La logistique: historique, cadre conceptuels et théorique

Définition de la logistique 

  Le dictionnaire Larousse en donne la première définition suivante: la logistique est « l’ensemble des opérations ayant pour but de permettre aux armées de vivre, de se déplacer, de combattre et d’assurer les évacuations et le traitement médical du personnel ». De façon plus large, le mot logistique est aujourd’hui polysémique et peut désigner, selon le contexte dans lequel il est utilisé, trois champs différents. Premièrement, la logistique désigne un ensemble d’opérations physiques de traitement des produits, périphériques et complémentaires aux opérations de fabrication, et qui comprennent notamment le transport, la manutention, l’entreposage, l’emballage, etc. Deuxièmement, le même mot désigne une des composantes des sciences du management, considérant l’entreprise et les relations interentreprises comme des systèmes de flux d’informations et de flux de produits dont il faut optimiser la gestion. Enfin, l’industrie logistique est une branche économique en émergence, constituée d’entreprises prestataires travaillant pour le compte d’entreprises agricoles, industrielles ou commerciales externalisant tout ou partie de leurs opérations logistiques. Chacune de ces trois catégories peut à son tour se décomposer en catégories plus fines. Plusieurs définitions standardisées de la logistique existent (par exemple celle de la norme EN 14943, ou celle de la CEE-ONU et du Forum international des transports). La norme NF X50-600 définit quant à elle la fonction logistique.

Émergence de la supply chaine management

   Définir le « Supply Chain Management » (SCM, gestion de la chaîne d’approvisionnement ou de la chaîne logistique en français4) s’avère tout aussi délicat que de définir la logistique : il existe en effet des définitions ou tout du moins des approches multiples du SCM, concept anglo-saxon apparu au début des années 1990. La plupart d’entre elles mettent en avant le client, traduisant le fait que c’est par principe la demande qui tire la supply chain. Le SCM signifiait initialement un rapprochement intra-organisationnel des fonctions d’achat, de production, de distribution et de vente, mais il a rapidement été enrichi d’une dimension inter-organisationnelle (« du fournisseur du fournisseur au client du client »). Si des définitions standardisées de la « Supply Chain » et de son « Management » existent (par exemple celles du « Council of Supply Chain Management Professionals », qui propose également une définition de la gestion logistique), il n’y a pas d’approche unifiée du SCM.

Quelles sont les différences entre les logistiques endogène et exogène ?

 La logistique endogène est liée à l’activité de production (industrielle ou agricole) et de consommation du territoire considéré. Elle constitue un outil de développement au service de l’économie locale.
 La logistique exogène est liée à des besoins logistiques extérieurs au territoire considéré : les flux (captés ou distribués) proviennent et sont à destination de sites éloignés du territoire considéré. C’est une logistique nationale, européenne voire intercontinentale. Le fait logistique, tout comme le transport, est largement indépendant des découpages administratifs en place. Proposer une caractérisation territoriale de la logistique nécessite donc une approche systémique, ignorant les frontières géographiques ou institutionnelles traditionnelles et tenant compte de la complexité des relations, interactions ou interdépendances existantes entre la logistique et les territoires.

Le développement des réseaux commerciaux

   L’une des manifestations les plus évidentes des activités logistiques est la croissance du transport de marchandises en raison de l’expansion du commerce mondial ;La mondialisation de l’industrie, notamment des activités de planification, d’approvisionnement, de fabrication et de commercialisation a abouti à une plus grande complexité du commerce et a un développement amplifié des réseaux de transport. Le développement des réseaux commerciaux a également été facilité par d’importantes Mutations réglementaires et techniques. La libéralisation du commerce, particulièrement entre les blocs commerciaux comme l’Union Européenne (UE), l’Amérique du Nord (ALENA) et la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) a aboli les contraintes frontalières et a Substantiellement réduit les coûts tarifaires. Les avancées de la technologie de l’information et des télécommunications ont donné aux entreprises les moyens d’améliorer l’efficacité de leurs activités géographiquement très dispersées. Le développement des réseaux commerciaux a créé de nouveaux besoins de gestion de logistique à forte valeur ajoutée et a donné lieu à un grand nombre de nouvelles tendances de la logistique et des chaînes d’approvisionnement. Il s’agit notamment de la restructuration des systèmes logistiques intra-entreprise, du réalignement des chaînes d’approvisionnement, de la convergence vers une gestion plus efficace des transports et de l’entreposage, ainsi que l’émergence du concept de la logistique intégrée.

Les principales chaines logistiques marocaines

   L’analyse logistique des filières industrielles et agricoles du Maroc a relevé que la logistique était une composante stratégique de leur compétitivité. le développement de la logistique au Maroc devra donc s’appuyer sur La dynamisation des secteurs agricoles et industrielles locales pour lesquelles l’amélioration de la performance logistique est un critère essentiel de compétitivité notamment a l’export , en particulier pour l’agriculture , les industries d’agroalimentaire et les industries manufacturière ou le Maroc joue un rôle croissant sur le marche mondial dans un contexte de plus en plus concurrentiel, mais l’amélioration de la performance logistique est aussi un enjeu important pour les filières essentiellement tournées vers marche intérieure .
La logistique et développement agricole : Le secteur agricole marocain bénéficie de plusieurs avantages compétitifs, grâce au climat favorable, aux territoires variés et à la proximité du marche européenne. L’expansion du secteur était favorisée par l’introduction de nouvelles technologies modernes. les efforts entrepris par les acteurs public pour développer le secteur et la construction de grandes groupe exportateurs ont contribuer a la structuration et la dynamisation du secteur , il englobe tous les sciences destinées a la pratique et la compréhension de l’agriculture, les ingénieurs , technicien et autres sont chargés par l’optimisation de la production agricole quantitativement et qualitativement selon une connaissance des terrains et des produits , ils contrôlent surtout la qualité des produits . Le développement agricole se trouve au cœur de développement des solutions logistiques. Le mécanisme participe énormément a l’évolution de la productivité et du rendement, le marche mondiale est en besoin de matériel et services innovant afin de satisfaire le maximum possible des attentes des clients. La conception, la fabrication, la maintenance et le contrôle des machines sont des secteurs incontournables de l’agriculture moderne et englobent les métiers de conducteur de machines, mécanicien agricole, agent arboricole… Aujourd’hui, le secteur agricole au Maroc est un secteur porteur, surtout en commerce, marketing et fabrication, suite au développement des relations entre la grande distribution et l’automatisation du matériel de production ainsi que les innovations technologiques et l’adaptation à la demande internationale. Hormis, il apparait que plusieurs reformes tant au niveau public que privé doivent être mises en œuvre rapidement pour une véritable intégration de l’agriculture dans les chaines logistiques globales
La logistique et la production industrielle : Le gouvernement marocain a annoncé le programme << émergence >> en novembre 2005, il propose une stratégie industrielle fondée sur approche politique volontariste et comporte trois objectifs :
 Créer de nouvelles opportunités d’investissement attractives au Maroc
 Développer les secteurs émergents avec des produits sophistiques et plus compétitifs
 Réorienter les exportations manufacturières clés vers des marches qui ont un potentiel Le programme propose une stratégie orientée vers les exportations appuyée sur deux piliers : un ciblage des moteurs de croissance ou pôles de compétitivité et une modernisation du tissu industriel existant ,sept pôles de compétitivité constituent les futures métiers mondiaux du Maroc : les services d’offshoring , les zones franches , l’activité aéronautique , pièces électroniques, industrie agroalimentaire qui est le premier secteur manufacturier du pays , les produits de la mer , et une mise a niveau du secteur textile . Désormais, la logistique est devenue un outil indispensable et nécessaire pour les entreprises industrielles afin de généraliser les flux et s’adapter aux contraintes et atteindre la flexibilité et la fiabilité. L’état marocain est conscient de l’importance du secteur de la production industrielle dans le développement du pays, vu ce qu’il offre comme opportunités en matière d’emplois, et d’aménagement de l’espace. Le secteur choisi. Actuellement. Par l’état dans la catégorie des chantiers prioritaire à mettre a niveau. En vue de promouvoir le secteur, il s’est avéré qu’il y a encore beaucoup de choses a faire, et particulièrement en matière de maitrise de la logistique des différents maillons formant le processus << approvisionnement- production-distribution et commercialisation >> Dans ce contexte l’existence de plates-formes logistiques dans les agglomérations pourrait sans doute constituer un outil très intéressant.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Remerciement
Introduction
CHAPITRE 1 : la logistique, analyse conceptuelle et caractérisation
Section 1 : La logistique: historique, cadre conceptuels et théorique
I. Élément de compréhension historique
II. Définitions de la logistique et émergence de la supply chain management
III. Les principaux acteurs des chaines logistiques
IV. Proposition de caractérisation territoriale de la logistique
Section 2 : Tendances de la logistique a l’échelle mondiale
I- Le développement des réseaux commerciaux
II- Développement des TIC comme support a la logistique
III. Principales contraintes au développement de la logistique a l’échelle mondiale
CHAPITRE 2: Etats des lieux de la logistique au Maroc
Section1 : le système logistique marocain
I. Principales donnes de cadrage
II. Les principales chaines logistiques marocaines
III. L’offre et la demande logistique au Maroc, Les acteurs de la supply chaine
IV. Le schéma des plates-formes logistiques multimodales
Section 2 : diagnostic de la performance logistique au Maroc
I. Point de vue du commerce international : indice Banque mondiale
II. Elément sur le cout et la qualité du service
III. Attractivité du Maroc pour les investissements étrangers
IV. Performance logistique et implantation des plates formes
V. Compétences et formation
CHAPITRE 3 : pistes de développement de la logistique au Maroc
Section 1 : logistique national : enjeux et défis
I. Défi de la logistique marocaine dans un environnement concurrentiel accru
II. Insuffisances et problèmes de la logistique interne et externe au Maroc
Section 2 : Stratégie nationale du développement de la Compétitivité Logistique
I. Développement d’un réseau national de zones logistiques Multi-flux
II. Optimisation des flux de marchandises
III. Développement du tissu d’acteurs du secteur logistique
IV. Développement des compétences à travers un plan national Formation dans les métiers de la logistique
V. Gouvernance de la mise en œuvre de la stratégie
Conclusion
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *