Géomorphologie des sources thermales

Télécharger le fichier pdf d’un mémoire de fin d’études

Activités Économiques

Agriculture [9]:

L’Agriculture, comme dans tout Madagascar, constitue l’activité principale de l’ensemble de la région. En effet, les sols volcaniques, les conditions agro-climatiques et humaines permettent une vaste gamme de cultures.
 Superficie cultivable : Généralement, le terrain cultivable est de 172.709 ha.
 Superficie cultivée :51,81% de ce dernier est déjà cultivée c’est à dire101.581 ha.
Filières agricoles porteuses :
• Cultures vivrières (95% Superficie cultivée) : Riz, manioc, maïs, haricot, patate douce, pomme de terre, etc.
• Culture de rente : Café.
• Cultures industrielles : Tabac, arachide, plantes à huile essentielle.
• Cultures maraîchères :Tomate, etc.
• Cultures fruitières : Banane, agrumes, papaye, ananas, etc.
Elevage et Pêche : Bovin, volaille, porcin, caprin, ovin, sériculture, apiculture.
Le cheptel est généralement constitué d’une composante bovine relativement dominante, source de travail et à fonction d’épargne, d’une faible part porcine en reconstitution et de volailles diverses en petites quantités, sans grande prétention commerciale. Malheureusement les systèmes d’exploitation intensifs restent très minimes dans la région. Les animaux y souffrent en général de malnutrition et de mauvaises conditions de parcage.

Activités minières

L’exploitation artisanale des granites dominent dans cette région comme celle de l’Ampary et de l’Ambatonapoaka ; il y a aussi l’exploitation de l’aragonite dans la commune rurale d’Analavory mais les infrastructures et les équipements nécessaires à la transformation restent insuffisants voire même inexistants dans la Région.

Touristes

Grâce à son histoire et à sa géographie (le massif de l’Itasy, les collines sacrés, les lacs, les sources thermales, …), la Région de l’Itasy est Considérée comme étant potentiellement touristique et éco touristique. Elle abrite de nombreux sites très connus et très prisés, réputés par sa beauté singulière ; et d’un accès très facile en toutes saison. Aussi, elle bénéficie d’une position géographique proche de la capitale qui est la porte d’entrée des touristes étrangers qui veulent visiter Madagascar ; un atout de plus pour promouvoir le secteur touristique de la région. Malheureusement, le problème de l’insuffisance et la destruction des infrastructures de séjour et d’accompagnement persiste encore c’est-à-dire il n’y a pas beaucoup des touristes en Itasy et elle ne dispose que Trois (03) opérateurs touristiques et six (06) hôtels [14].

Caractéristiques physiques

La Région fait partie du régime climatique tropical d’altitude, est caractérisée par une température moyenne annuelle inférieure ou égale à 20° C. La moyenne des minima n’atteint pas 7°C, allant de 4°6 C dans le District de Soavinandriana à 6°3 C dans celui de Miarinarivo. La saison sèche dure 6-7 mois dans l’année. La hauteur moyenne annuelle des précipitations est assez importante, avec un maximum de 1 703 mm à Soavinandriana et un minimum de1353 mm à Miarinarivo. La répartition dans l’année comporte parfois des mois secs trop longs au début de la saison, ne permettant pas ainsi un bon démarrage de la campagne agricole, surtout pour les rizicultures de bas-fonds [7].
Les sols sont du type ferralitique rouge et volcanique sur la périphérie Ouest. Les sols alluviaux n’occupent qu’une place restreinte et se rencontrent dans les cuvettes. Ces dernières sont essentiellement réservées à la riziculture. L’exploitation de ces sols nécessite des mesures incessantes de préservation et de restauration, ce qui suppose l’interdiction, voire l’éradication des feux de brousse. Le reboisement, la mise au point de procédés destinés à freiner le rythme d’érosion, le développement des pratiques culturales non érosives (cultures en courbes de niveau) est à proposer.

Inventaire des sources thermales

La méthodologie adoptée pour cette étude est basée sur la collecte et le traitement de données répondant aux objectifs de l’étude.

Collecte des données

La collecte de données est basée sur une recherche bibliographique et webographie suivie d’une descente sur terrain. Les études préliminaires traduites par l’analyse bibliographique et la consultation des sites web sont nécessaires pour faciliter les études sur terrain qui consistent à collecter les données réelles sur terrain.

Recherche bibliographique

Le principe de la bibliographie consiste à consulter des ouvrages, documents, livres, carte ou autres concernant le thème de l’étude, spécifiquement à propos de la région d’Itasy. Des analyses approfondies de ces ouvrages ont été menés afin d’apercevoir les réels des terrains. Les faits et les hypothèses ainsi que les processus scientifiques évoluent avec le temps, c’est pourquoi il est plus qu’essentiel d’avoir les documents les plus récents. Toutefois, d’anciens documents peuvent constituer des éléments de comparaison ou de référence entre les faits récents et ceux antérieurs.

Webographie

La webographie est le moyen le plus pratique et le plus accessible à tous. Il s’agit en effet de faire des recherches sur des sites-internet sur les informations concernant le thème à étudier.

Descente sur terrain

Pour vérifier les hypothèses et théories des documents, et afin de côtoyer les réalités sur terrains, on a pu renforcer l’entretien, l’enquête orale auprès de la population locale et l’observation directe par les descentes dans quelques zones de la région Itasy.

Entretien

Des entretiens ont été effectués au niveau des responsables administratifs locaux tels que le fokontany, la mairie, le district. Plusieurs informations détaillées ont été recueillies surtout pour les localisations des sources.

Enquêtes auprès de la population locale

Des enquêtes territoriales sont indispensables pour vérifier les localisations et les caractéristiques des sources.
L’objectif de l’enquête a été d’avoir des informations complémentaires concernant le thème à traiter c’est-à-dire les résultats de ce travail nous ont permis, dans une première étape, d’avoir des informations sur l’histoire, les localisations, et l’utilisation des sources.

Observation directe

L’objectif a été d’observer la réalité du terrain afin de mettre à jour les informations obtenues au cours de l’analyse bibliographique.
Arrivés sur le site, nous avons d’abord observé la géomorphologie, ensuite vérifié la température de l’eau de source, et enfin effectué quelques prises de photos.

Analyse et traitement des données

Pour atteindre l’objectif principal de cette étude, les données collectées ont été analysées et traitées pour obtenir des résultats interprétables et discutables. En utilisant le logiciel SIG nous avons réalisé aussi une cartographie des sources thermales de la région.

Valorisations des sources thermales

Analyses des problèmes

Pendant la descente sur terrain, il y a aussi analyse des problèmes qui a pour but de connaitre tous les problèmes liés aux sources thermales, les problèmes sociaux, et ceux liés aux tourismes avant d’apporter quelques propositions de valorisation. La valorisation à proposer dépend des résultats obtenus. Nous allons d’abord identifier les problèmes; ensuite déterminer le fond ou le centre du problème et en fin établir des interactions à l’aide de relation de cause à effet pour obtenir un arbre de problème [15].

Proposition de valorisation

Il s’agit de la démarche méthodologique permettant :
 de décrire la situation future lors que les problèmes seront résolus ;;
 d’identifier, hiérarchiser les objectifs suivant la relation Moyen-Fin en dressant un arbre des objectifs à atteindre pour la valorisation.

Inventaires des sources thermales

D’ après les collectes de donnés, de nombreux résultats comme les localisations, la géomorphologie, l’utilisation, et les caractéristiques physico-chimique des sources thermales sont obtenu.

Emplacements des sources thermales

Parmi les sources thermales qui sont déjà inventoriés, l’emplacement des sources thermales d’Itasy se regroupent en 2 zones :
– la première zone se trouve dans le district de Miarinarivo situé au Nord d’Analavory. Ce sont celles de Mahatsinjo-Ambohipano, du Ranomafana Anosibe, d’Andranomangotraka (Andranomandroatra), d’Amparaky, et des marais d’Ifanja ;
– la deuxième correspond aux deux sources trouvées au sud et à l’ouest de Soavinandriana. Ce sont les sources d’Andranomafana Soavinandriana et de Masahona.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
I. GENERALITES
I.1 Géoécotourisme à Madagascar
I.1.1. Définitions
I.1.2. Importance de l’écotourisme
I.2. Sources thermales à Madagascar
I.2.1. Origine
I.2.2. Vertus des sources thermales
I.3.Géologie de l’Itasy
II. ZONE D’ETUDE
II.1. Localisation géographique
II.2. Contexte Socio – Economique
II.2.1. Sur le plan social
II.2.2. Activités Économiques
II.3. Caractéristiques physiques
III. METHODOLOGIE
III.1. Inventaire des sources thermales
III.1.1 Collecte des données
III.1.1.1. Recherche bibliographique
III.1.1.2. Webographie
III.1.2. Analyse et traitement des données
III.2. Valorisations des sources thermales
III.2.1. Analyses des problèmes
III.2.2. Proposition de valorisation
IV.RESULTATS
IV.1. Inventaires des sources thermales
IV.1.1. Emplacements des sources thermales
IV.1. 2.Géomorphologie des sources thermales
IV.1. 3. Caractéristiques physico chimiques des sources thermales d’Itasy
IV.2. Valorisation des sites géothermiques d’Itasy
IV.2.1.Résultats sur l’analyse des problèmes
IV.2.2. Valorisations des sources thermales
V. DISCUSSIONS
V.1. Inventaire des sources thermales d’Itasy
V.2. Valorisation des sources thermales
BIBLIOGRAPHIE
WEBOGRAPHIE
Annexe

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *