Fondement theorique sur le developpement local et le FDL

A l’heure actuelle, le développement est devenu un droit et la pauvreté extrême un non droit, ainsi il est devenu l’un des objectifs de toutes les sociétés. C’est pour cela que depuis quelques années, Madagascar a choisi de donner une importance capitale aux initiatives locales et à la pratique de la politique de développement local pour se développer. L’émergence de l’idée de développement local est différente dans les Pays développés (PD) et dans les Pays en Voie de Développement (PED). Pour les Pays développés, le développement local est parti dans les années 60 et se renforcer dans les années 70, années qui a été marqué par la fin des trente années de Croissance et de prospérité ou « 30 glorieuses » et annonce le début de la crise : c’est la crise du gigantisme industriel. Cette crise a entrainé « le retour au pays » c’est-à-dire la création des petites ou micro entreprises au pays.

Pour les pays en voie de développement, l’idée de développement local a commencé un peu plus tard en 1990 vu que c’est lié aux échecs des différentes politiques de développement menés dans ces pays depuis leur indépendance. Pour notre cas qui est Madagascar, on peut citer : la politique libérale plutôt néocolonialisme de 1960 à 1972 ; la politique socialiste de 1972 à 1983 et la politique libérale de 1983 jusqu’aujourd’hui avec le Programme d’Ajustement Structurel (PAS), le Document Cadre de Politique Economique (DCPE), les Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) et le Madagascar Action Plan (MAP). A cette année dans les PED, c’est la crise du «…isme » (Libéralisme, socialisme,…) c’est pour faire face à cette crise que les PED décident de faire « un retour à la localité ».

FONDEMENT THEORIQUE SUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ET LE FDL

APPROCHE THEORIQUE SUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL 

Concepts et définitions autour du développement local

La notion de développement

Le développement est perçu et défini par différents auteurs. Selon François Perroux : « le développement est la combinaison des changements mentaux et sociaux d’une population la rendant à faire croitre cumulativement et durablement sont produit réel global » . D’après Paul Bairoch : « le développement est le changement social, économique, technologique et institutionnel lié à une augmentation de niveau de vie et à l’évolution technologique et à une organisation» . Le PNUD a également défini le développement dans son rapport sur le développement humain, comme l’élargissement des possibilités pour chacun de choisir la vie qui lui convient : vivre longtemps et en bonne santé, acquérir un savoir et une connaissance, accès à la ressource pour une existence descente et d’être en mesure de participer à la vie de la collectivité. Vue ces différentes définitions on pourra tirer une conclusion sur la définition du développement : Le développement, c’est une multitude de choix par contre la pauvreté, c’est la réduction du choix et la misère, c’est l’absence du développement. Le développement est donc un processus de satisfaction croissante des besoins.

La notion de local

Définition local
Le local est « un espace borné par des frontières, soumis à une autorité politique qui lui est propre, considéré en droit comme un élément constitutif de l’État et comme limite de compétence des gouvernants ». Un espace a des caractères généraux (espace géographique) mais aussi des caractères spécifiques (espace administratif, espace ethnique, espace économique). Il repose sur la notion de territoire. Mais qu’est c’est qu’un territoire ?

Définition territoire
Le concept de développement local fait souvent référence à la notion du «territoire». Le terme « territoire » est entendu comme une entité socio-économique et prend deux définitions distinctes . D’une part, il désigne un découpage administratif à l’échelle géographique en vue d’une meilleure coordination entre les acteurs locaux tels que la région, le district, la commune. D’autre part, il désigne le champ d’action dans lequel s’intègrent les systèmes productifs et les acteurs. En effet, le territoire est un espace construit par des acteurs multisectoriels qui sont issus de différents domaines.

Le développement local

Le terme développement local a désormais existé presque un demi-siècle dans ce cas peut se définir de plusieurs manières qui couvrent pourtant un seul et unique concept, de ce fait, il est important de pouvoir en saisir l’essentiel.

Définitions
Claude Ouattara a repris la définition de John Friedman et Walter dans son article: Le développement local est une approche volontaire accès sur un territoire restreint qui conçoit le développement comme une demande partant du bas privilégiant les ressources endogènes.

Selon B. Pecqueur, (1989) : le développement local est « Ni mode, ni modèle, mais une dynamique qui met en évidence l’efficacité des relations non exclusivement marchandes entre les hommes pour valoriser les richesses dont ils disposent » Le sommet du développement local à Montréal (2002) le défini comme suit : « c’est un processus grâce auquel la communauté participe au façonnement de son propre environnement dans le but d’améliorer la qualité de vie de ses résidents » . La population est devenue ici le maitre d’œuvre de son développement c’est-à-dire qu’elle est la partie prenante à part entière. Ce même sommet a aussi défini l’approche du développement local comme : « une approche de revitalisation économique et sociale de collectivités ».

Les dimensions du développement local
Le sommet du développement local à Montréal a tiré de cette dernière définition que l’approche du développement local réunit quatre dimensions : La dimension économique vise le déploiement d’un ensemble d’activités de production et de vente de biens et services. La dimension locale touche la mise en valeur des ressources locales d’un territoire donné, dans le cadre d’une démarche partenariale tripartie où s’engagent les principales composantes d’une communauté. La dimension du DL se veut socialement et politiquement vu qu’elle vise la revitalisation économique et sociale d’un territoire en intervenant au niveau de l’emploi, du logement, de la formation, de la santé et des services sociaux. Elle cherche à favoriser la réappropriation de son devenir économique et social par la population résidente. Il s’agit donc « empowerment » de la communauté cela signifie qu’elle est le centre d’intérêt de l’intervention.

Les différents acteurs du développement local

Les acteurs politiques

Généralement, il y a deux sortes d’acteurs politiques dans un territoire : les acteurs élus comme Jean Lapèze a dit dans son article :« Les acteurs politiques sont des personnes élues par la communauté et qui représentent la collectivité locale » , et les acteurs désignés. Quand le territoire est classé CTD donc généralement les acteurs sont élus et restent sur place par exemple : les députes, le maire d’une commune. Les acteurs politiques désignés sont les représentants de l’Etat et les services déconcentrés des départements ministériels comme le chef district, le chef Fokontany.

Le rôle principal des acteurs politiques est de montrer sa volonté politique. «L’expression de cette volonté politique se manifeste par l’appel auprès de la société locale à participer, à l’identification et à la réalisation des actions à mener ». Les acteurs politiques sont donc les éléments centraux du projet de développement. L’essor d’un territoire est lié à sa capacité d’animer, de mobiliser et à motiver les administrés dont chaque acteur politique a aussi son propre fonction dans le territoire. Le rôle du Maire est de faire un état des lieux du territoire, d’animer et de sensibiliser la population dans ce cas ils jouent le rôle d’interlocuteur de l’administration vu qu’ils rendent compte au près des administrés et en même temps recherche de financement ; les députés sont les rapporteurs de la réalité de ses électeurs, le préfet est le responsable de la représentation politique et de la contrôle de légalité et les services techniques déconcentrés c’est le garant de la politique sectorielle publique.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION
PARTIE I : FONDEMENT THEORIQUE SUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ET LE FDL
CHAPITRE I : APPROCHE THEORIQUE SUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL
Section I : Concepts et définitions autour du développement local
Section II : Les différents acteurs du développement local
Section III : Les divers types de projets de développement local
CHAPITRE II : LE FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL
Section I : Présentation du FDL
Section II : La structure organisationnelle du FDL
Section III : Investissement communaux et Budget Participatif
PARTIE II : PRESENTATION DE LA COMMUNE ET EVALUATION DES ACTIVITES DU FDL
CHAPITRE I : PRESENTATION DE LA COMMUNE ANOSIZATO ANDREFANA
Section I : Monographie de la Commune Anosizato Andrefana
Section II : Diagnostic de la Commune Anosizato Andrefana
Section III : Présentation des projets de développement menés par le FDL dans la Commune
CHAPITRE II : ETUDE D’IMPACT SOCIO-ECONOMIQUE ET RECOMMANDATIONS
Section I : Impacts du Budget participatif sur la gouvernance locale
Section II : Impacts du projet de développement
Section III : Recommandations
CONCLUSION

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *