Historique: La Loire un fleuve multifonctionnel à travers le temps

Historique: La Loire un fleuve multifonctionnel à travers le temps

Au Moyen Age, la Loire est l’axe de développement de la ville, sa colonne vertébrale, avant que celle-ci ne bascule sur un axe nord-sud. Le fleuve a constitué un fil directeur de l’urbanisme à Tours. Celui-ci s’est inspiré de la culture des parcs et jardins. On peut le voir à travers le nombre important de jardin présent sur les bords du fleuve, on comptait 1380 jardins ouvriers au XIXème. Saint-Pierre-desCorps était une parcelle organique très longue sur des terres maraîchères qui permettait de fournir en légume la population locale. C’est d’ailleurs à ce moment qu’apparaissent les problèmes de gestion et de pollution des sols. On y construit le canal de Berry dans les années 1830, au moment où la marine de Loire était promise à un bel avenir. C’est durant le XIXème, début XXème que le fleuve a était considéré comme « un bien de production, servant à alimenter les industries, à supporter diverses infrastructures » , en effet la fonction économique était dominante, le fleuve permettait de relier Tours à Nantes. Il servait aux commerces, notamment au transport de houille et de bois. On trouvait sur les quais des lavandières, bateaux séchoirs et autres bains publics. Après des inondations importantes (1856, 1907), la population a commencé à tourner le dos à la Loire .

La commune de Tours s’est annexée à la commune de Sainte-Radegonde et SaintEtienne ce qui en a fait la ville la plus grande de la région centre. C’est à ce moment que la ville a réellement commencer son développement au-delà de la Loire vers le nord. Il en a suivi la construction de pont, comme le Pont de Fil, qui relie le quai Paul Bert, un quartier populaire, à la zone où se trouve leur usine sur la rive gauche. Comme pont structurant, on trouve le pont Wilson, avant appelé pont Eude qui fait partie du tracé de la national 10, route qui relie Paris, Bordeaux et l’Espagne. Plus récemment dans les années 2000, il y a eu la construction du pont de l’A10 qui relie Paris à Bordeaux. L’A10 est venue se substituer au canal de Berry. La construction de celle-ci, sous Jean Royer a eu un fort impact sur les quais.

Dans la longue histoire des relations qu’entretiennent les tourangeaux avec leur environnement, la Loire reste un « outil de développement territoriale ». Néanmoins, on assiste aujourd’hui à une réinterprétation « c’est-à-dire effort pour rendre à nouveau vivant » des liens qui les unissent avec la Loire. Le rôle de celleci et sa place ont évolué. Avant domptée par la ville, elle a désormais perdu ce rôle pour devenir un lieu récréatif et un élément patrimonial des villes qu’elle traverse. Comme l’illustre l’île Simon qui avant de devenir urbaine est récréative était recouverte de jardins ouvriers. (Exposition Tours mémoire d’une ville, 2013) Après un bref historique des bords de Loire tourangeaux, il est nécessaire de réaliser un diagnostic. Celui-ci se doit d’être transversal pour mettre en exergue les interactions à l’œuvre sur le territoire, d’y être ajusté et réalisé à travers une démarche vivante. Les bords de Loire sont des espaces complexes, nous dégagerons dans cette partie les points invariants de la zone, puis ce qui en fait un espace hétérogène.

Les constantes qui composent les bords de Loire tourangeaux

Un espace patrimonialisé

La Loire est un fleuve à l’histoire riche et bordée d’édifice qui constitue aujourd’hui le patrimoine Loire. Il a été reconnu à l’échelle mondiale par l’UNESCO en novembre 2000. Elle identifie ce territoire comme un espace de vie exceptionnel dans son alliance entre nature et culture. (Revue 303, 2012). Il en découle un projet et une nouvelle marque touristique qu’est le « Val de Loire ». Le plan Val de Loire est un plan de gestion qui a pour orientation de préserver et valoriser le patrimoine en organisant le développement urbain.

La Loire, par l’histoire de la Touraine est l’outil économique quels fût avant le XXèmesiècle a fait l’objet d’un grand nombre de construction à sa proximité. Nous ne détaillerons pas chaque chapelle et église, mais on citera des édifices comme le Château de Tours ou la Lanterne de Rochecorbon.

Un espace à risque

Les fleuves inondent leur rive avec une plus ou moins grande amplitude en fonction des saisons et des années. Les bords de Loire font partie de ses espaces soumis aux inondations.

A ce niveau le SDAGE Loire-Bretagne recommande une préservation des champs d’expansion des crues et préconise une réduction globale de la vulnérabilité. Le PPRI s’inscrit dans les recommandations du SDAGE et est approuvé par l’ensemble des communes étudiées. Par exemple, on le voit à travers la commune de Rochecorbon qui n’a pas prévu d’urbaniser ses rives de Loire car elles sont trop fortement inondable. Les bords du fleuve font partie dans cette commune d’un ZPPAUP .

Les bords de Loire un espace déséquilibré

Pour avoir un diagnostic à échelle humaine, il a été question d’avoir une approche sensible du territoire et de se saisir des ambiances des bords de Loire.

Cette méthode a été élaborée par le Cresson . Elle consiste à faire état de l’ambiance d’un lieu sur un terrain d’investigation fixé à l’avance. La description des lieux s’opère en trois variables :
• la variété de cheminement, c’est-à-dire les trajets effectués par la personne,
• la variété de circonstance, c’est-à-dire le contexte sensoriel (jour/nuit, ensoleillé/nuageux),
• la variété de point de vue, c’est-à-dire le type de personne qui participe à l’expérience.

Il faut effectuer ensuite une phase d’analyse, « l’analyse des commentaires consiste moins à classer les objets perçus lors du parcours (que perçoit-on ?) qu’à examiner les façons de dire ce que l’on perçoit (comment perçoit-on ?) » (Thibaud, 2001). Il faut trier les données descriptives par lieu, puis faire une synthèse « des fragments révélateur du contexte sensoriel local ». Nous définirons « l’ambiance d’un lieu comme un ensemble de phénomènes localisés qui répondent à quatre caractères :

♦ les signaux physiques de la situation sont repérables et décomposables,
♦ ces signaux interagissent, avec :
o la perception, l’affectivité et l’action des sujets,
o les représentations sociales et culturelles,
♦ ces phénomènes composent une organisation spatiale construite,
♦ le complexe signaux/percepts/représentations est exprimable. » (Augoyard, 2001) .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
Partie 1 : La Loire dans l’agglomération tourangelle, une zone complexe
A. Une agglomération en Loire moyenne
B. Historique: La Loire un fleuve multifonctionnel à travers le temps
I. Les constantes qui composent les bords de Loire tourangeaux
A. Un espace patrimonialisé
B. Un espace de loisir
C. Un espace à risque
II. Les bords de Loire un espace déséquilibré
Partie 2 : Enjeux territoriaux des bords de Loire : une cohérence entres les rives pour un espace public à l’échelle de l’agglomération
I. Analyse AFOM du territoire : des bords de Loire riches et soumis au risque
II. Enjeux des bords de Loire : Une cohérence améliorée pour un espace public plus influant
A. Un enjeu touristique : une valorisation du patrimoine bâti
B. Un enjeu environnemental et paysager : un acquis paysager et une biodiversité riche à préserver
C. L’intégration de la gestion des risques d’inondation
Partie 3 : La Riche un bord de la Loire délaissé
I. Les bords de Loire au niveau de la Riche un espace inaccessible
II. La Riche en bord de Loire : un patrimoine caché
A. Un patrimoine bâti : Le prieuré Saint Cosme
B. Un patrimoine environnemental : Les îles de Saint Cosme
III. Des espaces refermés sur eux-mêmes
A. La Z.A.C du prieuré : un foyer de population
B. L’espace entre l’échangeur et le périphérique, une surface inexploitée
Partie 4 : Enjeux et contextualisation d’une réunion entre La Riche et les bords de Loire
I. La réappropriation publique des lieux symboliques de l’identité locale (lecture du patrimoine et du paysage)
A. Enjeux paysager : Une valorisation du cadre de vie (paysager)
B. La prises en compte du patrimoine bâti et naturel
II. La valorisation du fleuve inscrite dans les principes d’organisation de la ville
A. La complémentarité et la mise en réseau des bords de Loire
B. Une valorisation de la vie des « habitants » de la Loire
Partie 5 : Proposition d’aménagement : Création d’une interface la Riche/la Loire
I. Une interface perméable
B. Un accès entre le secteur du Prieuré et la Loire
C. Les déplacements facilités en bord de Loire
II. Un espace calme et vivant
A. Une isolation sonore
B. Une mise en valeur paysagère
Conclusion
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.