GENERALITES SUR LES BASES DE DONNEES ET LA PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET

Télécharger le fichier pdf d’un mémoire de fin d’études

LES PRODUITS EXISTANTS

Il existe deux types de DB :
Les petites DB qui sont utilisées par les particuliers pour gérer leurs biens ou autres ressources. Par exemple on peut créer une petite DB pour la bibliothèque du Département Génie Industriel, pour gérer les livres et leurs transactions.
Les grandes DB ou les DB professionnelles qui sont constituées de plusieurs petites DB avec une structure plus ou moins complexe. Elles sont surtout utilisées dans les institutions, les industries, les PME et les PMI. On peut par exemple gérer dans une DB pour gérer les étudiants et les employés de l’Ecole.
Dans le cas des petites DB, il existe d’innombrables logiciels fabriqués par de grandes ou petites sociétés et même par des particuliers. Citons comme exemples « MsAccess » de Microsoft et la série « WinDev » qui est déjà à sa douzième version. On peut aussi télécharger beaucoup de logiciels libres sur Internet (chez Softpédia par exemple).
En matière de DB professionnelles, elles sont à la fois Serveur et SGBD. Il n’en existe qu’une poignée dont les plus utilisées sont les suivants avec leurs caractéristiques :
Oracle est produit par Oracle Corporation. Il a été développé par Larry Ellison, accompagné par d’autres personnes telles que Bob MINER et Ed OATE.
Oracle existe depuis 1979 et est commercialisée par Relational Software, Inc. (RSI). Son produit (Oracle V2) est une base de données relationnelle.
Conception et réalisation d’un serveur de base de données
En 1983, RSI devient Oracle Corporation pour être plus représentative de son produit phare. La version 3 d’Oracle, entièrement ré-écrite en langage de programmation C, est publiée cette année.
La version en date d’Oracle est « Oracle 11g ».
Selon le type d’application, sa licence est libre ou propriétaire. Il fait partie des logiciels de gestion de base de données les plus utilisés au monde, autant par le grand public (applications web principalement) que par des professionnels.
C’est un serveur de bases de données relationnelles SQL développé dans un souci de performance élevée en lecture, ce qui signifie qu’il est davantage orienté vers le service de données déjà en place que vers celui de mises à jour fréquentes et fortement sécurisées. Il est multi-thread et multi-utilisateur.
La première version de MySQL est apparue le 23 mai 1995 chez MySQL AB.
Il a d’abord été créé pour un usage personnel à partir de mSQL en s’appuyant sur le langage de bas niveau ISAM qu’ils trouvaient trop lent et trop rigide. Ils ont ensuite créé une nouvelle interface SQL en gardant la même API que mSQL.
MySQL est passé en licence à partir de la version 3.23.19 (juin 2000)
Depuis le rachat de MySQL AB par Sun Microsystems (en Juin 2008), MySQL est devenu officieusement la base de données à utiliser conjointement avec le langage de programmation Java, ce qui donne une notoriété supplémentaire au SGDB auprès des entreprises utilisant Java.
De nombreuses entreprises utilisent MySQL, dont Google, Yahoo!, YouTube, Adobe, Airbus, Alstom, Crédit agricole, AFP, Reuters, BBC News, Ernst & Young, Alcatel-Lucent ,etc.[……
Les bases de données MySQL sont accessibles à partir des langages de programmation C, C++, VB, VB .NET, C#, Delphi/Kylix, Eiffel, Java, Perl, PHP, Python, Ruby et Tcl ; une API spécifique est disponible pour chacun de ces langages. Une interface ODBC appelée MyODBC est aussi disponible.
Oracle et MySQL fonctionnent sur de nombreux systèmes d’exploitation différents, incluant AIX, IBM i-5, BSDi, FreeBSD, HP-UX, Linux, Mac OS X, NetWare, NetBSD, OpenBSD, OS/2 Warp, SGI Irix, Solaris, SunOS, SCO OpenServer, SCO UnixWare, Tru64 Unix, Windows (2000, XP, Vista et 7),Windows server.

SQL Server est développé et commercialisé par Microsoft.

Bien qu’il ait été initialement co-développé par Sybase et Microsoft, Ashton-Tate a également été associé à sa première version, sortie en 1989. Cette version est sortie sur les plateformes Unix et OS/2. Depuis, Microsoft a porté ce système de base de données sous Windows et il est maintenant uniquement pris en charge par ce système.

UTILISATION DES SERVEURS DE BASES DE DONNEES

AVANTAGES

Protection des données dans un habitat sécurisé ;
Données accessibles par plusieurs utilisateurs ;
Rapidité du service par rapport au papier.

PROBLEMES

On constate que beaucoup de sociétés et institutions malgaches dont l’Ecole Supérieur Polytechnique d’Antanarivo (ESPA) n’utilise pas encore une DB. Ceci est dû à l’une des raisons suivantes :
Problème de maniabilité ;
Disponibilité de support ;
Coût d’utilisation.

MANIABILITE

Même si tous ces programmes utilisent le langage SQL, on constate qu’à chaque outil correspond un langage propre car SQL ne contient qu’une poignée d’instructions (insuffisantes pour gérer une DB). De plus les interfaces utilisateur de ces logiciels sont toutes différentes, ce qui crée un problème de maniabilité.

SUPPORT

On entend par support tout service que le fournisseur met en œuvre pour venir en aide au client en cas de problème technique. Dans la pratique ce service se traduit par les éléments suivants :
Documentation technique ;
Mise à disposition d’une équipe d’experts ;
Consultation en ligne ;
Le problème de support est intimement lié aux coûts d’utilisation comme nous allons le voir dans la section suivante, car aucun de ces supports n’est gratuit.

COUTS D’UTILISATION D’UNE BASE DE DONNEES Ce sont en général :

Le coût de formation ;
Le coût de support ;
Le coût de la licence.

Coût de formation

A cause du problème de maniabilité, les constructeurs essaient par tous les moyens d’informer leurs clients sur les nouvelles fonctionnalités offertes par leur produit, mais les documentations sont presque introuvables chez nous. De plus on doit payer environ $1000 pour la formation agréée en salle.

Coût de support

Vu la complexité de ces logiciels, les utilisateurs de ces programmes doivent payer le coût de support pour la première année d’utilisation et ont le choix pour les années suivantes. Ainsi les constructeurs peuvent vous aider en cas de problème via Internet ou par téléphone.

Coût de la licence

Les utilisateurs ont le choix entre une location annuelle ou une licence permanente, mais vu les prix et l’évolution de l’informatique dans le temps, la plupart utilisent la formule de location annuelle.
Le 20 avril 2009, Oracle Corporation annonce l’achat de MySQL auprès de Sun MicroSystems pour 7,4 milliards de dollars. MySQL est cependant loin d’avoir toutes les fonctionnalités d’Oracle, et pourrait donc être vu au contraire par la société comme un produit gratuit d’appel banalisant l’usage de SQL et préparant donc ses futures ventes. Cependant le nouveau propriétaire a tout simplement fait grimper les enchères et désormais la licence est à $40,000.
Pour illustrer ces explications on va évaluer le coût d’utilisation de ces logiciels sur une DB de notre école. Voici un schéma donnant la vue générale du réseau :
Caractéristiques d’un tel réseau:
– Un Serveur avec un processeur INTEL Quad Core ou AMD Athlon64.
– Vingt trois (23) Clients qui sont des machines ordinaires
– Six (6) switches et deux(2) routeurs.

Solutions

Vu les prix exorbitants de ces logiciels, on propose les solutions suivantes :
Utilisation d’une version « Expresse » du logiciel avec sa limite d’utilisation qui est une version de démonstration et non destinée pour une utilisation professionnelle. Recours au piratage, mais utiliser un logiciel sans licence peut être passible d’une poursuite judiciaire (amende et séjour en prison). De plus en cas de problème, les constructeurs n’est d’aucune aide. Enfin le constructeur peut également endommager le fonctionnement du logiciel, ce qui peut coûter cher à votre entreprise.
Mais le plus honnête et plus économique reste notre solution c’est-à-dire la fabrication de son propre serveur, d’où le sujet de notre mémoire « Conception et réalisation d’un serveur de base de données ».

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
CHAPITRE I : GENERALITES SUR LES BASES DE DONNEES ET SERVEURS DE BASE DE DONNEES
1. DEFINITIONS
1.1 BASE DE DONNEES (DB)
1.2 SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES (SGBD)
1.3 LICENCE D’UTILISATION D’UN SERVEUR DE BASE DE DONNEES
2. LES PRODUITS EXISTANTS
3. UTILISATION DES SERVEURS DE BASES DE DONNEES
3.1 AVANTAGES
3.2 PROBLEMES
Tableau 1.4 : Prix de la licence de la première année d’utilisation des SDB professionnelles
4. Solutions
CHAPITRE II : GENERALITES SUR LES BASES DE DONNEES ET LA PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET
1. DEFINITIONS
1.1 FICHIER ET REPERTOIRE
1.2 GENERALITE SUR LES BASES DE DONNEES (DB)
1.3 REQUETE
1.4 LES UTILISATEURS
1.5 LES PRIVILEGES
1.6 LES PROFILS
1.7 TABLE TEMPORAIRE
2. LES LANGUAGES DE PROGRAMMATION
2.1 LANGUAGE DE DEVELOPPEMENT, LE C++ :
2.2 Les compilateurs
2.3 LES CLASSES
2.4 LES OBJETS
2.5 LES FICHIERS HEADERS (.h)
2.6 LES FICHIERS D’IMPLEMENTATION (.cpp)
3. SYSTEME D’EXPLOITAION (OPERATING SYSTEM OS)
3.1 WINDOWS
3.2 UNIX
3.3 Part de marché en OS serveur
4. Architecture client-serveur
CHAPITRE III : ETUDE ET CONCEPTION
1. CARACTERISTIQUES DE QUALITE
1.1 FIABILITE et ROBUSTESSE
1.2 RAPIDITE
1.3 ECONOMIE
1.4 MANIABILITE
1.5 FACILITE D’APPRENTISSAGE et D’UTILISATION
1.6 SUPPORT
2. FONCTIONNALITES D’UN SBD :
3. CONCEPTION D’UNE TABLE
3.1 Le stockage des données
3.2 La classe ‘fstream’
3.3 La classe FCString (Fixed Capacity String)
3.4 Le header de FCString
3.5 Exemple d’utilisation :
4. LES TYPE DE DONNEES DISPONIBLES DANS FDB
4.1 Le type booléen ou bool (1)
4.2 Le type entier ou int (2)
4.3 Le type réel ou double (3)
4.4 Le type réel très grand ou long double (4)
4.5 Les textes ou FCSTRING (>10)
4.6 Récapitulation et comparaison avec une table DBASE
5. LES TABLES
5.1 Les pages
5.2 Meta-donnée
5.3 Les données
5.4 CTableXP
5.5 Le header de CTableXP
6. LES AUTRES COMPOSANTS DU SERVEUR
6.1 LES ADMINISTRATEURS DE LA BASE :
6.2 LES COMPOSANTS SERVEURS :
7. ShellFDB
8. FDBAdministrator.exe
9. FDBServer.exe
10. FDBClient.exe
11. Sécurité
11.1 Le mirroring :
11.2 le cryptage
11.3 Le header de CSecurite;
Chapitre IV : Présentation du produit et simulation
1. Installation du logiciel
2. Patchage du logiciel
3. SIMULATION DE FDBAdministraeur.exe
3.1 Lancement de l’application
3.2 CREATION DE LA BASE DE DONNEES « GI »
3.3 CREATION D’UN PROFIL DU CLIENT « CHEF »
4. Simulation de FDBServer.exe
5. Simulation de FDClient.exe
CONCLUSION

Télécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *