La gestion du temps dans l’organisation de travail d’une assistante de direction dans une entreprise

Le recours à l’éducation est la seule assurance pour acquérir des compétences et de qualités constitutives de la dynamique du développement. Donc un retour dans le monde du savoir pour réfléchir sur son engagement professionnel et s’armer d’outils nécessaires est indispensable afin d’être un véritable acteur de développement. C’est dans ce cadre que l’on a bénéficié pendant deux ans de divers acquis à la formation de technicien supérieur à l’Institut Supérieur en Administration d’Entreprise. Aussi, mon choix d’établissement d’accueil en stage était orienté vers le transport maritime. En effet, ceci constitue de nos jours, le principal mode de transport utilisé pour déplacer des marchandises d’un port à un autre. Près de 90% des marchandises nationale et internationale sont acheminées par voie maritime.

CARACTERISTIQUES GENERALES DU CADRE D’ETUDES ET DE STAGE (COMMUNE URBAINE DE DIEGO SUAREZ) 

Présentation de la situation géographique et démographique

Situation géographique

La ville se situe au niveau du Cap d’Ambre (Tanjon’i Bobaomby) dans le Nord de Madagascar aux coordonnées à l’Ouest le Canal du Mozambique et à l’Est l’Océan Indien. Elle est abritée par la baie de Diego-Suarez, l’une des plus belles baies du monde et la deuxième plus grande (156 km de côtes) après celle de Rio de Janeiro. La baie de Diégo-Suarez est en fait composée de 4 baies de plus petite taille :

• la baie du Tonnerre
• la baie des Cailloux Blancs
• le Cul de Sac Gallois
• la baie des Français (où se situe la ville promontoire de Diégo-Suarez) .

Cette spécificité couplée à une position idéale (proximité avec les côtes africaines, Mayotte, l’archipel des Comores et l’archipel des Seychelles) en font une lieu stratégique expliquant le vif intérêt des forces françaises pour le site qui en fait une base durant la colonisation.

Il existe deux thèses pouvant expliquer le nom de la ville :
• la découverte de la baie par les navigateurs Diogo Dias et Fernand Soares et qui lui donnèrent leurs noms.
• la découverte de la baie en 1543 par l’explorateur portugais du même nom Diégo Suarez .

Avec la malgachisation la ville a retrouvé son nom d' »Antsiranana », le port. Néanmoins, l’ancien nom reste toujours en vigueur et d’usage courant.

• Le tout premier nom de Diégo-Suarez ou Antsiranana est Antomboko, qui signifie «troué, perforé» dû à cette baie naturelle qui s’étend sur 156 km. C’est la 2e plus grande baie au monde après celle de Rio de Janeiro, elle possède aussi son pain de sucre appelé Nosy Lonjo.

Situation démographique

La ville compte environ 105 000 habitants (2008) .

Bien qu’elle soit censée être la capitale de l’ethnie Antakarana, « ceux des falaises», Antsiranana est une ville cosmopolite où la diversité de la population est frappante :

• Sakalava, Antankarana (65%)
• Comoriens (10%)
• Indiens (végétariens, bijoutiers) (2%)
• Pakistanais (Importateurs-grossistes) (3%)
• Antandroy (5%)
• Merina (5%)
• Chinois (Importateurs de produits alimentaires) (2,5%)
• Yéménites et Somalis (épiciers) (5%)
• Européens (2,5%) : Français (coopérants, retraités), Italiens, Suisses .

Cette estimation est statistique visuelle, basée sur l’apparence extérieure.

Situation Socio Economique

– Histoire de la commune Urbaine de Diégo Suarez :
• VIIe siècle: premiers vestiges de présence humaine dans la Montagne des Français
• XVIe siècle : découverte de la baie par des explorateurs portugais (cf. les deux théories)
• XVIIe siècle : république imaginaire de « Libertalia ».
• 17 décembre 1885 : signature d’un traité accordant à la France le droit d’occuper le territoire de Diégo-Suarez et d’y faire « des installations à sa convenance ».

Les troupes françaises s’installent d’abord à Cap Diégo, puis, pour des raisons de commodité et d’ouverture sur l’arrière-pays, à Antsirane.

• En 1900, Diégo est déclaré « point d’appui de la flotte ». Sous la direction du général Joffre, la ville va rapidement se développer (construction du bassin de radoub, de l’hôpital, du quartier militaire, de l’arsenal)
• 28 août 1895 : prise par les français du fort d’Ambohimarina (dans la Montagne des Français) occupé par les troupes de la reine Ranavalona III
• 28 janvier 1896 : décret rattachant la colonie au gouvernement général de Madagascar.
• 5 mai au 7 mai 1942 : opération « Iron Clad », les Britanniques s’emparent de DiégoSuarez aux mains des troupes vichystes craignant que ces dernières n’appuient les forces japonaises, alliées de l’Allemagne.
• 1946 : les troupes britanniques rétrocèdent la ville à la France.
• 26 juin 1960 : l’île devient indépendante, ce jour deviendra la fête nationale.
• 3 juin 1974 : retrait de la première troupe française : la légion étrangère, suivi plus tard par les forces navales des unités marines en 1976.

Situation socio économique 

Diégo Suarez, un des pôles économiques majeurs de Madagascar qui s’appuie sur les industries portuaires et sur le tourisme. Elle possède, en effet, le 3ième port de la grande île, qui dispose de l’emplacement le plus avantageux.

L’économie de la ville repose sur 3 secteurs d’activités liées à la mer :

o La construction navale, la SECREN, constitue la principale activité économique de la ville avec plus de 1000 salariés. Elle reste un important chantier de construction et de réparation dans l’Océan Indien.
o La pêche thonière avec l’entreprise PFOI, située en zone franche, elle est génératrice de nombreux emplois durant la saison du thon (de mars à juin).
o L’exploitation des marais salants d’Anamakia : la Compagnie Salinière de Madagascar exploite cette filière depuis 1895 et exporte dans toute la région. Le sel récolté est stocké sous forme de haricots appelés « camelles », outre l’exportation, il est également utilisé par les thoniers.
o L’existence de la savonnerie, brasserie, ameublement, sucrerie, sans compter la pêche artisanale, les conserveries.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
DEVELOPPEMENT
Partie 1
I. CARACTERISTIQUES GENERALES DU CADRE D’ETUDES ET DE STAGE (COMMUNE URBAINE DE DIEGO SUAREZ)
A. Présentation de la situation géographique et démographique
II. PRESENTATION DE LA COMPAGNIE MALGACHE DE MANUTENTION
DE DIEGO SUAREZ
A. Historique de la compagnie et statut juridique
B. Mission et objectifs de la compagnie
C. Structure organisationnelle de la CMDMD
Partie 2
III. GENERALITE SUR LA GESTION DE TEMPS
1. Notion du temps
2. les règlements de temps de travail en général et en
particulier pour les entreprises à Madagascar
3. Mesure de temps de travail
4. L’évolution de l’organisation du temps de travail
5. Les outils d’ordonnancement des activités
Partie 3
IV. ETUDE ET ANALYSE DES TEMPS DE TRAVAIL D’ASSISTANT DE DIRECTION
A. Règlement du temps et rythmes de travail de la CMDMD
B. Etude comparative de l’activité d’assistant de direction de deux entreprises concurrentes
C. Analyse de tâches d’assistante de direction en générale
D. Proposition d’amélioration
CONCLUSION
DOCUMENTATION
ANNEXES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *