IMPACTS DE LA DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT DANS LE SITE FORESTIER

Concept sur l’impact de la dégradation environnementale

                     L’environnement est une ressource naturelle non renouvelable qui rassemble les éléments biotiques et abiotiques et leurs caractères (physique, chimique et biologique). La dégradation entraîne des grands impacts sur l’humanité, ils ne sont pas anodines sur la santé des êtres humains (MARINE, 2017) ;(RAHAJANDRIANOHOAVY, 2007). Elle est responsable de toute modification de l’environnement en terme négatif résultant totalement les impacts sur l’humanité (SOROKINE, 2008). Le défrichement environnemental entraine la disparation de certaines espèces floristiques et faunistiques et aussi la baisse de fertilité du sol et l’érosion du sol (ANDRIAMANANTENA, 2013).

Résultats de constatation sur terrain

             Durant la descente sur terrain ou constatation sont connus comme les activités anthropiques et la dégradation naturelle.
Activités anthropiques Le défrichement effectué par les riverains se manifeste par:
 la déforestation: elle se présente par une exploitation des bois précieux pour la création de nouvelles résidences (figure.6) causée par l’augmentation des habitants.
 les feux de brousses : La culture sur brûlis, à la figure 7 suivante, est causée par l’insuffisance de terres à cultiver vis-à-vis du défrichement de la forêt pour la riziculture pluviale.
Les photos sur les figures 8a/8b ci-après exposent la déforestation sur une montagne qui a été recouverte par des forêts semi-primaire. Désormais, les gens ont dégradé la végétation pour la collecte de vivres. Cette figure est l’illustration typique du déboisement exprès par la population afin d’avoir une place qui leur servira de lieu d’habitation. Cette pratique est évidemment causée par l’augmentation du nombre des habitants de cette zone.
Impacts par le climat Le Directeur Général du service de la Météorologie malagasy, RAHARIVELOARIMIZA Samueline » Depuis ces 100 dernières années, toutes les stations du service de la météorologie à Madagascar n’ont cessé de constater une augmentation de la température ». Ainsi que des facteurs sont prouvés comme au niveau de la température, émissions du gaz à effet de serre, les feux de brousse produisant des grands taux dioxyde de carbone (CO2) et la diminution des plantes a phothosynthétisé par la déforestation. Par conséquence, la durée de saison de pluie diminue et la sècheresse s’accroît. Le cyclone, cataclysme naturel, a été constaté comme étant un agent incontournable, responsable de dégâts très importants au site. Des cyclones au nombre de sept ont touché cette zone selon le tableau suivant (tableau.10).

Facteurs de la dégradation environnementale

                Le taux annuel de défrichement des forêts de l’Est était 1,6%, d’après une étude effectuée en 1999 (GOODMAN, WILME & SCHÜTZ, 2008) à l’échelle de la Région Analanjirofo où la couverture forestière était évaluée à 530 200 ha, ce taux est de 1,3% en 2001 (RANAIVONASY et al, 2003). Entre 2008 et 2018, le taux de la dégradation s’est brusquement élevé par l’augmentation de la superficie du terrain cultivé qui correspond à la dégradation forestière (ANDRIAMANANTENA, 2013). Madagascar devient une zone critique de réchauffement climatique, selon les organisations mondiales de l’environnement. Dans ce cas, ce territoire concerne cette critique car elle fait partie de la grande exploitation du forestière dans la Région Analanjirofo.
 À l’égard de la pauvreté, des déboisements des plantes de type ligneux sont utilisés dans ce domaine, pour fabriquer des meubles, des charbons et de l’huile essentielle de girofles. La perte de ces plantes conduit à une érosion massive provenant de la montagne à la surface plate, dans ce site, tout autour de la montagne sont des rizières donc les rizières deviennent buttes.
 Les feux de brousse, la culture sur brûlis et l’utilisation de bois de chauffage, sont les facteurs de la dégradation environnementale (RANAIVONASY et al., 2003) in (DEWAR & SILANDER, 2003)
 Par ailleurs, l’excavation du terrain pour rechercher des minerais (quartz, cristal, etc.) conduit au grand défrichement de l’environnement et du sol à ce lieu.
 La mauvaise politique environnementale, le manque d’intervention de l’Etat (responsable de l’environnement), en matière de sensibilisation de la population, l’analphabétisation, l’exploitation illicite des bois et fort taux de chômage, sont les facteurs de la dégradation dans ce site.
 L’absence de sauvegarde de la propriété forestière à ce point et des droits d’usage de la forêt encourage la tendance à l’exploitation.

Changement climatique

                Selon, la théorie de Milanković, les changements du climat sont liés à des événements purement naturels. En effet, le climat dépend d’abord des variations des paramètres de l’orbite terrestre, qui influent sur le rayonnement solaire reçu par la surface terrestre. En tant que surface terrestre, toutes les régions à Madagascar sont en état de risque de changement climatique. A l’indice mondial, Madagascar est le 8ème place du pays le plus menacé par réchauffement climatique avec du taux d’émission du gaz à effet de serre est égale à 0,02% du monde (RAKOTONANAHARY, 2018) dans sa mémoire « L’impact de la dégradation de l’environnement sur le développement économique de Madagascar » Dans la dernière décennie passée, la durée de la saison de pluie a également diminué et retard ou l’insuffisance de pluie, ce qui entraine la déséquilibration du produit agricole, suivit de crise alimentaire. Elle engendre la hausse de prix agricole comme le riz, manioc etc. A ce domaine le prix d’un gobelet est équivalant 800 Ariary actuellement, par conséquent les populations vont importer des riz de 40 tonnes par semaine suivant les enquêtes que nous avons fait sur des vendeurs et les travailleurs en bateau, lors de 234513 tonnes en 2016 d’après (RAKOTONANAHARY, 2018) dans son tableau « importation du riz à Madagascar ». Donc, il y a déséquilibration de vie sociale et économique.

CONCLUSION

               En 2008 jusqu’au 2018, le taux de la dégradation de l’environnement avait augmenté brusquement. La population de Manambolosy subit indirectement les impactes. Dans cet ouvrage, des matériels et des méthodes sont appliqués pour obtenir les résultats de ce travail. Des résultats ont été obtenus après les enquêtes effectuées dans les différentes parties prenantes, comme dans les trois organismes (MNP, CE et FKM). La relation entre humanité et environnement prend les facteurs de la dégradation comme la pauvreté, la mauvaise législation environnementale et le manque de responsabilité du gouvernement qui conduit au réchauffement climatique, la pollution, l’érosion, déforestation et des déboisements. Ces conséquences forment les destructions de l’environnement dans cette localité. Ainsi, le réchauffement climatique, le déboisement sont les causes d’effondrement des produits agricoles et implique les maladies aux êtres humains. Pourtant, la présence de la forêt environnementale est la source de vie. A l’égard de la dégradation, le village subit les conséquences désastreuses de la dégradation forestières aussi bien dans le domaine social qu’économique. Par rapport à ces impacts, la protection de la forêt est un devoir de tout en chacun. En termes de développement, il fournit au développement une vie quotidienne du village dans d’autre cas. Au contraire, il favorise le sous-développement du pays sous l’influence de ces problèmes. Les forêts favorisent la santé publique et responsable de la diminution d’émission des gaz carboniques et même gaz à effet de serre (GES). La protection de l’environnement dépend de la politique environnementale de l’Etat malagasy, quel que sous l’effet d’impact de la dégradation de l’environnement et leurs problèmes sur l’humanité dans cette Commune, dans cette région, il faudrait appliquer la politique National pour la reforestation des espèces endémiques et la législation environnementale pour sauvegarder aux générations futures.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Chapitre 1 : GENERALITES
1.1- Historique 
1.2- Concept sur l’impact de la dégradation environnementale
1.3- Localisation géographique
Chapitre 2 : METHODOLOGIE
2.1- Matériels
2-2- Méthodes sur le terrain
Chapitre 3 : RESULTATS D’ENQUETES
3.1- Résultats d’enquêtes auprès des parties prenantes
3.1.1-Résultats d’enquêtes auprès du Madagascar National Park
3.1.2-Résultats d’enquêtes avec le Cantonnement de l’environnement
3-2- Résultats de constatation sur terrain 
3.2.1- Activités anthropiques
3.2.2- Impacts par le climat
3.3-Impacts sur les Réserves in-situ 
Chapitre 4 : DISCUSSION
4.1- Facteurs de la dégradation environnementale
4.2- Conséquences de la dégradation 
4.2.1- Changement climatique
4.2.2- Pollution
4.2.3- Réchauffement climatique
4.2.4- Dégradation du sol
4.3- Impacts à la vie de l’humanité
4.4- Valeurs et rôles de l’environnement
4.5- Protection de l’environnement 
CONCLUSION
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
REFERENCES WEBOGRAPHIQUES

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *