La relation entre la linguistique et l’aalyse du discours

Définition de l’analyse du discours :

Analyse du discours c’est une discipline qui a fait son apparition dans les années soixante (1960), qu’on peut trouver dans l’ensemble des sciences humaines et sociales, et qui fait étudier le contexte et le contenu du discours oral ou écrit. « L’analyse du discours a pris son essor dans le champ des sciences humaines à la fin des années 60, dans un contexte fortement marqué par le poids du structuralisme et la domination de la psychanalyse. Les premiers objets auxquels elle s’est intéressée reflètent la prégnance de ce cadre théorique : les discours institutionnels et idéologiques furent longtemps privilégiés, avant que l’analyse du discours ne connaisse le « décloisonnement généralisé » qui l’a progressivement conduite à s’intéresser à d’autres lieux de parole, tels que les conversations quotidiennes, les émissions télévisées, les articles de presse et bien d’autres écrits ordinaires »

KEt selon Patrick Charaudeau et Dominique Maingueneau dans leur dictionnaire l’analyse du discours « Pour donner une visibilité à l’analyse de discours en tant que discipline constituée, il était nécessaire d’en regrouper les concepts dans un ensemble exhaustif et cohérent. La forme du dictionnaire choisie par les auteurs répond à cet impératif : plus qu’une encyclopédie, le dictionnaire devait permettre de disciplinais un ensemble de recherches déjà existantes, et loin de masquer leur diversité dans une nomenclature intégrative, de faire prendre conscience aux acteurs de l’analyse de discours des outillages et des méthodologies qu’ils partageaient dans l’étude de leurs objets respectifs »2, c’est qu’il est nécessaire de regrouper des concepts qui traitent la discipline de l’analyse du discours et pour avoir un dictionnaire très riche et divers. Pour cela les auteurs répondront à la caractéristique pour construire une forme du dictionnaire, dont ce dernier devait permettre de discipliner un ensemble de référence. Et les questions auxquels l’analyse du discours répond sont « Comment » « Pourquoi » « qui » « quoi » « quand » « où ».

Historique de l’analyse du discours :

Analyse du discours est née vers les années cinquante (1950-1960), à la suite de la publication de l’article de Zellig Harris en 1952 sous-titre de « Discourse Analysis » en anglais, et en français « analyse du discours », qui a été une affluence par les structuralismes. Et ça commence par les discours qui s’intéressent à la parole comme on les trouve dans les conversations quotidiennes ou dans les émissions de télé, … Et il essaye de trouver le vocabulaire précis pour faire comprendre les concepts et sa position, et aussi donner une visibilité pour l’analyse du discours. Et dans cette année, on aperçoit plusieurs approches du discours, parmi ces approche on retrouve : l’analyse textuelle du discours, l’analyse de contenu du discours, l’analyse énonciative du discours, l’analyse modulaire du discours, l’analyse pragmatique du discours … Et dans les années soixante (1960-1970), l’analyse du discours est considéré comme une boite à outils, qui exécute essentiellement pour lexicologie et l’argumentation, et aussi de pensé à la relation qui existe entre la linguistique et l’histoire, et étudier le sens des mots. Dans cette période l’analyse du discours s’est développée dans un milieu de chercheurs et de savants de tous les domaines : linguistes, psychanalystes, même aussi les marxiste dont on retrouve le philosophe « Louis Althusser » qui a joué un rôle important du développement de l’analyse du discours, là où il s’est basé sur la théorie et l’idiologie, Et sans oublier le facteur de la psychanalyse. Et en 1968, ils ont réalisé trois lieux pour le développement de l’analyse du discours : 1-Le département de linguistique de l’Université de Paris X-Nanterre, dirigé par jean Dubois. 2-Le centre de lexicométrie politique de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud à Paris. 3-Entreprise d’analyse automatique du discours » qu’animait Michel Pêcheux dans le Laboratoire de psychologie sociale de Paris VII, associé au C.N.R.S (Centre national de la recherche scientifique).

Le discours politique : Le discours politique est une forme discursive par l’intermédiaire de laquelle un certain locuteur soit un individu ou un groupe ou un parti pour l’obtention du pouvoir, et aussi dans la lutte politique ou d’être opposé au pouvoir de l’état. le discours politique est l’instrument efficace dans la politique où le politicien ou un parti… utilisent cette forme d’un discours pour obtenir ce qu’ils veulent soit de mobiliser un peuple ou une région d’être avec eux pour être à la tête du pouvoir ou de les suivre dans leur route de l’opposition contre le pouvoir de l’état. Dans tous les pays du monde on trouve des partis politiques même des individus qui ont leur champ politique, mais chacun d’eux à sa façon de parler ou de dénoncer pour obtenir ce qu’ils veulent; par exemple en Algérie, on trouve des partis du pouvoir qui sont alliés au système de l’état puisque ils sont souvent d’accord avec leurs lois, d’un autre coté les partis d’opposition qui sont contre les lois de l’état et qui revendiquent les droits du peuple. Et le discours politique est l’arme de ces partis et ces politiciens pour obtenir le pouvoir dans une région ou ville ou même pays. Le discours politique il joue un grand rôle dans l’activité politique où le locuteur doit être très intelligent dans son discours. Premièrement, il propose sa problématique et voir l’état psychologique du récepteur pour l’utilisation de ses phrases et citations qui laissera le récepteur dans le champ du l’émetteur. Le politicien utilisera dans son discours politique un langage qui mettra le public plus a l’aise, et comprendre ce qu’il entend. Et pour la langue utilisée, elle joue un grand rôle dans le discours politique puisque le public va saisir ce qu’il entend, et le politicien ou le parti va essayer d’être proche du peuple (public politique).

Le texte engagé : Le texte engagé est un texte argumentatif où l’auteur expose son idée ou sa position envers une cause définie. Il invite le lecteur à réfléchir et à prendre position dans la cause défendue. Le texte engagé soutient généralement une cause politique ou culturelle sociale et religieuse aussi. L’auteur d’un texte engagé soit qu’il est romancié ou poète ou auteur dramatique; il essaye de bouleverser les sentiments du lecteur et à l’inviter à prendre la bonne position, Jean-Paul Sartre définit ainsi sa conception de l’écrivain engagé: « je dirai qu’un écrivain est engagé lorsqu’il tâche à prendre la conscience la plus lucide et la plus entière d’être embarqué, c’est-à-dire lorsqu’il fait passer pour lui et pour les autres l’engagement de la spontanéité immédiate au réfléchi »4, mais la question qui se pose est ce que tous les auteurs sont engagés? Pour Sartre: « l’écrivain qui ne s’engage pas est un forgeron de bibelots d’inanité sonore, c’est-à-dire quelqu’un qui crée des textes, poétiques peut-être, mais sans valeur »5, ça veut dire qu’un écrivain ou auteur, poète qui ne s’engage pas et son statut l’oblige à s’engager en hypocrite et ses oeuvres n’ont pas de valeur, les textes engagés c’est un signe que la société revendique sa liberté.

L’engagement est une forme d’une force intellectuelle et d’une conscience envers une vérité ou une cause, puisque un texte engagé est la protection d’une idée collective dont sauf l’auteur engagé peut s’exprimer pas ses oeuvres d’arts, c’est le cas en Algérie ou plusieurs auteurs ont le courage de dénoncer des vérités prenant l’exemple par Matoub Lounes qui écrit beaucoup de ses textes. Le texte engagé en France et en Algérie ont plusieurs formes (poème en vers, poème en prose, lettre ouverte…), il essaye de toucher les sentiments de la révolte chez son public. La même chose en France par Boris Vian qui est toujours contre les guerres et la dictature et le racisme, c’est des exemples que nous allons aborder dans notre mémoire et analyser deux textes: un de Matoub Lounes (lettre ouverte chansons engagées) et l’autre de Boris Vian (le déserteur). Alors quelle est la valeur du texte engagé en France et en Algérie ? Et quelles sont ses efficacités?

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction générale
Chapitre 1: Cadrage théorique de la recherche
I Introduction du chapitre
II Définition de l’analyse du discours
III Historique de l’analyse du discours
IV Objectifs de l’analyse du discours
V Le discours
VI Le discours politique
VII Les différents typpes du discours
VII.1 Discours argumentatif
VII.2 Discours descriptif
VII.3 Discours explicatif
VII.4 Discours injonctif
VIII Les concepts de l’analyse du discours
VIII.1 Implicite
VIII. Explicite
VIII.3 Sous-entendu
VIII.4 Rhéto􀆌i􀆋ue
VIII.5 Inter-discou􀆌s
VIII.6 I􀆌onie
IX La relation entre la linguistique et l’aalyse du discours
X Le texte engagé
X.􀏭 Qu’est-ce 􀆋ue le texte engagé
XI Le texte engagé en France et en Algérie
XI.1 le texte engagé en Algérie
XI.2 Biographie de Matoub Lounes
XI.3 le texte engagé en France
XI.4 Biographie de Boris vian
XII Les points de difference entre les deux textes
XIII Les points communs entre les deux textes
XIV La relation entre les deux auteurs
XV Conclusion
Chapitre 2: Analyse des deux texte: Matoub Lounes et Boris Vian
XVI Introduction du chapitre
XVII Analyse du para texte
XVIII Le Type du discours dominant
XIX La nature des vers
XX Situation d’énonciation
XX.1 La modalisation
XX.2 Adverbe
XX.3La présence du destinataire
XX.4 Discours indirecte
XXI Analyse du lexique
XXI.1 Champs lexicaux Dominant
XXI.2 Les mots répétés dans le texte
XXI.3 Connotation des mots
XXI.4 Registre de langues
XXII Figures de style
XXII.1Anlogie
XXII.2Insistance
XXII.3 Opposition
XXIII La syntaxe
XXIII.1 Observation simple
XXIII.2 Les Effets de construction
XXIV Les Verbes
XXIV.1 Les modes verbaux
XXIV.2 Les temps verbaux
XXV Le contexte intérieur
XXVI Le Contexte Extérieur
XXVII Engagement de Matoub Lounes
Conclusion

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *