Généralités sur les chiens

Généralités sur les chiens

Place et importance dans la société 

A l’échelle planétaire, il est reconnu que le chien occupe une place importante dans la société humaine : « le chien est le meilleur ami de l’homme ». La population canine est estimée à 500 millions d’individus. Cette importance fait des chiens le carnivore le plus répandu et le plus abondant [9]. La famille des canidés se rencontre presque dans toutes les régions du globe sauf la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Guinée, la Mélanésie, la Polynésie, les Philippines, les Moluques, Célèbes, Formose et Madagascar. Quant aux chiens domestiques, ils ont toujours suivit l’homme dans leur évolution [10] et même jusqu’à présent la densité de la population canine est quasi proportionnelle à celle de l’homme.

Race

Il existe environ 384 races de chien. La race est un ensemble de variation qui confère à l’individu une originalité au sein de l’espèce [11]. Il existe des normes et critères bien définis pour décrire chaque race. Certaines races sont plus prédisposées à des maladies que d’autres. Les soins apportés à un chien par son propriétaire peuvent être fonction de la race. A Madagascar, la seule race de chien considérée comme pure est le « coton de Tuléar ». A part elle, les autres sont définis comme « chiens bâtards » dites de race locale.

Mode de vie 

Acceptés d’une façon générale comme dociles, les chien sont des animaux sociaux. Ils peuvent vivre en groupe au sein duquel il existe une hiérarchie sociale bien que grégaire. Le chef de meute étant un des mâles adulte. Le groupe est composé de 2 à 11 individus comprenant des chiots, des jeunes, des adultes mâles et une femelle adulte. Cependant, et la plupart du temps, le chien peut vivre en solitaire. Ces modes de vie sont exploitables pour décider de la technique de vaccination de masse qui sera utilisée. La vaccination par voie orale, par exemple, est plus efficace chez les chiens qui vivent en groupe alors que ceux qui vivent en solitaire sont accessibles par voie parentérale. La méthode de dénombrement de la population de chien peut aussi être choisie en fonction du mode de vie. La méthode de capture-recapture est utilisée pour estimer la population des chiens errants vivant en groupe, alors que le comptage visuel est plus adapté au chien solitaire.

Caractères

Les chiens peuvent être doux, gentils, dociles. A l’inverse, ils peuvent aussi être agressifs, méchants ou indifférents. Mais ces caractères sont très influencés par la race et le niveau de socialisation. Le caractère du chien prend son importance dans la transmission de la rage spécialement si le chien est agressif ou méchant .

Régime alimentaire et habitat

Les chiens sont par nature des carnivores. Mais ils ont tendance à ingérer des aliments de nature diverse. En temps normal, la moitié de leur alimentation devrait être constituée de viande. Les besoins en nutriments du chien varient en fonction de leur taille, de la race, du poids, de l’âge, du sexe, de l’état physiologique, de l’activité et même de l’individu. Pour combler les besoins de ses animaux, les propriétaires distribuent des aliments de type industriel (croquettes et pâtés), de type ménager (riz, fruits et légumes), de type diététique. Dans certains cas, le chien peut chercher sa propre nourriture. Pour un chien en divagation, l’accessibilité à la nourriture est le facteur le plus important influençant leur densité dans une région donnée alors que le risque de transmission du virus augmente proportionnellement à la densité de chien. Il a été démontré, par plusieurs études, que du fait de cette grande dépendance des chiens de l’homme dans les besoins en alimentation, la taille de la population canine suit celle de l’homme [12].

Le second facteur qui conditionne la survie d’un chien dans un endroit est la disponibilité d’un habitat. Il peut s’agir, à titre indicatif, de toutes sortes de chose pouvant leur servir d’abri : des cartons, des vielles carrosserie de voiture, une cave, une grotte, une maison abandonnée. L’habitat leur est vital pour se protéger des intempéries.

Reproduction

Sachant que l’accroissement de la population canine augmente le risque rabique chez l’homme, il est aussi à noter la précocité de l’âge de puberté. Ce dernier est de 6 mois chez le mâle que chez la femelle. Cependant, il existe une variation selon la taille de l’animal allant de 6 mois chez les petites races à 12 à 24 mois chez les grandes races. Chez la femelle, l’apparition de la chaleur est le signe d’entrée en puberté. Elle peut alors avoir un accouplement fécondante jusqu’à l’âge de 6ans avec 1 à14 chiots par gestation. Quant au mâle, il est apte à féconder jusqu’à l’âge de 15 ans. En fonction du type de chien (race pure ou bâtard; chien à propriétaire ou chien communautaire), l’accouplement peut se dérouler avec beaucoup de soins et assisté par des agents de santé animal. Il peut aussi se dérouler de façon naturelle après une bagarre entre chiens pour essayer de s’accoupler avec la femelle en chaleur. Au cours de ces bagarres entre chien, le risque de transmission du virus de la rage d’un chien à un autre est maximum.

But de l’élevage

L’élevage des chiens a commencé lorsque des louveteaux ont été rapportés au village par les chasseurs. Ces louveteaux ont bénéficié des soins de la part des femmes. En conséquence, au début, les chiens ont été élevés comme animaux de compagnie. Ce n’est que plus tard que leurs vertus de chasse, de garde et autres ont été découvertes. De nos jours, grâce au progrès de la science, de la génétique, et de la technologie, les raisons de l’élevage du chien sont très nombreuses. Les chiens peuvent être des chiens de chasses, de garde, berger, de compagnie, de course, de meute, de traîneau, renifleurs et détecteurs de drogue ou toutes autres substances illégales. A l’extrême, ils servent d’alimentation humaine. De plus en plus, le chien est utilisé dans la médecine comme chien d’assistance d’aveugle, chien pour les sourds, chien de compagnie pour les personnes nerveuses ou âgées ou même des enfants, chien comme substitue de bébé pour les femmes stériles ou encore comme assistant aux personnes atteint de maladies cardiaque et bien d’autres .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIÈRE PARTIE : RAPPELS
I Généralités sur les chiens
II Généralités sur la rage
II.1 Définition de la rage
II.2 Étiologie
II.3 Physiopathologie
II.4 Transmission et mode de contamination
II.5 Symptômes
II.6 diagnostic
II.7 Prévention
II.8 Traitement
II.9 La rage dans le monde
II.10 La rage à Madagascar
II.11 Lutte contre la rage canine à Madagascar
DEUXIÈME PARTIE : MÉTHODES ET RÉSULTATS
I METHODES
I.1 Cadre de l’étude
I.2 Type d’étude
I.3 Période étudiée
I.4 Durée d’étude
I.5 Population d’étude
I.6 Mode d’échantillonnage
I.7 Taille de l’échantillon
I.8 Modes de collecte des données
I.9 Les variables étudiées
I.10 Mode d’analyse des données
I.11 Considérations éthiques
I.12 Limite d’étude
II. RÉSULTATS
II.1. La promiscuité des habitants avec les animaux domestiques dans la CUA suivant leurs caractéristiques sociodémographiques respectives et à travers le mode d’élevage
II.2. Cartographie, répartition des fréquences des agressions et les comportements des victimes après exposition à risque de rage selon des facteurs sociodémographiques humains et animaux
TROISIÈME PARTIE : DISCUSSION
CONCLUSION
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *