La composition grammaticale des pseudonymes composés

APPROCHE MORPHOSYNTAXIQUE

Les pseudonymes sont devenus très courant dans la vie, que ce soit dans le quotidien, ou dans les réseaux sociaux. En fait, le pseudonyme est le premier acte individuel, original et créatif de l’internaute, c’est le seul nom choisi par lui-même, contrairement à son nom, prénom ou surnom qui lui est prescrit par sa société. En effet, le pseudonyme est généralement choisi en référence au milieu intime de l’individu, puisque créer et concevoir un pseudonyme est un acte révélateur de ce dernier. Le pseudonyme permet à son utilisateur de montrer aux autres internautes le portrait qu’il désire présenter, dans un emplacement donné, comme là indiquer Etienne PLATON, dans son article « Le pseudonyme, nom ou discours ? » où il est bien évident, que le pseudonyme est un « avant-discours » au sens étymologique du terme, car souvent l’auto-nomination précède et prépare des productions discursives. Les pseudonymes peuvent alors se référer à des qualités, des défauts, des comparaisons, peut-être aussi à quelque chose d’abstrait ou de concret, à un désir, une ambition, ou encore à quelque chose que l’utilisateur possède ou ne possède pas, à quelque chose qu’il souhaite avoir, à une chose dont il s’inspire, à une joie, volonté, regret, à un future ou un passé, le pseudonyme peut-être ainsi utilisé d’une manière à attirer ou bien détourner l’attention de, l’interlocuteur, etc.

En fait, ces critères qu’on a pu citer renvoient tous à la psychologie sociale et aux motivations personnelles du créateur du pseudonyme, afin de faire apparaitre et communiquer ce qu’il renferme en tête. Comme le pseudonyme est une création de l’individu, il peut être considéré comme une nouveauté dans le domaine linguistique. Marie-Anne PAVEAU, dans son article « linguistique numérique4.les écritures de portée : identités pseudonymes », a constaté que le pseudonyme est un lexème tout à fait inédit sur le plan morphologique, il s’agit du nom propre qui peut emprunter sans procédure de lexicalisation des traits linguistiques différents. En fait, pour mener à bien la visée morphologique on aura besoin de quelques appuis concrets sur lesquels se reposera cette dernière. En effet, pour ce qui concerne les pseudonymes venant de la langue berbère, nous allons nous renseigner à l’aide du dictionnaire « Kabyle-Français »23 de Jean-Marie DALLET, afin de purifier les pseudonymes de cette langue. Pour ceux d’origine arabe, on consultera un dictionnaire « arabo-français ». Et pour ceux de la langue française on se contentera d’un dictionnaire « Larousse ». En fin, et pour l’éclaircissement de certains pseudonymes compliqués, nous consulterons des sites web.

Description du corpus Nous signalons que notre corpus de travail a été recueilli dans le réseau social Facebook et qu’on l’a classé par ordre alphabétique. En fait, ces pseudonymes se différent par leurs compositions grammaticale. En effet, certains chercheurs estiment que les pseudonymes ne différencient pas trop des noms de personnes selon leur construction. En rejoignant cette idée A. Dauzat précise que les noms de personnes et les pseudonymes reposent sur le même principe. Pour accéder à la partie pratique il est si considérable de mener au clair certains concepts théoriques tels que l’unité lexicale simple et l’unité lexicale composé. En premier lieu, nous avons les noms simples qui sont ceux qui se présentent sous une forme lexicale unique formant de cette manière une seule base. Le réseau social dans lequel on a collecté notre corpus exige l’existante de deux unités lexicales pour créer et posséder son compte (que ce soit Nom + Prénom / Prénom + Nom…..). C’est pour cela qu’on peut trouver les pseudonymes d’un certain nombre d’utilisateurs de ce réseau sous forme de dislocation syllabique de leur nom ou prénom.

En fait, les noms simples qu’on a affaire, dans cette présente recherche, renvoient tous à des prénoms et à cette catégorie de dislocation qui est la répartition, la séparation d’un même mot à deux ou plusieurs syllabes. En contrepartie, nous avons les noms composés qui se forment à base de deux ou plus d’unités lexicales (adjectifs, verbes, nom, suivi d’une particule, d’un autre nom…). Selon Ouerdia YERMECHE le processus de composition répond à trois sortes de règles de construction qui sont successivement l’agglutination […], la synapsie (ou construction d’une lexie par liaison de deux items lexicaux par une préposition qui introduit une relation de jonction entre le déterminé et le déterminant) mais aussi des formes composées multiples […]24. On peut donc comprendre à travers cette citation que les noms composés peuvent êtres formés soit par le rattachement de deux ou plusieurs unités lexicales, soit par liaison de deux mots qui sont attachés par une préposition, ou encore par beaucoup d’autres formes de composition. Et c’est ce qu’on va voir dans ce qui suit :

