Generalites sur la surveillance de la grossesse

La consultation prénatale a été exportée vers les pays en voie de développement telle qu’elle était conçue dans les pays industrialisés, sans questionnement sur son efficacité pour diminuer les morbidités et mortalités maternelle et néonatale. Les conclusions des études les plus récentes conduisent à penser que notre CPN (Consultation Prénatale), par grossesse permettent de mettre en place les interventions d’efficacité prouvées pour la mère et le nouveau-né. Elles doivent permettre :
• de dépister certains risques majeurs pour lesquels des actions sont disponibles : cicatrice utérine, présentation anormale du fœtus, rupture prématurée des membranes, grossesses multiples et saignement utérin ;
• de prévenir et/ou de dépister et/ou de prendre en charge certaines pathologies de la grossesse : troubles hypertensifs, infections (paludisme, IST, infections urinaires…), anémie, diabète gestationnel ;
• de conseiller, soutenir, informer les femmes enceintes et leur famille sur la surveillance de la grossesse.

GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE 

LA PROTECTION DE LA MERE ET DE L’ENFANT 

Rappel de quelques définitions

Période périnatale
La période périnatale s’étend du début de la grossesse aux 8 premiers jours de vie de l’enfant.

Mortalité maternelle
La mortalité maternelle est définie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme le décès d’une femme survenu au cours de la grossesse ou dans un délai de quarante-deux jours après sa terminaison, quelle qu’en soit la durée ou la localisation, pour une cause quelconque déterminée ou aggravée par la grossesse ou les soins qu’elle a motivés, hors accidents et causes fortuites. Les morts maternelles se répartissent en deux groupes :

• les décès par cause obstétricale directe : ce sont ceux qui résultent des complications obstétricales (grossesse, travail et suites de couches), d’interventions, d’omissions, d’un traitement incorrect ou d’un enchaînement d’évènements résultant de l’un quelconque des facteurs ci-dessus ;
• les décès par cause obstétricale indirecte : ce sont ceux qui résultent d’une maladie préexistante ou d’une affection apparue au cours de la grossesse, sans qu’elle soit due à des causes obstétricales directes, mais qui a été aggravée par les effets physiologiques de la grossesse.

Mortalité périnatale
Elle représente le nombre de mort-nés et de décès survenus entre la 28e semaine de grossesse et le 7e jour de vie compris rapporté au nombre total de naissances vivantes et de mort-nés de la période.

Elle se décompose en mortinatalité, mort-nés survenant entre la 28e semaine de grossesse et la naissance, et la mortalité néonatale précoce, décès survenant entre la naissance et le 7e jour de vie. Les facteurs de risque de la mortalité périnatale sont :
• l’âge gestationnel : le risque d’un âge inférieur à 34 semaines par rapport à un âge supérieur ou égal à 39 semaines est multiplié par 24 ;
• le poids de naissance : un poids inférieur à 2000 g présente un risque relatif 11 fois plus important qu’un poids supérieur à cette valeur ;
• les causes maternelles et obstétricales : diverses anomalies du placenta, hypertension et toxémie gravidique, infections maternelles ;
• les causes fœtales : anoxies in utero, anomalies congénitales, Retards de Croissance Intra-utérin (RCIU), prématurité et infection.

Prématuré
Est prématuré, tout enfant né avant 37 Semaines d’Aménorrhée (SA). Au sein de cette prématurité globale, il est classique de distinguer une prématurité moyenne (de 32 SA à 36 SA + 6 jours), une grande prématurité (de 28 SA à 32 SA + 6 jours), et une très grande prématurité (inférieur à 28 SA + 6 jours).

Hypotrophie fœtale
L’hypotrophie fœtale est définie comme un poids de naissance à terme inférieur à 2500 g. Le poids de naissance dépend de la durée de gestation et des éléments qui régissent la croissance in utero. Ces éléments font intervenir des facteurs intrinsèques au fœtus, des facteurs maternels (génétiques, pathologiques ou environnementaux), des facteurs placentaires et des facteurs pathologiques propres pouvant agresser le fœtus (malformations, foetopathies infectieuses ou toxiques).

Moyens de protection de la mère et de l’enfant 

Les services de santé maternelle et infantile

Dans tous les pays du monde, il existe des services qui s’occupent de la santé de la mère et de l’enfant. Pour les pays en développement, ces services sont généralement disponibles au niveau des centres de santé de base :
• des activités de planification familiale et d’éducation de la famille,
• des consultations prénatales et des actions de prévention médico-sociale en faveur des enfants et des femmes enceintes,
• des consultations post-natales.

Le suivi médical

La période périnatale

i) La grossesse
Le suivi de la grossesse se fait par des consultations prénatales périodiques. La première CPN doit avoir lieu avant la fin du 3e mois de grossesse. Cet examen a comme objectifs de confirmer l’état de grossesse, de déterminer le début et le terme probable, de réaliser un examen médical complet, d’évaluer les facteurs de risque et de connaître la patiente (environnement social, familial et professionnel). L’âge gestationnel s’exprime en semaines d’aménorrhée révolues, à partir du premier jour des dernières règles.

ii) L’accouchement
Le lieu de l’accouchement doit être choisi en fonction du risque de la grossesse, du niveau de soins pédiatriques nécessaires, de l’accessibilité géographique.

iii) L’examen médical du nouveau-né
Un examen médical doit être effectué pour tous les nouveau-nés dans les huit premiers jours de vie, afin de dépister précocement d’éventuels problèmes de santé. Les résultats de cet examen doivent être consignés dans le carnet de santé de l’enfant.

Le jeune enfant

La surveillance régulière du développement du nourrisson et du jeune enfant est une mesure nécessaire, afin d’assurer à tous les enfants un suivi de leur développement et à leurs parents, des conseils nécessaires en matière d’alimentation et de soins.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE
1. LA PROTECTION DE LA MERE ET DE L’ENFANT
1.1. Rappel de quelques définitions
1.1.1. Période périnatale
1.1.2. Mortalité maternelle
1.1.3. Mortalité périnatale
1.1.4. Prématuré
1.1.5. Hypotrophie fœtale
1.2. Moyens de protection de la mère et de l’enfant
1.2.1. Les services de santé maternelle et infantile
1.2.2. Le suivi médical
2. LA SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE
2.1. Proposition de contenu de la CPN
2.1.1. Le dépistage du risque obstétrical
2.1.2. Le dépistage des complications médicales de la grossesse
2.1.3. Le diabète
2.2. Organisation et conditions d’efficacité des CPN
2.2.1. Organisation
2.2.2. Conditions d’efficacité
DEUXIEME PARTIE : ANALYSE DES STRATEGIES DE SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE A ANORORO
1. CADRE D’ETUDE
1.1. Le CSB2 d’Anororo
1.1.1. Le dispensaire
1.1.2. La maternité
1.1.3. Le personnel
1.2. Le secteur sanitaire
1.2.1. Les fokontany
1.2.2. La démographie
2. METHODOLOGIE
2.1. Type d’étude
2.2. Période d’étude
2.3. Population d’étude
2.3.1. Critères d’inclusion
2.3.2. Critères d’exclusion
2.3.3. Echantillonnage et taille de l’échantillon
2.4. Approche méthodologique
2.5. Recueil de données
2.6. Saisie et traitement des données
2.7. Limite de l’étude et éthique
2.8. Variables de l’étude
3. RESULTATS
3.1. Analyse épidémiologique
3.1.1. Nombre de femmes enceintes enregistrées
3.1.2. Distribution
3.1.3. Nombre de CPN
3.2. Stratégies de CPN
3.2.1. Séances d’IEC/CPN
3.2.2. Activités préventives
3.3. Pathologies et facteurs de risque dépistés
3.4. Points forts et points faibles
TROISIEME PARTIE : COMMENTAIRES, DISCUSSIONS ET SUGGESTIONS
1. COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
1.1. De l’analyse épidémiologique des CPN
1.1.1. Couverture en CPN
1.1.2. Tranche d’âge et situation matrimoniale
1.1.3. Parité et niveau d’instruction
1.1.4. Profession et domicile
1.2. Des stratégies utilisées en CPN
1.2.1. L’IEC
1.2.2. Les stratégies préventives
1.3. Les pathologies et facteurs de risque dépistés
2. SUGGESTIONS
2.1. Le renforcement des activités d’IEC/CPN
2.1.1. Objectif
2.1.2. Stratégies
2.2. L’amélioration de l’accessibilité aux moustiquaires imprégnées
2.2.1. Objectif
2.2.2. Stratégies
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *