Évaluation du potentiel repli des roselières littorales d’Occitanie impactées par le risque de submersion marine

Présentation de l’ADENA

L’association

L’ADENA, Association de Défense de l’Environnement et de la Nature des pays d’Agde, est gestionnaire depuis sa création 1983 de la Réserve Naturelle Nationale du Bagnas, d’une superficie de 560 ha. Située sur la commune d’Agde dans le département de l’Hérault en région Occitanie, ses missions s’articulent autour de la gestion, la protection et l’accueil du public en concertation avec les acteurs locaux. Experte en termes de connaissances des zones humides Méditerranéennes, cette association applique une protection de type règlementaire sur la Réserve du Bagnas et agit sous le contrôle d’un comité de gestion. Fédérée par les l’association des Réserve Naturelles de France (RNF), elle appartient à un réseau regroupant 353 réserves françaises.

Les missions de l’ADENA organisent sa structure en trois pôles : gestion, sensibilisation et étude et préservation de la biodiversité . C’est dans ce dernier que s’est intégré la réalisation de mon stage de fin d’études.

Les activités de l’ADENA 

En 2020, le total actif de l’entreprise était de plus de 826 mille euros. Il repose essentiellement sur les subventions, les services proposés (animations principalement) et les contributions volontaires des 144 adhérents. Ce budget permet de faire vivre l’association au travers des activités menées dans les trois pôles. Le pôle gestion est rythmé par les suivis scientifiques qui permettent de réaliser des comptages mensuels de l’avifaune, des sessions de baguages et des suivis faunistiques et floristiques par exemple. Les travaux d’entretiens de la réserve consistent principalement à poursuivre la lutte contre les espèces exotiques envahissantes : en 2020, cette problématique a mobilisé 54 personnes pour des chantiers d’arrachage ayant permis de traiter 37 ha dans la réserve. Interdit d’entrée libre au public, le périmètre de la réserve est aussi le cadre de missions de police permettant la verbalisation des personnes en infraction. Toujours en 2020, le pôle sensibilisation à la nature a permis d’accueillir plus de 3 650 scolaires et visiteurs dans le cadre d’animations. L’expertise scientifique et pédagogique de l’ADENA s’étend sur un territoire élargi aux espaces connectés du Bagnas, comme avec le lancement d’un Aire Terrestre Éducative en relation avec les école voisines.

Le projet Roselières littorales d’Occitanie

Présentation du projet

En 2019, l’ADENA initie le projet « Roselières littorales d’Occitanie : vers une stratégie de conservation à long terme »  . Principalement porté par Clara Rondeau, chargée de projet et tutrice de stage, ce projet d’une durée de trois ans représente une importante cohésion à l’échelle régionale : 16 structures gestionnaires et 18 partenaires techniques et financiers pour un ensemble de 29 sites répartis sur 4 départements (RONDEAU, 2019). Aux nombreux services écosystémiques que fournissent les roselières, s’ajoute le rôle d’habitat d’espèces protégées. Cependant, comme la succession naturelle progresse et entraine la fermeture de ce type de biotope en un état optimal d’équilibre écologique appelé climax et que les sols favorables à leur colonisation naturelle étant lieux d’une anthropisation massive, la gestion de ces habitats est indispensable pour leur conservation. Divers programmes de restauration et de protection ont ainsi été mis en place pour lutter contre les multiples menaces auxquelles elles font face : c’est dans cette dynamique que s’inscrit le projet « Roselières littorales d’Occitanie ».

Périmètre du projet

Le périmètre d’étude du projet Roselières s’étend sur le linéaire du littoral d’Occitanie, soit les départements des Pyrénées Orientales (66), de l’Aude (11), de l’Hérault (34) et du Gard (30). Sur ce linéaire de 230 km, le projet recense 28 sites (Figure 3) : compte tenu d’une superficie inférieure à 1 ha, le site n°3 ne présente que quelques linéaires de roselières et n’a pas été retenu dans la suite du projet.

La répartition de ces roselières crée une continuité écologique entre les roselières d’Espagne et celles de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Aux multiples rôles que remplissent ces zones humides, s’ajoute la fonction de trame turquoise particulièrement utilisée comme couloir de migration pour l’avifaune paludicole. Jouant un rôle majeur dans la dynamique d’un territoire, cette trame appuie d’autant plus l’importance des services socio-économiques présents sur ce littoral.

Objectifs du projet

L’innovation du projet repose sur sa volonté de proposer une vision élargie des enjeux en adoptant une stratégie de conservation de la biodiversité à l’échelle régionale. Des enjeux communs sont partagés entre chacun de sites, mais la multitude des modes de gestions, des études et des travaux réalisés n’ont pas permis d’obtenir les résultats positifs attendus : cet habitat continue de se dégrader et de disparaître. L’objectif est donc de constituer une stratégie partagée pour sa conservation, de redéfinir les enjeux liés à l’avifaune inféodée aux roselières au moyen de l’étude du fonctionnement hydrologique actuel et à venir et de renforcer une prise de conscience autour des enjeux de cet habitat pour permettre aux acteurs du territoire de se l’approprier. L’organisation du projet est réparti en 4 axes, réalisés chronologiquement :
• Axe 1 : Quel est le potentiel d’accueil pour l’avifaune paludicole ?
• Axe 2 : Comment suivre efficacement l’évolution des roselières de façon harmonisée ?
• Axe 3 : Comment envisager l’avenir des roselières face aux risques climatiques ?
• Axe 4 : Comment informer et sensibiliser un large public aux enjeux de conservation ?

Évaluation du potentiel repli des roselières littorales d’Occitanie impactées par le risque de submersion marine

Ce stage s’intègre dans l’Axe 3 « Quel avenir face au changement climatique ? » du projet Roselières littorales d’Occitanie. Cet axe englobe 4 thématiques :
• Besoins en eau des roselières
• Stratégie de surveillance vis-à-vis de la remontée du biseau salé
• Submersion marine
• Cartographie des zones artificialisées connectées aux roselières à risques
La réalisation de cette étude a mené à répondre à la problématique suivante «Comment prioriser et envisager le recul des roselières littorales d’Occitanie face au risque de submersion marine ? », par le biais d’un travail concernant les thématiques précédentes « submersion marine » et « cartographie des zones artificialisées connectées aux roselières à risques ».

Objectifs de la mission et présentation du livrable

L’objectif de cette mission de stage est de répondre à la menace actuelle de perte d’habitats en lien avec les conséquences du changement climatique et de fournir des pistes de décisions d’adaptation des plans de gestion des roselières littorales d’Occitanie (Figure 4). Bien que la submersion marine donne lieu à de nouveaux habitats, nous devons nous assurer de ne pas définitivement perdre les superficies de roselières du littoral déjà implantées : malgré le fait que le Phragmites australis soit une espèce résiliente capable de tolérer les pics estivaux d’eau concentrée en sel, un évènement de submersion marine est un contexte définitif et mortel pour la roselière (SINNASSAMY, 2001).

La réalisation des missions suivantes constitue la réponse à la problématique posée:
• Hiérarchiser les roselières littorales d’Occitanie selon leur vulnérabilité face à l’aléa submersion marine
• Construire un protocole dont la méthodologie soit réplicable sur des roselières non inclus au projet
• Identifier les secteurs de replis potentiels des plus vulnérables d’entre elles via l’application du protocole .

Identifier les sites les plus vulnérables permettra d’appliquer la méthode de repli stratégique aux sites sélectionnés : c’est une Solutions fondées sur la Nature qui favorise l’adaptation au changement climatique. A condition de disposer de données concernant la submersion marine, la construction du protocole fournit un cadre méthodologique à une démarche opérationnelle potentiellement utilisable sur des roselières littorales non inclus au projet. Bien que cet objectif n’ait pas été imposé au départ, la lecture de la littérature m’a permis de comprendre que la problématique touche de nombreux territoires littoraux. Inscrit dans une démarche de contribution à la préservation de l’habitat roselière, mon travail s’est ainsi orienté vers la création d’un protocole uniformisé. Les résultats obtenus dans cette étude par l’application du protocole seront rendus publiques en fin de projet et pourront potentiellement être utilisés par les gestionnaires en vue d’une phase de pré-travaux de projets d’aménagements.

Le livrable réalisé est un rapport d’étude composé de 92 pages, dont 8 annexes de 39 pages, organisé selon la structure d’un rapport scientifique dont la partie « Résultats » est divisée en une partie « Construction du protocole » et une partie « Application du protocole ». Consultable en Annexe 1 de ce rapport de stage, la lecture renvoie régulièrement au rapport d’études pour les détails techniques non développés ici, mais ne sont pas indispensables à la compréhension du texte. Cependant, pour faciliter l’usage des renvois, à chacun d’entre eux sera précisé les titres et les pages à consulter si besoin.

Le rapport de stage ou le pfe est un document d’analyse, de synthèse et d’évaluation de votre apprentissage, c’est pour cela rapport-gratuit.com propose le téléchargement des modèles complet de projet de fin d’étude, rapport de stage, mémoire, pfe, thèse, pour connaître la méthodologie à avoir et savoir comment construire les parties d’un projet de fin d’étude.

Table des matières

Liste des abréviations
Lexique
Liste des figures
Liste des tableaux
Remerciements
1. Introduction
2. Présentation de l’ADENA
2.1. L’association
2.2. Les activités de l’ADENA
2.3. Le projet Roselières littorales d’Occitanie
2.3.1. Présentation du projet
2.3.2. Périmètre du projet
2.3.3. Objectifs du projet
3. Évaluation du potentiel repli des roselières littorales d’Occitanie impactées par le risque de submersion marine
3.1. Objectifs de la mission et présentation du livrable
3.2. Méthodologie adoptée
3.3. Appropriation du sujet
3.3.1. Définition des conditions stationnelles favorables à l’installation et au maintien d’une roselière à Phragmites australis
3.3.2. Résultats des scénarios de submersion marine fournis par le BRGM
3.4. Construction d’un protocole d’évaluation des secteurs de replis
3.4.1. Étape 1 : Priorisation des roselières les plus à risques
3.4.2. Étape 2 : Sélection des roselières favorables à la recherche des secteurs de replis
3.4.3. Étape 3 : Délimitation des zones favorables comme secteurs de replis
4. Autres missions réalisées
4.1. Saison de terrain du protocole ROSELIERES
4.2. Participation aux temps d’échanges
5. Bilans
5.1. Bilan du déroulé des missions
5.2. Bilan personnel
6. Conclusion
Annexe
Bibliographie

Rapport PFE, mémoire et thèse PDFTélécharger le rapport complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.