Habitudes de vie et le changement de statut sportif

Habitudes de vie et le changement de statut sportif

Le statut d’athlète de haut niveau est lié à des objectifs de performance élevés. Afin d’atteindre un niveau élevé d’efficience, l’athlète devra s’efforcer d’ajuster ses habitudes de vie au profit de son sport. Cela se traduit, entre autres, par des comportements alimentaires et une préparation physique, technique et stratégique adéquats. La performance sportive, tout comme la récupération physique après celle-ci, sont améliorées par le choix judicieux de stratégies nutritionnelles (Thomas, Erdman et Burke, 2016). Pendant la carrière sportive, l’environnement de l’athlète présente une structure, des incitatifs et des contraintes qui viendront harmoniser le volet nutritionnel et l’activité physique rigoureuse. Considérant que la transition éventuelle vers l’aprèscarrière est inévitable, qu’advient-il des choix alimentaires de ceux qui mettent fin à leur carrière? Cette question semble légitime, pourtant l’alimentation chez les ex-athlètes est très peu documentée, voire évoquée dans la littérature. Jusqu’à tout récemment, aucune recommandation alimentaire n’avait été produite pour cette population. Dans certains cas, malgré une réduction marquée de la quantité et de l’intensité d’activité physique pratiquée en post-carrière, les habitudes alimentaires ne sont pas modifiées (Maciejewska et al., 2017). Une balance énergétique excédentaire chez les ex-athlètes peut augmenter le risque de développer de l’obésité, du diabète ou d’autres maladies chroniques. Certaines études (voir Kujala, Kaprio, Taimela et Sarna, 1994 et Fogelholm, Kaprio et Sarna, 1994) ont fait une comparaison entre les ex-athlètes et les non-athlètes selon certaines composantes des habitudes alimentaires telles que la consommation de produits laitiers ou de fruits et légumes. Les résultats ont montré que les anciens athlètes étaient plus enclins à consommer des fruits et légumes que le groupe de référence.
Cependant, jusqu’ ici aucune étude n’a, à notre connaissance, utilisé un devis d’étude transversal pour comparer l’alimentation à la fois des athlètes, ex-athlètes et nonathlètes.
La présente thèse explorera donc cette facette méconnue des habitudes de vie dans un contexte de changement de statut sportif.
Le sport est prédominant dans le quotidien des athlètes à un point tel que les autres sphères de la vie sont plus ou moins délaissées (Stambulova, 1994). La transition sportive viendra affecter cette réalité sur plusieurs plans, et notamment sur le plan des habitudes de vie (Alfermann et Stambulova, 2007). La retraite sportive résultera donc en plusieurs changements au niveau du comportement, incluant notamment une baisse de la pratique d’activité physique et sportive (Taylor, Ogilvie, et Lavallee, 2005). Cependant, pour certains anciens athlètes, une pratique sportive maintenue mais différente de leur discipline principale pourrait servir à se détacher de leur identification au rôle d’athlète et ainsi faciliter leur entrée dans l’ après-carrière.
La pratique régulière d’activité physique et de sport serait importante pour maintenir les effets physiologiques positifs d’une carrière en sport de haut niveau (Laine et al., 2016; Sama, Kaprio, Kujala et Koskenvuo, 1997). Or les ex-athlètes de haut niveau sont une population négligée quant aux études sur les pratiques d’activité physique (plateau, Petrie et Papathomas, 2017; Witkowski et Spangenburg, 2008). Pendant leur carrière, les athlètes enchérissent sur les recommandations quotidiennes de pratique faites à la population générale et ont en conséquence un risque très bas de maladies chroniques, excepté dans le domaine musculo-squelettique. Cependant, les effets de la sédentarité sur ces individus, une fois la carrière terminée, sont potentiellement importants (Booth et Roberts, 2008). Certaines études ont montré que les ex-athlètes sont plus susceptibles d’être atteints de maladies chroniques que dans la population en général. C’est le cas des anciens joueurs de ligne offensive qui ont évolué dans la Ligue Nationale de Football :
par rapport à la population générale, ces anciens athlètes avaient une incidence plus élevée de 50% de contracter une maladie cardiovasculaire et de 52% d’en décéder que dans la population de référence (Baron et Rinsky, 1994). Il a également été montré que les capacités et les adaptations physiques à l’entraînement vont décliner suite à la ‘cessation d’entraînement’, ce qui va induire un désentraînement. À court et à moyen terme, le désentraînement a des effets sur la sensibilité à l’insuline (Rogers, King, Hagberg, Ehsani et Holloszy, 1990; Sung, Liao, Chen, Chen et Chou, 2017). Il est important de rappeler que les athlètes, pour atteindre les meilleurs niveaux de performance, consacrent une importante partie de leur vie à l’entraînement. Cette préparation physique est un stimulus dont l’interruption induit, entre autres, des changements au niveau de l’appareil musculo-squelettique (Booth et Roberts, 2008). Si les athlètes en post-carrière espèrent profiter de leurs antécédents sportifs pour diminuer les risques de maladies chroniques, ils doivent éviter de tendre vers la sédentarité en continuant d’être physiquement actifs et ce, à des niveaux de pratique raisonnables (Batista et Soares, 2013). Inversement, la fin de’ toute forme d’activité physique suite à la retraite est potentiellement plus risquée pour les ex-athlètes que pour les personnes de la population en général qui auraient été majoritairement sédentaires toute leur vie (Booth et Roberts, 2008; Witkowski et Spangenburg, 2008). Malgré cet argument, à ce jour peu d’études ont exploré la pratique d’activité physique et les saines habitude de vie en lien avec le statut sportif ou la transition de carrière sportive (plateau et al., 2017).

Objectifs de recherche

Le cadre général qui a inspiré la présente thèse est celui de la retraite sportive. La perte du statut d’ athlète engendre des modifications importantes dans la vie de la quasitotalité des athlètes de haut niveau. Deux phases de recherche ont donc été établies afin de mieux comprendre ce contexte : l’étude de l’identité sportive et le lien de celle-ci avec certaines habitudes de vie à travers différents statuts. Dans ce contexte, certaines questions s’ imposent : pour ceux et celles qui endossent le statut d’ athlètes, quels sont les impacts de celui-ci sur leur identité et leurs habitudes de vie? Quelle est la relation entre cette identité et les habitudes de vie, et cette relation est-elle affectée par le changement de statut sportif? Quant à la transition d’après-carrière, les retraités sportifs se retrouvent avec des difficultés quant à leur autodéfinition et leur pratique d’activité physique. Sans aménagements post retraite, il est possible d’assister à une dégradation sérieuse de la santé physique et mentale des anciens athlètes, voire une augmentation des risques de problèmes de santé chroniques ou encore de dépression (Alfermann et al., 2004; Witkowski et Spangenburg, 2008). L’ étude combinée de l’identité sportive et des habitudes de vie sous l’angle de la retraite sportive est en soi novatrice : il est donc pertinent d’en examiner certaines composantes dans la présente thèse.
Jusqu’ici, peu de recherches ont paru concernant le lien entre les habitudes de vie et la transition de carrière chez les athlètes. En tenant compte de l’ importance du lien essentiel entre l’identité sportive et la retraite sportive et de celui entre la bonne santé et les habitudes de vie, les articles qui suivent visent à mesurer et examiner la relation entre le statut d’athlète, ses relations avec les facettes de l’identité sportive et les habitudes de vie, ce chez les athlètes actifs, les ex-athlètes et les non-athlètes. Afin de mieux comprendre ces interrelations, et ce en contexte québécois, deux études sont présentées.
Dans un premier temps, la validation de la traduction francophone de l’Athletic Identity Questionnaire (AIQ) (Anderson, 2004) permettra d’obtenir un outil de mesure de l’identité sportive fiable, pouvant classer les niveaux identitaires des populations aux statuts divers (athlètes, ex-athlètes et non-athlètes). Dans une seconde étude, l’identité sportive sera mesurée à l’aide de la version francophone validée de l’AIQ pour être mise en relation avec les habitudes de vie de ces mêmes populations. L’objectif principal du second article sera donc de vérifier si le statut influe sur la relation entre les habitudes de vie et l ‘ identité sportive.
Globalement, la présente thèse se veut une base pour établir de futures recommandations sur l’accompagnement des athlètes en transition vers la vie après le sport en tenant compte d’une dimension du problème – les habitudes de vie – qui à ce jour n’était que peu associée au changement de statut sportif.

Statistical analyses

Exploratory factor analyses (EFA), Confirmatory factor analysis (CFA), correlation analyses and analyses of variance (ANOV A) were performed using the SPSS Statistics 23.0 (IBM) software and the structural equation analyses, with version 7.31 of the MPLUS software’ .

Results

The relationships between the four AIQ-F scales can be seen in Table 1. AlI interscale correlations are positive and significant and range from 0.231 to 0.621. The most important correlations (r > 0.55) occur between the appearance, competence and importance scales, while the weakest correlations are associated with the support scale.
The internaI consistency of each scale, evaluated by the Cronbach (l (alpha) coefficient, varies from 0.827 to 0.913 . The ‘unitary (l ‘ of each of the scales (i.e. scaled down to one item per scale) have values between 0.544 and 0.636, which are considered acceptable.
The mean item-scale correlation is 0.837 for appearance, 0.817 for competence, 0.804 for significance, and 0.811 for support: a Jackknife-type correction (Thorburn, 1976) was used to isolate the correlational input of the item to the total of its scale. The differences between the original and corrected correlations were less than 0.11 on average (M = 0.105, SD = 0.035)2. These unbiased item-scale correlations were also compared with those of the item with the other scales, with each item remaining dominant within its own scale.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières
Liste des tableaux 
Liste des figures 
Remerciements
Introduction 
La carrière sportive
Retraite sportive
Les causes de la retraite sportive
L’identité sportive et l’athlète
Habitudes de vie et le changement de statut sportif
Objectifs de recherche
Chapitre 1 
Abstract
Introduction
Method
Results
Discussion
Conclusion
References
Chapitre 2
Abstract
Introduction
Method
Results
Discussion
Conclusion
References
Discussion générale
Perspectives : recherches futures
Références
Appendice A
Appendice B
Appendice C
Appendice D
Appendice E

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *