Facteurs influençant la croissance des cheveux

Formule chimique et mécanisme d’action

• Au Le Minoxidil (Lonoten ®) était prescrit dans les années 60 dans le traitement de l’hypertension artérielle sévère. Dès les premiers mois qui suivaient l’initiation du traitement, le Minoxidil entraînait une hypertrichose (augmentation globale de la pilosité corporelle) chez plus de 70 % des patients. Cette observation a entraîné l’essai de son application locale dans l’alopécie androgénique. Ses nombreux effets secondaires (cardiovasculaires notamment) contrindiquent son utilisation per os dans le traitement de l’alopécie.51 Le mode d’action du Minoxidil, dérivé des pipéridinopyrimidines, reste aujourd’hui hypothétique. Il est l’objet de nombreuses études. Dépourvu d’effet anti-androgène, le Minoxidil possède un effet vasodilatateur, un effet mitogénétique et prolonge la durée de vie des kératinocytes.

• Différentes études ont montré qu’une application topique de Minoxidil entraînait une augmentation du diamètre de la lumière des capillaires périfolliculaires et donc une augmentation du flux sanguin. L’action vasodilatatrice ne suffit pas à elle seule à expliquer la croissance pilaire consécutive à l’application de Minoxidil. • Des travaux ont montré que le Minoxidil augmenterait la libération des facteurs de croissance VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor) à l’origine d’une meilleure vascularisation de la papille dermique et donc d’une repousse du cheveu.

• Au sein du follicule, il a été montré que le Minoxidil possède une action mitogène sur les cellules épithéliales et prolonge la durée de vie des kératinocytes. Le rallongement de la phase anagène sous l’effet du Minoxidil laisserait supposer que ce phénomène se déroule également au niveau des cellules matricielles.51 du follicule, il a été montré que le Minoxidil possède une action mitogène sur les cellules épithéliales et prolonge la durée de vie des kératinocytes. Le rallongement de la phase anagène sous l’effet du Minoxidil laisserait supposer que ce phénomène se déroule également au niveau des cellules matricielles.

Effets indésirables

Les effets indésirables sexuels (baisse de la libido, troubles de l’érection, troubles de l’éjaculation) ont été observés chez 1 à 2% des sujets traités dans des études cliniques ayant conduit à l’autorisation de mise sur le marché (AMM). Ces effets sont généralement transitoires pendant le traitement et réversibles à l’arrêt du traitement. Toutefois, des cas de troubles de l’érection persistant à l’arrêt du traitement et des cas de cancer du sein chez l’homme ont été rapportés durant la commercialisation sans qu’un lien direct n’ait pu être établi. En France, à ce jour, seuls deux cas de troubles sexuels persistants après l’arrêt de Propecia® ont été enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance.

Il convient au médecin comme au pharmacien d’informer le patient sur la survenue possible de ces désagréments. D’autres effets indésirables ont été rarement rapportés: réaction d’hypersensibilité (éruption cutanée, prurit, urticaire…) et gonflement des lèvres et du visage, sensibilité de la poitrine, douleurs testiculaires…

Caractéristiques de la chute

On considère une chute de cheveux comme pathologique au-delà de 50 cheveux perdus par jour. Dans notre étude, 60 % des patients déclarent perdre moins de 50 cheveux par jour. Ces chiffres évoquent que ces alopécies étaient plus liées à défaut de production des cheveux qu’à une majoration de la chute des cheveux évoquant plutôt une alopécie androgénétique qu’un effluvium télogène. Ces chiffres sont bien entendu à considérer avec prudence, l’évaluation de ce nombre étant subjective.

La plupart des patients interrogés souffrent d’une chute de cheveux de longue durée, 23% depuis plus de 6 mois et 32 % depuis plusieurs années. Lors des 2 dernières années, 36 % des sondés ont vécu d’autres épisodes de chute de cheveux, tandis que 45 % affirment subir une chute continue depuis au moins 2 ans. Plus des 2/3 des patients ont déjà testé des produits antichute, que ce soit complément alimentaire, lotion, ou encore médicament, qu’ils jugent de faible efficacité : minime dans 42 % des cas et moyenne dans 47 %.

Classification des patients

– Alopécie androgénique masculine Sur les 8 hommes interrogés, 7 présentent un tableau d’alopécie androgénique, caractérisé par une chute continue depuis plusieurs années, associé à des antécédents familiaux d’alopécie. Ce diagnostic est en accord avec l’absence d’augmentation du nombre de cheveux tombant chaque jour. 25 % de ces patients parlent d’un stress important dans les 6 derniers mois ; or on sait que le stress est facteur aggravant de l’AAG puisqu’il augmente la sécrétion d’androgène.

Le pharmacien d’officine attachera une grande importance à la prise en charge du stress chez les patients souffrant d’AAG, en effet l’escalade peut être sans fin : le stress augmente la chute, qui augmente le stress, qui augmente la chute… 6 de ces 7 hommes ont déjà essayé des traitements antichute par le passé, qu’ils jugent de faible efficacité, que ce soient des compléments alimentaires (Oenobiol capillaire, levure de bière, Biotine) ou des lotions (Triphasic, Chronostim, Dercos aminexil). Un des patients a utilisé du Minoxidil 2% sans obtenir de résultats satisfaisants. Face à un tableau d’alopécie androgénique, le pharmacien proposera à son patient un traitement à base de Minoxidil 2 ou 5 % en fonction du stade de l’alopécie. Il insistera sur l’importance d’une application quotidienne du produit et d’une bonne observance pendant 3 mois afin de juger ou non de l’efficacité du produit. Une prise en charge des symptômes associés : stress (phytothérapie…), carence (supplémentation vitaminique…) renforcera l’action du traitement antichute proposé.

Si au bout de 3 mois de traitement par Minoxidil, le patient n’est pas satisfait des résultats, le pharmacien orientera son patient vers le dermatologue.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport gratuit propose le téléchargement des modèles gratuits de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Introduction
1- Rappels physiologiques
1-1 la structure du cheveu
1-1-2 La tige pilaire
1-2 Le cycle pilaire
1-2-1 Phase anagène
1-2-2 Phase catagène
1-2-3 Phase télogène
1-3 Facteurs influençant la croissance des cheveux
1-3-1 Les hormones
1-3-2 Les facteurs génétiques
1-3-3 Les facteurs nutritionnels
1-3-4 Les facteurs environnementaux
2- Méthodes d’exploration du cheveu
2-1 L’anamnèse
2-2 L’examen clinique
2-3 Examens complémentaires
2-3-1 Le test de traction.
2-3-2 Le trichogramme
2-3-3 Le phototrichogramme
2-3-4 Mesure du poids des cheveux
2-4 Bilan
3-Les différentes formes d’alopécies
3-1 Classifications des alopécies
3-2 Les différentes alopécies
3-2-1 L’effluvium télogène
3-2-2 L’effluvium anagène
3-2-3 Les pelades
3-2-4 Les teignes tondantes
3-2-5 Les alopécies traumatiques
3-2-6 L’alopécie androgénique (AAG)
4 – Traitements médicamenteux utilisés dans l’AAG
4-1 Le Minoxidil (ALOPEXY…)
4-1-1 formule chimique et mécanisme d’action
4-1-2 Indications
4-1-3 Posologie et mode d’administration
4-1-4 Effets indésirables
4-1-5 Etudes cliniques
4-2 Le finastéride (PROPECIA®)
4-2-1 Formule chimique et mécanisme d’action
4-2-2 Indications
4-2-3 Posologie et administration
4-2-4 Contre-indications
4-2-5 Effets indésirables
4-2-6 Etudes cliniques.
4-3 Le dutastéride (AVODART®)
4-3-1 Formule chimique et mécanisme d’action
4-3-2 Indications
4-3-3 Etudes cliniques
4-3 L’acétate de cyprotérone (ANDROCUR®)
4-4 La spironolactone (ALDACTONE®)
5-Traitements disponibles à l’officine
5-1 Vitaminothérapie
5-1-1 Vitamines
5-1-2 Les acides aminés soufrés
5-1-3 Les oligo-éléments
5-2 Les compléments alimentaires
5-2-1 Définitions et chiffres
5-2-2 Comparatifs
5-2-3 Forcapil
5-2-4 Innéov Densliogy
5-2-5 Oenobiol capillaire revitalisant
5-2-6 Vitalfan Antichute Progessive
5-2-7 Anacaps triactiv
5-2-8 Phytophanère
5-2-9 Léro phanères
5-2-10 Bilan
5-3 Les lotions capillaires
5-3-1 Dercos Neogenic
5-3-2 Triphasic VHT+
5-3-3 Chronostim « Jour/nuit »
5-3-4 Phytolium
5-3-5 Bilan
6- Etude
6-1 Objectifs
6-2 Matériels et méthodes
6-3 Résultats
6-4 Analyse
Conclusion
Annexe
Annexe 1 : Questionnaire
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *