUDE3
III. GENERALITES SUR LES TIC APPLIQUEES AU SECTEUR DE LA
SANTE
1.éfinition de la télémédecine
2. Historique de la télémédecine
3. E-sante
4. E-Health mobile ou M-Santé
5. Effets de M-santé
6. La Téléphonie mobile dans les pays en développement et son intégration dans le système de santé
7. Applications M-santé
8. Applications M-santé au Mali
IV. CADRE DE L’ETUDE
A. CADRE GENERAL DE L’ETUDE
B. CADRE SPECIFIQUE DE L’ETUDE
V. DESCRIPTION DU PROGRAMME PESINET
Vision
Historique
Aspect organisationnel du Programme
Aspect technologique de «PESINET»
VI. RESULTATS
VII. DIFFICULTES A LA MISE EN OEUVRE DE PESINET AU MALI
VIII. COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
IX. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
Conclusion
Recommandations
X. REFERENCES
XI. ANNEXES ET RESUME

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *