La mise en place d’un dispositif de veille dans un projet de réalisation de cartographie d’acteurs

L’université Lille3

   L’université de Charles de Gaulle Lille 3 est située sur le domaine universitaire du Pont de Bois à Villeneuve d’Ascq dans la région Hauts de France. Elle est la plus grande université de lettres, langues, arts, sciences humaines et sociales au Nord de Paris ; en effet, lors de l’année universitaire 2013-2014, elle comptait 18979 étudiants inscrits. L’université de Lille 3 offre une grande diversité de discipline telles que les arts, l’histoire de l’art et l’archéologie, la psychologie, la philosophie, les lettres, les langues, l’histoire, les Humanités, l’information communication… Fabienne Blaise, professeure de littérature grecque, est la présidente de l’université Charles de Gaulle depuis mai 2012 (elle est également la première femme présidente d’une université lilloise). Elle a par ailleurs été élue vice-présidente de la CPU (Conférence des Présidents d’Université) le 15 décembre 2016, aux côtés de Gilles Roussel, le président de l’Upem, et de Khaled Bouabdallah, président de l’Université de Lyon. Fabienne Blaise est également Directrice de publication et rédactrice en chef de la revue en ligne Methodos, codirectrice de la collection “Cahiers de philologie” aux Presses du Septentrion (maison d’édition universitaire française spécialisée dans les domaines des lettres et des sciences humaines et sociales regroupant sept universités de la région Hauts de France) et membre du comité éditorial des Presses du Septentrion “Savoirs et systèmes de pensée”. Classée cinquième université française dans le domaine des arts et des humanités par QS World University Rankings en 2014, l’université de Lille 3 peut se vanter d’accueillir plusieurs laboratoires de recherche (GERiiCO, CeRIES, CIREL, PSITEC, ALITHILA…) regroupant plus de 500 enseignants-chercheurs publiant. L’université Lille 3, encourage l’émergence de projets scientifiques et œuvre également à la structuration et à la visibilité des Sciences Humaines et Sociales (SHS) en région ; c’est à ce titre qu’elle porte la Maison Européenne des Sciences Humaines et Sociales2 (MESHS) avec le CNRS.

L’organisation et fonctionnement de GERiiCO

Le laboratoire publie deux revues scientifiques : La première s’appelle Études de communication et est une revue scientifique internationale (francophone) biannuelle, co-dirigée par Stéphane Chaudiron et Michèle Gellereau et dont le secrétaire de rédaction est Bernard Jacquemin. Elle est disponible en version papier et électronique sur les plates-formes Revue.org et Cairn . “Étude de communication“ accueille des travaux inscrits dans différents domaines, notamment : l’analyse des médias, la médiation culturelle, la médiation et de médiatisation des savoirs, les industries culturelles, les industries de la formation et de l’information, la communication audiovisuelle, la communication organisationnelle, les processus d’innovation, l’information scientifique et technique, l’organisation des connaissances, l’analyse des dispositifs techniques dans l’accès à l’information et le traitement des connaissances, les métamorphoses du document, l’analyse des usages et des pratiques informationnelles’’.
– La seconde est la revue les Cahiers Interdisciplinaires de la Communication AudioVisuelle6 (CIRCAV). Fondée en 1990 par Jean-Marie Alard, Bernard Leconte et Charles Tesson, la revue est aujourd’hui dirigée par Yannick Lebtahi. Les CIRCAV offrent un espace d’écriture ouvert aux jeunes chercheurs et aux chercheurs confirmés en communication, en audiovisuel et en cinémas. Les secteurs dans lesquels le laboratoire intervient sont divers : les entreprises publiques et privées, les administrations et les collectivités locales et territoriales, le secteur associatif, les médias et les nouveaux médias, les industries et les institutions culturelles Parmi les nombreux projets de recherche auxquels le laboratoire a participé, il y a notamment le projet TECTONIQ (TEchnologies de l’information et de la communication au Cœur du TerritOire NumérIQue) dont l’objet est d’étudier les dispositifs numériques mis en place pour valoriser le patrimoine industriel du domaine textile sur le territoire Lille Métropole. Ce projet se décompose en deux axes : le premier vise à “l’identification de la connaissance relative aux patrimoines naturels et culturels diffusés via les dispositifs numériques du territoire Lille Métropole et le second s’intéresse à l’analyse des « usages des dispositifs numériques mis en place pour conserver et valoriser les patrimoines naturels et culturels »

Qu’est-ce que la veille ?

   La veille est souvent, positionnée comme une activité clé dans le processus de la stratégie. Dans le cas de notre projet, elle a pour rôle d’identifier et de rassembler les informations sur les différents acteurs du PIA Jeunesse définir s’il y a ce relais d’information ou de publications entres les acteurs internes comme externes. Mais il ne s’agit pas du seul rôle de la veille car aujourd’hui elle est fortement intégrée dans les processus opérationnels des projets. La veille désigne l’acquisition et l’utilisation d’informations à propos d’événements, de tendances et de dynamiques de l’environnement externe dont la connaissance aiderait les managers à orienter le cours de leurs actions futures. (Aguilar F.J.,1967. Scanning the Business Environment. New-York, Macmillan) La veille (surveillance de l’environnement) est la mise en place formalisée et organisée d’un système d’information visant la collecte, le traitement et la diffusion de l’information concernant l’environnement de l’organisation et ceci de façon continue et dynamique. (G. Chartron, INIST, 2006)

La typologie des outils de veille

   Il existe les outils de veille selon les types de besoins. Quel que soit le besoin exprimé, tous les outils de veille possèdent des fonctions de base qui sont
– La collecte : elle se fait souvent de différente façon, à l’instar des alertes qui proviennent des bases de données et des moteurs de recherche, elle se fait aussi par les agrégateurs de flux RSS généralement paramétrer avec les extensions de navigateurs, des pages personnalisées et des agrégateurs en ligne, ensuite les moniteurs de pages web
– Le stockage : cette fonctionnalité est vraiment importante dans le processus de réalisation de veille, elle est réalisée par les plateformes de signets, les logiciels de gestion de références bibliographiques, des outils de capture et d’annotations.
– Le traitement : cette partie se charge de déduire l’information importante et utile à l’usager. C’est un travail d’analyse et de text mining qui se fait, elle peut être aussi sous une forme de cartographie (mind mapping ).
– La diffusion : en général c’est le dernier travail qui se fait, elle est assumée par les outils de curation ( publication manuelle ou automatique), par les newsletters et même les réseaux sociaux.
Ces différentes fonctions sont vraiment importantes pour un dispositif de veille. La nature des informations à traiter reste une diversité, et ces outils de veille aussi sont adaptés en fonction de cette réalité, entre autres nous pouvons citer les natures d’informations comme la veille sur le net en général et la veille sur les réseaux sociaux. Dans le tableau qui suit, nous allons énumérer les différents types d’outils et donner des exemples.

Website watcher 

  Website Watcher12 est un logiciel qui permet de surveiller des sites en profondeur à partir d’une page de départ. Il ira suivre les url que vous lui auraient précisées. Il dispose pour cela de fonctionnalités de filtre avancées permettant de sélectionner les URLs selon leur forme. Website Watcher dispose d’un système de macro lui permettant de simuler une connexion à un espace protégé par des identifiants ou de faire des requêtes automatisées sur des moteurs de recherche (utilisant le protocole POST). À titre d’exemple c’est un des seuls logiciels de veille qui permet de surveiller certains sites d’appels d’offres. Il dispose tout de même d’un ensemble de filtres apprenants : il va détecter les changements survenant entre deux versions de pages et pourra par exemple générer automatiquement des REGEX, des règles permettant de filtrer certaines variations parasites. (voir Annexe 4) Website Watcher n’est pas cher !!! C’est sans conteste un investissement efficace en diable pour la modique somme de 100 €.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
PARTIE I : PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE ET CONTEXTE DU STAGE
1-Présentation de l’Université Lille3 et du laboratoire GERiiCO
2- L’organisation et fonctionnement de GERiiCO
3- Le projet PIA Jeunesse
4-La mission et problématique du stage
PARTIE II : VEILLE, COMME RESSOURCE CLÉ POUR UN PROJET
1- Qu’est-ce que la veille ?
1.1- État de l’art dans la veille
1.2- La veille selon l’AFNOR
1.3- La typologie des outils de veille
1.4- Les objectifs de la veille
2. Les différentes étape de la veille
2.1. L’identification des besoins
2.2. Le Sourcing et les types d’information à surveiller
2.3- La collecte et l’analyse
2.4- La forme et la diffusion du livrable
3. Les acteurs de la veille
4- Les outils de la veille
PARTIE III : MÉTHODOLOGIE ET BILAN DE LA MISSION
1-Formalisations des besoins
1.2- Besoins informationnels
1.3-Attentes
2- Analyse fonctionnelle des besoins
3. Stratégie mise en place et Benchmarking des solutions
3.1- Solution libre
3.2- Solution payante
4- La mise en test de l’outil
5- Résultats et cartographie des acteurs
PARTIE IV : ANALYSE CRITIQUE DU STAGE
1- Bilan du stage
1.1- Bilan personnel
1.2- Bilan professionnel
2- Difficultés rencontrées
3- Axe d’amélioration
Bibliographie/ Webographie
Annexe

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.