Géneralité sur le changement climatique et la gestion integrée des ressources en eau

Mémoire de fin d’études en vue de l’obtention du diplôme de Master II, titre Ingénieur

EVALUATION SOMMAIRE DES RESSOURCES EN EAU DISPONIBLE

Cette évaluation sommaire des ressources a pour objet d’inventorier les ressources exploitables de la zone d’étude ainsi que leurs caractéristiques. Ceci afin de déterminer leur disponibilité par rapport aux surfaces agricoles déjà exploitées et à leur exploitation optimale. Il faut ici noter que l’objet de la GIRE (dans notre cas) est axé à des fins agricoles. Les ressources en eau se présentent sous forme d’eau de surface et d’eau souterraine. Ayant chacun leur potentiel, ces ressources dépendront des caractéristiques physiques de leur environnement.

Eaux de surface : Le périmètre est alimenté par deux sources en eaux de surface. Le premier est l’eau venant de la Mamba dévié dans le canal primaire au niveau du barrage de Sabotsy Namehana et l’autre l’eau canalisé dans le canal GR venant du barrage de Tanjombato qui ne concerne que la partie dédiée au Vary Aloha ne faisant pas partie de notre étude.

Eaux souterraines : De par sa situation géographique à proximité de la rivière Mamba, la plaine de Namehana dispose d’une importante réserve en eau souterraine. Le niveau de l’eau dans la zone inondable tarde à descendre après la saison de pluie et le niveau statique de la nappe se situe à moins d’un à deux mètre dans la partie basse même en saison sèche. Des creusements de simples « dobo » ou des bassins aménagés permettent ainsi aux paysans d’avoir une réserve d’eau pour l’irrigation des cultures maraichères.

SITUATION DE L’EXPLOITATION AGRICOLE

La propriété foncière et le mode de faire valoir sont des éléments clés pour les agriculteurs. Ils constituent assez souvent des sources de conflits entre eux.
Propriétés des terres Une partie des ménages de la zone sont propriétaires terriens. Cela peut être une rizière ; un champ de culture ; un terrain aménageable. Quelques exploitants sont des locataires qui sont de deux catégories : – Ceux qui ne possèdent pas de terrain, – Ceux qui possèdent du terrain mais qui ont besoin de surface supplémentaire pour satisfaire des besoins.

Mode de faire valoir direct : La majorité des propriétaires mettent en valeur eux-mêmes leur terre. Il faut remarquer que cette situation nécessite une mobilisation massive en main d’œuvre, rémunérée entre Ar 3000 et Ar 4000 la journée selon le type de travail et le contexte.
La mode de rémunération s’effectue suivant les contrats de travail ou suivant les saisons agricoles :  Travailleur fixe : la personne est ≪ réservée ≫ pour une certaine durée. L’employeur a l’obligation de lui fournir une paie d’Ar 3500 à Ar3500 par jour.
 Travailleur non fixe : Ar 3000 par jour.
 Travail en période de récolte : Ar 3500 par jour, voire plus en contexte ≪ perturbé ≫ : comme l’annonce d’un cyclone qui va toucher Madagascar par exemple ou en situation d’urgence.
 Travail en périodes de repiquage : Ar 3500.
 Travail ≪ miavo-ketsa ≫ : Ar 3500. Ces prix sont ceux d’une seule personne qui pour une rizière correspond au salaire du travail sur une surface de 1 are ou « ketsan-drery ».

Mode de faire valoir indirect : Parmi les options possibles, on a :  La location de terre : dont le tarif est de Ar 20 000 pour une surface de 1 are (ketsan-drery) pour la culture du riz contre saison ≪ Vary Aloha ≫ et Ar 30000 pour le ≪ Vary Vakiambiaty ≫.  Le partage des récoltes avec une proportion soit de 1/3 pour le propriétaire avec lequel l’exploitant supporte toutes les charges relatives. Soit un partage à moitié de la récolte avec la charge supportée a moitié-moitié.
 Le mode de la ≪ terre gratuite ≫ concernant généralement les propriétaires en dehors de la commune. Deux cas peuvent alors se présenter : premièrement, le propriétaire confie sa terre à un parent ou à une proche pour éviter que celle-ci reste en jachère ou exploitée illégalement par autrui.
Pratique culturale : Les principales cultures sont le riz de première saison ou Vary Aloha (Août-Janvier) et de culture de riz de deuxième saison ou Vary Vakiambiaty (Novembre-Mai). Néanmoins il existe des ilots de terrains ou les agriculteurs font du maraichage toute l’année, certains font des cultures maraichère et de Ray grass sur les rizières en hors saison. Ce maraichage sur rizière dure de Mars à Septembre selon la disponibilité des rizières. Les variétés cultivées sont assez vaste. On peut constater des cultures de carotte, de chou, de haricots, de Ray grass, …

Guide du mémoire de fin d’études avec la catégorie hydraulique

 

Étudiant en université, dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez des ressources pédagogiques entièrement gratuites, il est jamais trop tard pour commencer à apprendre et consulter une liste des projets proposées cette année, vous trouverez ici des centaines de rapports pfe spécialement conçu pour vous aider à rédiger votre rapport de stage, vous prouvez les télécharger librement en divers formats (DOC, RAR, PDF).. Tout ce que vous devez faire est de télécharger le pfe et ouvrir le fichier PDF ou DOC. Ce rapport complet, pour aider les autres étudiants dans leurs propres travaux, est classé dans la catégorie situation de l’exploitation agricole où vous pouvez trouver aussi quelques autres mémoires de fin d’études similaires.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Mots clés : Irrigation, redynamisation du monde rural, changement climatique, GIRE, Aspersion,
Décret MECIE, EIE.

Table des matières

SOMMAIRE
LISTE DES ABREVIATIONS
LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES ILLUSTRATIONS
INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : GENERALITE SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU (GIRE), PRESENTATION DU PROJET
CHAPITRE 1 -MISE EN CONTEXTE DU PROJET PAR RAPPORT AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET A LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU
1.1-Généralités sur le changement climatique à Madagascar
1.2-Généralité sur la GIRE
1.3-Redynamisation du monde rural
1.4-Contexte de l’étude
CHAPITRE 2-PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE
2.1-Milieu physique
2.2-Equipements sociaux
2.3-Voies de communication
2.4-Les infrastructures hydroagricoles existantes
2.5-Végétation
CHAPITRE 3-ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC DU PERIMETRE
3.1-Evaluation sommaire des ressources en eau disponibles
3.2-Situation de l’exploitation agricole
3.3-Diagnostic des infrastructures
CHAPITRE 4-BILAN EN EAU DU PERIMETRE
4.1-Estimation des ressources en eau du périmètre
4.2-Calcul des besoins en eau du périmètre
4.3-Bilan en eau
CHAPITRE 5-PERSPECTIVE D’INTERVENTION POUR L’AMELIORATION DE L’IRRIGATION
5.1-Identification des projets
5.2-Adéquation ressource-besoin
5.3-Proposition d’aménagement
5.4-RECAPITULATION GENERAL DU PROJET D’AMENAGEMENT
DEUXIEME PARTIE : AMENAGEMENT ET HYDRAULIQUE DES ASPERSEURS
CHAPITRE 6-GENERALITES SUR L’IRRIGATION PAR ASPERSION
6.1-Approche générale et définition
6.2-Avantage de l’irrigation par aspersion
6.3-Trame et composante du système
CHAPITRE 7-ÉTUDES TECHNIQUES DE L’OPTIMISATION DES INSTALLATIONS EXISTANT DU PERIMETRE
7.1-Débit de crue
7.2-Calcul de débit
7.3-Principe de dimensionnement des canaux
7.4-Microbarrages en cascade
7.5-Dimensionnement des principaux ouvrages
7.6-Reprofilages du canal primaire et des digues
CHAPITRE 8 : ETUDES HYDRAULIQUES DE L’IRRIGATION PAR ASPERSION
8.1. Le captage
8.2-Besoin en eau de la culture de choux et du haricot
8.3-Doses et fréquence d’arrosage
8.4-Conception du réseau
8.5-Dimensionnement des conduites
8.6-Le pompage
TROISIEME PARTIE : ETUDES ECONOMIQUE ET EIE DU PROJET
CHAPITRE 9-ÉTUDES ECONOMIQUES ET ENVIRONNEMENTALES
9.1-Études économiques
9.2-Études Environnementales
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
COURS
ANNEXE

Télécharger le rapport completRapport PFE, mémoire et thèse PDF

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *