Informatisation des pratiques et caractéristiques des étudiants selon cette informatisation

Modalités du recueil des données et analyse statistique 

Notre intention était d’effectuer notre enquête uniquement en ligne puisque le sujet de notre travail s’y prêtait, ainsi on a ciblé avant tout un public déjà familiarisé avec la technologie du web et capable de nous donner des avis concrets, en plus du fait que la majorité des étudiants sont sensibilisés envers l’existence et les limites de son utilité dans la formation, donc l’élimination des non-internautes de notre enquête était délibérément par connaissance de cause. En plus ce mode d’administration présentait certains avantages comme un délai plus court de recueil des réponses, des coûts réduits, ce qui a permis de réaliser un recensement au lieu d’un sondage et encore la possibilité d’intégrer directement les réponses dans une base de données. Le principal inconvénient de cette méthode était de fausser les résultats en surreprésentant ceux qui avaient un accès à Internet. De plus l’absence de moyens de connectivité et de communication disponible en ligne regroupant l’ensemble de l’effectif des étudiants de la faculté sur une même plateforme destinée à la formation médicale au cours de la période de cette étude rendait cette méthode peu aisée. Il nous a fallut donc tenir compte de ce biais important lié à ce vecteur; il était en effet impossible de contacter tout les étudiants sans disposer d’une adresse mail.

Nous pensons également que le choix du mail – et surtout la possibilité qu’il offre de voir le nom de la personne qui répond s’afficher en même temps que le message_ a certainement dû en effrayer certains qui ont vu là un danger pour la garantie de l’anonymat de leurs réponses et qui ont alors renoncé à participer. Nous devons donc tenir compte de cela pour la lecture des résultats de notre enquête. Pour surmonter cet obstacle et afin de recueillir le maximum de réponses et atteindre le maximum d’étudiants nous avons pu profiter de la 1ère Pour ces raisons nous avons intégré le formulaire dans la fonctionnalité sondage de facebook.com, (accessible à l’adresse fonctionnalité d’Internet dans le monde qui est la communication et la correspondance, cette fonctionnalité nous a permis d’atteindre un plus grand nombre d’étudiants et réussir notre enquête qui est une forme de correspondance. Pour cela nous avons décidé de recruter les étudiants à partir du site « facebook.com » qui a excellé dans la correspondance et l’échange de fichiers, aussi l’évolution exponentielle qu’à connu ce site ces 3 dernières années en a fait un lieu préférentiel de réunion et de partage d’avis des internautes. https://apps.facebook.com/mes-sondages/ouppb). Puis nous avons diffusé une bannière publicitaire avec message introductif affiché sur le mur du groupe du BDE, du groupe des promotions et groupes des stages hospitaliers. Nous avons aussi recruté les étudiants par une sensibilisation sur terrain au niveau de la faculté pour les inciter à visiter la bannière publicitaire. La durée du recrutement est de 6 mois allant du 20-9-2012 au 20-03-2013 Les variables qualitatives ainsi que l’analyse des données du formulaire sont saisies et interprétées avec le logiciel sphinx.

Degré d’informatisation.

Une simple lecture des résultats du sondage permet de confirmer que presque la totalité des étudiants utilisent ou ont utilisé Internet dans le cadre de leur formation médicale (près de 97%) indépendamment de la fréquence de cette utilisation. Mais cette lecture doit être relativisée par deux points essentiels qui détermineront notre discussion ultérieure.

• La première considération correspond à l’utilisation du matériel informatique dans d’autres activités par les étudiants, comme: la bureautique (60%) (traitement du texte, outils de projection, appareil photo numérique, scanner, imprimante), la révision des cours (33%) , la consultation des CD-ROM ….

• La deuxième considération correspond à la moindre fréquence de cette utilisation dans le cadre de la formation médicale (42% des étudiants seulement). Ceci peut s’expliquer par la place qu’occupe la formation médicale dans l’activité des étudiants internautes qui vient dans la dernière position après la messagerie et les loisirs ;

• La correspondance ou messagerie; c’est la fonctionnalité d’Internet la plus utilisée [2]. Elle est apparue avec la naissance du web sous forme de courrier électronique pour évoluer à d’autres technologies intégrant son, image et vidéo en temps réel ou différé. on la trouve aussi dans l’étude de l’UCL (Université Catholique de Louvain) de décembre 2000 [3]. « c’est la messagerie électronique qui correspond au dispositif apparemment le mieux maitrisé» par l’étudiant [3].

• Les loisirs : les moyens de divertissement présents sur Internet se sont explosés depuis son début vu leur caractère commercial et populaire que ce soit des films, de la musique, des jeux en réseau, des publicités, des logiciels ou des téléchargements, donc il n’est pas surprenant de voir les étudiants plus attachés et familiarisés avec cette branche du web.

• L’utilisation d’Internet dans la formation médicale. Peut-elle rivaliser avec la correspondance et les loisirs en terme de quantité, de variété et d’originalité des services? C’est la possibilité souhaitée par tous ! Mais personne ne peut la défendre vue l’état actuel des TICE comme on va le voir au cours de cette discussion.

Manque de compétence et besoin de formation. Avec la multitude des ressources disponibles sur Internet, le concept de compétence en informatique culmine en particulier dans le domaine médical. Kwancam [7] résume bien l’importance de la compétence en informatique lorsqu’il indique que la technologie « est devenue indispensable aux travailleurs de la santé, Puisque le volume et la complexité des connaissances et de l’information ont dépassé les capacités des professionnels de la santé à fonctionner de façon optimale sans l’aide de l’outil de gestion de l’information (traduction libre de l’anglais) ». Les résultats des travaux Kilisowska [8] ou de Bennet et al. [9] illustre l’importance de développer la compétence informationnelle chez les futurs médecins, car les difficultés rencontrées sont doubles. Elles concernent d’une part la quantité phénoménale d’informations qu’il est possible de trouver sur un thème, et d’autre part, les difficultés à trouver des informations plus spécifiques sur d’autres thèmes. La compétence en informatique est d’autant plus nécessaire que les étudiants évoluent de plus en plus dans un contexte de mutation par rapport au savoir, « en médecine, on n’apprend plus uniquement du professeur et du livre.

Internet est maintenant pour beaucoup la 1ère Pour évoquer les compétences des étudiants en informatique telles qu’explorer par l’enquête nous proposons de distinguer entre les deux notions suivantes: [3] l’analphabétisme source d’accès à la connaissance ». [11] informatique qui est une incapacité complète de manipuler un ordinateur, et l’illettrisme informatique qui est une incompétence relative ou difficulté à utiliser adéquatement les programmes informatiques courants. Si l’analphabétisme informatique semble être rare dans la population des étudiants en médecine, la fréquence de l’illettrisme est beaucoup plus significative telle qu’estimée par le niveau des compétences avancé par les étudiants (tableau 3): où 56% s’estiment peu ou pas compétents en informatique dont 60% sont des femmes et 81.6% d’entre eux sont des étudiants du premier cycle. Nous reprenons dans le graphique suivant le lien entre les obstacles et les compétences en informatique ressentie par les étudiants en médecine :

De façon attendue, les non compétents en informatique étaient dix fois plus nombreux que les compétents à exprimer leur manque de compétence dans le domaine de l’Internet. Nous constatons également que se sont plutôt les étudiants compétents en informatique qui expriment le plus de réserves, ceci peut s’expliquer par le fait que les étudiants qui se sentent plus compétents connaissent mieux les limites de l’informatique qu’ils utilisent fréquemment que les non compétents, ils ont donc à priori plus de critiques vis–à-vis de l’Internet et des TICE. D’autre part on peut penser que les non compétents se sentant moins concernés avaient tendance à déclarer moins d’obstacles que les compétents. Le manque de compétence se traduit de façon naturelle par le besoin d’être former non seulement sur le fonctionnement de l’utilisation de l’ordinateur (analphabétisme informatique) mais également sur la recherche d’information et l’utilisation des TICE, qui fournissent déjà une solution pour répondre au besoins grandissant d’information et de partage du savoir pour l’étudiant en médecine. Notons également que les étudiants sont de plus en plus à l’aise avec les TICE au cours du temps en passant d’un cycle au suivant (tableau 3).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

1 Introduction
Matériel et Méthodes
I. Enquête
II. Recherche documentaire et réalisation de la base de données Résultats
I . Nombre d’étudiants répondants et caractéristiques générales (N=149
1- Résultat global
2- Nombre de répondants et promotion
3-Répartition des répondants en fonction du cycle et du sexe
II. Acces et modalite d’acces a internet
1- Lieu d’accès
2- Type de connexion (débit
3- La durée de la connexion
III. Degré d’informatisation des étudiants en médecine dans leurs études médicales
1- Compétence en informatique (N=149
2- Informatisation des pratiques et caractéristiques des étudiants selon cette informatisation
IV. Utilisation d’internet dans la formation medicale
1- Obstacles et besoins exprimés par les étudiants
2- Fréquence d’utilisation d’Internet
3- Utilisation globale des ressources :
V. Qualité des documents et services:
1- Accessibilité
2- Pertinence
VI. Domaines d’utilisation spécifique d’internet dans la formation médicale
1- Utilisation des ressources en ligne depuis la faculté ou l’hôpital
2- Utilisation des ressources en ligne en dehors du stage hospitalier et de la faculté
Ressources pédagogiques francophones sur Internet et format ion médicale initiale
3-Besoins et souhaits exprimés par l’ensemble des étudiants de notre étude
VII. Commentaires des internautes
Discussion
I. Place de ce travail actuel sur Internet et la formation médicale
II. Taux de retour et représentativité de la population étudiée
III. Utilisation d’Internet par les étudiants de la FMPM
1- Degré d’informatisation
2- Volume de connexion
3- Utilisation d’Internet dans la formation médicale selon le niveau d’étude
IV. Les variables expectatives de la sous utilisation des ressources pédagogiques en ligne
1- Les outils
a. Matériel informatique
Modalités de connexion à Internet
2- L’étudiant
a. Manque de compétence et besoin de formation
b. Intérêt porté à Internet par l’étudiant dans ses habitudes de formation
Contrainte de temps
3- Le contenu
a. Diversité des plateformes et richesse des ressources
b. Le caractère francophone
c. Accessibilité et degré de satisfaction
d. Qualité des présentations et logique hiérarchique et pédagogique des sites médicaux
e. Pertinence et crédibilité
f. L’interactivité avec l’étudiant
g. Site idéal et attentes des étudiants
V. Perspective des autres variables et commentaire libre des étudiants
1- L’enseignant
2- FMPM
3- Les services hospita-liers
VI. Solution proposée par la réalisation d’une base de données bibliographique
Conclusion
bibliographie
Annexes
Résumé

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *