La structure du Secrétariat à la condition féminine

La conduite des activités à caractère international et/ou intergouvernemental

Le Secrétariat entretient des relations (activités) soutenues avec l’étranger. Et ce aussi bien dans un cadre bilatéral que multilatéral, comme notamment par sa participation annuelle à la Commission de la condition de la Femme aux Nations Unies. De ce fait, il contribue à la mise en oeuvre de la Politique internationale du Québec et à la promotion de l’image du Québec sur la scène internationale. Plus particulièrement, le Secrétariat reçoit sur une base régulière des missions étrangères venues s’enquérir de ses politiques et pratiques en plus de participer à des missions à l’extérieur du territoire national. Évidemment, la coordination des dossiers internationaux et intergouvernementaux au sein du Secrétariat implique une relation étroite avec le ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur qui est responsable de la conduite des relations internationales du Québec.

Notons que le Secrétariat collabore également avec le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du ministère du Conseil exécutif, en ce qui concerne à ses relations avec le Canada-fédéral et les autres États fédérés. Du point de vue des ressources humaines, le Secrétariat dispose d’un professionnel à temps plein pour les .dossiers internationaux et intergouvernementaux. Sans budget préétabli pour les relations internationales et intergouvernementales, le Secrétariat réalise comme principale catégorie d’activité un rôle de partage d’informations et d’expériences avec les différents partenaires du gouvernement du Québec.

Le poste de responsable des relations internationales et intergouvernementales 

Sous l’autorité de la Directrice de la coordination et de l’administration, le responsable des dossiers internationaux et intergouvernementaux est chargé de soutenir la ministre, la sous-ministre ou la sous-ministre adjointe chargée du Secrétariat dans les diverses rencontres bilatérales ou multilatérales. Cette fonction signifie que le responsable des relations internationales et intergouvernementales doit agir comme maître d’ oeuvre dans la préparation des diverses délégations québécoises, par le biais de collaborations avec les ministères concernés. Dans cette optique, la préparation des contenues et l’offre d’un service de conseil stratégique sont des tâches essentielles au poste. Cela signifie l’élaboration des notes pour les rencontres avec les hauts fonctionnaires à l’étranger et dignitaires rencontrés, des cahiers de mission, des notes pertinentes et de l’horaire des séjours à l’extérieur. Notons également que le mandataire de ce poste de complexité supérieure est responsable de l’orchestration et du suivi de l’accueil au Québec de délégations étrangères de niveaux hauts fonctionnaires ou professionnels.

À ce moment, la proposition des contenus des rencontres, choix des collaborations et des expertises requises, de la documentation pertinente, voire de l’animation des rencontres revient au conseiller en relations internationales et intergouvernementales. De façon plus générale, le responsable des relations internationales et intergouvernementales doit s’assurer d’entretenir, voire d’accroître les liens avec les différents partenaires étrangers tout en s’assurant de promouvoir les positions du Québec en matière de Condition féminine.

Période de mise en oeuvre

Sur place à New York, le stagiaire dû s’assurer d’une multitude de tâches. Dès leur arrivée, les membres de l’administration gouvernementale participèrent à une séance de travail avec le Délégué général. Ceci permit de traiter en détails des objectifs du séjour de la ministre et du déroulement quotidien et permettait au Délégué général de s’approprier le contenu du cahier de mission.

L’événement qu’est la 57e session de la Commission de la condition de la femme est une réunion multilatérale d’envergure. Ainsi, le stagiaire devait s’assurer d’être en soutien à la ministre et à la sous-ministre adjointe afin de maintenir l’agenda initialement prévu. Il fut en contact constant avec le Délégué général et son conseiller en affaires politiques pour ajuster les déplacements des rencontres bilatérales et éviter d’échapper un entretien.

En outre, il dut arrimer une rencontre de dernière minute avec la ministre fédéral de la Condition féminine, tout en amassant différents documents disponibles et noter les éléments essentiels des diverses plénières. Le soir, une rencontre des membres présents du Secrétariat à la condition féminine permettait d’établir, d’ajuster les objectifs du lendemain et de s’assurer que tout se déroule rondement. Outre les activités officielles du gouvernement du Québec, les membres de la délégation québécoise durent également participer, comme il va de soi, à quelques événements planifiés du Canada-fédéral, ce qui ajouta nécessairement à la tâche initiale. Pour conclure la dernière journée de mission, la sous-ministre adjointe par intérim avait une rencontre de travail à la Délégation générale du Québec à New York, afin de discuter de la Politique gouvernementale en matière d’égalité et plus particulièrement la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Partie I Composantes structurantes du stage
1.1 Offre de service
1.2 Les éléments du mandat
Partie II Description de l’organisation
2.1 La mission organisationnelle
2.2 Les attributions du ministre
2.3 La structure du Secrétariat à la condition féminine
2.3.1 Aperçu historique de la mission et des responsabilités institutionnelles
2.4 La conduite des activités à caractère international et/ou intergouvernemental
2.5 Le poste de responsable des relations internationales et intergouvernementales
2.5.1 Organigramme simplifié.
2.6 Un mot sur le Conseil du statut de la femme
Partie III Analyse
3.0 Paramètres notionnels enjeu
3.1 La notion de souverainté étatique dans le contexte de la globalisation
3.2 La doctrine Gérin-Lajoie
3.3 Les relations internationales et intergouvernementales du Québec
3.4 Les voies d’interventions du Secrétariat sur la scène internationale et intergouvernementales
4.0 Illustration des fonctions exercées: le cas des activités entourant la mission ministérielle à l’Organisation des Nations Unies
4.1 La période préparatoire
4.2 La période de mise en oeuvre
4.3 La période de rétrospective
5.0 Bilan des apprentissages : considérations et pistes de réflexion
5.1 L’importance du contexte organisationnel
5.2 La question de la condition féminine sur la scène internationale
5.3 La charge du responsable aux relations internationales
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
Annexe I : Présentation Power Point produite
Annexe II : Organigramme complet

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *