Implantation d’une maison intergénérationnelle dans une commune périurbaine

A l’heure actuelle, l’éclatement des familles entraîne une baisse considérable des liens intergénérationnels entre les individus, en France et en Europe. D’autre part, le poids démographique des personnes âgées ne cesse d’augmenter. En France, en 2011, d’après l’INSEE, un sixième de la population avait plus de 65 ans. En réponse à ces phénomènes et afin de maintenir la vitalité des personnes âgées, renforcer leur participation à la société et éliminer les obstacles entre les générations : l’Union européenne a lancé en 2012, l’année du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. « On peut envisager la relation de solidarité intergénérationnelle d’un point de vue d’égalité où chaque partie échange avec l’autre pour obtenir ce qui lui manque » (Bernadette Puijalon-1989). La genèse du sujet découle du constat d’une absence de structure permettant d’héberger des personnes âgées sur la commune de Cambon d’Albi et la volonté d’y remédier. Cette commune périurbaine est composée de 1950 habitants et est située en périphérie de la ville d’Albi. L’étude des différentes formes d’habités accueillant des personnes âgées menée en parallèle avec l’étude de la population communale ont conduit à une ouverture du projet initial vers un concept plus large : la maison intergénérationnelle. Ces structures offrent des logements pour les personnes âgées, mais aussi pour les familles et les jeunes. En leur sein, des espaces sont aménagés pour que les résidents puissent se rencontrer, discuter, faire des activités et passer du temps ensemble. Cela facilite la création de liens intergénérationnels et permet de lutter contre l’isolement et l’exclusion des séniors, tout en leur permettant de faire profiter de leur expérience aux plus jeunes.

Diagnostic orienté

Pour comprendre le projet, il est nécessaire de présenter les territoires dans lesquels il s’inscrit, puis de faire un zoom sur les enjeux du territoire à l’échelle locale. Ce diagnostic présente de façon synthétique les caractéristiques des collectivités territoriales en lien avec le projet de maison intergénérationnelle. Les collectivités auxquelles se rapporte le projet sont la région Midi-Pyrénées, le département du Tarn, l’agglomération Albigeoise et la commune de Cambon d’Albi.

Une région : Midi-Pyrénées ; un département : le Tarn

Bien que la région et le département soient des échelles très grandes pour le projet présenté, les décisions et les politiques à l’échelle départementale et régionale ont des répercussions sur les communes et leurs projets quelle que soit leur ampleur. Ces éléments sont développés dans la suite du rapport.

La région Midi-Pyrénées

région Midi-Pyrénées est la plus grande région de France avec une superficie de 116 399 km². 2 862 700 personnes habitaient en MidiPyrénées en 2009 (recensement INSEE). Le chef- lieu de la région est la ville de Toulouse.

Dynamique générale

Selon l’INSEE, en 2009, la région comptabilisait 718 500 personnes de plus de 60 ans sur son territoire, soit 25.1% de sa population totale. La part de personnes âgées en MidiPyrénées, d’après le modèle de projection Omphale 2010 de l’INSEE, augmentera entre 23% et 45% d’ici 2030. Les établissements accueillant les personnes âgées en Midi-Pyrénées sont en grande majorité : des maisons de retraite ou des unités de soins de longue durée. En 2009-2010, 113 000 étudiants étaient inscrits dans l’enseignement supérieur en Midi-Pyrénées, ce qui représentait environ 4% de la population de la région. On notera qu’il existe une seule résidence intergénérationnelle au sein de la région. Elle se situe à Pamiers dans l’Ariège (09). Il existe parfois au sein des communes des associations intergénérationnelles (exemple Cohabit’âge à Toulouse) mais une seule résidence a vu le jour au niveau régional.

Le projet de maison intergénérationnelle à Cambon d’Albi s’inscrit dans une démarche innovante à l’échelle de la région. A ce titre, il semble réunir les conditions nécessaires pour obtenir des subventions de la part de la région. Ce point sera argumenté plus en détail dans le rapport.

Le département du Tarn

Le Tarn est un département de la région Midi-Pyrénées. Deux villes importantes se démarquent dans le Tarn : Albi, la préfecture qui se situe au Nord du département et Castres la sous-préfecture au Sud. Leurs communautés d’agglomération comptent près de 80 000 habitants chacune. Ce sont les deux pôles les plus attractifs à l’échelle départementale. Depuis l’après-guerre, la démographie tarnaise connaît une croissance continue de population et compte aujourd’hui environ 387 100 habitants. La partie Ouest du Tarn bénéficie de la proximité de la métropole toulousaine. Le phénomène d’émergence de couloirs d’urbanisation, observé au niveau régional entre Toulouse et les villes moyennes, se retrouve au niveau du département le long de l’autoroute A68 reliant Toulouse à Albi.

L’Agglomération Albigeoise

Présentation du territoire 

La Communauté d’Agglomération de l’Albigeois (C2A) se situe à une heure de route de Toulouse, avec près de 82 200 habitants et ses dix-sept communes, elle est la deuxième agglomération la plus importante de la région MidiPyrénées, derrière l’agglomération toulousaine. Elle s’étend sur un territoire de 208 km². Le Tarn est le principal cours d’eau qui traverse le territoire.

La population
Comme précisé précédemment, la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois avait 82 181 habitants en 2009 d’après l’INSEE. Un dynamisme démographique est à noter car depuis 1968, la variation annuelle moyenne de la population est positive. L’agglomération profite pleinement de l’étalement urbain de la métropole et de la création de l’autoroute A68 entre Toulouse et Albi. Elle bénéficie également du rayonnement de la cité épiscopale d’Albi inscrite au patrimoine mondial de l’humanité en juillet 2010. La population de la C2A se répartit de la manière suivante : 15% de la population a moins 14 ans, 18.3% de la population a entre 15 et 29 ans, 45% a entre 30 et 64 ans, et 21% de la population a plus de 65 ans. La Figure 6, donne plus de précision sur la répartition de la population.

Le modèle de projection Omphale 2010 de l’INSEE prévoit une augmentation du nombre de personnes de plus de 60 ans comprise entre 16% et 37% pour le bassin Albigeois.

On dénombre près de 5 000 étudiants sur le territoire de la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois (Université, école d’ingénieur, école d’infirmière, BTS, DUT, Lycée agricole, Lycée technique, …) .

L’emploi

Le chômage au sein de la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois et relativement faible, 7.9% de la population était au chômage en 2009. L’indicateur de concentration de l’emploi est de 122.5 sur le territoire, il signifie que pour 100 actifs de la commune, 122.2 emplois sont disponibles. Cet indicateur est relativement élevé et implique des flux importants domicile travail dans le sens hors-C2A  C2A. Les principaux pôles de l’emploi à l’échelle du territoire sont recensés dans l’Annexe 1 : Carte des zones d’activités présentes sur la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois. L’agglomération s’est inscrite dans le développement économique innovant. En partenariat avec l’école des Mines Albi-Carmaux et les plates-formes technologiques universitaires elle réalise un parc technopolitain : Albi InnoProd, qui sera dédié à l’innovation et à la recherche.

Le logement 

A l’échelle de la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois, les maisons représentent le type d’habitat prépondérant avec 64% de maisons contre 36% pour les appartements. Le nombre moyen de pièces par maison est de 4,8 contre 2,6 pour les appartements. La part de logements vacants s’élève à 7.9% sur le territoire de la C2A, ce qui est légèrement plus élevé que la moyenne nationale (7.1%). Ces dernières années, toutes les communes du territoire de la C2A ont subi de fortes pressions en termes d’urbanisation. Ceci est dû au développement des moyens de transports et à la différence du prix du foncier entre la commune centre (Albi) et les communes périphériques. De nombreux lotissements avec des pavillons individuels ont vu le jour dans les zones périphériques.

Le SCoT Grand Albigeois

La Communauté d’Agglomération de l’Albigeois a approuvé le 12 juillet 2011, son adhésion au Schéma de Cohérence Territoriale Grand Albigeois. Trois autres établissements publics de coopération intercommunale ont aussi adhéré à ce SCoT. Ce sont, en tout, 44 communes qui sont impliquées dans le SCoT Grand Albigeois. Le SCoT est composé de trois documents : le diagnostic et l’évaluation environnementale, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) et le Document d’Orientation Générales (DOG) Les trois axes de développement choisis lors de l’élaboration du SCoT sont :
1. « Aménager harmonieusement le territoire »
2. « Préserver et valoriser les ressources environnementales, le patrimoine d’aujourd’hui et de demain »
3. « Penser le développement économique comme un outil majeur d’aménagement de l’espace » .

Le projet de maison intergénérationnelle répond aux prescriptions du premier axe. Les deux autres axes faisant référence à l’environnement et au développement économique du territoire.

L’axe 1 est détaillé en plusieurs points, les plus importants sont les suivants :
✦ « renouveler et développer le parc de logements » en réduisant la consommation foncière à des fins urbaines, en réduisant le coût des logements et en augmentant l’offre en logements sociaux abordables,
✦ « encourager le renouvellement urbain » en confrontant l’offre en logements destinés aux populations spécifiques (personnes âgées, personnes handicapées,…).

La résidence intergénérationnelle sera implantée sur la commune de Cambon d’Albi qui est classée dans le SCoT comme étant « une commune associée au développement du pôle urbain central ». Pour ces communes, le SCoT préconise dans le cadre de sa politique de développement urbain et d’aménagement du territoire de :
✦ « favoriser une certaine mixité tant sur la forme (petits collectifs, habitat groupé, individuel,…) que sur les fonctions (économie, habitat, équipements,…).
✦ limiter la consommation foncière en assurant une densité minimale moyenne de 20 logements/ha et/ou 2400 m² de SHON/ha sur les nouvelles opérations» .
✦ « desservir 75% des logements créés par des transports en commun » en créant un accès pour piétons à un arrêt de bus à moins de 300m.

Le SCoT recommande en matière de politique de développement urbain et d’aménagement du territoire de :
➢ « favoriser la densification des espaces artificialisés
➢ favoriser la mixité urbaine et fonctionnelle
➢ favoriser les programmes de logements plus respectueux de l’environnement
➢ organiser l’espace public » .

En ce qui concerne les logements spécifiques, le SCoT recommande d’anticiper l’extension des structures existantes ou la création de nouvelles unités (réserves foncières) pour prendre en compte les besoins actuels et futurs des populations spécifiques (personnes âgées, personnes handicapées…).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Partie 1 : Diagnostic orienté
I. Une région : Midi-Pyrénées ; un département : le Tarn
II. L’Agglomération Albigeoise
III. La commune de Cambon d’Albi
Partie 2 : Présentation du concept d’une maison intergénérationnelle
I. Objectifs et Intérêts de la maison intergénérationnelle
II. La maison intergénérationnelle à Cambon d’Albi
Partie 3 : Les études de programmation
I. Préambule
II. Le programme technique détaillé
III. Le profil environnemental de la résidence
IV. Le schéma fonctionnel
V. La note financière
VI. Le mode de gestion
Partie 4 : Conception de la résidence
I. L’architecture du bâtiment
II. Le bâtiment après sa construction
Conclusion
Bibliographie
Index des sigles
Annexes

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.