Harcèlement au travail chez les infirmières

Harcèlement au travail chez les infirmières

Description des variables et mesures

Les variables employées dans le cadre de la présente étude sont les caractéristiques socio-démographiques, les caractéristiques du travail, le harcèlement psychologique au travail, incluant le groupe d’appartenance (participants ayant subi du harcèlement psychologique au travail et participants n’ayant pas subi de harcèlement), le stress, la santé psychologique et la satisfaction au travail.

Caractéristiques sociodémographiques

Un questionnaire sociodémographique a permis de recueillir des informations sur l’âge (en années), le statut marital (i.e., célibataire, conjoint de fait, marié, séparé, divorcé et veuve, autre), le nombre d’enfants dans la famille et le niveau de scolarité (i.e., moins d’une septième année, une septième année, secondaire 1, 2, 3, 4, 5, Cégep, université : certificat, baccalauréat, maîtrise, doctorat et autres). En ce qui concerne la variable nombre d’enfants habitant encore à la maison, certaines données manquantes ont été retrouvées. Par ailleurs, pour faciliter les analyses, le niveau de scolarité complété a été transformé en années de scolarité (moins d’une septième année = 6 ans, une septième année = 7 ans, secondaire 1=7 ans, secondaire 2 = 8 ans, secondaire 3 = 9
ans, secondaire 4 = 10 ans, secondaire 5 = 11 ans, CEGEP =13 ans, certificat =14 ans, baccalauréat =16 ans, maîtrise =18 ans et doctorat = 21 ans), en se basant sur les correspondances du système scolaire québécois. De plus, afin de respecter le postulat du chi-carré (Howell, 1998), le nombre de catégories de la variable catégorielle statut marital a été réduit. Deux catégories ont été réalisées, une première comprenant les statuts : célibataire, séparée, divorcée et veuve, une seconde catégorie pour le statut conjoint de fait et pour le statut mariée.

Caractéristiques liées aux études et au travail

Ce questionnaire a été réalisé par le présent auteur afin d’évaluer les caractéristiques liées aux études et au travail indépendamment des informations sociodémographiques. Des questions ont été posées concernant la situation actuelle de chacun des participants (v.g., travaille, étudie, bénéficie de prestation d’assurance chômage) de façon à préciser le domaine d’études, le cas échéant, et afin de savoir si elles travaillaient actuellement comme infirmière dans un centre hospitalier (v.g., oui, oui mais en congé de maladie, non). Ensuite, des questions ont porté notamment sur le statut d’emploi (v.g., travaille à temps complet de jour uniquement, travaille à temps complet de jour et de soir), le nombre de mois d’ancienneté, le département, le nombre d’infirmières sur le département ainsi que le nombre de médecins au département. Pour des raisons éthiques, les régions de travail des infirmières ayant participé à l’étude n’ont pas été demandées. Cette prudence s’explique par le fait qu’une étude portant sur le harcèlement psychologique au travail chez des infirmières dans une région en particulier pourrait nuire à la réputation d’un ou des hôpitaux de cette région.

Harcèlement psychologique au travail

La variable harcèlement psychologique au travail a été mesurée à l’aide de la version française (Niedhammer, David & Degioanni, 2006) du questionnaire de Leymann sur la violence psychologique au travail (Leymann Inventory of Psychological Terror, LIPT; Niedhammer et al., 2006). Ce questionnaire a aussi été utilisé afin de savoir quelles infirmières ont déjà subi du harcèlement psychologique et quelles infirmières n’ont pas subi de harcèlement psychologique ainsi que la fréquence et la source du harcèlement psychologique au travail chez les infirmières. Dans leur étude, Niedhammer et al. ont utilisé un large échantillon d’hommes et de femmes de la population salariée sollicités pour participer à une enquête transversale par l’intermédiaire d’un réseau de 143 médecins du travail. L’étude portait sur 7 694 salariés, dont 3 132 hommes et 4 562 femmes, ayant répondu à Pauto-questionnaire anonyme contenant la version française du LIPT. Le questionnaire original utilisé pour le développement de la version française est la version allemande élaborée par Leymann (1996). Le questionnaire a donc été traduit de l’allemand vers le français par une procédure classique de traduction/contre traduction Deux modifications substantielles ont été apportées par rapport au questionnaire original de Leymann (Niedhammer et al., 2006). Les auteurs ont supprimé deux items redondants de la liste des 45 situations : l’item « menaces écrites » et l’item « on vous oblige à faire des tâches nuisibles à votre santé ». Ces suppressions ont permis d’introduire deux items qui semblaient manquer dans la liste : « on s’adresse à vous seulement par écrit » et « on vous confie des tâches très supérieures à vos compétences »(Niedhammer et al, 2006).
Le LIPT se compose de deux pages de questions. Les résultats du LIPT permettent d’évaluer la prévalence d’exposition à 45 situations de violence au cours des 12 derniers mois (questions 1 à 6), la fréquence et la durée d’exposition à ces situations (questions 7 à 9), l’auteur(s) des violences (position hiérarchique : collègues, supérieurs, subordonnés), le sexe et le nombre d’agresseur(s) (questions 10 et 11) et le soutien potentiel reçu (questionl2). Les questions 13 et 14 ont été ajoutées par rapport au questionnaire original. La question 13 permet de préciser, selon la perspective de la personne répondante, si la personne a été exposée à des situations de violence
psychologique au travail au cours des 12 derniers mois. Enfin, la question 14 permet de préciser si la personne a été témoin de violence psychologique envers autrui sur son lieu de travail (Niedhammer et al., 2006). La définition de la violence psychologique au travail de Leymann définit les salariés exposés par ceux ayant été confrontés à au moins une situation, au moins une fois par semaine, pendant six mois ou plus.
En ce qui concerne la validité, les 45 items de Leymann ont été analysés à l’aide d’une analyse à composante principale. Le diagramme des valeurs propres indiquait une divergence à cinq facteurs mais aussi à huit facteurs. Les auteurs ont choisi de retenir huit facteurs puisque chacun des facteurs 6, 7 et 8 comportait trois items avec une contribution significative. Cette solution à huit facteurs explique 38 % de la variance (Niedhammer et al., 2006).
Niedhammer et al. (2006) définissent ces huit facteurs et les dimensions qui y sont rattachées. Le facteur 1 est lié à 9 items et traitent de l’exclusion et de la mise à l’écart (items 3, 10, 11, 12, 13, 16 et 18; v.g., on ne vous adresse pas la parole) et deux items portent sur des attaques indirectes sur la personne (items 24 et 25; v.g., on dit du mal de vous dans votre dos). Le facteur 2 est associé à 9 items qui concernent une critique du travail dont des sanctions par excès de travail, aussi bien quantitativement que qualitativement (2, 5, 7, 9, 17, 21, 23, 34 et 35; v.g., on met vos décisions en
question, on vous donne sans cesse de nouvelles tâches). Notons que 3 items (7, 9 et 17; v.g., harcèlement téléphonique) portent sur le harcèlement téléphonique et les écrits menaçants. Le facteur 3 est associé à 5 items (4, 8, 36, 40 et 41; v.g., on crie après vous, on vous injurie à haute voix), qui concerne les menaces verbales, les injures, les menaces de violence corporelle et les violences qualifiées de légères. Le facteur 4 est lié à 5 items
(14, 19, 20, 22 et 33; v.g., on vous a mis à un poste de travail qui vous isole des autres)qui, à une exception près, portent sur les sanctions sur le travail (tâches sans intérêt, très inférieures à vos compétences, voire humiliantes ou qui blessent la conscience). En ce qui concerne le facteur 5, il est associé à 4 items (6, 30, 31 et 32; v.g., critiquepermanente à propos de votre vie privée) qui impliquent toutes les attaques envers la vie privée, la personne elle-même, ses origines, ses opinions politiques ou religieuses. Le facteur 6 est lié à 3 items (29, 38 et 39; v.g., on vous oblige à faire des tâches qui nuisent à votre santé) qui portent sur l’atteinte à la santé du salarié, ou à son handicap. Le facteur 7 est associé à 3 items (28, 37 et 45; v.g., on vous fait verbalement des allusions ou propositions sexuelles) qui, pour deux d’entre eux, concernent le harcèlement sexuel. Le facteur 8 est associé à 3 items (42, 43 et 44; v.g., vous êtes physiquement maltraité(e)) qui portent sur la violence physique sur la personne et sur ses biens. Il importe de noter que quelques items ont des contributions comprises entre 0,30 et 0,40 (items 2, 3, 6, 10, 37 et 42) et que quelques rares items ne sont pas associés clairement à un facteur (items 1, 15, 26, et 27; v.g., on interdit à vos collègues de vous parler) (Niedhammer et al., 2006). De plus, les cinq premiers facteurs dans l’analyse à composante principale sont modérément corrélés entre eux, les coefficients de corrélation de Pearson supérieurs à 0,30 (Niedhammer et al., 2006). En ce qui concerne les trois derniers facteurs (atteinte à la santé et au handicap, harcèlement sexuel et violence physique), les corrélations sont inférieures à 0,30, à l’exception de la corrélation entre le facteur 1 (exclusion) et le facteur 6 (atteinte à la santé et au handicap) dont le coefficient est de 0,31 (Niedhammer et al, 2006).

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie ?avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Sommaire
Liste des Tableaux
Remerciements
Introduction
Prévalence du harcèlement au travail
Harcèlement au travail chez les infirmières
Études évaluant la prévalence du harcèlement au travail, les sources et le signalement
Études évaluant en outre les conséquences du harcèlement
psychologique
Objectifs de l’étude
Hypothèses de recherche
Méthode
Participants
Description des variables et mesures
Caractéristiques sociodémographiques
Caractéristiques liées aux études et au travail
Harcèlement psychologique au travail
Groupe d’appartenance
Stress psychologique
Table des matières (suite)
Santé psychologique
Détresse psychologique
Bien-être psychologique
Satisfaction au travail
Procédures et déroulement de l’expérience
Analyses de données
Résultats
Caractéristiques sociodémographiques
Caractéristiques liées aux études et au travail
Harcèlement psychologique au travail
Âge des participants et variables dépendantes
Stress psychologique
Santé psychologique
Détresse psychologique
Échelle globale de détresse psychologique
Sous-échelles de détresse psychologique
Bien-être psychologique
Échelle globale du bien-être psychologique
Sous-échelles du bien-être psychologique
Satisfaction au travail
Discussion
La présence de harcèlement et les sources
Harcèlement
Sources du harcèlement
Stress psychologique
Santé psychologique
Satisfaction au travail
Forces et limites de l’étude
Références

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *