Importance de la Bazadaise entre la fin du XIXème siècle et la Seconde Guerre Mondiale

LA BAZADAISE : UNE RACE, DES ELEVEURS, UN PROJET

LE PLAN DE RELANCE 

Description du plan de relance

Après l’obtention du Label Rouge « Bœuf de Bazas », les responsables de l’Association de défense du Bœuf de Bazas, conscients des potentialités de la race, ont sollicité la Chambre d’Agriculture de la Gironde pour élaborer un plan pluriannuel de relance, en liaison avec l’ensemble des partenaires de la filière (groupements de producteurs, centre d’insémination, Chambre d’Agriculture des Landes, syndicats d’éleveurs, etc…).
Celui-ci a été mis en place en 1998, cofinancé par le Conseil Régional d’Aquitaine et l’OFIVAL. Le but de ce plan de relance est de permettre aux éleveurs qui veulent s’installer ou augmenter leur troupeau d’avoir des animaux disponibles. Pour cela, au lieu d’envoyer à l’export des génisses Bazadaises de 7-8 mois destinées à la vente, les meilleures sont mises en pépinières. Elles sont élevées jusqu’à 2 ans et ensuite rachetées par la coopérative Expalliance en « prêtes à saillir ».
Ce programme devait permettre de doubler les effectifs de reproducteurs bazadais, afin d’assurer, d’ici 2006, 50% de l’approvisionnement en carcasses labellisées « Bœuf de Bazas ».
Le plan de relance comprend trois actions principales, et une quatrième a été aménagée depuis environ 2-3 ans pour les mâles. Le financement est prévu de l’année 2000 à l’année 2006 et est constitué par des aides versées aux éleveurs en fonction des actions qu’ils mettent en œuvre.
Action 1 : Récupération des génisses reproductrices
L’objectif de cette action est de récupérer les meilleures génisses reproductrices dans les élevages afin d’alimenter les pépinières. Les éleveurs doivent satisfaire un certain nombre de conditions (inscrit au herd-book bazadais, adhérent au label « Bœuf de Bazas », etc…) et l’aide ne leur est accordée qu’aux génisses commercialisées à un âge compris entre 5 et 12 mois à destination des pépinières.
Action 2 : Constitution de pépinières de génisses reproductrices
L’objectif de cette action est de mettre à disposition des futurs éleveurs des lots de génisses reproductrices de qualité. Les génisses doivent être élevées et conservées jusqu’à l’âge minimum de 22 mois, âge à partir duquel celles-ci doivent prioritairement être réservées au développement de la race en zone IGP « Bœuf de Bazas ».
 Action 3 : Création et développement des troupeaux bazadais reproducteurs
L’objectif de cette action est d’inciter les éleveurs à la création ou au développement des troupeaux en race Bazadaise sur la zone IGP « Bœuf de Bazas ».
 Action 4 : Constitution de pépinières de mâles
Elle consiste à mettre à disposition des éleveurs des mâles bazadais pour avoir des reproducteurs de qualité et améliorer ainsi la génétique de leur troupeau. Les meilleurs mâles sont élevés et destinés comme reproducteurs, en priorité aux éleveurs bazadais de la zone IGP
du label « Bœuf de Bazas ». Les autres sont castrés avant l’âge d’un an, élevés et conservés jusqu’à l’âge minimum de 36 mois, âge à partir duquel ils sont réservés à des éleveurs de la zone IGP (annexe 3).
Un objectif difficile L’objectif du plan de relance, qui était de multiplier l’effectif d’animaux bazadais par deux à l’horizon de l’année 2006, n’a pas été atteint. Toutefois, celui-ci a permis de maintenir, voire d’augmenter le pourcentage de bovins bazadais dans la filière « Bœuf de Bazas ». Sans ce plan de relance, ce pourcentage aurait sans doute diminué.
Malheureusement ces actions étaient limitées aux élevages situés dans la zone IGP et n’ont donc pu être profitables aux éleveurs situés hors de cette zone.

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie SITUATION ACTUELLE DE LA RACE BAZADAISE

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie LA BAZADAISE : UNE RACE, DES ELEVEURS où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
1 HISTOIRE DE LA RACE BAZADAISE
1.1 Présentation de la race Bazadaise
1.1.1 Les origines de la race Bazadaise
1.1.1.1 La notion de race
1.1.1.2 Des origines incertaines
1.1.2 Le herd-book
1.1.3 Le standard
1.2 Le bazadais, berceau de la race
1.2.1 Un territoire
1.2.2 Bazas, capitale du Bazadais
1.2.2.1 Un site convoité
1.2.2.2 Une cité épiscopale
1.2.2.3 Une ville-étape
1.2.2.4 Les conséquences de la Révolution
1.2.3 Le rôle de la Bazadaise au XVIIIème siècle
1.2.3.1 Un fonctionnement basé sur le métayage
1.2.3.2 Le commerce des charrois
1.2.4 Importance de la Bazadaise entre la fin du XIXème siècle et la Seconde Guerre Mondiale
1.2.4.1 L’attelage bazadais
1.2.4.2 Un commerce lié à la race
1.2.5 La Bazadaise d’après-guerre
1.2.5.1 La chute des effectifs
1.2.5.2 La renaissance du herd-book en 1946
2 SITUATION ACTUELLE DE LA RACE BAZADAISE
2.1 Une race de qualité
2.1.1 Des qualités d’élevage
2.1.2 Des qualités bouchères
2.1.3 Des productions de qualité
2.1.3.1 Le Label Rouge « veau fermier élevé sous la mère »
2.1.3.2 Le label « Bœuf de Bazas »
2.1.3.2.1 Naissance du label
2.1.3.2.2 Un plan de relance
2.1.3.2.2.1 Description du plan de relance
2.1.3.2.2.2 Un objectif difficile
2.1.3.2.3 Un label critiqué
2.1.3.3 Le label « Bœuf de Chalosse »
2.1.3.4 La « Signature du Groupement des Eleveurs »
2.2 Une diversité d’éleveurs
2.2.1 Répartition géographique
2.2.1.1 Des productions différentes
2.2.1.1.1 Plusieurs types de produits
2.2.1.1.2 Des circuits de commercialisation variés
2.3 Des manifestations autour de la race
2.3.1 L’hommage du taureau
2.3.2 La fête des Bœufs gras
2.3.3 Concours de la race bovine Bazadaise
2.3.4 Aquitanima : Salon de l’Agriculture d’Aquitaine
2.3.5 Salon International de l’Agriculture
2.4 Une race qui s’exporte
2.4.1 La Bazadaise au Royaume-Uni
2.4.1.1 Les origines de la Bazadaise au Royaume-Uni
2.4.1.2 Les qualités de la Bazadaise
2.4.1.3 Le cheptel bazadais au Royaume-Uni
2.4.1.4 Les objectifs des éleveurs anglais
2.4.1.5 L’échange Angleterre-France
2.4.2 La Bazadaise en Espagne
2.4.2.1 Les origines de la Bazadaise en Espagne
2.4.2.2 Le cheptel bazadais en Espagne
2.4.2.3 Les qualités de la Bazadaise
2.4.2.4 Un projet en Cantabrie
2.4.3 La Bazadaise en Australie
2.4.3.1 Les origines de la Bazadaise en Australie
2.4.3.2 Le cheptel bazadais en Australie
2.4.3.3 Les qualités de la Bazadaise
2.4.3.4 Les objectifs des éleveurs australiens
2.5 Un patrimoine génétique
2.5.1 Le plan de lutte contre la consanguinité
2.5.2 Le schéma de sélection
2.5.2.1 La sélection des taureaux
2.5.2.2 L’Insémination Animale (IA)
2.5.2.2.1 La réserve génétique
2.5.2.2.2 Evolution du nombre d’IA
2.5.2.3 La production d’embryons
3 LA BAZADAISE : UNE RACE, DES ELEVEURS, UN PROJET
3.1 Le contexte du stage
3.2 Le programme du stage
3.2.1 Module N° 1 : (Bazas, 22 et 23 mars 2006) Acquérir des connaissances et des outils pour construire un diagnostic partagé
3.2.1.1 Le contexte
3.2.1.1.1 Le marché de la viande bovine
3.2.1.1.2 La réforme du Dispositif Génétique Français
3.2.1.1.2.1 De la loi sur l’élevage de 1966
3.2.1.1.2.2 … à la création d’une interprofession de la génétique
3.2.1.2 La réflexion des éleveurs
3.2.1.3 Les dimensions sociales de la race
3.2.1.4 Conclusion du premier module
3.2.2 Module n°2 : (Tarbes, 10 et 11 avril 2006) Acquérir les outils pour construire un projet de développement
3.2.2.1 Structurer l’OS.
3.2.2.2 Organiser la production
3.2.2.2.1 Réactualisation du standard de race et des objectifs de sélection
3.2.2.2.2 Mise en place d’une pépinière de reproducteurs
3.2.2.2.3 Conforter le schéma de sélection
3.2.2.2.4 Favoriser une dynamique professionnelle
3.2.2.3 Se faire connaître et reconnaître
3.2.2.3.1 Pourquoi créer un logo fédérateur ?
3.2.2.3.2 Quel nom choisir ?
3.2.2.3.3 A quelle échelle ?
3.2.2.3.4 Quels produits ?
3.2.2.3.5 Faut-il créer une charte de qualité ?
3.2.2.3.6 Quels points la charte doit-elle inclure ?
3.2.2.4 Communiquer
3.2.2.4.1 La communication interne
3.2.2.4.2 La communication externe
3.2.3 Module n°3 : (Duhort Bachen, 10 mai et 12 juillet 2006) Apprendre à communiquer sur un projet de développement
3.2.3.1 Préparation de la présentation
3.2.3.2 Présentation du projet
CONCLUSIONS
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES
Annexe 1 : Liste des points de vente agréés « Bœuf de Bazas » (au 3/10/2005)
Annexe 2 : Recettes publiées dans le quotiden « Sud-Ouest » pour déguster le bœuf gras
Annexe 3 : Règlement intérieur des actions mises en place dans le cadre du plan de relance de la race bovine Bazadaise 2000-2006

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.