Implication de l’investissement en capital humain et performance économique

Mémoire maitrise en sciences économiques

APPROCHE KEYNÉSIENNE DU CHÔMAGE

L’apparition de l’ouvrage époustouflant et très connu de John Maynard Keynes intitulé « La théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie » en 1936 étonnait, non seulement nombreux lecteurs, mais également, faisait apparaître en quelque sorte une nouvelle vision. Cet ouvrage revête des idées intelligentes qui attiraient l’intention des certains, et en même temps il comporte des valeurs théoriques précieuses. Notre propos n’est pas de faire une appréciation ou de faire une ignominie de son invention encore moins de juger l’exactitude ou non des ses écrits, mais plutôt d’exposer une analyse soi-disant saillante de notre manière en vue de rendre le présent travail assez compréhensible tout en dégageant amplement des idées qui nous viennent à l’esprit.
On constate l’existence des idées antagoniques entre la théorie néoclassique et la théorie keynésienne et ce qui rend ardu l’étude, et même cela nous oriente quelque fois à épiloguer notre discours. On s’évertue d’apporter des explications relatives à la théorie keynésienne. Avec notre érudition, nous essayons d’élargir mieux que possible l’opinion capitale de l’analyse keynésienne du chômage en suivant l’enchaînement harmonieux de notre idée axée sur le marché du travail.
L’argumentation keynésienne réfute évidemment celle des économistes néoclassiques, ils ont différentes manières d’expliquer le chômage. Cette réfutation s’exprime par la remise en cause de la théorie néoclassique, et s’ensuit l’adoption de l’idée de dysfonctionnement du marché, notamment, l’exigence de l’intervention de l’Etat, et la mise en évidence du chômage involontaire. Quant à la structure de marché du travail à Madagascar, nous estimons de pouvoir confronter cette théorie à la situation du pays.

– Remise en cause de la théorie néoclassique

Nonobstant le fait que la théorie néoclassique s’efforce de trouver toutes les raisons pour justifier l’existence du marché du travail qui pourrait mécaniquement s’équilibrer par l’ajustement de l’offre et de la demande. On trouve souvent à une situation où il y a de désajustements sur le marché du travail. Avec ses hypothèses critiquables, on doit mettre l’accent sur sa remise en cause.
La considération du travail en tant qu’une marchandise comme une autre, qui fait l’objet d’échange sur le marché est difficile à accepter. Il n’est pas en soi un bien comme un autre. Il en résulte qu’une contestation peut être prononcée à la conception néoclassique du marché du travail, plus précisément, une contestation relative à l’existence d’un marché du travail, ce n’est qu’une fiction théorique. Ainsi, l’analyse keynésienne rejette l’idée selon laquelle les travailleurs font arbitrage entre salaire et loisir, tout simplement parce qu’ils ne peuvent pas se passer d’un revenu. En ce sens, on peut penser que la sensibilité de l’offre au prix serait loin d’être le cas. Mais cette analyse, ne rejette pas l’hypothèse de liaison entre la productivité marginale et le taux de rémunération fixé par les demandeurs. Le raisonnement keynésien se base en terme de salaire nominal mais non pas du salaire réel. « Dans l’analyse keynésienne, la demande de travail émanant d’une entreprise est fonction décroissante du salaire réel. Par contre, les offreurs de travail sont prisonniers des apparences monétaires. De ce fait, leurs calculs, en termes d’offre de travail, se fondent sur les salaires nominaux et non pas sur des salaires réels comme chez les classiques. Il est claire que dans ces conditions, les travailleurs ne pourront pas avoir un comportement d’optimisation semblable à celui de l’offreur rationnel de l’analyse classique.»

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie macro-économie et modélisation

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie sciences économiques où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : Marché du travail, Chômage, Asymétrie d’information, Capital humain, Qualification, Education, Formation, Salaire.

Table des matières

LISTE DES TABLEAUX ET GRAPHIQUES
INTRODUCTION
METHODOLOGIE
Partie I APPROCHES THÉORIQUES DU MARCHÉ DU TRAVAIL
Chapitre I Notions essentielles et concepts utilisés pour l’analyse de marché du travail 
1-1-L’offre et la demande du travail
1-1-1 Définition et explication théorique
1-1-2 Caractéristique d’offre et demande de travail
1-2- Le salaire nominal et salaire réel
1-2-1 Explication et définition théorique
1-2-2 Les salariés et la circonstance salariale
1-2-3 SMIC/SMIG
1-3- Productivité 
1-4- Chômage et sous emploi
Chapitre II Approche néoclassique du marché du travail
2-1- Explication néoclassique du chômage
2-1-1 Les rigidités du marché du travail
2-1-2 Chômage volontaire
2-2- Analyse de cette théorie en se référant au marché du travail
Chapitre III Approche keynésienne du chômage
3-1- Remise en cause de la théorie néoclassique
3-1-1 Dysfonctionnement du marché du travail
3-1-2 Chômage involontaire
3-2- Confrontation de cette théorie à la réalité de l’emploi
Chapitre IV Nouvelles théories du marché du travail
4-1- Théorie du chômage de prospection « job search »
4-2-Théorie des contrats implicites
4-3-Théorie du salaire d’efficience
4-4- Théorie des « insiders- outsiders » 
4-5- Théorie du déséquilibre
Partie II APPROCHE PRATIQUE ET ANALYTIQUE DU MARCHÉ DU TRAVAIL
Chapitre V Description démographique
5-1- Cadre d’analyse .
5-2- Caractéristique démographique
5-3- Population active
Chapitre VI Etats des lieux de l’emploi et de l’éducation
6-1- Emploi et ses caractéristiques
6-1-1 Structures des emplois
6-1-2 Conditions des emplois
6-2- Education et système éducatif
6-2-1 Tendance dans le secteur de l’éducation
6-2-2 Système éducatif à Madagascar
6-2-3 Perspective d’une éducation de qualité
6-3- Prolifération du secteur informel
Chapitre VII Capital humain et système productif
7-1- Signification du capital humain
7-2- Implication de l’investissement en capital humain et performance économique
7-2-1 Analyse implicative du capital humain et performance économique
7-2-2 Réalités et les informations pertinentes dans le cadre d’analyse du capital humain
Chapitre VIII Analyse de la pauvreté et chômage
8-1- Appréhension de la pauvreté
8-2- Les mesures usuelles de la pauvreté
Chapitre IX Suggestions et recommandations
9-1- Aperçu général sur la politique de l’emploi 
9-2- Suggestions et recommandations
9-2-1 Suggestion générale
9-2-2 Suggestion spécifique
CONCLUSION
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *