Jeunesse et Développement

Généralités

L’Afrique est le continent qui a la population la plus jeune au monde . Les jeunes constituent la proportion la plus importante de la population en Afrique subsaharienne, avec plus d’un tiers de la population âgée entre de 10 et 24 ans . En outre, l’Afrique subsaharienne est la seule région du monde où le nombre de jeunes ne cesse de croître de manière substantielle. D’ici 2025, le nombre de jeunes (âgés de 10 à 24 ans) en Afrique subsaharienne devrait passer à 436 millions. En termes de développement, la région d’Afrique subsaharienne est étroitement liée au bien-être de ses jeunes. Le nombre impressionnant de jeunes représente une opportunité unique d’accélérer la croissance économique et de réduire la pauvreté, à condition que les Nations acceptent de faire les bons investissements adaptés pour les générations actuelles et futures.

LA SITUATION DES JEUNES DANS LE MONDE 

Contexte international dans le cadre de la jeunesse 

Les jeunes représentent la population âgée de 15 à 24 ans, soit 18% de la population mondiale . Ils constituent un facteur déterminant du changement social, du développement économique et du progrès technique. Leur énergie est indispensable au développement des sociétés dans lesquelles ils vivent. C’est surtout dans les pays d’Afrique subsaharienne que la proportion des jeunes, parmi la population totale, est la plus importante. Au niveau international, la promotion de la jeunesse est surtout assurée par les organismes internationaux comme l’UNESCO et le PNUD à travers leur programme. Par ailleurs, on retrouve un département chargé de la Jeunesse au sein de l’ONU, un organisme concepteur de projets et de dispositions légales pour les jeunes. En effet, quelques bases juridiques ont été rédigées afin de bien cadrer les actions des jeunes et de faire jouir de leurs droits.

Cadres juridique et institutionnel

Concernant, la thématique Jeunesse et développement, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipule que : « Tout individu doit jouir de ses droits, y compris les jeunes». Aussi, différentes chartes internationales sur la jeunesse ont été signées presque par tous les pays du monde sans parler des autres documents stratégiques pour la promotion de la jeunesse à savoir :

❖ la Charte africaine de la jeunesse (2006) qui, à ce jour, a été signée par 36 pays dont Madagascar, et ratifiée par 19 d’entre eux. Elle est un cadre global qui traite des droits et des devoirs des jeunes. De plus, elle constitue également le contrat social entre l’Etat et les jeunes, et répond aux besoins prioritaires en rapport avec leur développement et leur autonomisation.

❖ la Déclaration des années 2009-2018 ou la Décennie de la promotion de la jeunesse : elle a approuvé un plan d’actions pour mettre en œuvre les activités prioritaires identifiées au cours de la décennie. Ceci est en harmonie avec le consensus international sur l’Année Internationale de la Jeunesse 2010, proclamée par la Résolution 64/134 adoptée lors de la 64ème Session Ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies.

❖ le Programme d’Action Mondial pour la Jeunesse (PAMJ) : ce programme a été adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1995. Il couvre quinze (15) domaines prioritaires pour la jeunesse et contient des propositions d’actions dans chacun de ces domaines. Il vise à instaurer un environnement où les jeunes du monde entier peuvent s’épanouir et développer pleinement leur potentiel.

❖ la Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022: la vision de cette stratégie est la jeunesse au cœur d’un développement humain durable. Cette vision s’inspire de la Charte de la Francophonie révisée en 2005 et du Cadre stratégique de la Francophonie adopté en 2014, qui place l’épanouissement de l’individu et notamment des jeunes au cœur du processus de développement durable. Elle doit permettre aux jeunes de l’espace francophone de disposer de plus d’autonomie, de responsabilités élargies, d’une citoyenneté entière et de solidarités plus fortes.

Elle comporte deux axes d’interventions:
Axe 1 : Éducation et formation, en langue française, dans une perspective de promotion des valeurs humaines, de l’employabilité et de l’insertion socioprofessionnelle
Axe 2 : Participation citoyenne, accès aux droits et promotion de la langue française dans un cadre de développement durable et de diversité culturelle .

En ce qui concerne les structures, plusieurs organismes rattachés à l’ONU se sont implantés afin de promouvoir la jeunesse.

❖ le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) : il a mis en place des ressources pour les jeunes et les adolescents à savoir la voix des Jeunes, le Sommet Junior 8 et le StopXploitation community.

❖ l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) : son objectif est de contribuer à l’autonomisation des jeunes et de développer leur savoir-faire et leurs qualités propres. Pour ce faire, l’UNESCO a mis en place un réseau international d’information et d’échange de données sur et pour la jeunesse nommé Infojeunesse.

❖ le Département des Affaires Economiques et Sociales (DESA) : il a mis en place un Programme pour la jeunesse afin d’améliorer la prise de conscience des jeunes sur leur situation dans le monde. Le rôle principal du programme est d’assister l’Assemblée générale en établissant les priorités et les politiques pour le développement des jeunes.

❖ l’Organisation Internationale du Travail (OIT) : le programme de l’OIT pour l’emploi des jeunes fonctionne grâce à un réseau mondial d’équipes techniques. Il apporte une assistance aux Pays en matière d’interventions coordonnées pour l’emploi des jeunes. Concrètement, l’OIT a créé un réseau pour l’emploi des jeunes qui est une plateforme et un prestataire de services mettant l’accent sur les projets pilotes innovants, la mise en commun des connaissances et les partenariats de négociation. Il utilise le savoir-faire et les ressources de ses principales organisations partenaires et veille à la participation des jeunes dans le cadre de l’offre de ses services.

❖ le Programme Commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) : L’ONUSIDA a mis en place des interventions de prévention auprès des jeunes, car l’ignorance sur la manière dont se propage le VIH peut aggraver leur vulnérabilité. L’ONUSIDA et ses partenaires œuvrent également à la promotion de politiques, de stratégies et de plan d’actions visant le renforcement des liens entre la lutte contre le VIH et la santé sexuelle et reproductive, qui touche beaucoup de jeunes.

❖ le Programme des Nations Unies pour le Développement : avec sa stratégie (Stratégie du PNUD pour la jeunesse 2014-2017), il essaie de répondre aux besoins des jeunes. Selon Helen Clark, Administratrice du PNUD « Le PNUD appuie des politiques et programmes qui visent à donner aux jeunes les moyens de s’informer, de dialoguer et de contribuer au développement humain durable et à la résilience de leur communauté. La jeunesse combinée à l’esprit d’innovation a le potentiel de proposer des solutions aux défis du développement et de transformer les sociétés ».

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
Première partie : Jeunesse et Développement
Chapitre I : La situation des jeunes dans le monde
Chapitre II : La jeunesse, un concept pluridisciplinaire
Deuxième partie : Diagnostic communautaire sur la place des jeunes dans le développement
Chapitre III: L’association des jeunes au service du développement
Chapitre IV : Contribution des jeunes au développement à travers leur engagement politique
Chapitre V : Analyse des phénomènes liés au contexte de mobilisation au sein des organisations des jeunes
Troisième partie : Vers la participation active des jeunes au développement communautaire
Chapitre VI : Analyse prospective dans le cadre de la mobilisation des jeunes
Chapitre VII : Vers un accroissement de la participation des jeunes dans le développement
Chapitre VIII : Projet de mise en place d’un réseau local des jeunes
CONCLUSION GENERALE
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES MATIERES
ANNEXES
CURRICULUM VITAE
RESUME

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *