Isneauville, une commune résidentielle attractive

Présentation de la commune d’Isneauville 

Isneauville est une commune française située en région Haute-Normandie, dans le département de la Seine Maritime (76). Géographiquement située à 15km au Nord de Rouen, dans la seconde couronne rouennaise, la ville d’Isneauville est le fruit du travail de défrichage de la forêt de Silveison au Xème siècle par des moines de l’abbaye de Saint-Ouen de Rouen. Désormais, Isneauville est devenue une commune résidentielle qui s’étend aujourd’hui sur 830 hectares et jouit de la proximité de l’ancienne forêt Silveison, renommée « La Verte Forest » puis la « Forêt Verte ». Administrativement, avec Bois-Guillaume, Isneauville constitue l’une des deux communes du Canton de Bois-Guillaume. Toutes deux sont membres de la Communauté d’Agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA) qui compte à ce jour 71 communes. Isneauville compte, en 2011, 2 504 habitants. Ces derniers disposent de nombreux équipements au sein de la commune tels qu’un centre commercial « Le Colombier » regroupant commerçants et artisans, une grande surface, deux zones d’activités artisanales et industrielles, un hôtel de 63 chambres, un centre sportif « le Cheval Rouge », un foyer rural, une maison de retraite privée pour personnes âgées « la Buissonnière », une école maternelle, une école élémentaire (George Sand) ainsi qu’un collège (Lucie Aubrac). Ces équipements composent une large offre en matière de formation, d’éducation, d’hébergement… La commune est également desservie par trois lignes de bus (7, 11, 81) et d’un taxi collectif (t57). Les deux premières lignes de bus relient Isneauville et le centre-ville rouennais tandis que la ligne de bus 7 forme avec le métro de Rouen la principale liaison entre le Nord et le Sud de l’agglomération, permettant de rejoindre le centre ville de Rouen en moins d’une demi-heure et la commune de Bois-Guillaume en une dizaine de minutes.

Présentation des infrastructures scolaires 

La commune possède une école maternelle, l’école élémentaire George Sand ainsi que le collège Lucie Aubrac situés et regroupés dans la même zone du centre-bourg, dans un rayon de 350 mètres. Les écoles maternelle et élémentaire, situées l’une à côté de l’autre, sont accessibles par la rue de la Ronce à moins de 10 minutes à pied du collège Lucie Aubrac, soit près de 750 mètres, alors que la suite des étude se réalise dans la plupart des cas en centre-ville à Rouen. Les données suivantes sont également regroupées dans le tableau des infrastructures scolaires en annexe. L’école maternelle, sous la direction de Madame GUILLOUX, dispose d’une première classe de petite section, d’une seconde classe de moyenne section puis d’une troisième classe de grande section, portant le nombre total d’élèves à 86. L’école élémentaire George Sand, sous la direction de Madame BOUDET, dispose d’une classe par niveau du CP au CM2 ainsi que deux classes de double-niveaux, une de CP/CE1 et une seconde de CE2/CM1. Ce n’est que depuis le 6 Septembre 2013 que l’école comporte sept classes. En effet, suite à la visite de l’Inspecteur de l’Education Nationale le jour de la rentrée scolaire 2013/2014, il a été décidé l’ouverture d’une septième classe. Le collège Lucie Aubrac, sous la direction de Monsieur GEPT, est construit en 2005 suite à la croissance de la commune d’Isneauville qui dépendait autrefois du collège Léonard de Vinci situé sur la commune limitrophe de Bois Guillaume. Le collège compte en tout 20 classes générales, soit cinq classes par niveau. Ainsi, le collège comptabilise 143 élèves de 6ème, 123 de 5ème, 135 de 4ème et 137 de 3ème .

Présentation des objectifs et étapes 

Selon le PADD, « la commune va connaître au cours des prochaines années, une mutation importante sur le plan économique », avec la création d’une ZAC de la « Plaine de la Ronce », mais également sur le plan démographique, suite au « report de la tension résidentielle de l’agglomération sur les première et deuxième couronnes » . Ainsi les objectifs majeurs pour la commune sont les suivants :
• Conforter les espaces de centralité et de développer l’offre résidentielle
• Protéger et valoriser les espaces naturels
• Améliorer les liaisons et de développer les modes de déplacement doux.

Notre objectif principal, complémentaire et en accord avec les objectifs fixés par le PADD (cf figure page suivante), est ici de traiter le problème de la surcharge des effectifs des classes au sein des écoles maternelle et élémentaire d’Isneauville. Nous traiterons cette problématique selon la forme d’un état des lieux suivi d’un diagnostic de l’urbanisme, de l’habitat, de la démographie et des infrastructures scolaires, dans le but d’identifier les besoins et les manques à pallier en matière de formation et d’éducation au sein de la commune. Nous verrons par la suite quelles peuvent être les propositions à mettre en œuvre pour résoudre la surcharge des deux écoles, s’il est préférable d’implanter une ou deux autres écoles, ou d’agrandir les écoles par des extensions possibles et judicieuses.

Un habitat ancien redynamisé par des lotissements récents

Un habitat résidentiel de qualité…

Située dans la 2ème couronne de Rouen, à moins de 15km du centre-ville, Isneauville semble être une commune attractive. Elle attire d’une part par le cadre naturel et agréable dont elle jouit, par sa situation géographique, mais également par l’urbanisme actif et dynamique qui y est mené. Celui-ci permet de développer la ville en fonction des besoins des habitants à court et moyen terme en fonction de la demande ou de créer une offre générant de la demande. Comme le montre le tableau 1 ci-après, Isneauville comporte une très grande majorité de résidences principales (environ 97%) alors que 2,3% de la totalité des logements sont considérés comme vacants. De par son habitat et sa situation géographique, la ville peut être caractérisée de « résidentielle ». La commune présente des caractères communs à beaucoup de communes péri-urbaines, comme une part très importante de maisons, de 5 pièces en moyenne d’après le tableau 2, au dépend des appartements qui ne représentent que 7% du bâti en 2009. On constate, d’après le tableau 2, que la taille des maisons est en légère hausse entre 1999 et 2009 tandis que celle des appartements diminue de plus d’un tiers en moyenne sur la même période, passant de 2,3 à 3,2 pièces par appartement. Nous verrons que cette évolution de nombre de pièces par résidence principale évolue également en fonction de l’évolution de la démographie ainsi que du profil des familles Isneauvillaises.

…dynamisé par de nouvelles opérations d’urbanisme importantes

De nouveaux lotissements, aux superficies différentes, ont été construits ces dernières années ou son actuellement en construction. Ainsi, les Isneauvillais assistent depuis 2012 à la construction et l’implantation de nouvelles maisons, individuelles en grande majorité, formant des lotissements parfois conséquents.

Le lotissement du « Pré Vert » a été implanté à l’extrême Nord de la commune, derrière la grande surface, le long de la route de Neufchâtel. Comprenant une quinzaine de maisons individuelles, du T3 au T5 (cf plan masse ci-contre ), le « Pré Vert » constitue une offre immobilière immédiatement convoitée par une demande soucieuse de s’installer durablement et de profiter d’un cadre relativement verdoyant (cf figure 35, annexe 1). Les photographies en annexe illustrent ce cadre agréable et nous permettent d’évaluer la taille et le profil des maisons individuelles du lotissement désormais achevé. Le quartier a été voulu aéré, avec peu de mitoyenneté. Cela nous donne alors une information complémentaire sur la politique d’habitat de la commune et peut être une idée de ce que sera dans un ou deux ans le second lotissement, d’une tout autre ampleur.

Le second lotissement a été implanté à proximité du centre-bourg, à l’entrée de la ville, entre le collège Lucie Aubrac et la route de Neufchâtel. Il semble nécessaire de caractériser ce nouveau lotissement, « le Domaine du Manoir », d’en étudier le profil général des familles ainsi que l’ampleur de l’opération d’aménagement afin d’évaluer les conséquences sur la démographie et l’habitat de la commune.

Isneauville : une croissance démographique importante, en comparaison avec son territoire

La démographie nous renseigne sur les dynamiques actuelles et passées de la commune. Dans le passé, l’urbanisme s’est adapté au mouvement des populations. C’est à l’inverse lui-même, au travers d’opérations d’aménagement et de construction, qui va créer une offre attractive et par conséquent une demande. La périurbanisation des territoires, comme celui d’Isneauville ou de Bois-Guillaume, a généralement pour principale conséquence l’arrivée de nombreux habitants, et une augmentation importante de la population. Nous verrons dans ce chapitre les caractéristiques démographiques et sociologiques que présentent les habitants d’Isneauville, en nous intéressants tout particulièrement à la situation des plus jeunes.

Focus sur la tranche des 0 à 14 ans, écoliers et collégiens

Les 0-14 ans vont donc en partie nous intéresser dans le but d’étudier et de réaliser un état des lieux mais également un diagnostic concernant leur formation, leur éducation et les infrastructures adaptées dans la commune. Selon la courbe de Gauss type en matière de répartition de la population selon l’âge, les 11-14 ans sont les plus représentés et sont pour la plupart des élèves du collège Lucie Aubrac, alors que les 131 6-10 ans sont des élèves de l’école élémentaire George Sand. Nous l’avons vu précédemment, seule une partie des 83 enfants de 2 à 5 ans sont scolarisés à l’école maternelle d’Isneauville, étant donné le caractère non obligatoire de l’école à l’âge de 2 ans.

La croissance de la population due à l’arrivée de nouveaux habitants ne devrait cesser de croitre suite à l’implantation des nouveaux lotissements sur la commune. Nous avons montré, malgré un vieillissement certain de la population, que la part des enfants âgés de moins de 14 ans représente près de 16% des isneauvillais. Or l’arrivée, en nombre important, de nouveaux habitants porte à croire que la part des jeunes élèves, de moins de 14 ans, va nécessairement augmenter dans les années à venir. Il semble alors important d’évaluer quelles sont les offres en matière d’éducation et de formation pour les élèves et étudiants qui résident ou résideront dès l’année prochaine à Isneauville, à court et moyen termes.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Préambule
Avertissement
Présentation de la commune d’Isneauville
Présentation des infrastructures scolaires
Présentation des objectifs et étapes
Partie 1 : Isneauville, une commune résidentielle attractive
I. Un habitat ancien redynamisé par des lotissements récents
II. Isneauville : une croissance démographique importante, en comparaison avec son territoire
III. Education et formation : Une surcharge actuelle des effectifs au sein des écoles maternelle et élémentaire
Partie 2 : Un Projet d’Intérêt Général
I. Une nouvelle école maternelle : une proposition d’avenir
II. Des extensions possibles mais limitées
III. Les limites et la confrontation des deux projets
Conclusion
Références bibliographiques et webographie
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.