synthèse générale

A travers cette approche morphosyntaxique, on constate qu’on a deux types de pseudonymes : les pseudonymes simples et les pseudonymes composés. La plupart de ces pseudonymes sont composés étant donné qu’ils sont au nombre de cent-trente-sept (137) sur deux-cent (200) avec un taux de 68.50%. Et les pseudonymes simples sont les moins récurrents, puisqu’ils se manifestent avec un nombre de soixante-trois (63) et un pourcentage de 31.50%. C’est ainsi qu’on remarque que pour les pseudonymes simples c’est la langue arabe qui prédomine, étant donné que la majorité de ces derniers sont construit avec cette dernière, ce qui veut dire qu’ils sont au nombre de cinquante-quatre (54) sur soixante-trois (63) équivalent de 85.71%. Pour les pseudonymes composés c’est les hybrides qui sont dans la première position puisqu’ils sont au nombre de soixante (60) sur cent-trente-sept (137), et avec un taux de 43.79%. Ce qui explique que la plupart des composés sont construit avec deux langues différentes. En ce qui concerne, la question de les pseudonymes recensés sont-ils de véritables noms et prénoms ou bien ce sont justes des créations ?

On est arrivé à comprendre que les pseudonymes simples renvoient tous à de véritables prénoms, et les composés se différent par leur construction, puisqu’on a remarqué l’existence de trois modèles de construction, qui sont : « ceux conservant partiellement l’état civil » avec un nombre de soixante-quatorze (74) sur (136) et un taux de 54.01%. « Les créations » avec un nombre de quarante (40) sur (137), l’équivalent de 29.19%, en fin, « ceux conservant entièrement l’état civil » avec un nombre de vingt-trois (23) sur cent-trente-sept (137) et un pourcentage de 16.78%. Le pseudonyme n’est pas utilisé par hasard, car il est toujours relié à une charge sémantique révélatrice. Un seul et un même pseudonyme peut avoir plusieurs interprétations, c’est pour cela qu’on peut trouver certains pseudonymes qui appartiennent à plusieurs classes thématiques. Alors et dans ce qui suit on dégagera toutes les classes thématiques possibles, est on classera tous les pseudonymes selon leurs classes. En fait, dans cette approche, les pseudonymes seront classés selon deux catégories à savoir : ceux à caractère religieux et ceux à caractère profane, dont ces dernières ce subdivisent en plusieurs sous catégories, et c’est ce qu’on va voir dans le classement suivant :

À partir de cette deuxième analyse (lexico-sémantique), on a pu constater que notre corpus se subdivise en deux grandes classes thématiques : les pseudonymes à caractère religieux et les pseudonymes à caractère profane. Les pseudonymes à caractère religieux comprennent tous les pseudonymes relatifs aux classes de religion musulmane qui se subdivise en pseudonymes se rapportant à Dieu dont on trouve trois catégories (ceux préfixés avec la préfixe 3bd, ceux qui perdent ce dernier et un seul pseudonyme évoquant Dieu) ; pseudonymes en rapport avec le prophète Mohamed dont on a énuméré le pseudonyme relatif au nom de ce dernier, les pseudonymes relatifs à ses différentes qualifications, ceux relatifs à ses proches, ceux relatifs aux variantes du nom de ce personnage, ceux relatifs à ses califes et ceux relatifs à ses compagnons ; les pseudonymes relatifs aux fêtes religieuses ; ceux en rapport avec les sourates du Coran ; ceux en rapport directe avec la religion musulmane ; ceux relatifs aux anges ; ainsi que les pseudonymes en rapport avec la Bible à compter : les pseudonymes relatifs aux personnages bibliques, ceux relatifs aux papes et ceux en rapport avec le Christ (Jésus). Les pseudonymes à caractère profane englobent : les pseudonymes à caractéristiques humaines (morales positives et physiques) ; les pseudonymes relatifs à divers domaines dont on trouve seize (16) thèmes : (bonheur, clarté, objets, grades, métiers, vie, parenté, hauteur et élévation, régions, adjectifs mélioratifs/adjectifs péjoratifs, naissance, appartenance, roi/reine, pièce théâtrale, liberté) ; et les pseudonymes relatifs à la nature qui se présentent comme suit (végétation, animaux, eau, nuit, couleurs, saisons, planète, lune, montagnes ou chants et l’univers).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
• Présentation du sujet
• Problématique
• Hypothèses
• Motivations et objectifs
• Démarche
 L’étymologie
 L’interprétation
 La transcription
 La classification
 La statistique
• L’étude onomastique en Algérie
• Présentation du corpus
• L’analyse morphosyntaxique
• L’analyse lexico-sémantique
Chapitre I Description, interprétation, analyse morphosyntaxique des prénoms, et statistiques
1. Description du corpus
2. Analyse des pseudonymes
 Les pseudonymes simples
 Les pseudonymes composés
3. Classement morphologique des pseudonymes
3.1. Les pseudonymes simples
3.1.1. La structure des pseudonymes simples
3.1.2. Le genre et le nombre des pseudonymes simples
3.1.3. L’origine linguistique des pseudonymes simples
3.2. Les pseudonymes composés
3.2.1. La structure des pseudonymes composés
 Les pseudonymes composés de deux termes
 Les pseudonymes composés de trois termes
 Les pseudonymes composés de quatre termes
3.2.2. La composition grammaticale des pseudonymes composés
3.2.3. Le genre et le nombre des pseudonymes composés
 Ceux composés de deux termes
 Ceux composés de trois termes
 Ceux composés de quatre termes
3.2.4. l’origine linguistique des pseudonymes composés
3.2.5. La construction des pseudonymes
4. Synthèse générale
Chapitre II Approche lexico-sémantique Classement lexico-sémantique
1. Les pseudonymes à caractère religieux
1.1. Les pseudonymes en rapport avec la religion musulmane
1.1.1. Les pseudonymes relatifs au nom de Dieu et à ses épithètes
1.1.1.1. Les pseudonymes relatifs aux épithètes de Dieu
 Epithètes non préfixé par Ԑbd
 Epithètes préfixés par Ԑbd
1.1.1.2. Le pseudonyme évoquant Dieu
1.1.2. Les pseudonymes relatifs au prophète Mohamed
1.1.2.1. Les pseudonymes relatifs aux proches du prophète
1.1.2.2. Les pseudonymes relatifs différentes qualifications du prophète
1.1.2.3. Les pseudonymes relatifs aux variantes du prophète Mohamed
1.1.2.4. Le pseudonyme évoquant le prophète Mohamed
1.1.2.5. Les pseudonymes relatifs aux califes du prophète
1.1.2.6. Les pseudonymes relatifs aux compagnons du prophète
1.1.3. Les pseudonymes relatifs aux sourates du Coran
1.1.4. Les pseudonymes relatifs aux fêtes religieuses musulmanes
1.1.5. Les pseudonymes relatifs à la religion musulmane
1.1.6. Les pseudonymes relatifs aux anges
1.1.7. Les pseudonymes relatifs à la bénédiction divine
1.2. Les pseudonymes relatifs à la Bible
 Les pseudonymes relatifs aux personnages bibliques
 Les pseudonymes relatifs aux papes
 Les pseudonymes relatifs au christ (jésus
2. Les pseudonymes à caractère profane
2.1. Les pseudonymes en rapport avec les caractéristiques humaines
2.1.1. Les pseudonymes relatifs aux caractéristiques morales positives
2.1.2. Les caractéristiques physiques
2.2. Les pseudonymes relatifs à divers domaines
2.2.1. Les pseudonymes relatifs au bonheur
2.2.2. Les pseudonymes en rapport avec la clarté
2.2.3. Les pseudonymes relatifs aux objets
 Les pseudonymes relatifs à des objets précieux
 Les pseudonymes relatifs aux différents objets
2.2.4. Les pseudonymes relatifs aux noms de métiers
2.2.5. Les pseudonymes relatifs à des grades
2.2.6. Les pseudonymes relatifs à la vie
2.2.7. Les pseudonymes relatifs à la parenté
2.2.8. Les pseudonymes en rapport avec la hauteur et l’élévation
2.2.9. Les pseudonymes relatifs à des régions
2.2.10. Les pseudonymes relatifs à des adjectifs mélioratifs
2.2.11. Les pseudonymes relatifs à des adjectifs péjoratifs
2.2.12. Les pseudonymes en rapport avec la naissance
2.2.13. Les pseudonymes évoquant une appartenance
2.2.14. Les pseudonymes en rapport avec roi/reine
2.2.15. Les pseudonymes relatifs à une pièce théâtrale
2.2.16. Les pseudonymes relatifs à la liberté
2.3. Les pseudonymes relatifs à la nature
 Les pseudonymes en rapport avec la végétation
 Les pseudonymes en rapport avec les animaux
 Les pseudonymes en rapport avec l’eau
 Les pseudonymes en rapport avec la nuit
 Les pseudonymes relatifs aux couleurs
 Les pseudonymes relatifs aux saisons
 Le pseudonyme relatif à la planète
 Les pseudonymes évoquant la lune
 Les pseudonymes relatifs aux montagnes et aux chants
 Les pseudonymes relatifs à l’univers
Synthèse générale
Conclusion générale
Références bibliographiques
Tables des matières
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *