Evolution de la structure financiere et equilibre des etats financiers fondamentaux

Le lien entre le développement financier et le développement économique a été reconnu dans la littérature économique depuis plusieurs années. Selon Gurley et Shaw(1955), ainsi que Goldsmith(1969), l’idée qu’un système financier efficient active la croissance économique tout en l’orientant . Le système financier est dès lors une nécessité et est au cœur de la vie économique et du processus de croissance. En effet, les sociétés commerciales tiennent un rôle prépondérant dans la vie économique du pays. Malgré, dans un environnement marqué par l’ouverture de l’économie à la compétition, l’amélioration des performances des entreprises aussi bien sur les plans technique et organisationnel que sur le plan financier, ajoutant à la concurrence, les entreprises ont du mal à apprécier l’évolution de ses états financiers.

Madagascar, depuis quelques années, a vécu dans une crise qui a bouleversée non seulement le système social mais aussi le système économique de la nation. Cette crise affecte toute les activités de l’économie du pays. Et ce climat affecte les états financiers des entreprises à Madagascar. Chaque société a pour principaux objectifs d’augmenter son chiffre d’affaires tout en gardant une image fidèle et de respecter les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

Les états financiers : Bilan, compte de résultat et les annexes jouent un rôle très important au niveau de chaque entreprise car ces documents permettent le diagnostic financier d’une entreprise. Ce diagnostic aide à savoir les performances réalisées par l’entreprise. Il permet d’envisager son avenir ainsi que les mesures à prendre pour assurer sa survie, son redressement et son développement par une nouvelle stratégie. L’analyse de la situation financière s’appuie principalement sur les documents de synthèse c’est-à-dire les états financiers tenus par la comptabilité selon les normes en vigueur. Les principaux objectifs de l’analyse financière sont de mesurer la rentabilité économique de l’entreprise et la rentabilité financière des capitaux investis, d’apprécier les équilibres de la structure financière, de constater son évolution.

REVUE DE LA LITTERATURE 

Avant d’entrer dans le vif de notre sujet et afin de mieux comprendre ce travail, nous allons définir les concepts clés de l’intitulé de notre mémoire qui est l’équilibre des états financières et la structure financière.

Equilibre des états financiers 

Selon Elie COHEN, : « l’analyse financière qui est la base de notre thème constitue « un ensemble de concepts, de méthodes et d’instruments qui permettent de formuler une appréciation relative à la situation financière de l’entreprise, aux risques qui l’affectent, aux niveaux et à la qualité de ses performances.» .

Le bilan est le document qui fait apparaître la situation patrimoniale active et passive de l’entreprise, c’est-à-dire ses emplois et ses ressources à la date de clôture de l’exercice. Les éléments inscrits dans le bilan sont stables voire même nécessitent des provisions, à la différence de ceux incorporés dans le compte de résultat. Le plan comptable général, actuellement appliqué, définit la notion de bilan à savoir « il est pour une entreprise l’état, à une date donnée, de ses éléments actifs, de ses éléments passifs et de ses capitaux propres ; il présente à la date de son établissement une situation des droits et des obligations de l’entreprise et une description des moyens qu’elle met en œuvre. » Le bilan comporte deux parties : l’actif et le passif classés par grandes rubriques. La première inventorie les biens et les droits acquis par l’entreprise depuis sa création qui subsiste à la date de clôture et par ordre de stabilité décroissante. La seconde recense les dettes et les obligations de l’entreprise vis-à-vis des tiers en fin d’exercice par ordre d’exigibilité croissante. L’hypothèse de continuité de l’activité a privilégié une conception fonctionnelle du bilan. Le but étant de déterminer les besoins en financement nécessaires pour assurer le cycle de production et voir si les ressources permanentes peuvent couvrir une partie de ce cycle, une fois financés les emplois stables. Le bilan fonctionnel a aussi pour objectif par le biais de l’analyse financière d’éclairer les dirigeants et les tiers sur la structure et la solidité de la société et se scinde en plusieurs soldes :

• le Fonds de Roulement Net Global (FRNG)
• le Besoin en Fond de Roulement (BFR).
• la Trésorerie Nette (T) .

Notion de Fonds de Roulement Net Global (FRNG)
Le fonds de roulement net global est défini comme l’excèdent des ressources stables, par rapport aux emplois durables, utilisé pour financer une partie des actifs circulants. Le fonds de Roulement représente une ressource durable mise à la disposition de l’entreprise par ses actionnaires à long terme ou créée par elle par l’argent dégage de son exploitation afin de financer les investissements et les emplois net du cycle d’exploitation.

En d’autres termes, le fonds de roulement net global qui résulte d’une analyse fonctionnelle du bilan et qui représente la part des ressources durables qui n’est pas utilisée au financement des emplois stables. Selon la règle de l’équilibre financier minimum, le FRNG doit être positif. Il sert à financer le BFR et en particulier le BFR d’exploitation.

Notion en Besoin de Fonds de Roulement(BFR)
Le Besoin en Fonds de Roulement représente le décalage de trésorerie provenant de l’activité de l’entreprise (l’Exploitation). Le Besoin en Fonds de Roulement permet de prendre en compte dans l’analyse de flux de trésorerie les clients qui peuvent payer à l’avance ou avec délai, les fournisseurs qui ne sont pas toujours payés au moment de la livraison. En résumé, le Besoin en Fonds de Roulements résulte d’un décalage entre le décaissement et encaissement des flux liés à l’activité de l’entreprise. Le BFR est la différence entre les actifs d’exploitation et le passif d’exploitation.

Notion de Trésorerie
La trésorerie est le montant des disponibilités à vue ou facilement mobilisables possédées par une entreprise de manière à pouvoir couvrir sans difficultés les dettes qui viennent à échéance .

La trésorerie d’une entreprise peut s’évaluer de deux manières différentes selon l’approche retenue :

Tout d’abord, la trésorerie d’une entreprise correspond à la différence entre ses besoins et ses ressources de financement. Les besoins de l’entreprise peuvent être évalués à l’aide du besoin en fonds de roulement alors que les ressources de l’entreprise disponibles pour financer ces besoins s’appellent le fonds de roulement. La trésorerie nette de l’entreprise correspond alors au solde net entre ces besoins et ces ressources. Si les besoins excédent les ressources, alors la trésorerie de l’entreprise sera négative (au passif du bilan), alors que si les ressources sont supérieures aux besoins, la trésorerie sera positive (à l’actif du bilan). Mais, la trésorerie d’une entreprise représente aussi l’ensemble de ses disponibilités qui lui permettront de financer ses dépenses à court terme. Dans ce cas, la trésorerie nette d’une entreprise se calcule en faisant la différence entre sa trésorerie d’actif et sa trésorerie de passif.

La trésorerie permet de:
– Contrôler les entrées et les sorties des fonds ;
– Optimiser la gestion de trésorerie, dans un sens de sécurité et de rentabilité.

Cette trésorerie encore appelée parfois trésorerie nette est la différence en l’actif de trésorerie et le passif de trésorerie :

Trésorerie = F.R.NG – B.F.R 

Ou

Trésorerie = Trésorerie de l’actif – Trésorerie du passif .

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

INTRODUCTION GENERALE
PARTIE 1: METHODOLOGIE DE RECHERCHE
I. PRESENTATION DU CADRE DE LA RECHERCHE
Chapitre 1 : REVUE DE LA LITTERATURE
Section 1 : Equilibre des états financiers
1.1. Notion de Fonds de Roulement Net Global (FRNG)
1.2. Notion en Besoin de Fonds de Roulement(BFR)
1.3. Notion de Trésorerie
Section 2 : La structure financière
1. Définition ratio
2. Les principaux types de ratios financiers
2.1 : Les ratios de structures
2.2 : Les ratios de synthèses
Section 3 : Relations entre structure financière et équilibre des états financiers
Chapitre 2: PRESENTATION DU TERRAIN DE LA RECHERCHE
II METHODOLOGIE DE RECHERCHE
A. Matériels
B. Méthodes
PARTIE 2 : PRESENTATION DES RESULTATS
PARTIE 3 : DISSCUSSION ET VALIDATION DES HYPOTHESES
RECCOMANDATIONS
CONCLUSION GENERALE
ANNEXE
BIBLIOGRAPHIE

Lire le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *