Historique de la planification familiale à Madagascar

Télécharger le fichier pdf d’un mémoire de fin d’études

Les organes génitaux internes ou pelviens

Les organes génitaux internes de la femme sont composés du vagin, de l’utérus, des trompes et des ovaires.
Le vagin est un conduit entouré en partie de muscles. Il est situé entre la vessie en avant et le rectum en arrière.
L’utérus est l’organe de la nidation. C’est un muscle triangulaire, creux, est situé en arrière du pubis et est tapissé d’une muqueuse qu’on appelle « Endomètre ». il est composé du :
– corps, constituant la partie haute, renflée et ouverte par les deux minuscules orifices des trompes. – et, col, constituant la partie inférieure et faisant saillie dans le fond du vagin. Les trompes sont les voies de conduction de l’ovule, entre l’ovaire et l’utérus. Leurs extrémités sont évasées et coiffent les ovaires : ce sont les pavillons.
Les ovaires sont des glandes situées de chaque côté de l’utérus. Ils comportent un stock de 300 à 400 seront ovulés pendant la période de procréation de la femme, des premières ovulations à la puberté jusqu’à la ménopause . Ils ont deux fonctions :
– la production des cellules femelles de la reproduction ou ovules.
– et, la sécrétion des hormones femelles, c’est à dire las estrogènes et la progestérone.

Appareil reproductif de l’homme (1) (2)

Chez l’homme, le système reproductif comprend :
– les vésicules séminales.
– la prostate.
– les canaux déférents.
– les épididymes.
– les testicules.
– l’urètre.
– le scrotum.
– et, le pénis.
Les vésicules sont abouchées aux ampoules déférentielles. Elles produisent un suc épais qui protège et nourrit les spermatozoïdes.
La prostate est une glande située sous la vessie. Elle secrète un sac qui fournit aux spermatozoïdes un environnement favorable à leur conservation dans le vagin.
Les canaux déférents sont deux conduits allant des épididymes à la prostate. Ils s’élargissent en ampoules déférentielles avant de traverser la prostate.
Les dessus et le long des testicules. Les spermatozoïdes mûrissent dans les épididymes.
Les testicules comportent :
– une partie germinale constituée par les tubes séminifères pour la production des spermatozoïdes et par les cellules de Sertoli pour rôle de «nourricier ». vis-à-vis des cellules germinales.
– une partie interstitielle formée par les cellules de Leydig pour la production de la testostérone ou hormone sexuelle masculine, de façon constante.
L’urètre, situé dans le pénis, est à la fois le canal d’éjaculation et le canal urinaire.

Au niveau de l’hypophyse

L’hypophyse sécrète des hormones hypophysaires ou les gonadotrophines : la FSH, la LH, et la Prolactine.
La FSH stimule la croissance et le développement du follicule ovarien qui contient l’ovule au cours de la première moitié du cycle ovarien.
La LH est libérée surtout à mi-cycle, mais toujours présente. Elle provoque l’ovulation et maintient le corps jaune en deuxième moitié du cycle.
Par Prolactine a des nombreuses fonctions, principalement :
– elle assure le développement des seins pendant la grossesse.
– elle provoque la montée laiteuse, et entretient la location.
– Elle inhibe l’ovulation pendant l’allaitement ou effet contraceptif.

Au niveau de l’ovaire

L’ovaire sécrète les hormones ovariennes. Au cours de la première moitié du cycle, le follicule se développe, croît et sécrète une hormone appelée ESTRADIOL ou folliculine, en quantité de plus en plus abondante. C’est dans la période ovulaire ou au milieu du cycle que le follicule expulse l’ovule sous l’effet de la décharge de LH et se transforme ensuite en corps jaune.
Pendant la deuxième moitié du cycle ou la période post-ovulaire, le corps jaune ou le corps luteum sécrète de l’estradiol et de la progestérone . Le corps jaune a une durée de vie de 14 jours environs.

Au niveau de l’utérus

Au cours de la période pré-ovulatoire l’hormone ESTRADIOL provoque une prolifération de l’endomètre, c’est sous l’effet de cette hormone que le mucus cervical ou glaire devient plus abondant, plus transparent, plus visqueux, plus étirable et plus propice à la pénétration des spermatozoïdes. Cet phénomène est maximal juste au moment de l’ovulation.
En période post-ovulatoire, l’Estradiol prolonge encore son action, mais, sous l’effet de la progestérone, l’endomètre se transforme. Il apparaît une sécrétion dans ses glandes. La muqueuse de l’endomètre devient alors propice à la nidation pour recevoir l’œuf fécondé. La progestérone provoque aussi une épaississement du mucus cervical et devenant imperméable à la progression des spermatozoïdes. Le maximum d’imprégnation progestéronique se situe entre le 20ème et le 24ème jour du cycle. C’est le moment où un œuf fécondé dans la trompe arrive dans le corps utérin.
S’il n’y a pas de fécondation, le corps jaune s’atrophie après 14 jours. L’ESTRADIOL et la PROGESTERONE ne sont plus sécrétés. L’endomètre n’est plus stimulé, alors il se détache et saigne. Ce phénomène est appelé « règles » ou « menstruations ».

Santé de reproduction (1)

On attend par la santé de reproduction, le bien être général, tant physique que mental et social de la personne humaine, pour tout ce qui concerne l’appareil génital, ses fonctions et ses fonctionnement et non pas seulement l’absence de maladies ou d’infirmité.
Une personne en santé de reproduction est capable de procéon, et libre de le faire aussi souvent ou aussi souvent qu’elle le désire, et peut mener une vie sexuelle satisfaisante, en toute sécurité.

Espacement des naissances (4) (8)

a- Selon Mademoiselle Marylène VESSIERE: ” c’est l’échellonnement de la grossesse en empoyant une méthode contraceptive pour la promotion de la santé de la mère et de l’enfant.
b- Pour Docteur COHEN J. Et ACHARD B. ” C’est le moyen utilisé pour le maintien de l’intervalle optimum entre deux naissances successives, ceci dans le but de reduire la morbidité et la mortalité maternelle et infantile”

Historique de la planification familiale à Madagascar (9) (10) (11)

En 1956, cette date est marquée par l’inauguration du premier Centre d’éducation maternelle et du centre de protection infantile.
En 1962, la planification familiale fut évoqué avec des méthodes modernes et scientifiques.
En 1964, Il y a création de service central d’éducation sanitaire et de médecine sociale comprenant une division ” protection maternelle et infantile” au sein du ministère chargé de la santé publique et la population.
En 1967, A partir de cette date que la FISA qui est la première organisation de planning familial existant à Madagascar pour réaliser un programme de régulation d e la naissance à la demande des couples, fut reconnu officiellement. Et dès lors, les activités de la planning familial n’ont cessé de s’accroître.
En 1968, les services de PF à Madagascar sont assurés par FISA et les ONG. En 1972, les changement socio-économico-politique du pays contribueront à une meilleure compréhension de la PF. Jusqu’à cette date, la notion de la PF est diversement interprétée. Le sens de limitation de naissance dominait la plupart des opinions, malgré l’activité de l’association FISA, qui mène depuis 1967 un programme de naissance à la demande des couples. Depuis 1972, la compréhension de la PF s’est faite avec plus d’objectivité.
En 1974, Lors de l’année mondiale de la population, Madagascar a choisi le thème: ” Enfant bien espacé, enfant bien élevé” que l’on peut traduire par ” Enfants bien espacés, enfants bien élevés pour bonheur de Madagascar”.
En 1975, Un séminaire national de la femme s’est tenu à Majunga. Les séminaristes se sont penchés sur l’importance des problèmes de santé publique, liées à la morbidité, la mortalité maternelle et infantile, du fait des grossesses trop rapprochées, de l’insuffisance de l’information et de l’éducation en matière de procréation.
L’éducation en vue de la parenté responsable est devenue un des aspects importants des activités éducatives des centres de procréation maternelle et infantile. En 1976, C’est le début de la mise au point d’un programme quinquennal de santé maternelle et infantile dans lequel figure l’espacement de naissance dans l’intérêt de la santé de la mère et de l’enfant.
En 1980, A Madagascar, les problèmes économiques ont surgi à cause de la crise mondiale du pétrole, entraînant une baisse de pouvoir d’achat de la population. Il en résulte un déséquilibre entre le taux de croissance économique et celui de la démographique, justifiant t la nécessité d’une régulation de naissance.
En 1984, La PF était considérée comme facteur favorable à l’amélioration de la santé familiale selon la conférence mondiale sur la population à Mexico. Après cette conférence, la délégation Malgache a formé un groupe parlementaire qui se réunion régulièrement pour étudier les relation entre la population et le développement. Cette date est marquée par la prise des mesures plus concrètes en matière de PF par le gouvernement.
En 1986, était faite la signature de contrat de projet entre FNUAP (Fonds des Nations Unies par les Activités en matière de Population) et la République Démocratique Malgache , sous tutelle du Ministère de la santé. Ce projet consiste en un renforcement du programme de santé maternelle et infantile fondé sur l’approche de risque à Madagascar.
Il donne en priorité aux soins de santé et couple vulnérable “enfant-mère” dans le cadre de ses programme s de protection et de la santé, et cela dans le but d’améliorer la qualité de vie et le niveau de santé des familles. Ce projet a été entrepris dans un cinquantaine de sites dans toute l’île.
En 1987, le séminaire national sur la population et le développement engendra la politique nationale de population pour le développement économique et social, dont l’objectif vise à réduire l’indice de fécondité à quatre de l’an 2000 par l’accroissement de l’utilisation de la PF .
En 1990, la politique nationale de population pour le développement économique et social , devenant la loi du 19 décembre 1990, le gouvernent malgache participe pleinement au programme de la PF dans l’intérêt de la santé de la mère et de l’enfant, du bien être de la famille et de la population. Dans ce cadre il y a plusieurs projets de financement extérieurs, avec la miss en oeuvre d’un projet à PF:
– le projet MAG/90/PO1, méthode d’évaluation rapide.
– le projet MAG/90/PO2, analyse des statistiques sanitaires et démographiques.
– le projet MAG/90/PO3, expression des activités de PF à Madagascar; assistance aux activités d’éducation et de santé familiale de la FISA.
– le projet MAG/90/PO5, étude des pratiques populaires traditionnelles en matière de fécondité. Entre 1991-1993, l’arrivée d’une nouvelle équipe de la Direction de la Médecine Préventive a donné une dimension nouvelle au développement du programme de PF. Cette période marque le début d’un véritable “Programme de PF ” et plusieurs projets ont été mis en oeuvre:
– le projet MAG/91/PO1, pré-introduction d’implantation de méthode contraceptive sous cutanée (NORPLANT).
– le projet MAG/91/PO2, assistance aux activités de la santé maternelle et infantile par la PF du département de l’Eglise Chrétienne.
– le projet MAG/91/PO3, formation des prestataires de soins.
– le projet MAG/93/PO4, projet d’appuis aux programmes de population PF (APPROPOP/PF), santé maternelle et infantile, PF, (SnI/PF).
En 1992,la prévalence contraceptive était de 3,5% selon l’enquête nationale démographique et Sanitaire. Dans cette date que le nombre de centres des prestations de service était de 147.
En 1994, il y a organisation d’un projet:
– le projet MAG/94/PO4, éducation de la vie familiale. En 1995, des projets ne cessent de se découvrir:
– le projet MAG/95/PO2, pré-projet jeune et population.
– le projet MAG/95/PO4, IEC en appui à la santé reproductive.
En 1996, le chiffre de la prévalence contraceptive était estimé à 11%, selon le système d’information pour la gestion du secteur PF.
En 1997, le nombre de centres de prestation de service était de 751. D’après cela, la PF connaît un essor particulier parce qu’elle atteint l’objectif, 750 sites pour l’année 1997.
Dans le secteur privé, des centres de PF ont été crée au sein de certaines entreprises. Actuellement, Madagascar a un programme national de population visant un
équilibre entre croissance économique et croissance démographique.

Les avantages pour la famille.

· La mère peut être à l’abri des grossesses non désirées, des avortements provoqués.
· Avec la PF, on a un diminution de:
– la mortalité maternelle.
– la morbidité maternelle.
– la mortalité infantile.
– la morbidité infantile, en diminuant le nombre de grossesses à risque.
· Les femmes peuvent limiter leurs grossesses entre 18 et 35 ans, d’où éviction d’accidents de gestation, et des accidents de travail . En effet, avant 18 ans, elles ne sont pas tout à fait à leur maturité biologique, effective et psychologique pour entre dans la vie de reproduction.
Après 35 ans, elles sont épuisées biologiquement et risquent d’avoir des enfants anormaux, morts-nés et accouchements difficiles.
· Les femmes ont plus de temps pour s’épanouir, se cultiver. De l’autre côté, la PF permet aux hommes de subvenir aux besoins de leur famille.
• Les parents peuvent s’entraider pour améliorer la production et les ressources familiales( avantages socio-économique).
· Les parents peuvent déterminer leur nombre d’enfants qu’ils souhaitent, ainsi que la date à laquelle ils veulent les avoir, en fonction des ressources familiales.
· La PF permet aux parents de se protéger contre la plupart des maladies sexuellement transmissibles, les affections génitales, par conséquent , il y a une diminution de décès.
· Les parents peuvent procurer plus d’attention et de soins à leurs enfants lorsqu’ils bien espacés ou peu nombreux.
· Les enfants des parents utilisateurs de PF peuvent avoir plus de nourriture, une bonne éducation, une bonne santé donc bonne avenir.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
Première partie : Revue de la littérature
1- Anatomie physiologie :
1.1- Appareil reproductif de la femme
1.2- Appareil reproductif de l’homme
1.3- Le cycle menstruel
2- Quelques définitions :
1.1- Contraception
1.2- Planification familiale
1.3- Grossesse à risque
1.4- Santé de reproduction
1.5- Espacement des naissances
1.6- Limitation des naissances
3- Généralités sur la planification familiale
3.1- Historique de la planification familiale à Madagascar
3.2- Les avantages
3.3- Les bienfaits
3.4- Les méthodes contraceptives
3.4.1- Les critères de qualités
3.4.2- Les différents types de méthodes contraceptives
Deuxième partie : Etude proprement dite
1- Objectifs
2- Cadre de l’étude
3- Méthode et matériels d’étude
4- Résultats
Troisième partie : Commentaire, discussions et suggestions
1- Commentaires et discussions
2- Suggestions
CONCLUSION
Annexes
Bibliographie

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *